Archives mensuelles : septembre 2013

web

Vevo to launch in Germany without YouTube as it secures GEMA deal – CMU

Music video website Vevo will be able to test just how able it...

Music video website Vevo will be able to test just how able it is to exist without its launch partner YouTube when it arrives in Germany later this year; because – for tedious legal reasons – it will launch in the country without the Google-owned video platform as a route to market.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 septembre 2013 à 14h35 | Web 1,2,3
el

Convention collective du cinéma, décision à venir du Conseil d’Etat

Le verdict devrait tomber en fin de semaine de la part du Conseil...

Le verdict devrait tomber en fin de semaine de la part du Conseil d'Etat, saisi en référé par des syndicats de producteurs de cinéma afin de se prononcer sur une éventuelle suspension de l'application au 1er octobre de la très controversée nouvelle convention collective du secteur. Entendus vendredi dernier par les sages du Palais Royal, les signataires et les opposants au texte se sont de nouveau affrontés sur plusieurs points centraux, à savoir la représentativité du seul syndicat patronal signataire, l'API (qui compte en son sein les plus grands groupes comme UGC, Pathé ou Gaumont mais ne représenterait qu' 1% de la production française) mais aussi la mise en place d'un statut dérogatoire pour les films à petit budget. De leur côté, les pouvoirs publics estiment qu'il est urgent de mettre en application ce cadre de travail, dont l'élaboration et les négociations ont occupé une décennie entière, et ce afin de sortir les salariés de "l'insécurité juridique". Les opposants au texte (APC, SPI, UPF et APFP) représentent 95% de la production française et estiment que l'application de la nouvelle convention collective conduirait à la mise ne danger, voire l'extinction d'un quart de la production française.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 septembre 2013 à 12h11 | So_cult’
web

Le méga deal entre Verizon et Vodafone conclu aujourd’hui? – Lecho.be entreprises technologie

07:18 L'accord entre Vodafone et Verizon sur Verizon Wireless pourrait être annoncé ce...

07:18 L'accord entre Vodafone et Verizon sur Verizon Wireless pourrait être annoncé ce lundi après-midi. Le montant de l'opération: 130 milliards de dollars. Ce serait l'une des plus grosses acquisition de l'histoire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 septembre 2013 à 10h45 | So_amazing
el

Shazam responsable de 10% des ventes digitales de musique

Selon la société qui gère l'application de reconnaissance musicale la plus populaire toutes...

Selon la société qui gère l'application de reconnaissance musicale la plus populaire toutes plateformes confondues, Shazam génèrerait 300 millions de dollars de ventes de musique en ligne, soit 10% du total de ce type de transaction. Le site Hypebot, qui révèle cette information, qui lui a été confiée par Jon Davies, le responsable des partenariats musique, précise que si l'on ajoute d'autres services similaires (comme SoundHound ou Musix Match), on arrive même à 15% des ventes qui seraient réalisées à travers la reconnaissance de musique. Petit bémol toutefois, les groupes montants mais relativement nouveaux sur le marché ne sont, la plupart du temps, pas reconnus par Shazam et ses comparses. Pour y remédier, Jon Davies incite ces jeunes talents à envoyer leur musique afin qu'elle soit ajoutée à la base de données de l'application. Côté streaming, il est plus compliqué de déterminer combien Shazam peut -indirectement- rapporter aux musiciens et groupes, mais on sait qu'une affiliation est en place avec la webradio Rdio.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 septembre 2013 à 10h33 | So_cult’
web

« L’Express » songe à rendre payant son site Internet – Le Figaro – Eco

« Le Point » pourrait mixer gratuit et payant en 2014. « Le Nouvel Observateur » reste...

« Le Point » pourrait mixer gratuit et payant en 2014. « Le Nouvel Observateur » reste gratuit.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 septembre 2013 à 10h04 | Old fashion media
el

Free Mobile progresse sur tous les fronts

Dans un communiqué publié le 30 août, le groupe Iliad annonce que sa...

Dans un communiqué publié le 30 août, le groupe Iliad annonce que sa branche Free mobile, lancée en janvier 2012, a atteint les 10,3% de part de marché en tant qu'opérateur au 30 juin 2013, et ce malgré (ou grâce à?) son modèle sans subvention de mobile (et donc sans engagement). Cela représente un doublement en un an, une performance à relativiser, peut-être, au vu de la contraction du secteur, mais qui représente tout de même près de 6,8 millions d’abonnés (dont près d'1,6 million recrutés début 2013) contre 3,6 millions à la même date l'an passé. Par ailleurs, le chiffre d'affaires de cette branche a enregistré une progression plutôt impressionnante sur la première moitié de 2013, puisqu'il augmente de 88% par rapport au premier semestre 2012, et dépasse les 600 millions d'euros. Dans le détail, 535,4 millions d'euros proviennent de la vente de services téléphoniques (contre 264,2 millions sur les six premiers mois de 2012), et 65,3 millions de la vente de terminaux, un chiffre en augmentation plus modeste de 18,1% par rapport aux 55,3 millions récoltés par ce biais au premier semestre 2012. Si l'on se penche sur l'Ebitda consolidé, on constate que l'amélioration, là aussi, est très nette, puisqu'il passe de -44,3 millions d'euros au 30 juin 2012 à 54,2 millions un an plus tard. Le communiqué précise que si la marge brute s'est à ce point améliorée, c’est grâce à l'augmentation de l'acheminement en propre du trafic, mais il tempère en précisant "qu’au cours de cette période la marge brute de l’activité mobile a bénéficié d’une asymétrie des terminaisons d’appels. Depuis le 1er juillet 2013, la marge brute de cette activité ne bénéficiera plus de cet effet, ce qui pèsera sur la rentabilité." Un problème qui ne sera résolu que quand Free sera autonome vis à vis d'Orange, et pour ce faire, la compagnie table sur une couverture de 75% du territoire d'ici fin 2014, ce qui lui permettra dans le même temps de respecter les obligations définies et contrôlées par l'Arcep.  Pour ce qui est de la part de marché, la barre est placée assez haut, puisque la branche mobile d'Iliad vise les 15% à moyen terme et même 25% à long terme, soit un quart du marché qu'il faudra venir grignoter chez les opérateurs traditionnels, bien décidés à ne pas se laisser faire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 septembre 2013 à 10h00 | So_amazing