Archives mensuelles : octobre 2015

web

Luc Besson condamné pour contrefaçon – Le Point

Le film "Lock Out", écrit en collaboration avec Luc Besson, constitue une contrefaçon...

Le film "Lock Out", écrit en collaboration avec Luc Besson, constitue une contrefaçon du long-métrage "New York 1997" réalisé par l'Américain John Carpenter...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 octobre 2015 à 15h38 | So_cult’
el

Reed Hastings enterre la télévision classique

Le patron de Netflix n'aime rien plus que dézinguer la manière dont la...

Le patron de Netflix n'aime rien plus que dézinguer la manière dont la télévision existe depuis 60 ans... Une fois de plus lors de la publication des résultats du service de SVOD, il s'est laissé aller à quelques pics sur son ennemi préféré. Selon lui, la télévision  devait être remplacer par les services "à la demande" dans un délai maximum de 20 ans. Il est vrai que la progression de Netflix, notamment aux Etats-Unis, est spectaculaire, avec près de 75 millions d'abonnés dans le monde prévus pour la fin d'année. Pour quelle raisons le non linéaire va t-il l'emporter ? Car, affirme Reed Hastings, le consommateur veut pouvoir regarder ce qu'il souhaite quand il le souhaite et depuis n'importe quel écran. "Fondamentalement", le non linéaire avec son catalogue riche de contenus est une expérience bien meilleure que le linéaire, conclut-il.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 octobre 2015 à 15h22 | Old fashion media
el

Adibla révolutionne les écouteurs Bluetooth

Parce qu'il ne trouvait pas d'oreillettes Bluetooth à son goût pour piloter son...

Parce qu'il ne trouvait pas d'oreillettes Bluetooth à son goût pour piloter son smartphone, Alain Favier, ex-président d'Exaqtworld, un spécialiste des objets connectés pour le monde professionnel, décida de la créer. Et de fonder pour l'occasion sa société Adibla, en s'associant avec les Coréens de GT Telecom pour l'intégration des algorithmes sonores et l'assemblage des écouteurs. Ses NeckMaster se veulent modestement les meilleurs écouteurs Bluetooth du marché, capables de rivaliser avec des produits filiaires vendus 900 ou 1000 euros, en émulant leurs signatures sonores. Le tout pour 184 euros. Si lors de nos tests, la qualité sonore des NeckMaster s'est bien révélée impressionnante pour une technologie sans fil à moins de 200 euros, le design semble lui plus fragile et résistera peut être moins à l'épreuve du temps. Et Adibla fait également des économies sur le circuit de distribution : le produit n'est vendu que sur son site, en passant par la plate-forme de distribution d'Amazon.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 octobre 2015 à 15h16 | So_amazing
web

Amazon veut 100% de Colis Privé – FrenchWeb

Après une première prise de participation en 2014 de 25%, Amazon veut mettre...

Après une première prise de participation en 2014 de 25%, Amazon veut mettre la main sur Colis...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 octobre 2015 à 13h43 | Le_Flouze

UE : la modification de la directive droit d’auteur ajournée

Après avoir été très ardente en affirmant dès novembre 2014 que la directive de 2001 sur le droit d’auteur devait être modifiée dans l’urgence, la Commission de Jean-Claude Juncker appuie sur le frein. La commission se concentrerait désormais sur un sujet qui …

16 octobre 2015 à 13h28 | So_cult’
web

YouTube, symbole de la culture du gratuit sur le Net – Les Echos

Une étude de l'Hadopi confirme le poids du gratuit et celui de la...

Une étude de l'Hadopi confirme le poids du gratuit et celui de la plate-forme de Google dans l'économie de la culture...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 octobre 2015 à 13h06 | Web 1,2,3
15 octobre 2015
el

Netflix, le coup de la carte à puce

Netflix a publié hier soir ses résultats pour le dernier trimestre. La bourse...

Netflix a publié hier soir ses résultats pour le dernier trimestre. La bourse a lourdement sanctionné le service de SVOD avec une chute de l'action de 15% lors des échanges "after hours", et aujourd'hui l'action perd encore près de 10%. La cause de ce désamour des marchés est à chercher dans les chiffres de Netflix concernant le recrutement des abonnés aux Etats-Unis. C'est le deuxième fois que Netflix déçoit. Les analystes tablaient sur 1,15 millions de nouveaux abonnés, mais le site de SVOD a séduit 880 000 membres "seulement". En cause ? Selon Netflix, il ne s'agit pas du tout d'un manque d'intérêt des américains, mais d'une histoire de carte de paiement ! En effet, le marché de la carte de paiement électronique mute de la bande magnétique à la puce, ce qui aurait entrainé des bugs en série et des retards dans les paiement. Une explication qui en vaut une autre... Sur un plan global, Netflix a dépassé ses objectifs avec 2,74 millions de nouveaux inscrits à l'international. A fin 2015, le service américain devrait comptabiliser  74 millions d'utilisateurs en tout, ils sont déjà 69 millions aujourd'hui.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 octobre 2015 à 19h29 | Web 1,2,3

Numéro 23 : les fondements juridiques d’une décision explosive Verouillé

La décision complète concernant Numéro 23 n’est pas encore publique. ElectronLibre a eu accès à la partie substantielle et livre une analyse de sa portée réelle pour Pascal Houzelot et NextRadioTV. Ce n’est pas une exécution, mais ça y ressemble. …

15 octobre 2015 à 19h23 | Old fashion media
web

Le Youtubeur le mieux payé toucherait 12 millions de dollars par an – Clubic

Aux Etats-Unis, la profession de « star » sur YouTube peut rapporter gros....

Aux Etats-Unis, la profession de « star » sur YouTube peut rapporter gros. Un classement estime jusqu'à 12 millions de dollars les sommes générées par le plus populaire d'entre eux. A l'image...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 octobre 2015 à 18h09 | Web 1,2,3
urgent

Vers une proposition de la commission pour la portabilité des droits

La commission européenne est en retard. Elle prépare plusieurs dossiers, dont celui de...

La commission européenne est en retard. Elle prépare plusieurs dossiers, dont celui de la portabilité des droits pour les citoyens. Un problème qui avait été soulevé concernant la possibilité pour un client de jouir d'un abonnement à une chaine de télévision, par exemple Canal Plus, partout dans l'union. Il y aura très probablement une proposition de règlement sur la portabilité des oeuvres et des abonnements initiée par la commission, soutenue par Günther Oettinger. En revanche, il n'y a aura sans doute pas de propositions sur des modifications de la directive de 2001 sur le droit d’auteur avant juin 2016. La commission avait annoncé une modification pour décembre 2015, essentiellement pour y introduire des exceptions nouvelles ou bien étendre celles existantes. Ce qui n'a pas l'heur de plaire aux représentants des ayants-droit.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 octobre 2015 à 18h08 | Politique
el

Deezer fixe un prix pour l’IPO

Deezer a dévoiler les détails financiers de sa prochaine introduction en bourse prévue...

Deezer a dévoiler les détails financiers de sa prochaine introduction en bourse prévue pour la fin de l'année. La service de streaming veut proposer un prix par action entre 36,40 et 49,24 euros, avec la mise en circulation de 8 241 758 actions nouvelles dans le cadre d'une augmentation de capital. Pour une action à 36,40 euros, cela représente 300 millions d'euros. Les actionnaires auront aussi la possibilité de vendre leurs actions, mais dans la limite pour l'IPO de 15% de l'offre initiale (45 millions d'euros sur la base de cotation du bas de la fourchette de prix). Le calendrier a été fixé ainsi : le prix nominal de l'offre devrait être fixé le 27 octobre prochain. L'action sera coté à Euronext Paris avec l'intitulé "DZR". Lors de la dernière levée, le groupe Access Industries avait investi 100 millions d'euros pour environ 30% du capital. Ce dernier n'avait pas souhaité remettre au pot pour un second tour de table, suite au départ du directeur Axel Dauchez. Deezer entend se financer sur les marchés pour assurer son développement international, notamment aux Etats-Unis. Selon les derniers éléments chiffrés, le site compte environ 3 millions d'abonnés, dont presque un million issu du Bundle avec l'opérateur Orange (actionnaire minoritaire). La courbe de croissance des abonnements restent relativement plate ces derniers mois, en dehors d'apports réguliers d'abonnements via des partenariats. Deezer compte à peu près 250 000 abonnés en France sur son offre Premium Plus (hors Orange).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 octobre 2015 à 16h16 | Le_Flouze
web

The surprising amount of money an adblocker was offered to show ‘Acceptable Ads’ – TheNextWeb – Relevant Blogs

As the online advertising industry has come up against increasing numbers of users...

As the online advertising industry has come up against increasing numbers of users running adblockers to remove ads on the Web, it’s had to find new ways to ensure they get to people’s eyeballs. One program called ‘Acceptable Ads‘ is run by Adblock Plus and allows advertising through ad blockers — for a price. Adblock Plus, the largest adblocking company worldwide, is run by a parent company called EyeO, which originally created the Acceptable Advertising program. Its services include working with ad networks to “develop non-intrusive ads for users that are a choosy, tech-savvy audience.” Companies like Google, Microsoft and others reportedly pay hundreds of thousands of dollars to…

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 octobre 2015 à 15h51 | Marketing Room
14 octobre 2015
urgent

Le CSA abroge l’autorisation d’émettre de Numéro 23

Fait sans précédent, le CSA a décidé d'abroger l'autorisation d'émettre de la chaîne...

Fait sans précédent, le CSA a décidé d'abroger l'autorisation d'émettre de la chaîne Numéro 23 attribué à la société de Pascal Houzelot en 2012. L'abrogation sera effective le 30 juin 2016, d'ici là, la société éditrice de la chaîne peut se mettre en règle avec le CSA pour éviter la sanction suprême. Si ce n'est pas le cas d'ici là, le CSA estime ne plus avoir à se prononcer sur la cession de la chaîne au groupe NextRadioTV. La fréquence fera l'objet d'une nouvelle attribution. Le CSA a estimé que les conditions financières constitutives de la chaîne Numéro 23, dont le pacte d'actionnaire, ne lui ont pas été communiqués, comme cela aurait dû être fait. L'audition de Pascal Houzelot hier au CSA a donc convaincu les sages de prendre une décision qui restera dans les annales et laisse le groupe d'Alain Weill, qui se portait acquéreur, dans l'incertitude. Il pourrait toujours en effet se présenter au prochain appel à candidature pour la fréquence libérée, ou parier sur une mise en conformité de l'actionnariat.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 22h33 | Non classé
el

Le CSPLA lance une mission sur le domaine public informationnel d’Axelle Lemaire

Déjà en mal de place dans l'agenda législatif, le projet de loi d'Axelle...

Déjà en mal de place dans l'agenda législatif, le projet de loi d'Axelle Lemaire risque de rencontrer un obstacle supplémentaire : le Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique a en effet lancé hier une consultation sur les effets de certaines dispositions du projet sur les droits d'auteur et les droits voisins. C'est l'article 8 du projet qui est en cause. Il prévoit la mise en place d'un "domaine commun informationnel", et donne capacité aux "associations ayant pour objet la défense des choses communes" d'agir "aux fins de faire cesser toute atteinte au domaine public informationnel". Le CSPLA estime qu' "eu égard à l'importance des enjeux que soulève une telle innovation juridique au regard de l'impératif de protection des droits des auteurs et des titulaires de droits voisins", il faut mener une réflexion sur le sujet. Sa vice-présidente, Anne-Elisabeth Credeville, confie cette mission à Maître Jean Martin, qui sera assisté de Cyrille Beaufils, auditeur au Conseil d'État. Des conclusions synthétiques sont attendues pour le 30 octobre, et la version intégrale pour la fin de l'année.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 19h24 | So_cult’
web

Fleur Pellerin réfléchit à un amendement « anti-Bolloré » – Les Echos

Entre les intrusions de Vincent Bolloré au sein du groupe Canal+ et la...

Entre les intrusions de Vincent Bolloré au sein du groupe Canal+ et la concentration accrue des médias, la ministre de la Culture souhaiterait faire évoluer la loi pour mieux protéger les rédactions...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 19h03 | Politique

Vivendi cache une absence de stratégie globale derrière l’acquisitions de minoritaires Verouillé

Vivendi fait son retour dans le monde du jeu video en prenant une position minoritaire dans les studios d’origine bretonne, Ubisoft et Gameloft. La stratégie du groupe Vivendi tient en un mot : les contenus. Cela étant dit, le flou …

14 octobre 2015 à 18h58 | Le_Flouze
el

Votre publicité ne vous rapporte pas de clients ? On vous rembourse !

La publicité deviendrait elle un secteur économique comme les autres ? Avec l'arrivée...

La publicité deviendrait elle un secteur économique comme les autres ? Avec l'arrivée massive des adblockers, la montée du mécontentement des internautes envers les méthodes de captation des données, le monde de la publicité est en crise, même s'il ne l'avouera pas. Aux Etats-Unis, l'"Association of Magazine Media", qui revendique 72% de parts de voix dans la presse vient d'annoncer qu'elle proposait un nouveau contrat de confiance avec les annonceurs : si la publicité ne vous rapporte pas de clients nouveaux, on vous rembourse ! Une initiative qui n'existe pas encore en France, mais qui aux Etats-Unis avait déjà été testée par différents groupes de presse. Pour l'instant cette opération n'est possible que sur les publicités achetées sur les pages "papier" des magazines et donc exclut le "online". Les magazines proposent de rembourser les annonceurs déçus si les sommes investis en campagne ne sont pas remboursées par les nouveaux abonnés. Les annonceurs pourraient être "dédommagés" avec de l'espace publicitaire gratuit par exemple.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 17h58 | Marketing Room
el

Lancement de BET, fer de lance de la culture afro-américaine

Le groupe Viacom prépare le lancement dans 18 millions de foyers de la...

Le groupe Viacom prépare le lancement dans 18 millions de foyers de la chaine BET ! BET est une véritable institution aux Etats-Unis dans le paysage médiatique avec près de 100 millions d'abonnés. BET pour Black Entertainment Télévision produit des séries, des émissions et diffusent des videoclips. Les séries emblématiques sont The Game, Second Génération Wayans ou encore récemment Being Mary Jane, en plus d'émission comme le Wendy Williams show. Le groupe Viacom est présent en France avec les chaines MTV, Nickelodeon, ou encore Game One et dernièrement Paramount TV. A l'heure où la diversité et le multi-culturalisme sont des sujets de plus en plus importants pour la société française, MTV a choisi une diffusion large avec les fournisseurs d'accès et les cablo-opérateurs.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 17h43 | Old fashion media
web

Canal Plus peut-il tomber dans le rouge? – BFM Business Entreprise

Vincent Bolloré craint que la chaîne cryptée ne tombe dans le rouge l'an...

Vincent Bolloré craint que la chaîne cryptée ne tombe dans le rouge l'an prochain. Pour conquérir des abonnés, les tarifs pourraient baisser drastiquement, ce qui constituerait un retournement stratégique...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 16h44 | Old fashion media
urgent

Aurous à peine sorti déjà à la barre

Aurous vient d'être lancé dans une première version dite "Alpha" et déjà les...

Aurous vient d'être lancé dans une première version dite "Alpha" et déjà les principales majors de la musique lui intente un procès pour violation de leurs droits. Aurous se présente comme une sorte de PopCorn Time - un logique qui se sert du P2P pour diffuser des films et des séries de façon illicite avec une interface copiée sur celle de Netflix. Aurous n'est pas à proprement parler une application P2P, mais son efficacité est redoutable et les ayants-droit on décidé de frapper fort en amont pour éviter la contagion auprès des amateurs de musique. Le créateur de l'application s'est défendu sur Twitter notamment promettant de se battre, en affirmant d'ores et déjà que la plainte des ayants-droit menée par la puissante RIAA était "vide". Le créateur du logiciel a reçu déjà le soutien de l'Electronic Frontier foundation. Andrew Sampson avait d'ailleurs expliqué que sa création devait être considéré comme une application de lecture de musique comme une autre, à l'instar de Spotify ou Apple Music. La RIAA affirme au contraire que Aurous utilise du matériel protégé par la propriété intellectuelle illégalement stocké sur des serveurs en Russie, notamment.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 16h41 | Peer2peer
web

Martin Scorsese à la Cinémathèque : l’odyssée musicale d’un cinéaste rock’n’roll – Charts in France

De "Taxi Driver" au "Loup de Wall Street", l'oeuvre dense de Martin Scorsese...

De "Taxi Driver" au "Loup de Wall Street", l'oeuvre dense de Martin Scorsese fait l'objet d'une exposition à la Cinémathèque française de Paris. Un événement doublé par la sortie dans les bacs de l'anthologie discographique d'un mélomane averti, passionné de rock'n'roll...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 16h25 | So_cult’
web

Eric Schmidt: Get ready for ‘a lot’ more Alphabet companies – The Verge

When Alphabet was formed, Eric Schmidt, its chairman and one of the five...

When Alphabet was formed, Eric Schmidt, its chairman and one of the five people who technically constitute Google’s new holding company, was on vacation, learning to fly...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 12h05 | Le_Flouze
13 octobre 2015

Union européenne : Télécoms 1 – Numérique 0 Verouillé

Si l’Union Européenne ne prévoit pas grand chose d’ambitieux pour les start-ups et les entreprises de croissance du vieux continent, il n’en va pas de même pour les télécommunications, dont elle comprend qu’elles auront d’immenses besoins en investissements au cours …

13 octobre 2015 à 17h51 | Web 1,2,3
el

Canal Plus, le Grand Journal, halte au défaitisme !

Vincent Bolloré a le temps. La posture affichée par le patron de Vivendi dans...

Vincent Bolloré a le temps. La posture affichée par le patron de Vivendi dans les médias, chaque fois qu'il est interrogé sur l'audience déclinante du Grand Journal, n'est pas factice. Vincent Bolloré a les yeux sur les indicateurs qui comptent ; il en a logiquement déduit qu'il n'y avait pas de raison de changer tout après quelques semaines. Explication : l'audience du Grand Journal n'est pas au beau fixe, ce serait mentir que de soutenir le contraire. En moyenne l'équipe de Maïtena Biraben fait un gros tiers de téléspectateurs de moins sur sa tranche que l'an passé - qui n'était pas non plus canonique. Et pourtant, cette chute d'audience n'a rien de catastrophique pour les revenus publicitaires du groupe. Il n'y a pas péril en la demeure, loin de là. Selon des sources internes, la perte d'audience représente à peine - 1% de part de marché publicitaire, une fois rapporté au total de recettes du groupe Canal Plus. De quoi donc, ne pas s'alarmer, et donner à Vincent Bolloré le temps de la réflexion.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 octobre 2015 à 17h44 | Old fashion media
web

TF1 et M6 croient toujours à une chaîne de télé-achat – PureMedias

Malgré un nouveau refus de la part du CSA, les deux groupes "restent...

Malgré un nouveau refus de la part du CSA, les deux groupes "restent convaincus de la pertinence d'un tel projet"...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 octobre 2015 à 17h34 | Old fashion media
web

Chapter finally closing in Apple’s ebook antitrust case as U.S. Justice Dept says court monitoring can end – 5to9mac

The U.S. Justice Department has said that is now satisfied with Apple’s measures...

The U.S. Justice Department has said that is now satisfied with Apple’s measures to guard against any repetition of the type of anti-competitive behaviour ruled illegal in the long-running ebooks trial. Bloomberg reports that the department has recommended that the court-appointed monitor is no longer necessary. In a letter to the Manhattan federal judge who found ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 octobre 2015 à 17h31 | So_cult’
el

Loi création, Fleur Pellerin au Sénat

La ministre de culture et de la communication était ce matin au Sénat...

La ministre de culture et de la communication était ce matin au Sénat pour une séance de questions sur la loi Liberté de création. Le projet de loi a été votée par l'assemblée nationale sans grande difficulté la semaine dernière. Le projet de loi doit être voté à l'issue de quatre lectures avant juillet prochain. Le calendrier au Sénat devrait permettre une première lecture dans la chambre haute lors des deux dernières semaines de janvier 2016. A noter qu'un amendement a été présenté par Patrick Bloche et Jean-Marie Beffara, dans le cadre du projet de loi de finance, cette fois-ci, pour augmenter le taux de prélèvement de la taxe dite Copé sur les fournisseurs d'accès à Internet, visant à augmenter le financement de l'audiovisuel public d'une rallonge de 25 millions d'euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 octobre 2015 à 17h20 | Politique
urgent

Twitter se réveille avec la gueule de bois

Twitter est bourse. En difficulté, avec une action qui chute depuis l'annonce des...

Twitter est bourse. En difficulté, avec une action qui chute depuis l'annonce des derniers résultats, la jeune société vient d'annoncer la suppression de 8% de ses salariés. De quoi rassurer les marchés, si l'on ajoute aussi la nomination de Jack Dorsey au poste de Pdg. La start-up espère ainsi re-dynamiser le cours de son action mais également retrouver une dynamique forte du nombre d'utilisateurs, et par là même un peu plus de chiffre d'affaires. 336 salariés vont donc quitter le navire sur un total de 4100. Twitter ne s'est d'ailleurs jamais vraiment expliqué sur le travail effectif de cette armée de salariés qui avait été montée pendant les années d'avant l'IPO, qui avaient été financées à hauteur de 1 160 millions de dollars par les fonds ! Une fois en bourse, Twitter doit se plier aux us et coutumes, en supprimant des salariés lorsque les résultats ne sont pas à la hauteur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 octobre 2015 à 16h43 | Web 1,2,3
el

Axel Springer bloque les adblockers

Les adblockers - logiciels de blocage de la publicité sur internet - sont...

Les adblockers - logiciels de blocage de la publicité sur internet - sont devenus de plus en plus populaires et agacent publicitaires, agences médias et éditeurs. "Si vous bloquez la publicité nous bloquerons le contenu", avait clamé Hubert Blanquefort d'Anglards comme une forme d'invocation contre les adblockers lors des dernières rencontres de l'Udecam à Paris... Axel Springer AG vient d'annoncer qu'ils appliqueraient désormais ce principe au site internet de Bild, leur publication phare. Désormais, soit les internautes désactivent leur logiciel de blocage publicitaire pour accéder au contenu gratuitement, soit ils doivent payer 2,99€ pour lire Bild en ligne sans publicité. Une sorte de système "freemium" qui ne porte pas son nom, en somme, et qui vise plus à la désactivation des adblockers qu'à la mise en place d'un véritable "paywall" par un média qui a largement, du fait de son énorme audience, bénéficié des revenus publicitaires par le passé. De la croissance de l'usage des adblockers - 40% de plus en un an - résulterait une perte évaluée par certains à 22 milliards de dollars pour l'ensemble des éditeurs en ligne.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 octobre 2015 à 16h09 | Web 1,2,3
el

La SACD ne veut pas d’une vente de Numéro 23

La SACD a envoyé une lettre au CSA pour s'opposer à la vente...

La SACD a envoyé une lettre au CSA pour s'opposer à la vente de la chaine Numéro 23, dont l'actuel président est reçu et auditionné par le CSA cette après-midi. La lettre écrite de la main du directeur général, Pascal Rogard, alerte le CSA sur le danger qui menacerait la production cinématographique et audiovisuelle. Selon le patron de la société des auteurs et compositeurs dramatiques, une vente de Numéro 23 au groupe NextRadioTV serait un coup de canif dans le contrat qui lie les éditeurs de chaines, qui se voient attribuer par les pouvoirs publics une fréquence d'émission, à un cahier des charges comportements des obligations d'investissements notamment dans la création. La vente de Numéro 23, prévient Pascal Rogard, pourrait en effet contraindre les politiques à choisir de faire autrement et supprimer cette équation entre fréquence gratuite et obligations de financement de la création. D'autres part, la SACD souligne que l'actuelle équipe de Numéro 23 n'a jamais respecté ses engagements.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 octobre 2015 à 15h39 | Old fashion media