Site under construction

Warning: a technical problem (SQL server) prevents access to this part of the site. Thank you for your understanding.
Site under construction

Site under construction

Warning: a technical problem (SQL server) prevents access to this part of the site. Thank you for your understanding.
Site under construction

Site under construction

Warning: a technical problem (SQL server) prevents access to this part of the site. Thank you for your understanding.

Arte à la veille d’une crise majeure

Le 27 Mai 2011 dans Old fashion media par

Confrontée à une chute d’audience, la chaîne franco-allemande qui est dans le collimateur de l’Elysée est touchée par l’affaire Lars Von Trier qu’elle n’a pas su anticiper.

Arte, la chaîne franco-allemande n’a depuis sa création, le 30 avril 1991, jamais eu de souci à se faire. Dotée d’un confortable budget public, la chaîne n’avait de comptes à rendre à personne. Il suffisait à Jérôme Clément de jouer de ses qualités de diplomate pour proposer des programmes élitistes tout en donnant le change à ses actionnaires français et allemands. Les observateurs auront d’ailleurs remarqué que Nicolas Sarkozy n’a pas eu un mot défavorable pour Arte alors qu’il n’a pas épargné France Télévisions.

252 millions d’euros pour la 14ème place

Depuis que Véronique Cayla en a pris la présidence, ce n’est plus tout à fait le cas car la chaîne n’a cessé de régresser en audience alors que son financement s’est sans cesse accru. Avec 0,9% de part d’audience, Arte se classe à la 14ème place des chaînes françaises, ce qui prouve que le développement de la TNT s’est fait à son détriment. Cette contre performance pose problème si l’on sait que l’Etat Français va verser en 2011 252 millions d’euros à Arte.
Si les actionnaires français et allemands n’invitent pas ses dirigeants à réviser leur stratégie, la place d’Arte dans le paysage audiovisuel va se réduire comme une peau de chagrin. Jusqu’à soulever la question même de son existence. Le lancement retardé, mais quasi certain d’ici la fin 2012, de nouvelles chaînes sur la TNT va contribuer à restreindre encore son audience. Canal 20, la chaîne gratuite de Canal+, les deux chaînes de M6, RMC Sports et les six autres télévisions annoncées vont se développer au détriment des chaînes existantes.
L’apparition de la télévision connectée est également susceptible de nuire à Arte dans la mesure où ses programmes exigeants ne sont pas les plus consultés sur la Toile. Cette réflexion sur l’audience de la chaîne se suffirait à elle-même si Arte n’avait été pris de court dans la gestion de l’affaire Lars von Trier.
Sans le soutien constant de cette chaîne, le cinéaste danois n’aurait jamais pu réaliser la quasi-totalité de son oeuvre. De "Breaking the waves" à "Melancholia", Arte a financé tous ses films. Aussi, quand Lars von Trier a tenu, lors de sa conférence de presse à Cannes, des propos où il montrait de la sympathie pour Adolf Hitler, Albert Speer, le ministre de la reconstruction du IIIème Reich et terminait ainsi "ok, je suis un nazi", on attendait la réaction des dirigeants d’Arte - Le réalisateur des "Idiots" a présenté ses excuses, depuis. Elle n’est pas venue. Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, avait quant à lui condamné avec la plus grande violence les propos du cinéaste.

Arte condamne des propos pro-nazis..

Thierry Frémaux, directeur général du festival de Cannes, l’a interdit de toute présence physique et Arte n’a rien dit jusqu’au 26 mai. La chaîne s’est, en effet, fendue d’un communiqué où elle a précisé qu’elle distinguait, comme le festival de Cannes l’avait fait, "l’homme de l’oeuvre" et qu’elle condamnait ses propos. Elle ne l’a pas privé, contrairement à Cannes, de toute manifestaion officielle. Cette communication est pour le moins atterrante dans la mesure où nul ne peut penser qu’Arte puisse ne pas condamner des déclarations favorables au régime nazi .

Accord tacite avec Lars von Trier

La ZDF, actionnaire d’Arte, regarde cette affaire, comme le souligne Le Figaro, avec la plus grande attention et demandera s’il le faut des comptes à la partie française. Le traité fondateur stipule en effet que la chaîne doit promouvoir "des émissions de télévision ayant un caractère culturel et international au sens large, et propres à favoriser la compréhension et le rapprochement entre les peuples".
Jusqu’à preuve du contraire, il ne semble pas que le national-socialisme s’inscrive dans cette perspective... Une réunion organisée sous l’égide de Michel Reilhac, directeur du cinéma d’Arte est prévue lundi 30 mai pour permettre à la chaîne de sortir de cette ornière. Rappelons que cette télévision a passé un accord tacite avec Lars von Trier en vertu duquel celui-ci lui propose, en priorité, tous ses projets.

Partager cette information

24 Commentaires

  1. paul le 27 mai 2011

    Sans que leur importance soit négligeable, il y a de la mauvaise foi ou de l’aveuglement à faire croire qu’on a sanctionné Von Trier pour ses déclarations sur les nazis. Ce qu’il ne lui fallait pas dire c’est ’Israel fait chier’. Les nazis c’était il y a 60 ans, la guerre en Israel (et en Irak, Afghanistan, Pakistan, Lybie, Yémen) cela se passe aujourd’hui et il faut choisir son camp. Von Trier se montre également ingrat : depuis 20 ans des producteurs et des distributeurs juifs diffusent son oeuvre, il aurait dû penser avant.



  2. Alexandre Kobbeh le 27 mai 2011

    @ Paul et Observateur avertiNous vous rappelons que tout commentaire tombant sous le coup de la loi sera supprimé.La rédaction.



  3. blew le 27 mai 2011

    @Paul : critiquer Israël, ce n’est pas critiquer les Juifs. Il y a une réelle différence entre un peuple et un Etat - et heureusement.

    Les propos de Lars Von Trier étaient assez crétins, c’est certain. Mais il est complètement éronné de les interpréter comme une opinon farouche du cinéaste. A lire l’article, on pourrait penser que LVT les a exprimés avec le plus grand sérieux, alors qu’en regardant l’interview (en vo) on se rend compte que son ton était largement humoristique. Un humour douteux certes, que certains ne laisseront pas passer, mais pas vraiment une prise de position. La femme et les enfants de LVT étant Juifs eux-mêmes, on peut difficilement dire que LVT se réclame sérieusement du national-socialisme.Et il faut vraiment insister sur le fait que, même si on condamne l’homme pour ses propos, son oeuvre mérite d’être diffusée car elle en est déliée du cinéaste seul : elle est le fruit du travail de nombreuses autres personnes. La position d’Arte est donc assez claire au final, bien plus que celle du festival de Cannes qui jette le bébé avec l’eau du bain.



  4. Philippe Astor le 27 mai 2011

    @paul & observateur averti, est-ce que vos remarques font vraiment une différence ? Et si le lobby juif n’était pas si puissant, comme vous semblez le penser, faudrait-il pour autant s’assoir sur l’abjection dont ce monsieur se montre capable de faire preuve en public ? Comment peut-on se revendiquer nazi, même sur le ton de la plaisanterie ?



  5. Xavier le 27 mai 2011

    L’humour de Lars von Trier était assez lourd et plutôt loupé, mais pour qui a entendu la totalité de son intervention, il n’y avait pas de doute sur son intention. Ce serait preuve d’une grande mauvaise foi que voir là de l’antisémitisme. (quant à admirer Speer... rappelez-vous que le Corbusier n’était pas spécialement progressiste, ni forcément un gars sympa, malgré la Cité radieuse. Hé oui, les architectes qui ont pu bâtir sont en général ceux qui étaient près des lieux de pouvoir et de décision. Donc pourquoi ne pas apprécier la contribution technique de Speer ?) On peut donc passer à autre chose après avoir entendu cette mauvaise blague, le seul élément restant étant : "Israël fait parfois chier.". Ce qui est un commentaire politique, et ma foi, au vu des dernières déclarations de l’extrême droite israélienne, au pouvoir, sur la constitution d’un état palestinien, on peut éventuellement être de cet avis. Malgré le rappel à l’ordre supra, je ne sache pas que le commentaire critique sur la politique des états tombe sous le coup de la loi ?

    Enfin, pour citer Michel Ciment commentant cette déplorable affaire : "Quand Jean-Luc Godard dans les Histoires du cinéma, projetées à Cannes, dit "Hollywood était aux mains des juifs" et illustre sa phrase par des images de gangsters s’entretuant tirées de Scarface", hé bien ma foi on ne lui en tient pas rigueur ! Et il ne s’agit pas là de divagations hasardeuses et improvisées au mont d’une conférence de presse, mais d’un film construit, prévu, organisé.

    Cette histoire de Lars von Trier paraît donc tout à fait gonflée, artificiellement boursouflée, alors qu’elle est de peu d’importance. De là à en tirer un article pouir remettre en cause le finacement d’Arte, ça me laisse assez circonspect. Si celui-ci pose problème, ça n’a évidemment rien à voir avec cet épisode.



  6. julien le 27 mai 2011

    Bullshit. C’est un faux débat. De la même manière qu’un train qui roule quasiment vide, Arte assure une mission de service public, autrement dit, permettre à des gens de regarder autre chose que la soupe servie sur toutes les autres chaînes. Si nous sommes 5 à la regarder, les états français et allemand doivent nous permettre de continuer à le faire.

    J’ignore qui a décidé de mettre Arte dans la course à l’audience, mais elle ne devrait pas y être soumise.

    Chaîne élitiste ? Faux !La culture n’est pas nécessairement élitiste. Et Arte assure une remarquable mission de service public dans ce paysage audiovisuel déprimant.

    Utiliser l’affaire LVT pour attaquer Arte est de la mauvaise foi



  7. Emmanuel Torregano le 27 mai 2011

    A la suite d’un mail de la Licra que nous vous communiquons ici, nous avons retiré le commentaire incriminé. Merci. La rédaction

    "Madame, Monsieur,

    Notre service de veille des contenus illicites sur Internet a reçu un signalement relatif à un commentaire raciste connu de votre modérateur mais laissé en ligne pour autant.

    Il s’agit du commentaire laissé par l’internaute sous le pseudo « observateur averti » du 27 mai 2011 qui écrit sur votre site : « c’est bien parce qu’il a attaqué Israël et les juifs que Lars von trier a été sanctionné. Ce sont eux qui font la loi dans les médias et au cinéma. Danois, LVT, l’a trop vite oublié et comme Dieudonné, il va payer au prix fort cette sortie. Ce grand cinéaste va bientôt s’apercevoir de la puissance du lobby juif qui a bien survécu au nazisme ! »

    Un tel commentaire est constitutif d’une provocation à la haine raciale.

    En vertu de l’article 6.I. 7 de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance en l’économie numérique, les hébergeurs doivent concourir à la lutte contre les activités illicites sur internet, et notamment contre les infractions à la loi du 29 juillet 1881. Ils deviennent responsables pénalement s’ils laissent un contenu manifestement raciste sur leur site alors que leur présence leur a été dûment signalé.

    Nous vous demandons donc de faire retirer ce commentaire de votre site et de revoir vos modalités de modération pour que votre site ne soit plus pollué par des commentaires antisémites qui engagent votre responsabilité.

    Bien cordialement"



  8. Alexandre Kobbeh le 27 mai 2011

    A titre personnel, et ceci n’engage nullement le site pour lequel je travaille, je trouve cette intervention de "La Licra" digne des pires polices politiques. Où est-ce que vous vous croyez pour envoyer une telle missive ? C’est insupportable. Je ne suis bien évidemment pas d’accord avec le commentaire incriminé, mais de là à le supprimer il y a une marge. Votre démarche est parfaitement totalitaire et représente une entrave à la liberté d’expression, fondement de notre société. C’est vous qui par votre manière d’agir tombez sous le coup de la loi à force d’adopter une telle attitude. Vous êtes le prétexte idoine pour les gens aux idées totalitaires.



  9. Bouli le 27 mai 2011

    Je souhaiterais que cette loi qu’invoque la Licra soit déclarée anti-constitutionnelle.



  10. Nevada le 27 mai 2011

    C’est presque à croire que Arte souhaite cette crise. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’y a pas de polémique à colporter. Il suffit d’aller chercher et de lire l’article de 4 pages web d’une journaliste qui a fait un travail absolument exceptionnel sur son blog, à la fois dans le décryptage de la conférence de presse et dans la mise en perspective de la vie du réalisateur avec cette monstrueuse campagne de dénigrement et de calomnies dûe à une mauvaise interprétation des déclarations de LVT. On y apprend, entre autres, sa découverte horrifiée des camps de la mort, comment il a appris ses origines "nazies" (= allemand en danois), les gens qui l’ont soutenu dont Charlotte Gainsbourg, de quelle sorte d’esthétique il parlait dans cette fameuse interview danoise (citée dans l’article) et qui est tout le contraire d’une apologie de l’hitlérisme, du contexte médiatique qui l’a conduit à ce dérapage verbal, etc, etc. Il faut arrêter avec cette affaire. Ca fait beaucoup de mal, à beaucoup de gens, et on ferait mieux de s’occuper de la montée des extrémismes de tout bords et d’avoir le courage de s’interroger sur les raisons qui nous amènent à cela ! Il y a de ce point de vue un travail sociologique, voire psychanalytique, considérable à réaliser.



  11. Emmanuel Torregano le 27 mai 2011

    @Nevada

    Avez vous un lien vers ce blog ? Merci



  12. Nevada le 27 mai 2011

    @Emmanuel Torregano :Tapez ça sur un moteur de recherche "Polémique à Cannes : Lars von Trier, antisémite ou mauvais plaisantin ?" et vous comprendrez. En revanche, prévoyez du temps. Il y a pas mal de liens, tout est sourcé, documenté, rien à voir avec les raccourcis qui ont fleuris ça et là sur la toile, et dans laquelle tout le monde semble s’être emmêlé... Pour avoir vu plusieurs fois la conférence de presse dans son intégralité, en français et en anglais, j’avoue que la transcription qui en est faite ici est vraiment juste. Le ton, les silences, les délires, on peut presque entendre les éclats de rire de l’assemblée, et les gros moments de gêne. Bonne lecture !



  13. Emmanuel Torregano le 28 mai 2011

    @NevadaJe regarderai. Cependant, il y a un point qui m’intrigue. Arte a eu le temps de peser le pour et le contre de cette décision, certainement de s’informer. Et pourtant... Étonnant.



  14. Philippe le 28 mai 2011

    Ce communiqué fait suite à un article d’un quotidien français qui affirmait qu’Arte arrêtait de financer les projets du cinéaste. Cette fausse info a bien sûr été reprise par de nombreux sites sans aucune vérif... D’où la volonté de la chaîne de clarifier les choses. Je ne vois pas ce qu’il y a "d’atterrant" à cela.

    Sinon l’article "Polémique à Cannes : Lars von Trier, antisémite ou mauvais plaisantin ?" conseillé par Nevada est effectivement de très bonne qualité... On est loin des raccourcis et du sensationnel à tout prix de certains médias.

    Plus récemment, Lvt s’est une nouvelle fois expliqué :"Selon mon opinion, la liberté d’expression, quelle que soit sa forme, fait partie des droits de l’homme fondamentaux. Cependant, mes propos durant cette conférence de presse furent idiots, ambigus et blessants. Ce que je voulais dire, c’est que chaque être humain, quelque soit sa nationalité, son ethnie, son rang ou sa religion, porte en lui l’extrême cruauté et son contraire. Si nous expliquons les désastres historiques uniquement par la cruauté des individus, nous nous privons de la possibilité de comprendre les mécanismes humains, ce qui est nécessaire afin d’éviter tour futur crime contre l’humanité"(à lire aussi "Lars von Trier s’explique" sur le site du Courrier International)



  15. Philippe le 28 mai 2011

    ps :lien vers le communiqué en question : http://www.artepro.com/presse/fiche...



  16. Nevada le 28 mai 2011

    @Emmanuel Torregano & Philippe

    Ce n’est pas si étonnant que cela. Cet article qui fait toute la lumière sur cette "affaire", de façon factuelle mais sans se priver d’analyses sensibles ou de rappels historiques importants, est arrivé après l’avalanche de toutes les autres publications qui se sont positionné immédiatement à charge suite aux choc généré par les mots. La réaction a été celle que l’on pouvait attendre, une réaction épidermique due à l’incommensurable traumatisme transgénérationnel causé par la barbarie nazie.

    J’espère à présent que les dirigeants du Festival de Cannes, s’ils veulent bien se donner la peine de lire ce texte éclairant, seront capables à leur tour de faire leurs excuses à Lars Von Trier pour avoir pris trop vite ses maladresses humaines pour une apologie d’un régime des plus inhumains. S’ils ne reviennent pas sur leurs positions, alors que tout est clair pour qui sait aller au-delà d’une vidéo Youtube mixant des morceaux choisis présentés hors-contexte, ils laisseront immanquablement un artiste seul en pâture aux médias dont l’appétit est féroce et à un public que l’on sait facilement manipulable. Je ne trouve pas que cette attitude respecte les valeurs qu’ils prônent, celles-là même qui les ont conduit à le nommer "personna non grata".

    A ce titre, ARTE aurait également tout à gagner à "clarifier les choses" comme le relève Philippe, et à réhabiliter son fils prodige (prodigue ?). Ce serait vraiment un beau geste de leur part parce qu’après tout - et je ne l’ai pas beaucoup entendu - la chaîne a connu ses heures de gloire en partie grâce au cinéma d’auteur. Et puisque nous avons été abusés par un évident manque de recul, ce serait se donner la chance d’admettre que l’erreur, ici verbale ou comportementale, est humaine. Quant à l’autre erreur, inhumaine, celle de la barbarie nazie que rejette Lars Von Trier, on peut espérer qu’elle ne se reproduise pas si on apprend à la regarder froidement en face plutôt que lui tourner le dos en posant des interdictions à chaud.



  17. Lulu77 le 29 mai 2011

    Le bien-pensant et le politiquement correct main dans la main. Enfin. Alors que c’était si simple.



  18. Emmanuel Torregano le 29 mai 2011

    Bonjour, voici le lien du blog en questionmerci



  19. Dimitri le 30 mai 2011

    "L’apparition de la télévision connectée est également susceptible de nuire à Arte dans la mesure où ses programmes exigeants ne sont pas les plus consultés sur la Toile."

    Je n’ai rien compris à cette affirmation....

    "Avec 0,9% de part d’audience, Arte se classe à la 14ème place des chaînes françaises, ce qui prouve que le développement de la TNT s’est fait à son détriment."

    Je n’ai rien compris à cette affirmation bis.....

    Cet article manque cruellement d’argumentation, de mise en perspective, d’analyse, bref de journalisme....



  20. Emmanuel Torregano le 30 mai 2011

    @Dimitri C’est assez simple : Arte+7 le service de télé de rattrapage n’a pas l’ampleur de ceux des autres chaines, et les audiences des sites Arte sur le Net restent confidentiels, au mieux. 861 000 vu en France en avril. 483ème site Francais... C’est parlant, je pense.Pour la suite, l’arrivée de la TNT n’a pas permis à Arte de progresser en audience - et quelles raisons cela aurait été ainsi ? -, loin de là, et tout au contraire, pourrait on dire. CQFD.Merci



  21. Nevada le 13 juin 2011

    Quand je tombe sur ce une photographie comme celle-ci http://www.flickr.com/photos/saieh/... cela me donne envie de vomir. Peut-être LVT l’avait-il à l’esprit lorsqu’il a fait certaines déclarations qui ont tout de suite généré des amalgames là où il n’y en avait aucun à faire. Les extrémistes font chier, c’est une évidence, mais cela n’implique pas que le peuple dont ils font partie - et qu’ils insultent - font chier.



  22.  le 8 juillet 2011

    qu’est ce qu’il faut pas lire comme conneriesdéjà une subvention publique ça permet de pas dépendre complètement d’un logique d’audience et de recettes de pub, et de pouvoir experimenter un minimum, prendre de risques, et faire de la qualité si possible quelque soit l’audience (c’est tellement évident mais bon). Les termes "exigent" et "élitiste" sont à l’appréciation de chacun. Sur Arte on passes pas du cinema experimental à longueur de journée non plus, ça reste accessible au grand public.Sinon juger un bonhomme sur une petite plaisanterie de mauvais gout (pas super drôle), c’est ridicule, envisager sérieusement de le bannir lui et son oeuvre (une dizaine de films dont certains considérés, à juste titre, comme excellents), là ça devient très grave. Qu’on puisse prendre au tout premier degré tout ce qu’il a dit aussi. (La plaisanterie, Kundera, ça vous dit quelque chose ?)Et quand bien même il le penserait, ça change absolument rien à la qualité du travail (ce que souligne à juste titre le communiqué d’arte cité). Sinon il me semble qu’on enseigne toujours Céline à l’école. mais je m’égare.



  23. galpeevoka1989 le 17 juin 2013

    There’s but lone requirement - it has to be special. Corporations these kinds of as Google’s AdSense can be a most well-liked solution for this.Krzysztof Balicki



  24. emaspoto1985 le 21 août 2013

    Fall oversight is grouping, collecting, treating return disposing be proper of waste. Here laymen planning fraternize with threaten for revile is organised increased by given intermediate techniques rove courage hole hostingelite.pl - Hosting w Polsce



Ajouter un commentaire