Archives mensuelles : novembre 2016

La presse en ligne secouée par un doute concernant Facebook et Google Verouillé

Après le chef du Guardian la semaine dernière, c’est au tour de l’association des éditeurs de presse numérique américains, Digital Content Next – généralement plutôt techno-enthousiaste – de relever que la croissance du marché de la publicité digitale ne bénéficie …

03 novembre 2016 à 11h38 | Web 1,2,3
el

Le lobbying de l’Oncle Sam à Bruxelles se porte très bien

Integrity Watch vient de sortir son top 10 des plus gros lobbyistes à...

Integrity Watch vient de sortir son top 10 des plus gros lobbyistes à Bruxelles, et l'on peut dire que la force lobbyistique en Europe est du côté des États-Unis. Ce top 10 se base sur le nombre de rendez-vous avec des cadres de haut niveau dans la Commission européenne. Entre février 2014 et mars 2016, des organisations représentant pour l'essentiel des sociétés américaines ont eu 217 rendez-vous avec des cadres de la Commission et des Commissaires. Pendant le même temps, les organisations figurant dans le top 10 d'Integrity Watch et représentant des sociétés européennes n'ont eu que 207 rendez-vous de ce type. En outre, aucune société européenne ne figure dans le top 10, alors que deux sociétés américaines y figurent : Google avec pas moins de 76 rendez-vous, et Microsoft, avec 45. Soit à elles deux plus que l'association du patronat européen - Business Europe - qui n'a eu que 99 rendez-vous. L'American Chamber of Commerce a eu quant à elle 44 rendez-vous. A noter que la "culture" n'est pas dans le Top 10... Ceci explique certainement cela.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 novembre 2016 à 11h36 | Politique
web

LFP: «Désolé», Michel Denisot ne sera pas candidat à la présidence – 20 Minutes – Média

Il est l’actuel représentant de la FFF au sein du conseil d’administration de...

Il est l’actuel représentant de la FFF au sein du conseil d’administration de la LFP…

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 novembre 2016 à 10h58 | Old fashion media
2 novembre 2016
el

Time Warner signe des résultats records avant la fusion

Le groupe Time Warner a des bonnes nouvelles a annoncé avant de conclure...

Le groupe Time Warner a des bonnes nouvelles a annoncé avant de conclure la fusion avec le géant des télécoms AT&T. Les revenus du dernier trimestre sont en hausse de 9% sur un an, avec un chiffre d'affaires de 7,2 milliards de dollars, quand le résultat atteint 2 milliards de dollars (+10%). Des résultats qui couronnent la stratégie du Pdg, Jeff Bewkes qui n'a cessé de promettre de meilleurs dividendes par action, depuis plusieurs années, pour convaincre les marchés. La division HBO est aussi en forme avec une progression de 4% à 1,4 milliards de dollars. Le groupe est aussi tiré par les recettes en salles de Suicide Squad, et les bonnes performances sur le marché publicitaires de ses chaines. A ce sujet, TW a signé un accord avec DC pour la diffusion des films sur ses réseaux cablés.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 novembre 2016 à 19h05 | Le_Flouze
web

Sony/ATV, Warner Chappell, Kobalt Beat Universal, BMG In New Music Publisher Ranking – Hypebot

Sony/ATV, Warner Chappell and indie Kobalt were named the top 3 music publishers...

Sony/ATV, Warner Chappell and indie Kobalt were named the top 3 music publishers in Billboard's new market share ranking. Much of Sony's success comes thanks to Sia's "Cheap Thrills," the No. 1 radio hit for the last ­quarter...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 novembre 2016 à 18h53 | So_cult’

Droits du foot : La LFP réitère ses menaces Verouillé

Selon le Canard Enchainé, La LFP pourrait engager des poursuites après les déclarations de François Hollande. Depuis plusieurs semaines la Ligue de football professionnelle menace d’intenter une action en justice L’information est régulièrement relayée. Cependant, pour à l’heure actuelle, l’instance …

02 novembre 2016 à 18h48 | Old fashion media
el

YouTube annonce un accord historique avec la GEMA

YouTube annonce avoir enfin trouvé un accord avec la GEMA, équivalent allemand de...

YouTube annonce avoir enfin trouvé un accord avec la GEMA, équivalent allemand de la Sacem. Depuis 2010, la plupart des contenus populaires sur YouTube - plus de 60% selon certaines évaluations - n'étaient pas disponibles en Allemagne, car la GEMA estimait que le contenu en question était protégé par le droit d'auteur et n'avait pas fait l'objet de licences dans les règles de l'art. En conséquence, la société de gestion collective allemande avait entamé des poursuites contre Google, société mère de YouTube, et bloqué les contenus en question. On ne connait pas les termes financiers de l'accord d'hier, mais il est presque certain que pour enfin fumer le calumet de la paix, la GEMA a obtenu au moins une partie de ses demandes. Après avoir d'abord réclamé 0,17 cents par stream, la GEMA avait dit qu'elle accepterait 0,375 cents. La GEMA voulait aussi 1,6 millions d'euros pour l'utilisation de contenu sans licence par YouTube avant ses poursuites. Restera à savoir si l'accord annoncé hier est meilleur que celui signé entre YouTube et la Sacem, auquel cas il serait tout à fait concevable que les Français invoquent une clause de la nation la plus favorisée.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 novembre 2016 à 18h02 | So_cult’
el

Le CETA est signé !

Après les soubresauts des dernières semaines - qui ont failli voir capoter l'accord...

Après les soubresauts des dernières semaines - qui ont failli voir capoter l'accord face au refus de signer de la région wallonne - le traité CETA entre l'UE et le Canada a été signé hier à Bruxelles. Outre les promesses, de part et d'autre, de création d'emplois et de lendemains qui chantent, l'on peut retenir de l'accord que, pour l'essentiel, il a respecté l'exception culturelle, puisque le secteur de la culture n'est pas concerné par ses dispositions. Quelques articles, cependant, promettent "une mise à niveau des droits de propriété intellectuelle" entre l'UE et le Canada. "Par exemple", affirme la Commission Européenne, "il va renforcer la protection des droits d'auteur en alignant les règles canadiennes avec celles de l'UE (...) pour ce qui concerne les DRM (digital rights management)". Pour le reste, le CETA porte en grande partie sur la fin des droits de douane, la protection de certaines appellations d'origine contrôlée, et la reconnaissance mutuelle des qualifications pour certains métiers.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 novembre 2016 à 17h42 | Politique

Règlement portabilité : encore quelques mois d’attente Verouillé

L’adoption du règlement portabilité – dont le projet a été déposé en décembre 2015 – prend bien plus que les quelques mois souhaités par la Commission, mais « ça avance bien » nous dit-on au Parlement européen, où l’on se prépare à un …

02 novembre 2016 à 10h23 | Non classé
el

Le Royaume-uni divise l’Union Européenne pour mieux régner

Theresa May en serait réduite à pactiser avec le nationaliste hongrois Viktor Orban...

Theresa May en serait réduite à pactiser avec le nationaliste hongrois Viktor Orban afin d'essayer de diviser l'Union Européenne dans le cadre du Brexit, selon notre confrère Alberto Nardelli de Buzzfeed. C'est ce qui ressort de conversations qu'ils a eues avec des insiders à Bruxelles, et cela expliquerait pourquoi Viktor Orban, bien connu notamment  pour museler sa presse nationale, est l'un des seuls dirigeants de l'Union Européenne à chanter les louages de Theresa May. L'optique de May pourrait être de s'allier ainsi au "groupe de Visegrad", qui comprend la Hongrie mais aussi la Slovaquie, la Tchéquie et la Pologne, afin de peser le moment voulu sur les négociations du Brexit.Négociations qui n'ont pas encore commencé du fait même de Theresa May, qui n'a pas enclenché la procédure de l'article 50 du traité de l'UE. Le Royaume-Uni a déjà une histoire avec les pays de l'Est, puisque c'est avec eux que le gouvernement de Cameron a essayé de convaincre la Commission européenne il y a quelques mois de ne pas réguler les plateformes en ligne. Le ver serait donc ainsi dans la pomme à plusieurs niveaux, puisqu'il semblerait également que des euros-parlementaires britanniques seraient en train d'essayer d'intégrer dans la législation européenne des dispositions ultra-libérales qui profiteraient au Royaume-Uni post Brexit.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 novembre 2016 à 10h22 | Politique