Aereo vise les 25% de pénétration en 5 ans

Depuis le début de l'année, les grands groupes de télévision livrent une lutte sans pitié à Aereo (et au facétieusement nommé Aereokiller) afin que ces sociétés ne puissent pas capter et retransmettre leurs programmes sur des supports plus modernes que l'ancestral poste du salon. ABC, contraint et forcé, a même décidé de se lancer dans le streaming maison afin de couper l'herbe sous le pied à l'argumentation d'Aereo and co qui disent (et suivent à raison) fournir un service qui n'existe pas, et donc ne pas entrer en concurrence directe avec les chaînes de télévision classiques ou câblées. Mais Aereo compte bien poursuivre sa montée en puissance en dépit des procès à répétition et du mécontentement des grands groupes. Un prochain lancement, à Salt Lake City dans l'Utah, est prévu pour le 19 août, et le CEO, Chet Kanojia, a expliqué lundi, lors d'une conférence à Aspen aux Etats-Unis, qu'il visait un taux de pénétration de 25% dans les cinq prochaines années. Et pour parvenir aussi rapidement à toucher un américain sur quatre, il prévoit d'ouvrir son service dans deux à trois nouvelles villes chaque semaine pour atteindre 22 métropoles dès septembre. La compagnie se frotte par ailleurs les mains en observant les disputes entre Time Warner Cable et CBS, puisque si un accord entre ces deux parties n'est pas trouvé d'ici mercredi, Time conseillera à ses abonnés new-yorkais les services d'Aereo... De quoi booster la croissance de la compagnie de Chet Kanojia, détenue en majorité par le magnat Barry Diller.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : USA : les jeunes boudent la télé payante | ElectronLibre