Affaire Donald Trump : Twitter met à mal dix ans de lobbying des plateformes Verouillé

Avec son "factchecking" sous un tweet de Donald Trump, Twitter a provoqué un tsunami présidentiel qui fait chanceler dix ans de lobbying des plateformes, mais qui conforte la stratégie neutre de Facebook vis-à-vis des "fake news". L'executive order de Donald Trump est tombé cette nuit. L'ire présidentielle à la vue du renvoi de Twitter à une page de fact checking sous un de ses tweets - page affirmant que le président était responsable d'une "allégation non étayée" sera d'autant plus tenace que le réseau a récidivé hier, en affirmant qu'un tweet de Donald Trump sur l'affaire George Floyd "incite à la violence." Le président américain considère qu'en agissant de la sorte, Twitter s'est comporté comme un média, et "interfère avec l'élection présidentielle 2020." I ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.