L’Europe compte sur Donald Trump pour faire avancer la propriété intellectuelle en Chine Verouillé

La Commission européenne a présenté hier au Parlement son rapport 2020 sur la protection et l'application des droits de propriété intellectuelle dans les pays tiers. Malgré quelques avancées poussives, le retard législatif chinois et leur traitement discriminatoire des sociétés étrangères demeurent, et de loin, la préoccupation numéro 1 des autorités européennes. Paradoxalement, c'est l'accord entre les Etats-Unis et la Chine qui ouvre la voie à une amélioration considérable de la protection des actifs incorporels des sociétés européennes en Chine.  Peter Kovacs, chef de l'unité Propriété intellectuelle et marchés publics de la DG Commerce de la Commission européenne, a présenté hier à la Commission du commerce international (INTA) du Parlement européen ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.