Donald Trump s’empare de l’intégralité du cash européen d’Apple Verouillé

C'était le rêve de Barack Obama, et c'est Donald Trump qui le réalise : la société la plus riche du monde - Apple - va rapatrier l'intégralité de son cash international vers les Etats-Unis. 80% de ces sommes ont été gagnées - et très peu imposées - en Europe. La société règlera une facture de 38 milliards de dollars aux services fiscaux de l'Oncle Sam pour avoir ce privilège. Ce cash est désormais techniquement hors de portée des services fiscaux européens, traités internationaux de non-double imposition obligent. L'UE, pourtant prévenue longtemps à l'avance, continue d'errer entre grandes déclarations et absence d'actions significatives pour imposer de manière juste les bénéfices de multinationales comme Apple. Seules les décisions - a posteriori - de M ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

 

Ou bien,

Abonnez vous pour un an et profitez d'un accès illimité à EL plus de la newsletter quotidienne d'ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande d'abonnement via ce formulaire en choisissant la formule la plus adaptée à vos besoins.

Votre prenom (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Votre société

Contenu intégral du site et à la newsletter pendant un an (650€ HT - 663,65€ TTC)
Contenu intégral du site pendant un an (450€ HT - 459,45 €TTC)
Contenu intégral du site pendant un an, tarif étudiant (180€ HT - 183,78€ TTC)

Votre adresse postale (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Un petit mot à nous adresser ?

captcha
Veuillez recopier ce code :

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

 

Les commentaires sont fermés.