Abus de position dominante : la Commission refuse les propositions de Google

Décidément ça ne veut pas passer. Contrairement à ce que laissait entendre la presse américaine, peut être alimentée par un Google plein d'espoir, la Commission européenne ne veut toujours pas laisser tomber la procédure pour abus de position dominante à l'encontre du géant de Mountain View. C'est du moins ce que Reuters affirme. La situation devient très sérieuse pour Google, qui avait fait des propositions afin d'apaiser les craintes de la Commission pour l'avenir, et avait notamment assuré que ses concurrents, tels que Microsoft ou encore le site de comparaison de prix Foundthem, figureraient à l'avenir en meilleure place dans ses résultats de recherches. C'est la deuxième fois que la Commission refuse les propositions de Google, ce qui rend de plus en plus probable une décision imposant une amende, qui pourrait atteindre plusieurs milliards d'euros, pour actes anti-concurrentiels.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.