Google/HTC : vers la fin de l’ouverture d’Android Verouillé

Le rachat d'une partie de HTC par Google pourrait bien être un nouveau pas vers la fin de l' "ouverture" du système d'exploitation Android. Du fait d'enquêtes pour abus de dominance, Google ne pourra sans doute plus, à l'avenir, imposer ses propres applications aux fabricants externes de smartphones utilisant son OS... Autant donc fabriquer ses propres devices. HTC allait mal, et - pour des raisons commerciales, mais aussi juridiques - Google a besoin d'intégrer son système d'exploitation Android dans ses propres appareils. Google a donc annoncé hier un rachat de la moitié des équipes de recherche du fabricant de smartphones taïwanais, soit environ 2000 personnes. Le deal inclut également "une licence non-exclusive pour la propriété intellectuelle de HTC". C'est le long ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

 

Ou bien,

Abonnez vous pour un an et profitez d'un accès illimité à EL plus de la newsletter quotidienne d'ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande d'abonnement via ce formulaire en choisissant la formule la plus adaptée à vos besoins.

Votre prenom (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Votre société

Contenu intégral du site et à la newsletter pendant un an (650€ HT - 663,65€ TTC)
Contenu intégral du site pendant un an (450€ HT - 459,45 €TTC)
Contenu intégral du site pendant un an, tarif étudiant (180€ HT - 183,78€ TTC)

Votre adresse postale (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Un petit mot à nous adresser ?

captcha
Veuillez recopier ce code :

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

 

Les commentaires sont fermés.