Vous êtes actuellement sur le site d'archive d'ElectronLibre. Cliquez ici pour revenir sur le site actuel

iPhone 5 : le smartphone et le magicien disparu

Le 12 septembre 2012, So_amazing

Apple va présenter le dernier né de sa gamme iPhone ce soir en direct de San Francisco. Tout ou presque a été dévoilé sur ce smartphone. La Keynote a ...

Audience hybride et coup de poing sur le Net !

Le 11 septembre 2012, Web 1,2,3

La mesure hybride de l’audience sur le Net va être dévoilée très bientôt par Médiamétrie. Les résultats bruts montrent une baisse de près de 10% en ...

Aurélie Filippetti assassine le centre national de la musique

Le 10 septembre 2012, So_cult’

La ministre de la Culture a accordé un entretien au Monde de dimanche. Hadopi, presse, audiovisuel public, musique, cinéma et budget sont au menu ...

Presse : Juin chagrin pour les grands quotidiens

Le 7 septembre 2012, Old fashion media

Après un mois de mai décevant pour la presse quotidienne nationale, le mois de juin ne fait guère mieux en dépit d’une actualité marquée par les ...

Spotify fait rentrer la musique dans la nouvelle dimension des applis et des API

Le 01 Décembre 2011 dans So_cult’ par Philippe Astor

En ouvrant plus largement sa plateforme aux développeurs d’applis musicales, qui n’ont plus besoin de se soucier des modalités d’accès aux catalogues, Spotify promet de libérer les initiatives et l’innovation pour enrichir l’expérience musicale de ses utilisateurs. Le service leur ouvre désormais l’accès à une galaxie musicale interactive entièrement personnalisée et intégrée. La start-up suédoise promet également de faire basculer l’industrie musicale dans une nouvelle dimension, celles des applis et des API, où les développeurs sont rois.

La dernière version béta du logiciel Spotify intègre une douzaine d’applications musicales tierces qui ajoutent incontestablement une nouvelle dimension à l’expérience de la musique digitale. Chroniques, charts et agenda « concerts » interactifs (avec Rolling Stone, Billboard, Pitchfork, The Guardian, Songkick...), ou systèmes de recommandation et de génération automatique de playlists (Soundrop, MoodAgent, Last.fm...) font désormais bon ménage, dans une parfaite intégration visuelle et fonctionnelle avec le logiciel, avec des applications comme le service de paroles TuneWiki. De nombreuses autres applis Spotify verront le jour très bientôt, comme celles de ShareMyplaylits et Top 10, qui proposeront à leur tout de nouvelles modalités d’écoute, de découverte, de partage et de navigation dans le catalogue de 15 millions de titres licencié par la start-up.

Une expérience musicale enrichie

Le choix de Spotify d’ouvrir beaucoup plus largement les interfaces de programmation (API) de sa plateforme de streaming musical aux développeurs va en effet encourager le développement d’une nouvelle couche de services au dessus d’elle, dont certains pourront être payants, et de tout un écosystème susceptible de générer de nouvelles sources de revenus, pour Spotify, pour les ayant droit et pour les développeurs, tout en enrichissant l’expérience musicale des utilisateurs.
En dispensant les développeurs de se préoccuper des modalités d’accès au catalogue, que la plateforme négocie en amont avec les labels et les éditeurs, Spotify fait sauter le principal frein à l’initiative et à l’innovation en matière d’applications musicales : grâce à de nouvelles API Javascript et au sein d’un environnement HTML5 parfaitement intégré, mais aussi à l’extérieur du logiciel lui-même, qui pourra faire office ultérieurement de simple passerelle, en tâche de fond, vers le catalogue et les infrastructures de réseau de Spotify, pour des centaines voire des milliers de services Web musicaux indépendants ou d’applis stand-alone, comme c’est déjà le cas avec Facebook.
Rien d’étonnant, dans cette perspective, à ce que Spotify envisage d’être dimensionné pour pouvoir supporter 100 millions d’utilisateurs simultanés dans le monde à l’échéance de quelques mois, quant le service ne compte que 10 millions d’utilisateurs mensuels actifs aujourd’hui. L’ouverture de ce qui devrait s’apparenter très vite à un App Store entièrement dédié à la plateforme de streaming risque en effet de multiplier le nombre de ses utilisateurs.

Aucun modèle de monétisation pour l’instant

A ces utilisateurs, Spotify ouvre le champ d’une nouvelle galaxie musicale interactive intégrée, dans laquelle ils pourront naviguer au gré de recommandations inspirées de leur propre bibliothèque musicale, de playlists contextuelles générées par des algorithmes de similarité, de charts et de chroniques diverses et variées, et d’interactions avec leur graphe social : qu’il s’agisse d’écouter la musique des groupes programmés en concert dans sa ville grâce à Songkick ; une playlist déjà écoutée collectivement par plusieurs amis grâce à Soundrop ; ou une simple radio musicale personnalisée programmée en fonction du nom d’un artiste, du titre d’une chanson ou d’une ambiance générale, grâce à MoodAgent. Mais cette initiative permettra également à des musiques de niche, ou à des artistes et des labels indépendants, de gagner en visibilité sur Internet, en développant leurs propres applis Spotify, et en les distribuant ou en les hébergeant sur leur site Web ou sur leur page FB.
Pour l’instant, l’expérimentation reste confinée à l’ordinateur personnel et devra être portée sur les mobiles, où se trouve la majorité des abonnés au service. Rien n’a filtré, par ailleurs, sur ce que seraient les modalités de partage des revenus avec les développeurs et les ayant droit dans le cadre d’applications payantes. Quant aux applications gratuites, elles ne rapportent encore rien à leurs auteurs, si ce n’est une plateforme d’hébergement mettant à leur disposition 15 millions de titres de musique, un canal de distribution et un peu de visibilité.
« Nous n’en sommes qu’aux début, et nous devons encore essayer de comprendre toutes les implications », a déclaré à New York le PDG de Spotify, Daniel Ek, lors de l’annonce de cette nouvelle ouverture. « Actuellement, il n’existe aucun modèle de monétisation pour les applications sur la plateforme Spotify, a-t-il ajouté. Mais elles peuvent attirer les utilisateurs, et les conduire par exemple à acheter des billets de concert, comme avec Songkick. »

L’avenir de la musique passe par les API

« La musique doit se transformer en API, commente l’ancien analyste de Forrester Mark Mulligan sur son blog. C’est ce que Spotify est en train de faire. […] Ils espèrent que le fait de créer un écosystème de développeurs et d’utilisateurs d’applis Spotify va les rendre incontournables en tant que plateforme auprès de l’industrie musicale.  » Mais le logiciel de Spotify est loin d’avoir la même base d’utilisateurs et la même ubiquité qu’iTunes, par exemple. L’intégration à Facebook lui a permis de recruter 7 millions de nouveaux utilisateurs, ce qui n’est encore qu’une goutte d’eau dans l’océan de ses ambitions. « Plus Spotify va grossir, et plus sa plateforme touchera une audience élargie, mais l’industrie musicale a besoin que d’autres que Spotify adoptent la même approche », estime Mark Mulligan.

Partager cette information

14 Commentaires

  1. tracumadaz1987 le 26 juin 2013

    From significant models, to self, Everyone’s carrying out it, are you ? As online is publicly applied, it can help to widen the market place through nations.agencja interaktywna Łódź



  2. cuarmuhowork1977 le 23 août 2013

    Although you endeavour been onerous nigh eruption fat, mewl muscle, addition strive been having skilful firm time eon attainment it, we unreservedly carry out understand. Smart plus vanquishment in addition affects unalike. Hosting Elite



  3. seo service le 5 septembre 2013

    JdfTSu Great, thanks for sharing this article post.Thanks Again. Keep writing.



  4. make money online le 12 septembre 2013

    JM3C1M I truly appreciate this blog.Thanks Again. Keep writing.



  5. pracselnawis1980 le 27 septembre 2013

    Effrontery policies alter outsider selection discredit be required of companies.Best Wishes,Radoslawa



  6. tertcupbuhot1974 le 27 septembre 2013

    Having circa snag conversion advantage calm diggings decorum resoluteness regretful your pommel splendid.Best Wishes,Eugeniusz



  7. johndesmicor1983 le 28 septembre 2013

    Be useful to most for us habituate roused women Cupones de descuentos Zalando



  8. oryjymde1974 le 29 septembre 2013

    Almost synchronous combination pertinence insusceptible to Sony voucher code



  9. teostataseh1973 le 2 octobre 2013

    Assurance policies remodel detach from surrogate sort be required of companies.Best Regards,Patryk



  10. smashing top seo le 26 octobre 2013

    81ozEL Thanks a lot for the blog article.Really looking forward to read more. Will read on...



  11. watch this pls le 17 novembre 2013

    UJRZCo Great article. Keep writing.



  12. you want this now le 14 décembre 2013

    KMcff0 Thanks for sharing, this is a fantastic blog.Much thanks again. Awesome.



  13. nice seo guys le 16 janvier 2014

    ztIQeO Thanks-a-mundo for the blog article. Want more.



  14. awesome things ! le 28 février 2014

    8LTXsh This is one awesome blog article.Really thank you ! Will read on...



Ajouter un commentaire