Apple met tout dans le Cloud

Apple propose depuis hier soir que les films et les séries TV achetées sur iTunes soient accessibles dans le "Cloud".

C'était la dernière étape. Apple proposait déjà aux Etats-Unis de retrouver dans le "Cloud" les séries Tv et les films achetés sur iTunes. Désormais cette fonctionnalité, très utile, est disponible aussi pour la France, et dans une dizaine d'autres pays du continent européen (La Belgique, le Luxembourg, la Hollande, la Suède, la Grèce, la Norvège, le Danemark, la Finlande, Chypre et Malte).

La boucle est donc bouclée dans le Cloud de la pomme : musique, documents, données personnels, et maintenant la vidéo, après les applications qui sont entrées dans le Cloud dès le départ. Apple propose une gamme complète de services sur son service iCloud. Les achats de films ou de de séries TV sont donc maintenant accessibles en ligne depuis n'importe quel appareil iOS et ordinateur OSX. La mise à jour permet aussi d'acheter des films depuis l'Apple TV, le boitier à connecter à une télévision. Il manque encore à ce dernier la possibilité de faire vivre les Applications achetées depuis iTunes Store. Ca ne saurait tarder. Le petit boitier qui s'est écoulé à 2 millions d'exemplaires au dernier trimestre 2012 possède tout ce qu'il faut pour cela.

Expérience dans la durée

L'arrivée des vidéos dans iCloud s'accompagne de petits bonus pour les utilisateurs.
On peut accéder à ses précédents achats à partir de tous ses appareils, sans fil et sans avoir à synchroniser son iPhone ou iPad. Quand on regarde un film sur un de ces appareils, tous les autres vont automatiquement garder en mémoire l'endroit où l'on a arrêté de visionner le film. Un usage qui offre une expérience dans la durée et la continuité sur différents appareils. Une fonction qui existe aussi depuis quelques mois pour les jeux notamment.

Avec iTunes Match, les éditeurs avaient passé un accord pour être rémunérés lors du remplacement d'un MP3 téléversé dans le Cloud par un exemplaire tout neuf au format AAC. Il semble que ce ne soit pas le cas pour la vidéo. Le service de Cloud pour la video ne fait d'ailleurs pas parti du package iTunes Match qui reste réservé à la musique. Rappelons que iTunes Match est payant, tandis qu'iCloud est gratuit. Ceci explique cela...

 Hard/soft/contenu

Apple peaufine son éco-système. Les contenus viennent irrigués un usage symétrique et cohérent des appareils vendus par la marque à la pomme. Le triptyque "système d'exploitation", hardware, "iTunes Store" cher à Steve Jobs - qui était convaincu de la supériorité des modèles d'intégration hard/soft/contenu - est inscrit au coeur de cette démarche. Il fait la force d'Apple auprès du grand public, si l'on en croit les dires de Tim Cook, le patron de la firme. Il est aussi très critiqué, et souvent comparé à une "prison dorée" pour les utilisateurs. Le changement de dimension industrielle imposée par Apple à ses concurrents directs rend en effet cette approche singulière voire difficile à appréhender. Cependant, Microsoft va aussi dans ce sens, tout comme Google avec Android/Nexus et Google Play. Sans parler de Samsung qui calque son pas sur celui d'Apple, même lorsqu'il s'agit de simple rumeur - comme l'hypothétique iWatch.

Dans un avenir proche, les concurrents d'Apple proposeront les mêmes services avec une latitude aussi large et certainement des spécificités encore inconnues. Il sera alors temps se pencher sur les ponts entre ces différents mondes pour laisser à l'utilisateur le choix de  la circulation.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Emmanuel Torregano

Redacteur en chef

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : Apple met tout dans le Cloud | Veille Hadopi | Scoop.it