Prodiss : la moitié des entreprises du live en faillite si les fermetures sont maintenues Verouillé

La deuxième évaluation des conséquences de la crise sanitaire sur le live, commandée par le Prodiss et réalisée par EY, met les pouvoirs publics en garde : plus de la moitié des structures du spectacle vivant français sont en danger de mort si les salles ne rouvrent pas avant la fin 2020. Pour sa deuxième analyse des conséquences de la fermeture des salles du fait de la crise sanitaire, Ersnt & Young a été chargé par le Prodiss d'évaluer notamment les conséquences d'un "scénario noir", dans lequel les salles ne rouvriraient pas avant la fin 2020. En l'absence de réponse structurée des pouvoirs publics, ce scénario est en effet envisageable. "La santé financière des entreprises du secteur, majoritairement composées de TPE et PME, se trouve grandement fragilisée ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.