Avancées au Conseil sur la taxe temporaire sur le numérique Verouillé

La taxe temporaire sur les services numériques, souvent appelée "taxe GAFAs" par les médias, pourrait être adoptée d'ici à décembre, l'Allemagne ayant été mise devant ses propres contradictions. Le projet de fond, pour une mesure définitive, n'a toujours pas été examiné. "Sur base de la proposition de la Commission, nous voulons mettre en oeuvre le plus tôt possible une taxe sur les services numériques" a déclaré le ministre autrichien des finances Hartwig Löger samedi. L'Autriche, qui a pris la présidence de l'UE en juillet, mène les discussions sur cette proposition déposée par Pierre Moscovici en mars dernier, et qui veut appliquer une taxe temporaire sur le chiffre d'affaires des entreprises du numérique réalisant un chiffre d'affaires global de plus de 750 ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

 

Ou bien,

Abonnez vous pour un an et profitez d'un accès illimité à EL plus de la newsletter quotidienne d'ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande d'abonnement via ce formulaire en choisissant la formule la plus adaptée à vos besoins.

Votre prenom (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Votre société

Contenu intégral du site et à la newsletter pendant un an (650€ HT - 663,65€ TTC)
Contenu intégral du site pendant un an (450€ HT - 459,45 €TTC)
Contenu intégral du site pendant un an, tarif étudiant (180€ HT - 183,78€ TTC)

Votre adresse postale (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Un petit mot à nous adresser ?

captcha
Veuillez recopier ce code :

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

 

Les commentaires sont fermés.