Loi audiovisuel : arbitrages en suspend Verouillé

Mises à part les transpositions de directives, et quelques dispositions en faveur des chaines privées qui passeront par décret, il est fort possible que la grande loi de réforme de l'audiovisuel passe aux oubliettes, faisant de Franck Riester un ministre sans mission, et exposé aux quatre vents.  Le massif projet de loi relatif à la communication audiovisuelle et à la souveraineté culturelle à l’ère numérique a bien peut de chance d'être adopté avant la fin de la mandature d'Emmanuel Macron. L'on sait depuis mercredi dernier que les transpositions de directive - droit d'auteur, services de médias audiovisuel, et câble-satellite - qui figuraient dans le projet sont désormais assurées pour la fin 2020, soit directement par la loi, soit, plus vraisemblablement, par ord ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.