La musique écrit à Manuel Valls pour avoir l’argent de la taxe YouTube Verouillé

Tous pour la musique souhaiterait que la taxe YouTube soit affectée en priorité à la filière musicale. Sous l'emblème de "Tous pour la musique", la filière musique a écrit au Premier ministre au sujet de l'amendement de Karine Berger sur la taxation des revenus publicitaires des grandes plateformes du Web. Un texte qui avait été voté en commission puis rejeté par l'Assemblée nationale. Le texte n'avait pas été inspiré par la musique mais par l'audiovisuel... La filière musique n'avait pas réagi sur le moment. Impossible de s'accorder sur la rédaction d'un communiqué commun, et finalement seul l'UPFI avait dégainé. Cette fois, TPLM a préféré la voie épistolaire. La lettre est daté du 9 novembre, alors que l'amendement a été rejeté le 21 octobre dernier. ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

 

Ou bien,

Abonnez vous pour un an et profitez d'un accès illimité à EL plus de la newsletter quotidienne d'ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande d'abonnement via ce formulaire en choisissant la formule la plus adaptée à vos besoins.

Votre prenom (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Votre société

Contenu intégral du site et à la newsletter pendant un an (650€ HT - 663,65€ TTC)
Contenu intégral du site pendant un an (450€ HT - 459,45 €TTC)
Contenu intégral du site pendant un an, tarif étudiant (180€ HT - 183,78€ TTC)

Votre adresse postale (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Un petit mot à nous adresser ?

captcha
Veuillez recopier ce code :

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

 

Les commentaires sont fermés.