Archives mensuelles : septembre 2013

web

Hadopi : une grande loi sur la Culture au menu du gouvernement – Les Echos

Une grande loi sur la création permettra de régler la question du transfert...

Une grande loi sur la création permettra de régler la question du transfert de l'Hadopi au CSA...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2013 à 19h43 | Politique
el

Microsoft augmente de 22% son dividende

S'agit-il d'une bonne nouvelle pour les actionnaires ou simplement d'un moyen pour Microsoft...

S'agit-il d'une bonne nouvelle pour les actionnaires ou simplement d'un moyen pour Microsoft de les apaiser alors que des doutes pèsent quant à sa stratégie à la suite du rachat de Nokia, alors que la compagnie se cherche un nouveau CEO pour remplacer Steve Ballmer? Toujours est-il que la firme de Redmond a annoncé ce mardi sa décision de racheter pour 40 milliards de dollars de ses propres titres, et dans un même élan qu'elle augmentait de 22% le dividende trimestriel versé à ses actionnaires.  En tous cas, l'annonce a plu au marché, puisque l'action Microsoft a pris 1,5% consécutivement à celle-ci. Mais, comme le rappelle un analyste sur un blog du Monde, cette générosité toute relative de la compagnie ne saurait empêcher qu'elle ait à s'expliquer sur sa stratégie actuelle et future, d'autant qu'une "grand-messe d’analystes financiers est prévue ce jeudi 19 septembre à Bellevue, à quelques kilomètres de Redmond".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2013 à 19h31 | Le_Flouze, So_amazing
web

Audiences : Sophia Aram déjà en difficulté, Julien Courbet dans la moyenne et Thomas Thouroude très bas – PureMedias

Lundi soir, trois nouvelles émissions ont fait leur entrée dans l'arène de l'access...

Lundi soir, trois nouvelles émissions ont fait leur entrée dans l'arène de l'access...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2013 à 16h10 | Old fashion media
el

Box office numérique : Hollywood veut des chiffres

Hollywood veut en savoir plus sur le box office des plateformes de streaming....

Hollywood veut en savoir plus sur le box office des plateformes de streaming. L'un des problèmes posés par ces services est le manque de visibilité externe sur les films ou morceaux qui y marchent et n'y marchent pas. Aussi bien sur Netflix que sur Spotify, le marché manque de data, ce qui peut rendre certaines négociations difficiles avec les plateformes à cause d'un "trou noir analytique" dans lequel elles sont presque les seules à détenir l'information sur ce qui est vraiment visionné ou écouté. Et nombreux sont ceux à Hollywood qui veulent que ça change. Parlant au nom de sa profession, Liesl Copland de l'agence William Morris - spécialisée dans le packaging et la vente de films aux plateformes - a parlé hier au Festival du film de Toronto, demandant aux plateformes de donner les chiffres incontestables sur le nombre exact de visionnage. Selon elle, et dans la mesure où ces chiffres sont largement disponibles pour les films en salles, et il n'y a aucune raison qu'il n'en soit pas ainsi pour Netflix et les 94 autres plateformes de video identifiées par la Motion Picture Association Of America.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2013 à 11h14 | So_cult’
el

Pandora veut lever 280 millions de dollars

L'annonce est tombée lundi : la webradio Pandora (actuellement engagée dans un face...

L'annonce est tombée lundi : la webradio Pandora (actuellement engagée dans un face à face houleux avec les ayant droits par l'intermédiaire de leurs lobbyistes respectifs au Sénat américain à propos du Internet Radio Fairness Act, et dont le CEO a changé récemment), va émettre 12,1 millions d'actions supplémentaires dans le but de lever 279,4 millions de dollars. Il faut dire que les conditions sont idéales pour lancer une telle opération, puisqu'en dépit des résultats financiers négatifs, le titre continue de progresser et a atteint un pic historique à 24,43 dollars la semaine dernière, soir une progression de 161,33% sur un an. Le dossier remis à la Stock and Exchange Comission (SEC) pour l'occasion montre que Pandora met aussi en avant ses 200 millions d'utilisateurs enregistrés au 31 juillet 2013 ( dont 150 millions accèdent au service via mobile) et les 3,88 milliards d'heures de musique streamée les trois derniers mois. D'autre part, Pandora peut se prévaloir de plus de 70% de part de marché sur la webradio aux Etats-Unis en dépit de son catalogue, bien plus limité que ceux des services du type Deezer, Spotify ou Rhapsody. Mais la compagnie devra avoir les reins solides si la loi tant discutée passe, puisqu'elle l'obligerait à payer des royalties plus élevées. D'ailleurs il y a quelques mois, Pandora avait racheté une radio terrestre, espérant peut-être se voir accorder le droit, comme ces dernières, de ne rien reverser aux artistes diffusés. Mais il semble bien que le mouvement se fera dans le sens inverse, et que les radios terrestres américaines pourraient bientôt avoir à payer, elles aussi, leur dû aux artistes. C’est en tout cas ce que laissent penser plusieurs deals conclus ces dernières semaines.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2013 à 11h10 | So_cult’, Web 1,2,3
el

Rhapsody taille dans ses effectifs

L'un des pionniers parmi les services de musique en ligne par abonnement, Rhapsody,...

L'un des pionniers parmi les services de musique en ligne par abonnement, Rhapsody, a liquidé 15% de ses employés (soit 30 personnes, dont plusieurs membres de l'exécutif). Selon The Verge, Jon Irwin, le CEO depuis 3 ans, fait partie des têtes coupées mais gardera un rôle de conseiller. Le CFO, Adi Dehejia, part aussi pour laisser sa place à Ethan Rudin, un ancien de chez Starbucks. Il semblerait que ce soient les changements au niveau de l'actionnariat, autant que les piètres performances du service, qui aient causé ces changements massifs dans la société. Précédemment, Real Networks et Viacom avaient chacun 47% de parts dans la compagnie, mais depuis que Columbus Nova, la firme d'investissement qui possède Harmonix, a pris des parts, la répartition n'est plus claire et The Verge affirme que c'est ce dernier entrant qui prend désormais les décisions opérationnelles. Ici, il s'agit évidemment de rafraîchir l'exécutif, d'élaguer les effectifs, et d'économiser pour investir dans le produit, notamment pour son développement à l'international, largement mis à mal par les Deezer, Spotify et autres poids-lourds du secteur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2013 à 10h47 | So_cult’
web

Rotten Tomatoes to Give ‘Fresh’ Ratings to TV Shows – Variety

On Tuesday, the site will launch a separate “TV Zone” that includes a...

On Tuesday, the site will launch a separate “TV Zone” that includes a Tomatometer based on reviews of a TV show’s seasons, not individual episodes.

Reviews will cover all the new fall scripted series, as well as shows that have aired on primetime over the last four years that received coverage by critics from major media outlets Rotten Tomatoes follows. It will not track reality shows.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2013 à 9h46 | Old fashion media
16 septembre 2013
web

Orange « rattrapera très rapidement Bouygues » sur la 4G selon son patron – IGeneration

Bouygues, qui est actuellement en retard sur SFR et Orange concernant la 4G...

Bouygues, qui est actuellement en retard sur SFR et Orange concernant la 4G LTE, va inverser la situation le 1er octobre. En activant la 4G sur ses antennes 1800 MHz à cette date, le ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 19h39 | Web 1,2,3
web

Les Beatles seront présents dans iTunes Radio – MacPlus

Jusqu'à il y a peu, créer une radio « Beatles » sur iTunes...

Jusqu'à il y a peu, créer une radio « Beatles » sur iTunes Radio n'aboutissait qu'à une sélection de morceaux des années 60 et 70, avec aucun titre des Fab Four si ce n'est quelques instrumentaux ou des morceaux en solo de certains membres du quatuor. Apple a cependant ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 19h38 | So_cult’

Piratage, Deezer, Spotify, et Aurélie Filippetti, le grand bazar français de la culture numérique ! Verouillé

L’Hadopi est une patate brulante que les politiques ont toujours autant de mal à appréhender. Mais l’histoire récente de cette loi démontre que la France reste un des grands bastions du piratage, récalcitrante à l’offre légale. Il y a un …

16 septembre 2013 à 19h15 | So_cult’
urgent

Hadopi : comment Aurélie Filippetti a alerté François Hollande (mise à jour)

Mardi dernier les professionnels du cinéma étaient reçus à l'Elysée par François Hollande....

Mardi dernier les professionnels du cinéma étaient reçus à l'Elysée par François Hollande. Aurélie Filippetti était bien entendue présente aux côtés du président de la République. La discussion aborde rapidement le sujet brulant de l'Hadopi. Les représentants du cinéma font valoir qu'il est impératif de transférer au plus tôt les pouvoirs de l'institution de répression du téléchargement illicite au conseil supérieur de l'audiovisuel, comme le préconise le rapport Lescure. En réponse le président de la République assure ses visiteurs que le CSA va bien être doté de ces pouvoirs lors du passage de la loi sur le mode de nomination des présidents de l'audiovisuel public - via le fameux amendement Assouline... C'est alors que la ministre de la Culture et de la communication prend la parole pour informer François Hollande que les députés y sont opposés. Le président ne se laisse pas faire et assure que lui est pour et que cela se fera ainsi, rassurant ainsi les professionnels du cinéma. Il faut croire que l'autorité du président n'a pas suffi, puisque David Assouline a finalement annulé son amendement. D'aucun pensent savoir que le coup de grâce est parti de Matignon... D'autres que le sénateur ayant compté ses soutiens a compris qu'il ne passerait jamais.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 17h33 | Politique
el

Rdio s’associe avec un groupe radiophonique américain

Le groupe de radio américain Cumulus Media, qui détient 525 stations de radio...

Le groupe de radio américain Cumulus Media, qui détient 525 stations de radio hertziennes dans 110 villes américaines, vient de conclure un partenariat avec le service de streaming Rdio, en échange duquel il hérite d'une participation significative dans sa maison mère Pulser Media. Cumulus Media va promouvoir le concurrent de Spotify sur ses antennes et lui donner accès à la programmation musicale de ses radios, aux playlists desquelles les utilisateurs de Rdio pourront s'abonner. Mais il va surtout mettre à sa disposition son staff de 1500 commerciaux répartis sur tout le territoire américain pour vendre de la publicité, ce qui va permettre à Rdio de lancer une version gratuite de son service avant la fin de l'année. Rdio, qui ne proposait jusqu'à présent qu'une période d'essai de son service, va ainsi pouvoir attirer de nouveaux utilisateurs qui ne sont pas prêts à franchir le pas de s'abonner. Un virage inédit vers le modèle freemium, qui a permis à Spotify de devenir le numéro un du secteur au niveau mondial. Le deal entre Rdio et Cumulus Media ne donnera lieu à aucun échange de cash. Selon le New York Times, l'apport de Cumulus Media en terme de contenus et de services est estimé à 100 millions de dollars.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 17h19 | Old fashion media, So_cult’
el

NRJ Group : promotion d’Alexis Rateau

Arrivé en 2005 dans le grouep NRJ par le biais d'NRJ Global en...

Arrivé en 2005 dans le grouep NRJ par le biais d'NRJ Global en tant que directeur commercial du pôle télévision, puis promu en 2009 au poste de directeur général adjoint en charge des radios et des télévisions d'NRJ Global, Alexis Rateau monte encore en galon avec l'annonce de son accession au titre de directeur délégué du pôle développement commercial du groupe NRJ, comme l'annoncé la société dans un communiqué. Le groupe met en avant son parcours professionnel "exemplaire", et notamment ses 10 ans au sein de la régie M6 publicité. Il remplacera à ce nouveau poste Kevin Benharrats, qui a démissioné après avoir occupé cette fonction pendant 5 ans.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 16h29 | Marketing Room, Old fashion media
el

La Sacem renouvelle son accord avec Creative Commons

La Sacem a annoncé aujourd'hui par la voie d'un communiqué conjoint avec Creative...

La Sacem a annoncé aujourd'hui par la voie d'un communiqué conjoint avec Creative Commons que l'accord les liant, signé en janvier 2012, était reconduit. Il permet aux artistes enregistrés dans la société de gestion collective de déposer leurs oeuvres sous trois différentes licences qui prévoient une exploitation gratuite tant que la musique n'est pas utilisée à des fins commerciales. Le premier bilan de cet accord est jugé "satisfaisant", puisque le communiqué précise que "713 œuvres ont été placées sous licences Creative Commons par 60 auteurs compositeurs et 3 éditeurs membres de la Sacem et issus de 7 nationalités différentes." Mais sur plus de deux millions d'oeuvres déposées classiquement, cela reste marginal dans l'activité de la Sacem, qui semble plus prolonger cette initiative par acquis de conscience que par conviction en faveur des fameux "CC". Pour le directeur général de cette société de gestion collective du droit d'auteur, Jean-Noël Tronc, "Notre objectif est toujours le même : laisser à nos membres, auteurs, compositeurs et éditeurs, le choix le plus large concernant les modalités de protection de leurs créations".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 16h16 | So_cult’
el

La plainte d’Illiad, Colt et Orange contre une aide d’Etat n’aboutit pas

Illiad, Colt et Orange viennent de perdre un recours contre une décision attribuant...

Illiad, Colt et Orange viennent de perdre un recours contre une décision attribuant à une autre société active dans les télécoms - Sequalum SAS - un contrat public d’installation dans les Haut-de-Seine de communications électroniques à très haut débit d’un montant de 59 millions d’euros. Les trois sociétés avaient argumenté d’abord auprès de la Commission européenne, puis auprès du Tribunal des communautés européennes, que ce contrat public comportait des éléments d’aide d’Etat de la part de la France. Or, les aides d'Etat sont interdites en principe par le droit européen, car elles constituent un avantage concurrentiel pour certaines entreprises au détriment des autres. La Commission n’avait pas accepté ce raisonnement, concluant que la somme en question ne constituait pas une aide d'Etat, mais une compensation de service public, et le Tribunal vient de confirmer la décision de la Commission. Le Tribunal a considéré notamment que la compensation financière attribuée à Sequalum SAS par la France échappait en l’occurrence à la qualification d’aide d’Etat, car le projet en cause pouvait être qualifié de service d’intérêt économique général, et que la compensation reçue pour effectuer cette mission de service public n’était pas supérieure à ce qui était nécessaire.


Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 11h54 | Web 1,2,3
web

Comment les écrivains peuvent faire fortune grâce aux liseuses – Challenges

INTERVIEW Avec les liseuses électroniques, tous les espoirs sont permis pour les écrivains....

INTERVIEW Avec les liseuses électroniques, tous les espoirs sont permis pour les écrivains. Voici les conseils de Marie-Pierre Sangouard, directrice des contenus Kindle à Amazon France...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 11h12 | So_cult’
urgent

Libération : le capital en question

La lettre de L'Expansion remet le couvert concernant l'actionnariat du journal. "Edouard de...

La lettre de L'Expansion remet le couvert concernant l'actionnariat du journal. "Edouard de Rothschild se retrouve aujourd’hui embarrassé" annonce la lettre confidentiel, qui explique par la suite que le rejeton de la famille qui a déjà investi 25 millions d'euros chercherait à se débarrasser de ses parts. Il ne serait pas le seul, car "les héritiers de Carlo Caracciolo" auraient aussi montré leur intention de quitter le navire en exerçant une option prévue au contrat obligeant Edouard de Rothschild à reprendre leurs parts. Ce que ce dernier ne veut évidemment pas faire. Bref, c'est donc 48% du capital du journal fondé par Jean-Paul Sartre qui serait disponible pour un éventuel acquéreur. Ce n'est pas la première fois que des rumeurs circulent sur le "ras le bol" des actionnaires du journal. A l'heure actuelle cependant, les candidats à un rachat ne semblent pas se bousculer au portillon. Le journal vient de lancer un supplément pour le Week-end. Les ventes du quotidien sont historiquement basses.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 10h47 | Old fashion media
web

Audiences TV: Le show de Kev Adams chez Arthur sur TF1 plaît plus que les chansons de Charles Aznavour sur France 2 – 20 Minutes – Média

TELEVISION - Samedi soir, l'humoriste Kev Adams sur TF1 a fait rire et...

TELEVISION - Samedi soir, l'humoriste Kev Adams sur TF1 a fait rire et tweeter, en deuxième partie de soirée c'est Laurent Ruquier qui a pris le relais sur France 2...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 10h33 | Old fashion media
web

Sergey Brin et Amanda Rosenberg – Gros bug chez Google – Paris Match

Pour la ravissante Amanda, le moteur de ses recherches était de trouver l’homme...

Pour la ravissante Amanda, le moteur de ses recherches était de trouver l’homme idéal. Alerte ! elle a mis la main sur le coeur du P-DG...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 10h14 | Web 1,2,3
el

Une plainte de trop contre Google de la part du moteur de recherche français 1plusV

Il est inutile pour une entreprise française d'attaquer devant le juge français en...

Il est inutile pour une entreprise française d'attaquer devant le juge français en espérant court-circuiter la Commission européenne en matière de droit de la concurrence : c'est ce qu'a appris l'éditeur français de moteurs de recherche 1plusV.  Cette société versaillaise avait déposé deux plaintes contre Google : l'une devant la Commission européenne, en 2010, et l'autre devant le tribunal de commerce de Paris, en 2011. Dans les deux plaintes, 1plusV soutenait que Google avait abusé de sa position dominante en arrêtant d'inclure dans son référencement les résultats de recherche du site Ejustice.fr lui appartenant. Le jugement, datant du 7 juin 2012 et qui vient d'être publié, décide sans surprise d'un sursis à statuer en attendant la décision de la Commission, qui en est encore à l'examen des offres de compromis de Google.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 10h13 | Web 1,2,3
el

Lagardère confiant sur le dossier Gulli

Le groupe Lagardère est optimiste concernant le rachat de la totalité des parts...

Le groupe Lagardère est optimiste concernant le rachat de la totalité des parts de la chaîne Gulli. Dans un entretien aux Echos, le Pdg Denis Olivennes, a déclaré que cette opération était en bonne voie pour une conclusion avant la fin de l'année : "oui, je suis assez optimiste sur notre capacité à nous mettre d’accord sur le prix avec France Télévisions, d’ici à la fin de l’année". La direction de France Télévisions a toujours refusé de céder ses 34% de Gulli. Et il n'y a pas si longtemps que cela, le groupe public estimait d'ailleurs qu'il pouvait aussi lancer à son tour une offre sur le capital détenu par Laagardère. La situation économique de France Télévisions ne permet plus de le faire, et une offre de Lagardère représenterait maintenant une manne financière.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 10h11 | Old fashion media
web

The iPhone 5C and the youth factor – CNet

The iPhone 5C has drawn sneers because it's not the low-cost device the...

The iPhone 5C has drawn sneers because it's not the low-cost device the tech industry expected. Here's why Apple had something different up its sleeve...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 10h05 | So_amazing
13 septembre 2013
web

Dell ‘not getting in the mobile phone business’ says CEO – The Verge

Michael Dell has said that the privatization of his company will "open an...

Michael Dell has said that the privatization of his company will "open an exciting new chapter" for Dell and its customers. But to be clear, that new chapter isn't going to include smartphones. Fresh off a successful shareholder vote, Michael Dell spoke to CNBC this morning and quickly rejected the notion that Dell — after an unsuccessful first try — has any plans to again compete with Apple and Samsung in the mobile space. "We're not getting in the mobile phone business," he said. Instead, he laid out five areas of focus for the company: enterprise, expanding sales capacity, emerging markets, PCs and tablets, and providing an "improved customer experience."
"It's really about changing our focus from a quarterly focus to more of a...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2013 à 17h47 | So_amazing
web

Jean-Jacques Bourdin : "Europe 1 change tous les deux ans, c’est une faute" – PureMedias

Interrogé par Anne-Elisabeth Lemoine sur Canal+, Jean-Jacques Bourdin est revenu sur les moqueries...

Interrogé par Anne-Elisabeth Lemoine sur Canal+, Jean-Jacques Bourdin est revenu sur les moqueries de son principal...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2013 à 17h44 | Old fashion media
web

"La TNT oblige à être imaginatif" – Le Monde – Culture

ENTRETIEN Christine Lentz est directrice du pôle télévision du groupe NRJ...

ENTRETIEN Christine Lentz est directrice du pôle télévision du groupe NRJ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2013 à 17h43 | Old fashion media
urgent

Transfert CSA – Hadopi : le coup de gueule de l’ARP

L'ARP (Société civile de perception et de répartition des auteurs, réalisateurs et producteurs...

L'ARP (Société civile de perception et de répartition des auteurs, réalisateurs et producteurs indépendants) s'est fendu ce vendredi d'un communiqué assassin à l'égard du gouvernement. Il affirme en effet avoir obtenu, "en début de semaine l'assurance [de François Hollande] du soutien de l'exécutif pour que le CSA puisse, d'urgence, assurer la continuité de la mission de pédagogie et de dissuasion menée par la Hadopi". Or on a appris ce matin même que l'amendement en mode "cavalier législatif" qui devait être porté par le sénateur David Assouline, et qui aurait permis le transfert des missions de la Hadopi au CSA de manière rapide (expéditive diront certains) allait être abandonné, probablement sous la pression de Matignon, craignant un retour de bâton si le texte ne passait pas dans les règles les étapes législatives. Les cinéastes de l'ARP se disent en conséquence "abasourdis". Ils voient dans cette reculade, qui arrive en même temps que celle sur la fameuse taxe Lescure à 1% sur les appareils connectés, le report d'une "des premières mesures fortes et symboliques" du rapport remis le 13 mai à la rue de Valois et la menace d'un vide depuis qu'on a clamé la fin de l'Hadopi. Fâchés tout rouge, ils rappellent que, selon eux, "La convergence de la télévision et de l'Internet nous paraît à l'évidence amener ces deux médias à relever à termes des mêmes compétences, que le CSA possède ou doit pouvoir développer." Ni une ni deux, Internet est devenu un média comme un autre, et doit être régulé, comme la télévision, par le CSA. Même Olivier Schrameck n'aurait pu rêver mieux.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2013 à 17h11 | Politique
el

Partenariat entre Clear Channel et Warner Music

Warner Music Group et Clear Channel Media & Entertainment ont conclu un accord...

Warner Music Group et Clear Channel Media & Entertainment ont conclu un accord qui permettra au label de promouvoir sa musique sur les radios du groupe américain ainsi que sur tous ses espaces publicitaires, que ce soit sur le web ou dans la rue; et de récupérer une partie des bénéfices de ses quelques 850 radios terrestres ainsi que de son service de musique en ligne, iHeartRadio. Pour Warner, c'est un véritable coup de force, puisqu'aux Etats-Unis, les radios traditionnelles ne sont pas tenues de reverser un quelconque dû aux artistes ou ayant-droits, contrairement aux services de webradio (d'où l'ire de Pandora sur le sujet, et son rachat récent d'une radio hertzienne). Cet état de fait n'est pas non plus pour plaire aux labels, qui organisent, au contraire de Pandora et d'autres webradios, un intense lobbying auprès du Congrès américain afin que les diffusions sur des radios classiques soient elles aussi rémunérées, et correctement de surcroît.  Une revendication qui pourrait bien être en passe de venir réalité, puisqu'en juillet dernier, le représentant démocrate Mel Watt a dit qu'il allait présenter un texte qui instaurerait un droit d'auteur sur la performance, et qui permettrait donc aux artistes d'être rémunérés quand leurs morceaux sont diffusés. Ce qui obligerait donc les radios à traiter avec les labels et les artistes. Mais Clear Channel joue la carte de la sécurité, puisque depuis l'année dernière déjà, le groupe passe des accords de licensing en direct avec des labels indépendants. Le deal avec Warner est cependant sa première incursion dans la cour des grands, puisque c'est la première major à traiter avec le groupe de radios. D'où la fierté manifeste affichée par le CEO de Clear Channel, Bob Pittman, qui estime que cet accord "redéfinit la relation entre labels et radios à l'ère numérique". Pour lui, "le sacré Graal st que nous construisions un marché qui serait robuste, croissant et grand, et je pense que si nous réussissons à faire ça, c'est génial pour le consommateur et c'est du revenu qui nous nourrit tous."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2013 à 13h21 | So_cult’
el

Filippetti veut bouter la scripted reality hors du PAF

De passage à La Rochelle pour le festival de la fiction TV ce...

De passage à La Rochelle pour le festival de la fiction TV ce jeudi, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a remis un coup de boutoir à la "scripted reality" où "réalité scriptée", estimant une fois de plus que les émissions de ce type ne sauraient faire partie des "œuvres patrimoniales", qui constituent une partie des obligations de production ou de diffusion des chaines de télévision. Une sorte de désaveu pour les chaines qui en diffusent (y compris sur France Télévisions, avec "Le jour où tout a basculé" sur France 2, pas exemple) mais aussi pour le CSA, qui a, il y a peu,  classé au rang d’œuvres patrimoniales quatre programmes de ce type, à savoir "Si près de chez vous" (diffusé sur 13ème Rue), "Au nom de la vérité" et "Mon histoire vraie" (tous les deux programmés sur TF1) et "Face au doute" (chez M6). La tenante de la rue de Valois se range donc du côté du CNC qui se refuse à qualifier les productions de scripted reality comme des oeuvres, tandis que le CSA, qui applique simplement la loi, n'y voit pas d'inconvénient. Un couac que la ministre voudrait voir résolu, puisqu'elle a demandé "que les services du ministère de la Culture puissent réfléchir avec le CSA aux moyens de remédier à ce qui me parait être une anomalie [...] Je vais demander au CSA d’intervenir pour qu’à l’avenir il y ait des critères qualitatifs qui soient pris en compte dans la classification comme oeuvre patrimoniales ". En clair, Aurélie Filippetti aimerait que le CSA revienne sur sa récente classification, quitte à en passer par la loi si cela s'avérait nécessaire, et au risque de prendre Olivier Schrameck à rebrousse poils alors que le transfert des missions de la Hadopi est finalement repoussé aux calendes grecques.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2013 à 12h58 | Old fashion media, Politique

Double coup de bambou pour la Rue de Valois – #gratuit

La taxe sur les appareils connectés dans les limbes. Hadopi dans une impasse législative. La rue de Valois commence l’année scolaire avec un bonnet d’âne. (Publié le 3 septembre) La rentrée politique est dominée par la situation syrienne, et les …

13 septembre 2013 à 12h01 | Politique
urgent

Hadopi : L’Amendement Assouline coulé

PCinpact l'a révélé, ElectronLibre vient d'en avoir la confirmation. L'amendement visant à transférer...

PCinpact l'a révélé, ElectronLibre vient d'en avoir la confirmation. L'amendement visant à transférer dès le mois d'octobre les pouvoirs de la CPD (bras armé de la Hadopi) au CSA ne sera finalement pas présenté au Sénat. Le sénateur David Assouline a préféré reculer devant la fronde des députés socialistes mais aussi devant les risques de voir en commission mixte paritaire une alliance de circonstance entre Patrick Bloche, Christian Kert et Franck Riester. Celle-ci aurait certainement fait capoter le projet. Comme nous l'avions indiqué le ministère n'était pas favorable à cette manoeuvre risquée au Sénat. Tout cela renvoie donc les discussions sur la mutation d'Hadopi à 2014, au mieux.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2013 à 11h56 | Politique