3 ans de prison, 1,1 million d’euros de dommages intérêts pour piratage

Ce n'est pas un jeu. Le tribunal correctionnel de Paris vient de rendre un verdict en première instance d'une rare sévérité. Les membres de deux "Team" sur le Net qui mettaient en ligne des films et des séries piratés ont écopé de peines de "trois à six mois de prison avec sursis et plus d'1,1 million d'euros de dommages et intérêts". Une seule personne accusée s'était présentée devant le tribunal expliquant faire ça comme un jeu, et n'avoir pas gagné d'argent avec cette activité. La sévérité du jugement démontre que le tribunal n'a certainement pas reçu ces explications. Les cinq prévenus avaient été déferrés devant le tribunal par des sociétés d'auteur représentants les majors du cinéma : Universal, Disney et Warner Bros. "L'affaire avait été portée à la connaissance de la gendarmerie par un renseignement anonyme en mai 2007", rapporte l'AFP.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : P2P : Le Japon dégaine la sulfatteuse | ElectronLibre