Archives mensuelles : avril 2015

urgent

Star Wars, que le prix soit avec toi

Les fans ont attendu longtemps. La série Star Wars est enfin disponible en...

Les fans ont attendu longtemps. La série Star Wars est enfin disponible en version "Digital", soit en téléchargement (achat à l'acte, EST dans le vocable pro), sur la plupart des plateformes. Les prix varient entre chacune de ces plateformes, pour des raisons qui restent relativement obscures. Ainsi, la double trilogie distribuée par Buena Vista (qui a acquis les droits et prépare de nouveaux épisodes) est facturée 22,99 euros par épisode chez Numéricable, mais seulement 16,99 euros sur iTunes (84,99 euros pour l'ensemble) - dans les deux cas, il s'agit de la version HD. Plus surprenant encore, sur le Google Store - pour les appareils Android - le prix est de 20 dollars, ou 89 dollars pour les 6 épisodes. Rappelons qu'Apple et Disney ont des relations proches depuis longtemps, depuis que Steve Jobs était devenu à titre personnel le premier actionnaire du studio après la revente de Pixar. Enfin, il faut également souligner que l'EST reste l'apanage des clients iTunes, qui domine très largement ce marché. Disney ne propose pas de location.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2015 à 17h00 | So_cult’
el

Radio France : Le médiateur entre en scène

Dès aujourd'hui, le médiateur nommé par la rue de Valois est allé à...

Dès aujourd'hui, le médiateur nommé par la rue de Valois est allé à la rencontre des représentants des grévistes à Radio France. Dominique-Jean Chertier avait un premier rendez-vous en fin de matinée, puis un second dans l'après-midi. En guise de bienvenue, les grévistes avaient cependant déjà voté la poursuite du mouvement jusqu'à lundi prochain. Parallèlement, le jour même dans un entretien au Monde, la ministre Fleur Pellerin, a fait des déclarations importantes. La ministre a ainsi déclaré que "le document de référence est la lettre de cadrage que j’ai adressée au président de Radio France, vendredi 3 avril, après avoir reçu son projet. Le travail à venir doit s’inscrire dans ce cadrage, auquel se réfère la lettre de mission du médiateur". Une phrase que le CSA devra certainement ruminer longuement avant d'adouber un prochain président de l'audiovisuel public. Puisque ce n'est pas le plan de la direction qui compte mais une lette de la rue de Valois qui doit être appliquée. Un retour en arrière après la loi Filippetti sur l'indépendance du CSA, et par ricochet du service public. Au médiateur maintenant de trouver le juste équilibre entre les exigences de Bercy sur la gestion des comptes de Radio France et les requêtes des syndicalistes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2015 à 16h31 | Politique
el

YouTube payant, le retour de la méthode musclée

YouTube ne négocie pas, il menace. Le portail avait déjà utilisé plusieurs fois...

YouTube ne négocie pas, il menace. Le portail avait déjà utilisé plusieurs fois la méthode avec les labels indépendants lors de la signature des contrats d'exploitation des catalogues avant le lancement de l'offre musique. Celle-ci a ouvert sous la forme d'une version "beta", de test, en novembre dernier. Dans un email adressé aux créateurs utilisant Youtube, le portail annonce l'arrivée donc de la version payante du service. Et encore une fois, YouTube utilise la manière forte pour convaincre les créateurs. Dans un premier temps, YouTube indique que "des centaines de milliers" d'utilisateurs ont été invités à utilisé la version payante du YouTube Music (7,99 dollars par mois, dont le lancement est prévu pour l'été). Mais YouTube veut aller plus loin en proposant aux internautes le choix entre deux formules : gratuites ou premium. Ce choix, le créateur ne l'a pas, s'il ne signe pas les nouvelles conditions du site, il ne sera plus accessible qu'en mode "privé". Selon The Verge, YouTube se réserve 45% des revenus combiné entre le gratuit et le premium, laissant 55% aux créateurs, en dehors des contrats noué avec des partenaires. L'abonnement devrait être à 10 dollars par mois, selon le site spécialisé. Voici donc l'email reçu par les créateurs présents sur YouTube, qui ne reprend pas la partie concernant l'exclusion des contenus de l'offre publique :

 

"Dear YouTube Partner,

Your fans want choices. Not only do they want to watch what they want, whenever they want, anywhere, and on any device they choose, they want YouTube features built specifically with their needs in mind. Over the past several months, we’ve taken bold new steps to bring these experiences to life.

Since inviting hundreds of thousands of fans into our YouTube Music Key Beta, we’ve seen tremendous engagement. And we’ve seen an equally enthusiastic response for our new YouTube Kids app, designed to give families a simpler and safer video-viewing experience- it’s already crossed 2 million installations in less than one month.

We’re excited to build on this momentum by taking another big step in favor of choice: offering fans an ads-free version of YouTube for a monthly fee. By creating a new paid offering, we’ll generate a new source of revenue that will supplement your fast growing advertising revenue.

So what’s next?

Launching a new paid offering will require us to update your terms through your Creator Studio Dashboard – a process that should feel familiar to anyone who went through a similar process three years ago when we began distributing and monetizing your content on mobile devices. Today, mobile represents over half of all watchtime and mobile revenue is up 200% in the last year.

Just as with mobile, we’re confident this latest contract update will excite your fans and generate a previously untapped, additional source of revenue for you. Please look out for our notification, review it and let us know your thoughts.

It’s an exciting year for YouTube, as we push ourselves into uncharted territories. But we continue to be guided by a desire to deliver the choices fans want and the revenue you need. By working closely with you, we know it’ll be a successful journey."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2015 à 16h19 | Web 1,2,3
web

Projet de loi renseignement: des hébergeurs de données menacent de délocaliser – Le Parisien

Cinq hébergeurs de données informatiques français, dont les deux principaux OVH et Gandi,...

Cinq hébergeurs de données informatiques français, dont les deux principaux OVH et Gandi, ont affirmé jeudi que le projet de loi sur le renseignement les poussera «à l'exil» pour ne pas perdre...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2015 à 12h45 | Web 1,2,3
el

Numéro 23, la SACD en appelle au législateur

La vente de la chaine Numéro 23 au groupe NextRadioTV n'a pas fini...

La vente de la chaine Numéro 23 au groupe NextRadioTV n'a pas fini de faire couler l'encre... En effet, celle-ci ressemble à un jackpot pour son fondateur, Pascal Houzelot, sur le dos de l'Etat et du CSA, qui ont organisé et financé le lancement de la télévision numérique terrestre. La SACD s'offusque précisément "alors que les fréquences audiovisuelles sont attribuées par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) gratuitement, en contrepartie notamment d'engagements en faveur de la création, la revente de la chaîne Numéro 23 illustre un dysfonctionnement grave du paysage audiovisuel. À cet égard, rien ne justifie que des propriétaires de chaînes utilisent des fréquences publiques et gratuites pour réaliser des opérations financières générant d'énormes plus-values". La ministre Aurélie Filippetti, du temps où elle avait été aux affaires, avait déjà annoncé un texte de loi à ce sujet, pour contrôler ce genre d'opération. La revente des chaines du groupe AB, puis de celles du groupe Bolloré avaient en effet déjà montré la faiblesse de la législation actuelle. La SACD va dans ce sens en proposant aux parlementaires "de changer en profondeur les règles de cession des fréquences audiovisuelles". La rue de Valois devrait réagir sur le sujet dans les prochains jours.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2015 à 12h15 | Old fashion media
web

All six Star Wars movies now available on iTunes – 5to9mac

As announced, Disney has today released all six Star Wars movies as digital downloads...

As announced, Disney has today released all six Star Wars movies as digital downloads on iTunes. The collection is priced at $89 as a bundle. Each movie can be downloaded separately for $20 a piece. As part of the promotion, Apple has also launched a special collection featuring films, apps, TV shows, music and books from the franchise. Although iTunes is...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2015 à 11h49 | Web 1,2,3
9 avril 2015
urgent

Radio France : Le médiateur est nommé

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, vient de désigner...

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, vient de désigner le médiateur qui sera chargé de débloquer la situation à Radio France. il s'agit de Dominique-Jean Chertier (ancien conseiller social de Matignon). La rue de Valois a précisé avoir précédé à cette nomination "en accord" avec le président de Radio France, Mathieu Gallet. La médiation se déroulera en deux phases prévient le ministère :

  • "La première, immédiate, doit permettre dans les plus brefs délais, la fin du conflit, la reprise des antennes et le retour aux conditions normales du dialogue social.

  • La seconde phase doit permettre d’accompagner, sur la durée de négociation du contrat d’objectifs et de moyens 2015-2019, la mise en place d’un dialogue social effectif et respectueux et d’une méthode de travail. Il s’agit d’assurer un partage du diagnostic sur la situation de l’entreprise, et de finaliser le contrat d’objectifs et de moyens de Radio France dans le cadre que j’ai fixé par ma lettre du 3 avril, en particulier sur l’ambition éditoriale et culturelle que doit porter Radio France, sur la politique musicale, ainsi que sur les mesures de retour à l’équilibre et le chantier de la modernisation sociale."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 20h14 | Politique

TF1 Video fait son eCinema avec des films américains récents Verouillé

TF1 vidéo se fait distributeur de cinéma en ligne. Six films américains, qui ne sortiront pas en salles en France, seront directement proposés en vidéo-à-la demande cette année.  C’est l’air de rien, au cours d’un point presse sur les diversifications du …

09 avril 2015 à 18h55 | Old fashion media
web

MTV Will Live Stream Movie Awards Through Twitter’s Periscope, “Locked” Camera – Tubefilter

MTV is trying out some new video technology for its upcoming 2015 MTV...

MTV is trying out some new video technology for its upcoming 2015 MTV Movie Awards. The network will use Twitter’s Periscope live streaming app to cover the red carpet in addition to its regular All-Access feeds at the star-studded event on April 12, 2015.
MTV will use Periscope to broadcast fashion interviews and red carpet arrivals, live from the Nokia Theater L.A. Live. To make the experience even more unique, the network has partnered with Orad Hi-Tec Systems to use the company’s Augmented Reality technology. This will allow the Movie Awards show producers to insert 3D graphics into the live video stream to create a multi-dimensional experience.
MTV has previous experience with Periscope thanks to a live session with one-half of the Vlogbrothers and VidCon co-founder John Green. Green took over MTV’s Periscope account on April 6 to discuss the upcoming film adaptation of his Paper Towns book (much like James Gunn recently did for a Guardians of the Galaxy 2 Q&...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 18h38 | Web 1,2,3
web

Vivendi cède et s’accorde avec Psam sur une hausse des dividendes – La Tribune – Techno

Le groupe français a annoncé mercredi être parvenu à un accord avec le...

Le groupe français a annoncé mercredi être parvenu à un accord avec le fonds américain PSAM pour la distribution de 6,75 milliards d'euros de dividendes à ses actionnaires d'ici 2017...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 18h08 | Le_Flouze
el

YouTube payant, cette fois c’est promis, juré

Google a toujours autant de difficultés à basculer dans le payant. Le géant...

Google a toujours autant de difficultés à basculer dans le payant. Le géant de Mountain View passé maitre dans l'artisanat de la publicité pas chère sur le Net, n'arrive pas à transformer l'essai dès qu'il s'agit de passer sur un modèle premium payant. Les faibles résultats obtenus sur Google Music illustre parfaitement cet handicap récurrent. Pourtant, régulièrement Google tente à nouveau l'aventure. Depuis plusieurs mois, Google négocie avec ses partenaires pour lancer une version payante (sans publicité) de YouTube. YouTube a déjà lancé une version payante pour la musique, après une bataille serrée avec les labels indépendants. Le service n'est pas encore ce qu'on appelle un succès. Le YouTube sans publicité a été confirmé par email. La date de lancement et la tarification sont encore inconnues, tout autant que l'intérêt pour YouTube de créer un service premium pour des contenus qui, ne mérite certainement pas que l'on paye pour les visionner.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 18h07 | Web 1,2,3
web

Geraldine et Loic Le Meur rachètent Le Web à Reed Midem – FrenchWeb

Alors que Reed Midem en avait fait l’acquisition en décembre 2012, afin de...

Alors que Reed Midem en avait fait l’acquisition en décembre 2012, afin de renforcer son positionnement dans...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 17h52 | Web 1,2,3
web

Les patrons d’antennes de Radio France placent l’Etat devant ses responsabilités. – L’Express Média

Inquiets de la dégradation de leur maison après 21 jours de grève, les...

Inquiets de la dégradation de leur maison après 21 jours de grève, les huit directeurs d'antennes de Radio France se sont associés autour d'un texte publié ci-dessous...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 17h52 | Old fashion media
el

L’AFDEL refuse une loi sur les plateformes, pas l’OIP

L'Afdel s'oppose à une amendement déposé par la sénatrice Catherine Morin-Desailly dans le cadre...

L'Afdel s'oppose à une amendement déposé par la sénatrice Catherine Morin-Desailly dans le cadre du projet de loi Macron. Ce texte proposer de réguler les moteurs de recherche en appliquant un principe de neutralité. Pour cela, il faudrait évidemment aller jusqu'à fouiller dans les algorithmes des géants du net; une mission que les sénateurs confieraient bien à l'Arcep. L'Afdel s'oppose, pour sa part, une fois encore à ce qui s'apparente à une "régulation spécifique des plateformes numériques dont le périmètre est difficile à cerner et où le droit de la concurrence s’applique en réalité, ici comme ailleurs". l’Afdel tient ainsi à "rappeler son opposition à toute mesure de régulation ex-ante des plateformes". Dans le foulée du communiqué de l'Afdel, l'open internet project a, a contrario salué l'amendement sénatorial. "L'Open Internet Project, qui regroupe aujourd’hui plus de 1500 acteurs de l'économie numérique européenne" a indiqué pour sa part donc que cet "amendement permettrait une meilleure régulation des plateformes numériques". Voici le texte de cet amendement :

"Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

I. – Tout exploitant d’un moteur de recherche susceptible, compte tenu de son audience, d’avoir un effet structurant sur le fonctionnement de l’économie numérique :

1° Met à disposition de l’utilisateur, sur la page d’accueil dudit moteur, un moyen de consulter au moins trois autres moteurs de recherche sans lien juridique avec cet exploitant ;

2° Met à disposition des utilisateurs des informations portant sur les principes généraux de classement ou de référencement proposés ;

3° Veille à ce que le moteur de recherche considéré fonctionne de manière loyale et non discriminatoire, sans favoriser ses propres services ou ceux de toute autre entité ayant un lien juridique avec lui ;

4° Ne peut obliger un tiers proposant des solutions logicielles ou des appareils de communications électroniques, à utiliser, de façon exclusive, ledit moteur de recherche pour accéder à Internet."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 17h50 | Politique
el

Le cinéma européen fait des propositions

Réunis à Rome, les cinéastes européens ont fait une série de propositions. La...

Réunis à Rome, les cinéastes européens ont fait une série de propositions. La commission européenne travaille sur son agenda "numérique", de son côté. L'idée d'un marché numérique unique en Europe fait son chemin à Bruxelles. Pour les cinéastes, cette problématique répond aussi à une à une actualité : "il est de notre responsabilité de réfléchir à favoriser une meilleure circulation des œuvres nationales à travers le continent qui est le nôtre, en prenant garde toutefois à ce que ce ne soit pas au détriment de la vitalité de notre création." Une monnaie d'échange ? Certainement, puisque les cinéastes proposent trois points sur lesquels avancer concernant la diffusion des oeuvres:

"- aux salles de cinéma : les efforts doivent être poursuivis pour pallier aux déserts cinématographiques qui existent encore dans de nombreux territoires. Il faut à la fois éviter la fermeture des salles existantes et en permettre l’installation de nouvelles. Les salles indépendantes ne doivent pas être laissées pour compte dans l’équipement numérique. Une vigilance particulière doit être portée aux aides qui facilitent et accélèrent la distribution des films dans les salles à l’échelle européenne : elles restent le meilleur lieu de rencontre entre le cinéma et son public.

aux chaînes de télévisions : nous engageons d’ores et déjà les chaînes publiques à travailler à une charte de meilleure diffusion des œuvres européennes, en travaillant notamment sur les échanges ou en travaillant à des programmations mutuelles ou réciproques. Il faudra aussi les aider à développer leur déclinaison numérique (notamment la télévision de rattrapage), dans un modèle économique sain et non destructeur de valeur. L’espoir d’une plateforme de diffusion du cinéma indépendant européen doit être un objectif crédible. Il peut venir des télévisions.

aux plateformes de VOD : il faut repenser une régulation européenne pertinente pour l’émergence d’acteurs européens capables de concurrencer les géants mondiaux. Internet a été longtemps l’objet de nos inquiétudes, notamment matérialisés par les ravages du piratage. Nous voulons croire qu’il peut être aujourd’hui le meilleur partenaire du cinéma européen, s’inscrire dans un cercle vertueux du partage de la valeur où tous opérateurs contribueraient au financement de la création et devenir un moyen exceptionnel d’exposition de nos œuvres."

Tout cela ne serait pas suffisant sans un volet sur la fiscalité et financement du septième art. "La Commission européenne doit adapter ses directives : sur les média audiovisuels, mais aussi sur la fiscalité", rappellent les cinéastes, qui demandent que les géants du net soient "insérés" dans l'économie de la création. "Nous devons d’urgence imaginer une fiscalité culturelle pour les acteurs mondialisés de la diffusion", ajoute les signataires. Dans cet ordre d'idée, "les pistes évoquées en France par la Ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin sur la taxation de la bande passante nous semblent une voie pertinente à explorer", souligne les cinéastes, et cela même si les échos de Bercy n'y étaient pas favorables. "On le voit de plus en plus, la disponibilité des films, de façon légale, c’est aussi un enjeu dans la lutte contre le piratage et dans la prévention de ses effets désastreux sur la création", rappellent les cinéastes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 17h37 | So_cult’

Radio France : la médiation ne résoudra pas les problématiques de fond Verouillé

Les syndicats ont rencontré hier la ministre. Mathieu Gallet et la rue de Valois travaillent en ce moment sur le périmètre de la médiation pour sortir Radio France de l’ornière.  La belle unité syndicale n’est plus ce qu’elle était à …

09 avril 2015 à 17h14 | Old fashion media
web

[SidO] Le problème d’adhésion aux objets connectés est lié à la pauvreté des expériences proposées – Atelier BNP

A l'occasion du SidO, Alain Dufossé revient sur la prise en compte des...

A l'occasion du SidO, Alain Dufossé revient sur la prise en compte des objets connectés par les grands groupes "traditionnels" et la vision de Pernod/Ricard sur leur avenir par rapport au consommateur.

Entretien d'Alain Dufossé, innovation leader du BIG, cellule d'innovation de rupture du groupe Pernod/Ricard, rencontré à l'occasion de sa participation à une conférence du SidO, événement consacré aux objets connectés...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 15h51 | So_amazing
web

Comment Google s’est plié à l’exception culturelle française – Le Figaro – Eco

En débarquant en France, il y a dix ans, le moteur de recherche...

En débarquant en France, il y a dix ans, le moteur de recherche a tenté de déployer son modèle mondial. Mais devant la levée de boucliers de plusieurs acteurs, Google a dû composer et donner des gages...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 13h19 | Web 1,2,3
el

Le directeur de cabinet d’Axelle Lemaire à la Cour des comptes

Arrivée à la tête du cabinet d'Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique, en...

Arrivée à la tête du cabinet d'Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique, en avril 2014, Denis Tersen vient d'être nommé à la Cour des comptes. "Denis Tersen, administrateur civil hors classe, est nommé conseiller maître à la Cour des comptes (3e tour)", indique Legifrance. Enarque, Denis Tersen avait été précédemment directeur de cabinet de Nicole Bricq au Commerce extérieur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2015 à 13h18 | Politique
8 avril 2015
el

Les Radios privées montent au créneau

Les déclarations de Fleur Pellerin sur une éventuelle évolution de la publicité sur...

Les déclarations de Fleur Pellerin sur une éventuelle évolution de la publicité sur les antennes de Radio France ont mis le feu aux poudres. Les radios privées s'en sont emparées pour rappeler leur opposition à un changement de périmètre de la publicité sur le service public. Le Bureau de la Radio, le Sirti, le SRN (Syndicat des réseaux radiophoniques nationaux) et le SRGP (Syndicat des radiodiffuseurs généralistes privés) ont ainsi souligné que ces entreprises de radio ne devaient pas « faire les frais de l’incapacité de la tutelle à empêcher la dérive des coûts de Radio France et à ajouter aux ressources prélevées sur le contribuable, celles ôtées aux radios privées». Mathieu Gallet a proposé de modifier les règles en matière de publicité, avec une prévision de croissance portant la part de marché de Radio France sur ce marché de 2 à 4% en 2019 (environ 7 millions d'euros en plus à terme de recettes). Les radios privées estiment pour leur part que cette prévision est volontairement trop basse.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 19h27 | Old fashion media
web

HBO CEO reached out to his old boss Jimmy Iovine to land Apple’s HBO Now launch – 5to9mac

As HBO’s new standalone streaming service launches today exclusively on Apple TV and...

As HBO’s new standalone streaming service launches today exclusively on Apple TV and iOS devices, FastCompany has a story profiling HBO CEO Richard Plepler and the motivation behind the new service and partnership with Apple. In the story, Plepler denies that an $80 million bid to buy Time Warner encouraged the launch of HBO Now ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 19h11 | Web 1,2,3
web

Free Mobile : itinérance, 700 MHz… l’avis de Stéphane Richard (Orange) – FreeNews

Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a été entendu mardi par la Commission des...

Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a été entendu mardi par la Commission des affaires économiques à l’Assemblée Nationale. L’occasion pour lui de s’exprimer sur des sujets d’actualité touchant Free Mobile : droit à l’itinérance, futures enchères 700 MHz… Lors d’une interview fleuve de près de deux heures (que vous pouvez retrouver dans son intégralité en ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 19h10 | Web 1,2,3
el

Popcorn Time sur iOS sans Jailbreak mais pas sur AppStore

C'est la bête noire d'Hollywood. Popcorn Time est une application qui permet de...

C'est la bête noire d'Hollywood. Popcorn Time est une application qui permet de synthétiser la puissance du P2P pour distribuer des fichiers et la facilité d'une interface à la Netflix. Les utilisateurs de Popcorn Time ont ainsi accès à un catalogue inépuisable de films sans aucune contrainte : chronologie des médias, prix (c'est gratuit) ou versions. Popcorn Time attaque maintenant le monde des appareils sous iOS. Jusqu'à présent les tablettes ou smartphones sont restés relativement en dehors du jeu pour les pirates. L'utilisation de logiciels P2P requiert pour les iPhone de jailbreaker les appareils, ce qui décourage la plupart. C'est fini promet les développeurs de Popcorn Time qui affirme utiliser un nouvel installateur qui ne nécessite plus de jailbreak tout en évitant l'AppStore - Apple n'aurait jamais accepté une application qui fait ouvertement la publicité pour le piratage d'oeuvres protégées par le copyright.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 19h05 | Peer2peer
el

Vivendi : Le retour de la rumeur Sky

Périodiquement revient l'imminence d'un rapprochement entre Sky et Vivendi ou Canal Plus. Le...

Périodiquement revient l'imminence d'un rapprochement entre Sky et Vivendi ou Canal Plus. Le projet est certainement dans un tiroir et ressorti régulièrement par les protagonistes et surtout les banques d'affaires. Cette fois sera t-elle la bonne ? Selon Reuters, suivi par Bloomberg, Vivendi serait repris par la fièvre acheteuse et viserait l'anglais Sky, filiale du groupe News Corp. Un rachat se paierait près de 28 milliards de livres... Une somme. Sky revendique un plus de 20 millions d'abonnés au Royaume-Uni, Allemagne, Irlande, Italie et Autriche. La société est largement diversifiée avec aussi la commercialisation d'offre quadruple play, incluant le mobile et l'internet. Sky est bien plus imposant que Canal Plus, mais les deux sociétés ont le même adversaire : l'OTT. Netflix, HBO Now, et les autres services dits "cordless" ont pris une longueur d'avance sur le marché ultra actif des services de SVoD. Ils ont aussi avec Amazon Prime pris une bonne longueur dans la productions de séries TV, un produit qui domine le marché de l'OTT, devançant le cinéma sur certaines plateforme.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 18h19 | Web 1,2,3
web

CISAC welcomes joint statement from German and French governments on author rights in the digital single market – CMU

CISAC, the group that brings together the music publishing sector’s collecting sectors from...

CISAC, the group that brings together the music publishing sector’s collecting sectors from all over the world, has welcomed a joint statement put out by ministers in Germany and France, which, says the copyright body, “signals the elevation of creators’ rights to the top of Europe’s policy agenda and recognises creators as drivers of economic...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 17h55 | So_cult’
el

OCS sur Playstation

La saison 5 de Game of Throne est la bonne occasion pour les...

La saison 5 de Game of Throne est la bonne occasion pour les diffuseurs de prendre la main dans la communication. C'est le cas d'OCS, le bouquet d'Orange, qui va proposer une distribution sur Playstation (3 et 4). Ce n'est pas la première fois que la console de jeu de salon du japonais Sony est utilisé pour diffuser un programme audiovisuel : Sony a lancé Playstation TV en fin d'année dernière aux Etats-Unis, et Spotify revendique 1,5 million de comptes activés en une semaine. C'est donc au tour d'OCS de prendre ses quartiers sur la Playstation 4, et bientôt sur le modèle précédent. Le bouquet offre l'accès aux chaines OCS Max, OCS City, OCS Choc, et OCS Géants, plus OCS Go (Replay, TV à la demande). Les tarifs sont les suivants : 12,99€/mois sans engagement ou 139,99€ avec un engagement annuel. OCS compte 2,2 millions d'abonnés. OCS livre une véritable offensive pour recruter des clients. Le bouquet sera disponible en clair sur Free entre le 9 et le 16 avril.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 17h51 | Web 1,2,3
el

La Sacem rejoint le « libre »

La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) annonce avoir rejoint...

La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) annonce avoir rejoint "l’Open Internet Project". Il s'agit d'un groupement d'acteurs du numérique qui rassemble plus de 400 membres dans l'Europe. Avec pour objectif de lutter contre les problèmes d’abus de position dominante sur le marché de la recherche d’internet. Cette initiative de la Sacem est à mettre en parallèle avec la volonté affichée par la commission européenne de réviser la directive sur le droit d'auteur. Ce que le Sacem et les autres sociétés d'ayants droit ne jugent pas urgent. Une révision de la responsabilité des intermédiaires techniques serait plus indiquée, selon la Sacem. Pour ce faire, la société civile indique : "la Sacem considère que la Commission européenne devrait placer au cœur de son agenda européen pour un marché unique numérique, les intérêts de ses entreprises et industries européennes numériques, et notamment ses champions européens  que sont la culture et ses industries de la création".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 17h16 | So_cult’
web

This is the biggest reason you’ll want to buy an Apple Watch (AAPL) – Silicon Alley

The first reviews for the Apple Watch arrived Wednesday morning. Though there's room...

The first reviews for the Apple Watch arrived Wednesday morning. Though there's room for improvement, the verdicts are overwhelmingly positive, with critics praising the watch's exterior beauty and clever functionality. But if you're still scouring Apple's website and these early reviews looking for the main selling point, this is probably it. Farhad Manjoo nailed it in his review for The New York Times: By notifying me of digital events as soon as they happened, and letting me act on them instantly, without having to fumble for my phone, the Watch become something like a natural extension of my body — a direct link, in a way that I’ve never felt before, from the digital world to my brain. The effect was so powerful that people who’ve previously commented on my addiction to my smartphone started noticing a change in my behavior; my wife told me that I seemed to be getting lost in my phone less than in the past. She found that a blessing...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 17h03 | So_amazing
web

Opération séduction de Google France – Le Monde – Média

La société lance sa première campagne de publicité institutionnelle. Un moyen de redorer...

La société lance sa première campagne de publicité institutionnelle. Un moyen de redorer une image ternie par les accusations d’abus de position dominante, de part et d’autre de l’Atlantique...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2015 à 17h00 | Web 1,2,3

Radio France, vers une médiation entre grévistes et direction Verouillé

Les syndicats et la direction de Radio France demandent chacun de son côté une médiation. La ministre a promis une décision rapide sur le conflit. Mathieu Gallet a passé une audition devant les députés. Le président de Radio France s’est …

08 avril 2015 à 16h12 | Old fashion media