Le Privacy Shield sur la sellette Verouillé

C'était prévu et c'est arrivé hier : après avoir posé la question de la légalité du "Safe Harbour" en 2014 suite à la plainte de l'activité Max Schrems contre le transfert de ses données par Facebook, le juge irlandais demande à présent à la CJUE de prendre position sur la légalité du "Privacy Shield".  Max Schrems a déjà obtenu la reconnaissance de l'illégalité du "Safe Harbour" par la CJUE en 2015. Hier, il s'est rapproché de l'obtention de la reconnaissance de l'illégalité du "Privacy Shield", remplaçant du "safe Harbour". Or ce texte est désormais un rouage essentiel des transferts de données entre l'Europe et les Etats-Unis, notamment pour des sociétés comme Facebook, qui est directement visé dans la plainte de Schrems.  "Le Privacy Shield est un Sa ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.