Apple : le point sur la pomme

Mardi soir, le patron d’Apple intervenait en ouverture d’une conférence et a tenté de remplir les baskets de Steve Jobs et de prouver que oui, la compagnie à la pomme est encore capable d’innovation.

Invité à ouvrir la conférence D: All Things Digital par une interview, Tim Cook a fait le point sur bon nombre des actualités de la compagnie à la pomme. Interrogé sur les produits « portables », le patron d’Apple s’est montré plus enthousiaste à propos du FuelBand de Nike, un dispositif qui se porte au poignet, que des Google Glass, dont il dit avoir du mal à voir comment elles pourraient attirer un marché de masse. Il n’en fallait pas plus pour que certains observateurs voient là la confirmation des velléités supposées de la société à lancer une iWatch que d’aucuns pensent même avoir aperçue dans une vidéo Apple (il s’agit en fait d’un modèle de la marque Nixon). Tim Cook a par ailleurs révélé que la compagnie avait procédé à 9 acquisitions depuis octobre dernier et entendait bien continuer sur sa lancée, même s’il a précisé que la société n’avait pas déposé d’offre pour racheter Waze, contrairement à ce que l’on avait pu entendre ici et là (tandis que Google et Facebook, eux, seraient bien sur la brèche pour cette acquisition à 1 milliard).

« Ceci est une révolution »

Du côté de l’Apple TV, le boîtier et non pas le téléviseur connecté pressenti par certains, il s’en serait désormais écoulé plus de 13 millions, dont la moitié l’an passé. Inévitablement questionné sur la plateforme iOS, connue pour être moins ouverte que Android, Tim Cook a promis (un peu) plus de flexibilité dans les années à venir, en autorisant notamment les applications provenant de tiers sur des fonctionnalités qui sont aujourd’hui réservées à Apple. Des applications iOS pourraient aussi voir le jour sur Android, à condition que cela ait un sens pour Apple, comprenez que cela rapporte de l’argent. Apple avait déjà ouvert sa politique de développement sur Windows il y a plusieurs années avec le portage de iTunes ou de Safari. Sur les dossiers comme l’imposition (pour laquelle il a déjà du s’expliquer devant les parlementaires américains) ou l’enquête du Department of justice sur l’entente concernant les ebooks, le patron d’Apple a aussi fait le point, appelant à une réforme de la fiscalité et expliquant la décision de la compagnie de rejeter l’offre d’arrangement du DoJ en clamant l’innocence totale de la société, qui devra donc a priori se défendre devant un tribunal. Globalement, l’idée était tout de même de montrer que la compagnie à la pomme entend rester leader dans les nouvelles technologies, et Tim Cook assure avoir encore quelques tours dans sa manche, des produits révolutionnaires si l’on voulait paraphraser son illustre prédécesseur, et sur lesquels Apple travaillerait depuis des mois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Diane Saint Réquier

Journaliste presse écrite, web, radio. Passionnée de politique, de culture et de nouvelles technologies.

2 commentaires sur cet article

  1. Ping : Apple : le point sur la pomme | Musique et Inno...

  2. Ping : Google voudrait se payer Waze 1,3 milliard de dollars | ElectronLibre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *