Vous êtes actuellement sur le site d'archive d'ElectronLibre. Cliquez ici pour revenir sur le site actuel

iPhone 5 : le smartphone et le magicien disparu

Le 12 septembre 2012, So_amazing

Apple va présenter le dernier né de sa gamme iPhone ce soir en direct de San Francisco. Tout ou presque a été dévoilé sur ce smartphone. La Keynote a ...

Audience hybride et coup de poing sur le Net !

Le 11 septembre 2012, Web 1,2,3

La mesure hybride de l’audience sur le Net va être dévoilée très bientôt par Médiamétrie. Les résultats bruts montrent une baisse de près de 10% en ...

Aurélie Filippetti assassine le centre national de la musique

Le 10 septembre 2012, So_cult’

La ministre de la Culture a accordé un entretien au Monde de dimanche. Hadopi, presse, audiovisuel public, musique, cinéma et budget sont au menu ...

Presse : Juin chagrin pour les grands quotidiens

Le 7 septembre 2012,
La page Facebook d'ElectronLibre

Publications récentes dans "Web 1,2,3"

» Tous les articles dans Web 1,2,3

5 Commentaires

  1. Madeinpresse le 12 mars 2011

    Par contre rien sur la mesure Nielsen. Sur le panel. Sur la mesure hybride. Du vide. Un peu fade votre analyse.



  2. Emmanuel Torregano le 12 mars 2011

    Je vous invite à consulter les autres papiers que nous avons consacré à ce sujet.



  3. Mike le 12 mars 2011

    Une analyse intéressante qui ne fait que confirmer ce que tout le monde sait : de nombreux sites pratiquent des méthodes peu orthodoxes pour doper leur audience (comme dans la presse traditionnelle d’ailleurs). Après, comme en cyclisme, pour la plupart des acteurs (ne vivant que de publicité), il faut faire le Tour de France pour espérer rentabiliser son investissement. Alors certains touchent du bout des lèvres à des pratiques illicites... parfois dangereuses. Beaucoup en abusent.

    Il ne faut pas non plus limiter les "bidouilles du web"aux jeux concours et autres site-under. Quand certains sites agrègent dans leur audience des sous-domaines et domaines très éloignés de la marque (mais bien utiles pour Nielsen), on arrive à des aberrations.

    Au final, c’est le web qui y perd mais Nielsen et les agences d’achat d’espace y sont aussi pour beaucoup. En effet, les agences utilisent le panel comme LE baromètre officiel sans se fier aux autres outils du marché pourtant parfois beaucoup plus fiables (AdPlanner, Alexa...). Leur incroyable manque de maîtrise du web et leur incapacité à conseiller efficacement leurs clients tirent les CPM vers le bas.



  4. Redemption le 12 mars 2011

    L’institut Nielsen se fait payer pour émettre ses classements, pour les gens de la pub. Ce n’est qu’une histoire de fric. Vivement que les sites arrêtent de financer cette magouille et que tout le monde se mette à faire de l’info, du divertissement. Pour le jeu, y’a banana loto et la nintendo wii, ça fait trés bien l’affaire



  5. pchitt le 13 mars 2011

    Rien de bien nouveau dans votre article, me semble-t-il un brin réchauffé et qui n’aidera certainement pas le marché à sortir de ces débats manichéens, stériles et destructeurs de valeur comme l’illustrent les réactions. J’ai connu plus fin, plus objectif et mieux recoupé en matière d’information et d’analyse sur ce sujet.

    Les jeux et toute opération promotionnelle font partie de la vie des sites et des choix des éditeurs depuis des années. Il ne me semble pas que les innombrables plusproduits, primes d’abonnements et autres surdiffusions mis en place plus que régulièrement en presse magazine ou quotidienne suscitent la même émotion. Il ne me semble pas que les valises de la "première radio de france" ou les quizz/cagnottes destinés à scotcher la ménagère devant son poste en TV alimentent des débats interminables sur la mesure d’audience de ces media.Il est du ressort de l’OJD et de Nielsen sur le web, et d’AudiPresse et de Médiamétrie sur d’autres media, de mesurer ces choix faits dans leurs résultats respectifs modulo naturellement le respect par tous des règles du jeu et en l’espèce application du reclassement en jeux s’il y a lieu. On peut imaginer que de ce traitement de choc, dissuasif, permettra aux éditeurs de se détourner d’officines, certes peu recommandables et peu transparentes sur leurs dispositifs vis-à-vis même de leur propres clients, leur promettant des kilos de Vus tous les mois.

    Les graphiques que vous nous montrez sont intéressants, ils démontrent principalement une assez forte cohérence d’évolution entre des visites OJD et des Vus Nielsen malgré des conventions, des périmètres et des méthodologies différentes. Good news pour les 2 sites, ils sont au plus haut en octobre, à la conjonction de la réforme des retraites et des pénuries d’essence... le mois de mars va être formidable en termes d’audiences... je crois avoir vu passer sur twitter quelques posts nauséabonds sur les, bonnes, audiences de vendredi en conséquence de l’actualité dramatique du Japon… un peu de sobriété et d’élégance aurait été à mon sens de mise dans ce contexte…

    Pour avancer et sortir de ce portage de valises en règle :

    Quid effectivement des travaux actuels de Nielsen avec l’OJD sur la mesure hybride ?Quid de la mesure de l’efficacité publicitaire et du streaming video, censés donner des clés aux éditeurs en mal de CPM élevés ?Quid de la mesure mobile et de résultats d’audience 2, 3, 4 écrans ??



Ajouter un commentaire

Mais aussi...