Archives mensuelles : février 2015

web

UMG Head Lucian Grainge: Music Business Is on the Mend – Billboard

Universal Music Group chairman Lucian Grainge projected positivity during his appearance at the...

Universal Music Group chairman Lucian Grainge projected positivity during his appearance at the Code Media conference in Dana Point, Calif., on...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 février 2015 à 17h48 | So_cult’
el

YouTube devrait lancer son offre premium très bientôt (promis cette fois)

Google n'a jamais été très à l'aise lorsqu'il s'agissait de se lancer sur...

Google n'a jamais été très à l'aise lorsqu'il s'agissait de se lancer sur les terres du premium. Le géant de Mountain View n'a jamais su orienter sa stratégie marketing ou produit vers le "payant". Le coeur du métier de Google, la plateforme de marché Adwords n'est qu'un intermédiaire entre les annonceurs. Quand le projet d'ouvrir une zone premium sur Youtube a commencé à faire parler de lui, beaucoup se sont demandés si Google allait franchir réellement le pas, quitte à essuyer un énième échec. Le service payant devrait être actif dans les "prochains mois" a indiqué le patron des "contenus" pour Google, Robert Kyncl. YouTube a mené plusieurs "expérimentations" depuis 2013, notamment en proposant à des youtubers de faire payer leurs contenus sur la première plateforme mondiale de videos. D'autre part, YouTube devrait également bientôt se lancer dans la musique avec une offre payante, dont nous avions révélé le contenu.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 février 2015 à 17h47 | Web 1,2,3
el

TF1 peut dire merci à Discovery

Les résultats annuels de TF1 sont sauvés par la cession du réseau Eurosport...

Les résultats annuels de TF1 sont sauvés par la cession du réseau Eurosport au groupe américain Discovery. Le chiffre d'affaires est stable. Il s'établit pour le groupe à 2,091 milliards d'euros, soit une très légère progression de 0,8%, dans un contexte économique maussade, notamment en ce qui concerne la visibilité sur le marché publicitaire. Les revenus publicitaires du premier groupe français de télévision gratuite sont orientés à la baisse sur l'ensemble de l'année 2014: 1,594 milliard d'euros (-1,2%). La fin d'année est marquée par un chiffre d'affaires publicitaire de 482,4 millions d'euros (-2,6%). Les activités de diversification ont un impact positif avec une augmentation de 7,3% des revenus sur l'année à 516,3 millions d'euros, dont 30 millions d'euros attribués à la vente d'une partie des droits de la Coupe du Monde à BeIN Sports. Le coût des programmes des 4 chaînes en clair du groupe TF1 s’élève pour l’exercice 2014 à 994,0 millions d’euros, indique le groupe. Cela représente une hausse de 47,3 millions d’euros par rapport à 2013. 73,7 millions d'euros sont liés à la diffusion de 28 matchs de la Coupe du Monde. Autre indicateur, le chiffre d’affaires du secteur "Offre Payante", qui regroupe la commercialisation des chaines selon les réseaux, s’établit à 125,2 millions d’euros en 2014, en baisse de 5,2 %. Enfin, la vente du réseau Eurosport pèse en positif sur le résultat net part du Groupe qui s’élève à 412,7 millions d’euros à fin décembre 2014, contre 137,0 millions d’euros en 2013: "Il intègre la plus-value liée à la cession du contrôle d’Eurosport à Discovery Communications, intervenue le 30 mai 2014, pour 299,5 millions d’euros".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 février 2015 à 17h10 | Old fashion media
el

Fiducial sonde ses adhérents sur un possible rachat d’un média

La démarche a de quoi surprendre... Fiducial a commandé un sondage auprès de...

La démarche a de quoi surprendre... Fiducial a commandé un sondage auprès de ses clients concernant un possible rachat dans le secteur des médias. Le cabinet d'experts comptables a mandaté Ifop sur cette enquête. Le questionnaire cite précisément quatre médias, dont certains ne sont plus à vendre, mais cela permet d'avoir une idée des cibles potentiels de Fiducial. Les clients sont donc invités à se prononcer quatre magazines : Valeurs Actuelles, l'Express, Nouvel Obs et Le Point, et en dernier sur la chaine BFM TV. Le questionnaire interroge les clients de Fiducial sur les valeurs que ces médias représentent selon eux, leur positionnement dans l'actualité, mais aussi qu'elles sont leurs habitudes de lecture, etc. L'enquête doit se terminer dans la semaine. Fiducial s'est déjà diversifié dans les médias avec le rachat de Sud Radio en 2012.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 février 2015 à 13h12 | Old fashion media
18 février 2015
web

Dear Spotify, Please Pay Us Fairly. Signed, 133 Swedish Songwriters… – Digital Music News

An open letter from a newly-formed collective of 133 Swedish songwriters, first published...

An open letter from a newly-formed collective of 133 Swedish songwriters, first published (in Swedish) in Stockholm-based magazine, Aftonbladet.   Over the past few months,...
The post Dear Spotify, Please Pay Us Fairly. Signed, 133 Swedish Songwriters…

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 19h26 | Web 1,2,3
web

Blocage de The Pirate Bay : les ayants droit font appel – Next Inpact

Hier au TGI de Paris, nous avons appris que la SCPP, société de...

Hier au TGI de Paris, nous avons appris que la SCPP, société de gestion collective représentant les intérêts des majors du disque, a décidé de faire appel de la décision ordonnant le blocage du site The Pirate Bay et ses multiples miroirs...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 19h25 | Peer2peer
el

Nicolas de Tavernost ne lache rien

Le président du directoire du groupe M6 n'a jamais varié d'un iota dans...

Le président du directoire du groupe M6 n'a jamais varié d'un iota dans ses déclarations. Depuis des années, Nicolas de Tavernost enfonce le même clou : la réforme de l'audiovisuel. Cette fois, à l'occasion de la présentation des résultats du groupe - résultat net en hausse de 10,2% à 123,4 millions d'euros, alors que le résultat opérationnel s'apprécie à la baisse de 1,7% à 207,5 millions d'euros, et le chiffre d'affaires a progressé de 0,4% à 1,257 milliard d'euros bien que les revenus publicitaires baissent de 1,5% sur la période - que le président est revenu donc sur l'intérêt d'une loi "Macron 2". «La loi Macron s'occupe des taxis, elle pourrait s'occuper aussi de l'audiovisuel dans une loi Macron 2. Il y aurait  beaucoup d'efforts à faire dans ce domaine», a indiqué Nicolas de Tavernost, qui regrette notamment les modifications à minima des décrets producteurs. «Nous pensons que la distribution doit être réservée à ceux qui sont le plus capables de la faire, tantôt les sociétés de production, tantôt les sociétés de diffusion», a-t-il souligné. Nicolas de Tavernost avait co-signé une lettre avec les autres patrons historiques de l'audiovisuel en août 2014, adressée à la rue de Valois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 19h22 | Old fashion media
el

Sponsoring de vidéo : Youtube sévit

Bloggers, instagrammeurs ou autres vloggers qui travaillent avec des marques sans permettre à la...

Bloggers, instagrammeurs ou autres vloggers qui travaillent avec des marques sans permettre à la plateforme d'accueil de gagner le moindre centime sont en train de devenir une chose du passé... Les plateformes les unes après les autres sont en effet en train de leur demander une dîme. Après Pinterest, qui a décidé d'interdire les liens sponsorisés, c'est au tour de Youtube de limiter les liens directs entre vloggers et marques qui ne passent pas par la caisse "Google". YouTube a en effet modifié ses conditions générales pour interdire les "cartes produits", qui sont des pastilles insérées dans l'un des coins d'une vidéo pour montrer la marque de son sponsor. De même, le simple "sponsoring", s'il est visible, est lui aussi interdit. Ces interdictions ont une limite, bien sur : si ce sont les services de Youtube, filiale de Google, qui ont mis en place la pastille ou le sponsoring, alors il est autorisé, puisque Google en perçoit une quote-part.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 18h58 | Web 1,2,3
web

Stromae va-t-il quitter Universal Music ? Son contrat avec la major est terminé – Charts in France

Le contrat de Stromae avec Universal Music a expiré. Le chanteur est donc...

Le contrat de Stromae avec Universal Music a expiré. Le chanteur est donc désormais libre de signer avec n'importe quelle maison de disques. La concurrence est déjà à l'offensive...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 18h55 | So_cult’
web

Offre légale et CNC : premiers retours des plateformes (S)VoD – Next Inpact

Fin janvier, le Centre National du Cinéma (CNC) dévoilait son « service de référencement...

Fin janvier, le Centre National du Cinéma (CNC) dévoilait son « service de référencement de l’offre de films en ligne », épaulé par quatre sites où l’offre S(VoD) est mise en avant : Allociné, Première, Télérama et SensCritique . Premiers bilan de l’opération avec trois des partenaires, VidéoFutur, FilmoTV et MyTF1...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 18h54 | Web 1,2,3
el

La musique et cinéma chouchous de Sony Corp.

Sony Corp n'y arrive pas. Kazuo Hirai, le grand patron, interrogé par Reuters n'exclut...

Sony Corp n'y arrive pas. Kazuo Hirai, le grand patron, interrogé par Reuters n'exclut pas l'idée d'une vente des divisions "télévision" et "téléphonie mobile". En revanche, le studio de cinéma et la major du disque, tout comme la division Playstation intéressent toujours le géant japonais. Sur le terrain des mobiles, Sony devrait annoncer un peu plus de 40 millions de terminaux écoulés, loin derrière les géants du secteur sur cette année 2014. Pour ce qui est des téléviseurs, la guerre des prix a eu raison des produits Sony qui n'a pas trouvé les moyens et les innovations pour se différencier. Kazuo Hirai a promis un investissement important dans les prochaines années pour augmenter les bénéfices de ses actifs dans la musique, le cinéma et le jeu vidéo.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 18h52 | Le_Flouze

Presse : 2014 l’année où le papier a changé de statut Verouillé

L’OJD sur l’année 2014 montre une dépression forte des ventes en kiosque et une lente progression des ventes numériques de la presse quotidienne nationale. Les chiffres publié par l’OJD pendant toute cette année 2014 montrent un désintérêt évident des lecteurs …

18 février 2015 à 18h19 | Old fashion media
el

Fiscalité : la Commission Juncker propose une simple transparence plutôt qu’une harmonisation

La présentation faite aujourd'hui des propositions sur la lutte contre l'optimisation fiscale que...

La présentation faite aujourd'hui des propositions sur la lutte contre l'optimisation fiscale que la Commission Juncker déposera en mars en décevra plus d'un, mais n'étonnera pas grand monde. Les propositions, qui seront suivies d'autres propositions peut être plus ambitieuses à l'été, ne mettront en effet toujours pas l'Union Européenne sur la voie de l'harmonisation fiscale. Et encore moins sur celle de la mise en place d'un impôt unique sur les sociétés à l'image de l'impôt fédéral de 35 % aux Etats-Unis ... L'idée de Jean-Claude Juncker, ancien premier ministre et ministre des finances d'un des pays qui a accueilli le plus de sociétés sur la base d'accords fiscaux à taux plancher, est pour l'instant de se borner à mettre en place plus de "transparence" entre Etats membres. Peu de détails pour l'instant sur le contenu de cette transparence, sinon que : "le mois prochain, (la Commission) présentera une proposition législative destinée à étendre l'échange automatique d'informations sur les rulings fiscaux. En vertu de la réglementation actuelle de l'UE, les États membres échangent très peu d'informations sur les rulings en rapport avec leurs régimes d'impôts sur les sociétés, qui sont souvent très complexes." La Commission a donné peu d'éléments sur les propositions qui seront déposées ensuite : "cet été, la Commission présentera un second paquet de mesures relatives à une fiscalité des entreprises équitable et efficace, qui tiendra également compte des initiatives actuellement menées par le G20 et l'OCDE dans la lutte contre l'évasion fiscale." Difficile donc de savoir si une quelconque harmonisation est sur les rails.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 17h45 | Le_Flouze
urgent

Altice fait une offre à Vivendi

Altice propose d'acquérir les 20% détenus par Vivendi pour 3,9 milliards d'euros, indique...

Altice propose d'acquérir les 20% détenus par Vivendi pour 3,9 milliards d'euros, indique le holding français. L'offre date du 17 février, indique Vivendi, qui ajoute que le directoire va "examiner cette offre dans les prochains jours". Ce sera ensuite au conseil de surveillance de trancher. Altice propose un financement "pour moitié par Numericable-SFR, dans le cadre d’un programme de rachat d’actions qui serait soumis au vote d’une Assemblée générale des actionnaires de Numericable-SFR, assorti d’un paiement comptant ; pour moitié par Altice France, avec un paiement au plus tard le 7 avril 2016, portant intérêt annuel de 3,8 % et assorti d’une garantie bancaire à première demande". Une cession des parts de Vivendi encore détenu dans le nouvel ensemble Numéricable-SFR donnerait à ce dernier bien plus de latitude dans la gestion de ses affaires. Du côté de Vivendi, cela représenterait en tout un encaissement de 17 milliards d'euros, "après financement de l’acquisition de Virgin à hauteur de 200 millions d’euros", précise Vivendi. L'acquisition de SFR n'est pas encore complètement intégrée aux comptes d'Altice. La société a cependant publié une partie de ses comptes annuels : 11,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en légère baisse sur un an, avec un EBITDA qui s'établit à 3,1 milliards d'euros, contre 3,5 milliards d'euros en 2013.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 11h07 | Web 1,2,3
web

Google ferme Sparrow, le client mail racheté en 2012 – Clubic

Google a retiré le client mail Sparrow des plateformes de téléchargement d'iOS et...

Google a retiré le client mail Sparrow des plateformes de téléchargement d'iOS et d'OS X. La société française avait été rachetée en juillet 2012. En s'inspirant des réseaux communautaires, l'équip...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2015 à 10h50 | Web 1,2,3
17 février 2015

Barack Obama : « Nous avons possédé internet »

Vendredi dernier, Barack Obama a attaqué verbalement les autorités européennes: elles seraient selon lui coupables d’empêcher les choses de tourner bien rond pour les rejetons de la Silicon Valley installés à Paris, Berlin ou Bruxelles. La démarche, à priori surprenante et d’une mauvaise foi indéniable …

17 février 2015 à 19h19 | Politique
el

L’Apple Watch, 5 millions pour commencer

L'Apple Watch est certainement le plus attendu des produits de la IT de...

L'Apple Watch est certainement le plus attendu des produits de la IT de l'année. Apple a montré un premier prototype, et depuis travaille sur une sortie pour le mois d'avril prochain. Le canevas se met doucement en place, avec les premières applications attendues par Cupertino dans le mois, ou encore les lignes de codes capables de piloter l'appendice dans iOS. Cette fois, ce sont des informations en provenance des prestataires d'Apple qui tendraient à laisser croire que la pomme s'attend à écouler au lancement 5 millions d'Apple Watch. En comparaison, l'iPad premier du nom s'était écoulé à 3 millions d'unités lors des trois premiers mois de sa commercialisation. La tablette était disponible qu'aux Etats-Unis pendant une courte période. Rien ne permet de présager qu'Apple utilisera la même stratégie pour l'Apple Watch. Par ailleurs, un délit "d'obsolescence programmé" a été voté par le Sénat. Apple a bien souvent été montré du doigt par les défenseurs de ce concept (essentiellement chez EELV et le Front de gauche). Son application réserve certainement des surprises. Le texte spécifie que "L’obsolescence programmée se définit par tout stratagème par lequel un bien voit sa durée de vie sciemment réduite dès sa conception, limitant ainsi sa durée d’usage pour des raisons de modèle économique. Elle est punie d’une peine de deux ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende. »

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 18h59 | So_amazing
urgent

Ressources en hausse pour la SPPF

Le marché de la musique n'est pas orienté au beau fixe, mais celui...

Le marché de la musique n'est pas orienté au beau fixe, mais celui des droits se porte à merveille. La SPPF (société des producteurs de phonogrammes français) vient de publier son bilan pour l'année passée, et il est assez satisfaisant. Cependant, la société civile des producteurs indépendants malgré "un contexte qui reste difficile pour l’ensemble des producteurs phonographiques" enregistre une "forte progression en 2014 des droits perçus : 35,3 M€ de revenus contre 31,3 M€ en 2013, soit une augmentation de 12,7%". La SPPF explique cette croissance par "la bonne tenue de la Rémunération Equitable, notamment dans le secteur des lieux sonorisés avec 17,7 M€ de perceptions, en augmentation de 21% par rapport à 2013 (dernière année de montée en régime du barème adopté en 2010) ; une progression de 22,9% des droits placés en gestion collective volontaire (télévision, sonorisation, attentes, etc.) ; une stabilité des droits vidéomusiques (5,54 M€ vs 5,419 M€ en 2013). A noter que ces résultats sont également dus à des régularisations en faveur de la SPPF vis-à-vis à la SCPP". Autre sujet de satisfaction, dont le règlement c'est finalement fait en faveur des sociétés de droit : la copie privée dont le "bon niveau de perception atteint 8,82 M€, soit +1,4% vs 2013". L'argent récolté fait l'objet d'une répartition aux ayants-droit : "les répartitions, hors avances financières, se sont élevées à 24 M€ (+24% vs 2013), et totalisent 32,7 M€ en tenant compte des avances financières". La SPPF se félicite d'ailleurs d'entretenir un "taux de retenue de 6,5%", "l’un des taux les plus faibles pratiqués en Europe", ajoute t-elle. Enfin le budget des aides a atteint 6,2 M€, dont 5,5 M€ ont été attribués à des subventions directes aux membres de la SPPF : "204 albums de création (vs 198 en 2013), 257 vidéomusiques (vs 191) et 101 aides à la promotion-développement (vs 89) ont été aidés en 2014". La SPPF évoque également pour les sujets à venir de son agenda : la reconstitution de la commission copie privée, la mise en place des préconisations du rapport Imbert-Quaretta, mais sans que cela ne vienne perturber la réponse graduée.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 18h37 | So_cult’
web

Has Apple’s Tim Cook predicted the death of data-driven marketing? – Brand Republic – Media

Apple's Tim Cook says customers have a right to privacy and, ahead of...

Apple's Tim Cook says customers have a right to privacy and, ahead of the launch of the tech giant's long-awaited payment service Apple Pay, it's a message the industry should pay attention to, says Chris Pearce, joint CEO at TMW Unlimited...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 17h46 | Web 1,2,3
el

Le nouveau Blu-ray arrive

Le nouveau standard du Blu-ray est enfin achevé. Le 4K Blu-ray permettra de...

Le nouveau standard du Blu-ray est enfin achevé. Le 4K Blu-ray permettra de stocker des vidéos utilisant cette très haute résolution. Les premières galettes supportant ce format seront disponibles pour Noël 2015, selon toutes vraisemblances. La 3D à partir d'une image 4K n'est pas incluse dans les spécifications, en revanche, avec le codec H265 (HEVC) le consortium qui gère les supports vidéo compte bien proposer une forte amélioration des couleurs. Le HDR, déjà très popularisé par les smartphone, fait aussi son apparition sur la video avec ce nouveau format Blu-ray. En revanche, le marché des téléviseurs est en retard sur ces spécifications. Les couleurs affichées par les téléviseurs sont encore insuffisantes pour coller au rendu potentiel des Blu-ray.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 17h43 | So_amazing
web

Former RCA, MTV Execs Near Launch Of CÜR Music Streaming Service – Hypebot

Yes, yet another streaming music service is nearing launch. Led by former top...

Yes, yet another streaming music service is nearing launch. Led by former top executives at MTV and RCA, CÜR Music promises a "next generation" and "immersive" music experience. CÜR Media announced today that it has entered into a digital content streaming agreement with MediaNet to licence 22 million tracks from all the major and 80,000 indie labels. Led by MTV founder John A Lack and former RCA Chairman/CEO Bob Jamieson CÜR Music, bills itself as a next generation mobile and web music application. What "next generation" means for CÜR isn't yet clear. "This agreement with MediaNet is another important step...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 12h13 | So_cult’
el

L’Arcep renforcée

L'Arcep a réussi son lobbying. L'autorité des télécoms a été bien servie dans...

L'Arcep a réussi son lobbying. L'autorité des télécoms a été bien servie dans les débats à l'Assemblée nationale lors du premier vote de la loi Macron. L'Arcep et son nouveau président, Sébastien Soriano, ont obtenu plusieurs nouveaux pouvoirs. L'autorité aura en effet la possibilité, si le texte n'est pas modifié d'ici là, de se mêler des contrats entre opérateurs concernant les services d'itinérance. De même, l'Arcep obtient des aménagements sur les textes codifiants la pose du très haut débit dans les immeubles. Les syndics seraient désormais aussi à même de voter en faveur de l'installation de fibres, un pouvoir jusqu'ici détenu uniquement par l'assemblée générale des propriétaires. Enfin, les logements construit à partir de juillet 2016 devront être obligatoirement pré-raccordés au très haut débit.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 12h04 | Web 1,2,3
el

Publicis s’apprête à racheter Relaxnews

C'est un pari risqué. Publicis a annoncé être en négociation avec Relaxnews pour...

C'est un pari risqué. Publicis a annoncé être en négociation avec Relaxnews pour une acquisition de l'agence de presse "low cost" pour un montant de 15 millions d'euros. Relaxnews, qui possède aussi un partenariat avec l'AFP, se présente comme une machine à dépêches capable de produire un nombre considérable d'"articles" sur tous les sujets. Sorte de "pollution éditoriale" du Web, ces articles sont présents sur de nombreux sites et entrent dans une logique de recherche maximale d'audience et de clics. Publicis entend aller plus loin en intégrant les moyens rédactionnels de cette agence à ses stratégie de communication dont le "brand content" est l'un des axes d'avenir. Selon Maurice Lévy, le patron de Publicis "les marques deviennent des médias et nos groupes doivent se transformer pour accompagner ce mouvement". Une affirmation encore difficile à vérifier, à moins que l'on ne travestisse fortement le concept même de média. Relaxnews est actuellement coté sur l'indice Alternext.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 11h31 | Marketing Room

Un label français pour le son au cinéma Verouillé

La musique avait beau être le cœur de cible de l’étude Ipsos « Les jeunes et l’environnement sonore », le champ d’inquiétude en la matière du Gouvernement et des institutions n’exclut pour autant pas le cinéma. C’est dans le souci d’éviter des …

17 février 2015 à 11h26 | So_cult’
web

Samsung Tells Millions of Koreans to Stop Paying for Music… – Digital Music News

This is an advertisement recently run by Samsung in South Korea (translations on...

This is an advertisement recently run by Samsung in South Korea (translations on the right).  The company has now pulled the spot, and issued an apology on...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 11h20 | So_cult’
web

Netflix écrase la concurrence à coups de milliards de dollars – Les Echos

Selon un rapport, la société californienne prévoit de dépenser 5 milliards de dollars dans les...

Selon un rapport, la société californienne prévoit de dépenser 5 milliards de dollars dans les programmes en 2016. Seul ESPN investit davantage...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 10h54 | Web 1,2,3
web

Sony opens pre-orders for its $840 Google Glass alternative – The Verge

Google might have shelved its Glass project for now, but its rapid about-face...

Google might have shelved its Glass project for now, but its rapid about-face doesn't mean that its peers have given up on their own augmented reality goggle projects. Sony today made a developer version of its Google Glass-esque SmartEyeglass available for pre-order, before it goes on sale in the US, the UK, and Germany on March 10th...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2015 à 10h52 | So_amazing
16 février 2015

Le projet secret de la rue de Valois pour lutter contre le piratage Verouillé

Julien Neutres a demandé aux organisations des ayants-droit une liste des 100 sites qui pratiquent le piratage. Une liste établie selon des critères bien précis, que nous publions. Quant à la charte avec les annonceurs, elle n’est pas encore prête. …

16 février 2015 à 19h51 | Peer2peer
web

Apple just fired a shot at Google Apps and Microsoft Office (AAPL, GOOG, MSFT) – Silicon Alley

Apple has stepped up its efforts to hit its two biggest rivals —...

Apple has stepped up its efforts to hit its two biggest rivals — Microsoft and Google — where it hurts. Apple has opened up a public beta that allows anyone, PC or Mac, to use the cloud version of its office productivity suite, iWork, free via a browser. You'll need an Apple ID, and Apple is now allowing anyone to create one — no Apple device needed. Just point your browser to iCloud.com. IWork includes the standard set of office apps: word processor, spreadsheet, and presentation software. The cloud version lets multiple people work on a document at the same time, as they can with Google Apps or with Microsoft's cloud apps OneDrive (the freebie version) or Office365 (the paid version). Apple describes its cloud version of iWorks like this: Just log in from your browser on your Mac or PC and launch the app you want to use. All the documents you create will be saved in iCloud, and any changes you make will automatically appear in the iWork apps on your iOS devices...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 février 2015 à 18h47 | Web 1,2,3
web

YouTube, l’incontournable numéro un de la musique en ligne – Le Figaro – Eco

Le site servirait de plate-forme musicale à 54% des internautes français...

Le site servirait de plate-forme musicale à 54% des internautes français...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 février 2015 à 18h45 | Web 1,2,3