42 – l’école de Xavier Niel #Live

Nous sommes présents au lancement de 42, l'école du code du fondateur de Free.

- xavier Niel commence par un constat " le problème est que nous n'avons pas les talents, les idées on n'en manque pas"

- "les politiques sont concentrés sur l'avenir", souligne t-il. "Seul les initiatives privées peuvent répondre à sucette demande".

- intervention de Nicolas Sadirac, qui assène que le système d'enseignement actuel crée de la "standardisation", alors que la jeunesse ne vit déjà plus ainsi, "l'école, c'est presque l'armée" assure t-il.

- "la seule solution c'est de faire une révolution, de tout changer" réplique Xavier Niel.
Il faut donc "mettre en place une pédagogie différente".
1- "La connaissance n'est plus importante", commence Sadirac, "on va construire une pédagogie de projets". "Ça rend l'étudiant heureux".
2- "nous sommes dans une économie d'innovation". "Il faut que les étudiants soient mis dans des situations d'inventer".
3- "nous passons d'une compétence individuelle à une compétence collaborative". "Faire une école 2.0, une école p2p".

- 42 sera ouvert à tous. L'école doit être une manière de réintroduire les élèves qui ne sont plus dans le système scolaire.

- l'école sera donc ouverte à tous, diplôme ou non. Mais comme c'est une école privée, elle devrait être cher, mais elle sera gratuite. Pour former chaque année 1000 nouveaux jeunes "1000 génies" et donc un "impact sur l'économie". L'équation proposée par xavier Niel est "1000 génies vont générer 10000 emplois".
4000 personnes seront appelés, et seront "évalués". Il en restera 1000 donc... L'école, qui s'appelle 42, a déjà ses locaux, sera ouverte h24, et sera techniquement "de haute qualité".

- les inscriptions sont ouvertes maintenant sur 42.fr

- xavier Niel indique qu'il va investir personnellement pendant 10 ans l'école. Un coût estimé à 50 millions d'euros, avec un coût de lancement de 20 millions d'euros.

- en réponse au "passager clandestin" de Montebourg et Pellerin, xavier Niel réplique "il y en a qui parlent, d'autres qui agissent, nous sommes du côté des gens qui construisent".

- "les entreprises n'achètent pas des diplômes mais un savoir faire", souligne xavier Niel. Qui se défend de faire concurrence à son autre école. "Il ne s'agit pas des mêmes formations, on ne veut pas faire des webmasters". "Nous ne sommes pas en concurrence avec les autres écoles" souligne Sadirac.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : Une école de développeur nommée 42 | ElectronLibre