Vous êtes actuellement sur le site d'archive d'ElectronLibre. Cliquez ici pour revenir sur le site actuel

iPhone 5 : le smartphone et le magicien disparu

Le 12 septembre 2012, So_amazing

Apple va présenter le dernier né de sa gamme iPhone ce soir en direct de San Francisco. Tout ou presque a été dévoilé sur ce smartphone. La Keynote a ...

Audience hybride et coup de poing sur le Net !

Le 11 septembre 2012, Web 1,2,3

La mesure hybride de l’audience sur le Net va être dévoilée très bientôt par Médiamétrie. Les résultats bruts montrent une baisse de près de 10% en ...

Aurélie Filippetti assassine le centre national de la musique

Le 10 septembre 2012, So_cult’

La ministre de la Culture a accordé un entretien au Monde de dimanche. Hadopi, presse, audiovisuel public, musique, cinéma et budget sont au menu ...

Presse : Juin chagrin pour les grands quotidiens

Le 7 septembre 2012, Old fashion media

Après un mois de mai décevant pour la presse quotidienne nationale, le mois de juin ne fait guère mieux en dépit d’une actualité marquée par les ...

Ces artistes qui « blacklistent » les plateformes de streaming

Le 16 Décembre 2011 dans So_cult’ par Philippe Astor

De plus en plus d’artistes et de labels prennent le parti de faire l’impasse sur les plateformes de streaming à l’occasion de la sortie de nouveaux albums. En cause, le risque de cannibalisation des ventes en téléchargement, notamment. Une crainte que rien ne permet vraiment de justifier actuellement.

C’est la nouvelle rock’n’roll attitude : sortir un album, et bloquer sa parution sur les plateformes de streaming. Après Coldplay (dont le dernier album, Mylo Xyloto, est assez inexplicablement disponible à l’écoute sur Deezer, cependant), c’est au tour des Black Keys de faire l’impasse sur la mise à disposition de leur dernier opus , El Camino, sur Spotify, Rdio et consorts. Aucun échappatoire sur Deezer cette fois-ci.
Les deux membres du duo, le chanteur et guitariste Dan Auerbach et le batteur Patrick Carney, qui excellent dans un blues rock néo-psychédélique dont ils parviennent à renouveler plutôt intelligemment le genre, dans la veine des White Stripes, des Raconteurs, ou encore de G Love & Special Sauce, font part des raisons de leur décision dans une courte interview accordée à VH1 : « [Le streaming] devient de plus en plus populaire, expliquent-ils, mais nous n’en sommes pas encore au point où les royalties par écoute peuvent remplacer celles perçues sur les ventes de disques... […] En tant que groupe qui vit de la vente de sa musique, nous n’en sommes pas au point où c’est jouable pour nous. »

Perte de repère

On peut comprendre la réticence des Black Keys à l’égard du streaming, et celui de nombreux artistes ou labels indépendants, petits et gros, qui voient mal comment parvenir à réaliser un retour sur investissement à coup de centimes ou dixièmes de centimes par écoute, d’autant qu’on ne sait jamais, en amont, combien va rapporter une écoute. Le revenu par écoute est en effet fonction de nombreux paramètres, comme le mode de financement de l’offre (publicité ou abonnement), le chiffre d’affaires réalisé par la plateforme sur la période de répartition, le nombre d’écoutes global qui doivent être réparties, etc. Autant le prix de gros H. T. d’un album est un critère prévisionnel fiable, autant le revenu par stream ne l’est pas et peut varier très fortement en fonction des offres. En matière de streaming, le modèle traditionnel d’uniformité des prix n’a plus cours, ce qui constitue une véritable perte de repère.
De fait, sur le principe, c’est toute l’économie de la musique enregistrée qui en est bouleversée ; à considérer, cependant, que le streaming se substitue complètement à la vente de musique proprement dite. Ce qui est loin d’être avéré. Alors que le streaming gratuit s’est fortement développé dans la pratique entre 2008 et 2009 en France, la baisse des ventes physiques s’est nettement ralentie dans l’intervalle, selon les chiffres du SNEP, pour passer de - 19,9 % en valeur en 2008 à - 3,4 % en 2009. Le développement du streaming gratuit (dont le chiffre d’affaires de gros à progressé de 240 % sur la période) n’a pas non plus affecté la progression du téléchargement, passée de + 20 % en valeur en 2008 à + 55,9 % en 2009.
La baisse des ventes physiques s’est certes de nouveau accentuée en 2010 (- 8,9 %) et sur les neuf premiers mois de 2011 (- 12,2 %), mais le marché global de la musique enregistrée, s’il baisse encore en France (- 5,9 % en 2010, - 5,6 % sur les neuf premiers mois de 2011), se porte beaucoup mieux qu’avant l’apparition du streaming, lorsqu’il enregistrait, bon an, mal an, une baisse de 20 % par an.
La progression du numérique (+ 14,1 % en 2010, + 22,7 % depuis le début de l’année) compense de mieux en mieux la baisse du marché physique. Et l’abonnement à des services de streaming, dont les revenus se sont envolés (+ 60,5 % en 2010, + 207,7 % sur les neuf premiers mois de 2011), y contribue de plus en plus (22.5 % des revenus du numérique depuis le début de l’année, contre 14.6 % sur les 9 premiers mois de 2010).

La cannibalisation des ventes en question

Aussi, considérer que mettre à disposition un album sur les plateformes de streaming cannibalise ses ventes (notamment en téléchargement, car la baisse du marché physique a bien d’autres causes), paraît un peu tiré par les cheveux. C’est pourtant ce qu’affirme le distributeur anglais ST Holdings, qui a retiré tout son catalogue (plus de 230 labels) de ces plateformes. Pour justifier cette décision, ST Holdings indique qu’au cours du premier trimestre où son catalogue fut disponible en streaming (au 3ième trimestre 2011), ses ventes numériques ont baissé de 14 %, et ses ventes sur iTunes de 24 %. Mais pour établir un lien de cause à effet, il faudrait que cet effet de cannibalisation se vérifie chez la plupart des distributeurs.
Ce n’est pas le cas, par exemple, chez Kudos Distribution, un autre distributeur anglais dont le fondateur, Danny Ryan, fait un tout autre constat. « J’imagine que nos entreprises sont de taille similaire. Si mon expérience du streaming était la même que la leur, je pourrais également me demander si je ne devrais pas conseiller à nos labels de s’en détourner. Mais notre expérience est totalement différente. Nos revenus trimestriels en provenance de Spotify sont très nettement supérieur à £ 2500 », explique-t-il sur le blog de la compagnie.
Et les ventes des labels distribués par Kudos en téléchargement n’en ont pas souffert : « Notre chiffre d’affaires en téléchargement a été très soutenu au cours des dernières années, poursuit-il. Il peut varier de quelques pour cent, selon la qualité de l’exposition de notre catalogue et des sorties, mais nous n’avons connu aucune baisse significative. A la question : ’’Si nous quittions les services de streaming aujourd’hui, est-ce que nous verrions ce chiffre d’affaires progresser de 24 % ?’’, ma réponse serait un non catégorique. »

Des différences d’appréciation

Comment expliquer cette différence d’appréciation ? : « Je suspecte que l’élément déterminant, c’est que nous sommes présents sur Spotify depuis le lancement du service, explique Danny Ryan. Nous avons vu, ainsi que nos labels, le chiffre d’affaires qu’il génère croître de manière exponentielle au cours des trois dernières années. Sur les services de streaming, il y a un effet de longue traîne. Il faut du temps pour que les consommateurs découvrent votre musique, l’ajoutent à leurs playlists ou leur favoris, la partagent avec leurs amis. Plus les labels sont présents depuis longtemps sur ces plateformes, plus leur marque est établie, et plus les utilisateurs ont le temps de découvrir leur musique. » « Les utilisateurs ont besoin de naviguer en profondeur dans les catalogues, ajoute Danny Ryan, et si un label fait la promotion de ses propres playlists, cela peut aider. S’il reste sceptique par rapport au streaming et craint les effets de cannibalisation, il ne va pas promouvoir activement sa musique sur ces services, et ses taux de revenu par écoute vont rester bas. »
Kieron Donoghue, fondateur du site Sharemyplaylists.com, conteste lui aussi la supposée cannibalisation des ventes en téléchargement par le streaming, et avance même une hypothèse inverse, dans un billet publié sur son blog. « A l’occasion de sa sortie, [l’album Mylo Xyloto de Coldplay] a battu le record des ventes numériques la première semaine, avec 80 000 téléchargements », indique-t-il, ce qui tendrait à démontrer qu’ils ont bien fait de ne pas l’avoir mis à disposition sur les plateformes de streaming... « Eh bien non, poursuit-il, car la semaine suivante, Florence + The Machine a sorti son album Ceremonies sur toutes les plateformes de streaming et en a vendu 94 000 en téléchargement la première semaine, détrônant Coldplay du top des ventes. »
Et Kieron Donoghue de s’interroger : « Est-ce que le mettre à disposition sur Spotify a favorisé ses ventes ? Difficile à dire, mais c’est certainement une théorie intéressante à considérer. » La question reste entière, cependant, concernant ce que rapporte le streaming aux labels et aux artistes versus la vente en téléchargement ou sous forme de produit physique. Permettra-t-il, s’il devient un mode de consommation de musique dominant, de rémunérer correctement les artistes et d’assurer un retour sur investissement suffisant aux labels ? C’est un autre débat.

Partager cette information

29 Commentaires

  1. Pierre Col le 19 décembre 2011

    Euh, je les comprend un peu, ces artistes, et voici pourquoi : Youtube, principale plateforme de streaming vidéo au monde, est aussi un énorme fournisseur de musique enregistrée pour les jeunes, et sans le vouloir : ainsi, pour donner un exemple, le lecteur MP3 de ma fille adolescente contient des centaines de fichiers : 90% ont été obtenus grâce à des sites web qui extraient la musique de vidéos Youtube pour livrer ... en fichier MP3.

    C’est ultra-simple à utiliser... et cela a toute les apparences de la légalité ! Exemple parmi des centaines de sites proposant ce service : http://www.youtube-mp3.org/fr

    Le plus fort est qu’en utilisant ces services, présentés comme "complémentaires de Youtube", ma fille n’avait aucun moyen de savoir que ce qu’elle faisait était illégal... ce qui m’a permis de lui expliquer un peu les difficultés du passage au numérique pour l’industrie de la musique...



  2. Philippe Astor le 19 décembre 2011

    @Pierre, même constat à la maison, Youtube est la principale destination musicale des ados sur Internet, qui se servent effectivement de ce genre d’outil pour copier la musique sur leur smartphone et l’écouter dans la rue ou dans la salle de bain, haut-parleurs à donf avec un son de casserole à mourir. Mais en l’occurrence, il s’agit de blacklister les plateformes de streaming audio légales comme Deezer ou Spotify. Je pourrais comprendre qu’ils refusent de mettre leur musique à disposition en streaming gratuit, vu la très faible rémunération, mais ça me semble beaucoup moins justifié dans le cas de l’abonnement, beaucoup plus rémunérateur à l’écoute. C’est léser des consommateurs de musique prêts à payer 120 € / an et qui risquent vite de déchanter si cette pratique se généralise.

    En moyenne, un abonné écoute 250 titres/mois, 6,5 € reversés aux labels, soit 0,026 €/écoute, dont 0,0026 €/écoute à l’artiste (avec un taux de royalties plancher de 10 %). Sur une vente en téléchargement à 0,99 €, 0,55 € reversé au label (hypothèse 70 % du H.T.), soit 0,055 € à l’artiste, en gros l’équivalent de 21 écoutes sur abonnement. Je suppose qu’il faut un certain temps pour écouter 21 fois le même titre, d’autant plus si l’on écoute surtout des playlists, mais au delà de 21 écoutes, le streaming sur abonnement rapporte toujours (et rapportera peut-être encore pendant des années), quand le téléchargement ne rapporte plus rien.



  3. Mégas le 19 décembre 2011

    @Pierre Col : ce n’est pas parce que certains utilisent un couteau pour un crime qu’il faut supprimer tous les couteaux de l’usage grand public ! Si votre petite fille pirate c’est votre problème. Pensez-vous qu’elle a le pouvoir d’achat nécessaire pour acheter tous les CD des artistes qu’elle apprécie ? Moi pour ma fille j’ai pris un abonnement Spotify et elle trouve quasiment tous les artistes qu’elle aime mais plus pour très longtemps parce que certains artistes et certaines personnes comme vous ne veulent pas de ce système qui pourtant mérite un peu plus de temps pour bien se mettre en place et être rentable...



  4. Julien Philippe le 20 décembre 2011

    "Mylo Xyloto, est assez inexplicablement disponible à l’écoute sur Deezer" : c’est certainement parce que malgré leur refus des plateformes de streaming un partenariat a été conclu pour une exclusivité avec Deezer à la sortie.



  5. lanedreams le 5 février 2012

    Je comprends le choix de certains artistes .C’est du marketing ,télécharger légalement les chansons rapporte plus aux artistes ,que de les diffuser sur des plateformes de streaming .Mais d’un côté les plateformes sont aussi un bon moyen de faire sa promo,et puis quand on est un grand consommateur de musique la facture du téléchargement peut vite grimper .Les sites comme Deezer sont alors une bonne alternative pour le consommateur comme pour l’artiste.



  6. Kenneth le 3 novembre 2012

    <h1>acheter pneu</h1><br />Parce que votre comparateur pneu pas cher personnes !! le plupart des pneu pas cher online sans ? Hors une pneu pas cher sur nantes son . Ses pneu pas cher 04 nouveaux : Parce que votre pneu pas cher tracteur parce ... Par une <a href='http://www.opl-assurances.fr&#39 ; class='spip_out' rel='external'>pneu pas cher pour quad </a> comme ... Essai les pneu pas cher italie quel . Avoir le pneu 700x20 pas cher mais .



  7. cutnewswili1972 le 4 juin 2013

    Fred Mills, in his light Cajun accent, instructed Dupr in October. Rayquaza is the model mascot of Pokmon Emerald, showing up on the boxart of the video game.additional reading



  8. plasineris1972 le 6 juin 2013

    A massive concern is about the purchase price for hybrid automobiles. This facts will then be shared with the Regional Arranging Fee,’ the Occasions Picayune experiences.learn more hereread full article



  9. serfetechoo1982 le 6 juin 2013

    It can also be used right after the hearth has been place out. This will seriously aid the rural peoples to improve their overall economy.read more hereread more



  10. cholamuba1984 le 7 juin 2013

    Your invitation could also resemble a score card. The most well-identified marriage for present-day brides is the official marriage ceremony.web site



  11. patnihubrunt1977 le 7 juin 2013

    Feel about the final two or three weddings you attended. Pretty much everybody can get married irrespective of faith or absence there of.clicking here



  12. pigladistu1979 le 10 juin 2013

    How to decide on the appropriate advertising plan ? Many internet sites are sharing and offering consumers personal information and facts to each other people.reklama internetowa Łódź



  13. sehydmestwet1973 le 10 juin 2013

    The most of most people on the web now will want a commpany. Some potential customers do items searchs via internet site research engines like google.Web Systems



  14. litipecpai1983 le 18 juin 2013

    But a smiling visitor here to share the love ( :, btw outstanding design . Read the Full Post



  15. outazinpa1984 le 26 juin 2013

    BaddeBee3is an On-line Lebanese Categorized Portal. It may well not have labored a short while ago but tend to do the trick now.reklama online Łódź



  16. unwerfaipent1987 le 23 août 2013

    Storm administering is grouping, collecting, treating advantage disposing behoove waste. Round laymen set-up rubbing daunt be incumbent on condemn is organised and willing surely techniques that resoluteness comminute a break up with http://hostingelite.pl



  17. seo service le 7 septembre 2013

    GK98gx Im thankful for the article post.Much thanks again. Much obliged.



  18. online business le 12 septembre 2013

    jyGEbE I really like and appreciate your blog article.Really thank you ! Great.



  19. cheap link building le 25 septembre 2013

    Sp7bky wow, awesome article. Great.



  20. sweetlasorke1971 le 27 septembre 2013

    Having all over stress elapse plus calm house method mainstay justify your make splendid.Best Wishes,Zachariasz



  21. ilunatal1987 le 27 septembre 2013

    Spread over trailers have the means enormous progress be incumbent on buff charge enthusiasts.Best Wishes,Brunon



  22. chelredagar1975 le 29 septembre 2013

    Dzięki temu nastawieniu zyskałem nie tylko clou życia, ale również wypełniłem pustkę normalności kupon rabatowy OleOle



  23. tiebetifa1987 le 29 septembre 2013

    Be advisable for crush be incumbent on us remodel heedful division Cupones de descuentos Vueling



  24. best link build le 15 octobre 2013

    WKiDC4 Really enjoyed this article post.Thanks Again. Really Great.



  25. link building team le 16 octobre 2013

    9diKK5 Very neat post. Want more.



  26. link building le 25 octobre 2013

    h2sMP6 Appreciate you sharing, great article post.Much thanks again. Great.



  27. top seo guys le 1er novembre 2013

    D1zb1x Im thankful for the article.Really thank you ! Want more.



  28. great things to know le 19 novembre 2013

    M4KvdZ Fantastic article post.Much thanks again. Will read on...



  29. look at this le 16 janvier 2014

    MnRKc2 I cannot thank you enough for the article.Really thank you !



Ajouter un commentaire