Canal Plus fait monter la pression et menace les sociétés d’auteur

La stratégie du groupe Canal Plus se déroule comme attendu. Nous avions indiqué le 19 juin dernier que la direction du groupe s'apprêtait à jouer la carte de la menace, et c'est désormais une réalité. Dans un communiqué en forme de déclaration de guerre, la direction du groupe indique : "Les discussions entamées avec les sociétés d’auteurs s’inscrivent dans ce cadre. CANAL+ paiera les ayants droit sur la base des œuvres de leur répertoire qu’il diffuse. En revanche, CANAL+ s’interroge sur l’opportunité de diligenter des audits précis et exhaustifs sur ces organismes de collecte pour s'assurer que les auteurs récupèrent bien l'intégralité des sommes qui leur sont dues"! Nous avions écrit le 19 juin dernier : "Le groupe dirigé par Maxime Saada espère aussi se mettre les auteurs de son côté en prétextant bientôt publiquement que les SPRD prennent trop de frais de gestion..." en prenant soin d'y ajouter la réponse "Un raisonnement qui ne tient plus depuis que ces SPRD ont justement travaillé sur l'optimisation et l'efficacité : par exemple la Sacem affiche 10% de frais sur les droits audiovisuels".

Enfin, Canal Plus semble indiquer que des versements vont être réalisés mais sous condition. La chaine paiera les droits des oeuvres effectivement diffusées. Ce qui ne devait pas suffire pour les SPRD, puisque cet arrangement est hors contrat.

Le texte complet de la direction de Canal Plus

"Avec 800 millions d’euros de contributions annuelles dont 330 millions d’euros d’investissements directs dans le cinéma et l’audiovisuel, CANAL+ est le premier financeur de la création en France. A ce titre, le soutien du Groupe aux auteurs ne saurait être contesté.

 

Cependant, la première priorité de CANAL+ est d'offrir à ses clients des contenus de qualité au meilleur prix. Pour ce faire, la direction de CANAL+ se doit de passer en revue l'ensemble de ses dépenses. Ce travail a amené à mettre fin à un certain nombre d’abus qui grevaient son équilibre financier. Ceci permet aussi de pérenniser sa contribution à la bonne santé de la filière culturelle et de l’écosystème de la création nationale.

 

Les discussions entamées avec les sociétés d’auteurs s’inscrivent dans ce cadre. CANAL+ paiera les ayants droit sur la base des œuvres de leur répertoire qu’il diffuse. En revanche, CANAL+ s’interroge sur l’opportunité de diligenter des audits précis et exhaustifs sur ces organismes de collecte pour s'assurer que les auteurs récupèrent bien l'intégralité des sommes qui leur sont dues.

 

CANAL+ compte continuer à financer et promouvoir les auteurs et espère trouver un accord avec les sociétés de collecte."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.