el

SoundCloud obtient encore un peu d’argent

70 millions de dollars sous forme de dette. C'est ce que SoundCloud a...

70 millions de dollars sous forme de dette. C'est ce que SoundCloud a obtenu dernièrement et qui permet au portail de poursuivre son activité. Trois établissements ont participé Davidson Technology Growth Debt Fund et Ares Capital, et enfin Kreos Capital. SoundCloud engloutit les millions avec un appétit qui fait craindre le pire. En juin dernier, Twitter Ventures avait déjà injecté 70 millions de dollars tandis que la firme levé en tout 100 millions de dollars. En tout SoundCloud a été financé à hauteur de 298 millions de dollars depuis sa création. Le site est toujours en vente, mais après le refus de Spotify, son avenir est désormais à haut risque.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 mars 2017 à 18h19 | Le_Flouze
14 mars 2017
el

Après « Station F », bientôt « Station V »

La similarité des démarches est frappante. Vivendi vient d'annoncer son intention de racheter...

La similarité des démarches est frappante. Vivendi vient d'annoncer son intention de racheter des terrains sur l'Ile Seguin à Boulogne-Billancourt (emplacement des anciennes usines Renault) afin de créer in situ un "campus". A la manière de Station F de son voisin Xavier Niel, Vincent Bolloré, le patron de Vivendi, veut aussi créer un lieu pour les start-up. Une initiative qui devrait faire du bruit et conforter la place de la France dans le paysage de la nouvelle économie. Ce dispositif sera prêt dans "cinq à sept ans", ce qui laisse encore du temps, mais il accueillera alors des entreprises spécialisées dans les médias et le numérique, mais aussi le sport et le développement durable. Le groupe Bolloré est en effet aussi connu pour ses recherches sur les véhicules électriques. Un appel à candidature pour les projets architecturaux sera lancé dans l'année par la filiale Boulogne-studios.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 mars 2017 à 18h33 | Le_Flouze
10 mars 2017
el

Les marchés sont satisfaits de Vivendi

La perte des abonnés de Canal Plus ou la croissance faible d'UMG n'ont...

La perte des abonnés de Canal Plus ou la croissance faible d'UMG n'ont pas suffit à désenchanter les marchés. L'action Vivendi a été l'une, si ce n'est la plus active sur la semaine avec une hausse de près de 5%. Les marchés ont favorablement répondu aux déclarations faites à l'AMF par Vincent Bolloré, le premier actionnaire du groupe. Vivendi pourrait donc poursuivre son programme de rachat d'actions et maintenir ses objectifs de synergies entre les filiales. Les marchés ont également réagi à l'éventualité d'un rapprochement entre Vivendi et Havas, qui parait chaque semaine plus évident.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 mars 2017 à 19h09 | Le_Flouze
7 mars 2017
el

TVA en ligne : La CJUE confirme

La TVA en ligne de la presse et de l'édition demeure une source...

La TVA en ligne de la presse et de l'édition demeure une source de contentieux pour la cour européenne de justice. Pourtant, jugement après jugement, le tribunal européen ne change pas de position. Avisée par cour constitutionnelle polonaise, la CJUE a donc statué ce matin sur la question de l'égalité des taux de TVA pratiqués selon que le bien soit acheter en ligne ou non. Sans surprise, suivant les recommandations de l'avocat général, la CJUE a jugé "le principe d’égalité de traitement ne s’oppose pas à ce que les livres, les journaux et les périodiques numériques fournis par voie électronique soient exclus de l’application d’un taux réduit de TVA". Le principe d'égalité de traitement est respecté selon la CJUE, qui précise que la vente en ligne est tributaire de la directive commerce en ligne. La bataille n'est pas encore terminée pour autant. La commission a en effet prévu de proposer aux états membres de voter sur une proposition de TVA réduite spécifique pour le livre et les journaux en ligne. Rappelons que la France, qui a adopté un texte similaire sous l'impulsion d'Aurélie Filippetti en 2014, est toujours sous le coup d'une enquête.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 mars 2017 à 12h42 | Le_Flouze
3 mars 2017
el

3,4 milliards de dollars pour Snap

L'introduction en bourse de Snap Inc a bien marché. Avec 200 millions de titres...

L'introduction en bourse de Snap Inc a bien marché. Avec 200 millions de titres vendus à 17 dollars pièce pour un total de 3,4 milliards de dollars, on peut dire que les objectifs ont été atteints. L'introduction a permis de valoriser la société à près de 24 milliards de dollars sur le premier marché. C'est deux fois mieux que la valorisation boursière actuelle de Twitter. A l'heure où nous écrivons, l'action a déjà atteint près de 28 dollars sur le second marché, avec une croissance continue, de 13% sur 24 heures. L'effervescence s'est donc considérablement calmée : hier, qui était le premier jour de trading, l'action avait grimpé de 44%. Les analystes sont divisés sur l'avenir de l'action Snap Inc, la société étant dans une phase de croissance énorme qu'il lui est nécessaire de maintenir. Snap Inc a vu ses revenus multipliés par sept l'an dernier pour atteindre 404 millions de dollars. Les analystes soulignent par ailleurs l'augmentation de 38% des pertes de la société en 2016 : elles ont atteint 514,6 millions de dollars.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 mars 2017 à 18h22 | Le_Flouze
2 mars 2017
el

Free obtient 200 millions d’euros de la BEI

L'Europe confirme sa volonté d'investir dans le développement du très haut débit. La...

L'Europe confirme sa volonté d'investir dans le développement du très haut débit. La société Iliad annonce avoir obtenu un plan de financement de 200 millions d'euros pour le déploiement des réseaux Très Haut Débit Fixe (FTTH) en France de la part de la Banque européenne d'investissement (BEI). Iliad indique ce nouvel investissement "porte à 550 millions d'euros le total des investissements réalisés par la BEI depuis 2009, en appui à la stratégie de développement et d'innovation du Groupe Iliad en France". A horizon fin 2018, ce sont 9 millions de foyers raccordables qui pourront bénéficier du FTTH à travers des offres Free, à la fois dans les Zones Très Denses (ZTD) et dans les Zones Moyennement Denses (ZMD), promet la maison mère de l'opérateur Free. Enfin, c'est 1 milliard d'euros que la BEI a investi en tout en 2016 dans le FTTH en France.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 mars 2017 à 19h03 | Le_Flouze
24 février 2017
el

Le marché sanctionne les résultats de Vivendi

Depuis l'ouverture de la bourse, l'action Vivendi perd entre 6 et 4%. Le...

Depuis l'ouverture de la bourse, l'action Vivendi perd entre 6 et 4%. Le marché n'a donc pas gouté le discours de "retour à la croissance" du groupe après la publication de ses résultats. L'impact de la baisse d'abonnés de Canal +, et la contraction du bénéfice ont pesé. L'annonce de l'ouverture d'une enquête pour des soupçons de manipulation de marché en Italie a également influencé les échanges - Vivendi a d'ailleurs réagi à cette information précisant qu'il s'agit de "la conséquence de la plainte sans fondement et abusive déposée par les Berlusconi contre Vivendi après sa montée au capital de Mediaset". Les indicateurs ne sont pas au vert, malgré les promesses du Pdg du groupe de retrouver la croissance en 2017. Dans ce contexte de dévalorisation de Canal Plus, il parait probable que Orange ait bien fait en préférant patienter.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 février 2017 à 12h33 | Le_Flouze
23 février 2017
el

Jay-Z ouvre un fonds

Jay-Z est investisseur depuis plusieurs années dans le monde de la Hi-Tech. Le...

Jay-Z est investisseur depuis plusieurs années dans le monde de la Hi-Tech. Le propriétaire de la plateforme Tidal est aussi un partenaire de Uber ou encore l'un des parrains de JetSmarter. Le producteur, homme d'affaires et star grimpe un échelon supplémentaire en mettant la dernière main à un fonds de venture capital avec son comparse de Roc Nation, Jay Brown. La puissance financière du fonds n'est pas encore connu. Les deux fondateurs cherchent d'ailleurs un troisième partenaires, selon le site Axios qui a révélé l'affaire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 février 2017 à 16h21 | Le_Flouze
el

La DGCCRF sanctionne le système de fausses promotions « assez généralisé » dans l’e-commerce

Courant 2015 et 2016, la Direction Générale de la Consommation et de la...

Courant 2015 et 2016, la Direction Générale de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a réalisé une enquête de grande envergure portant sur les promotions sur les sites de vente en ligne, ont révélé ce matin nos confères du Parisien. Cette enquête a abouti à l'imposition de sanctions à pas moins de 19 entreprises, dont Amazon, Comptoir des Cotonniers (filiale du groupe japonais Fast Retailing) ou encore Vente Privée et Zalando. "Dix-neuf entreprises d'e-commerce ont été verbalisées pour pratiques commerciales trompeuses. Au total, nous avons proposé des transactions pénales dépassant 2,4 M€. 1,5 M€ a déjà été payé par Amazon, Zalando et le Comptoir des cotonniers, 490 000 € ont été refusées par H&M, GrosBill, Darel et Netquattro, mais la procédure continue", a déclaré Vincent Designolle de la DGCCRF au Parisien. "On peut dire que le système de fausses promotions est assez généralisé dans l'e-commerce", a t-il ajouté. Les méthodes sont diverses et pas très différentes, au final, de celles des magasins physiques fraudeurs. La DGCCRF a ainsi découvert que certains sites annoncent des réductions plus importantes qu'elles ne le sont dans les faits, et que d'autres sites affichent un prix de référence faux, faisant croire à une plus belle promotion.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 février 2017 à 10h15 | Le_Flouze
21 février 2017
el

UE : quelques instruments de lutte contre les prix de transfert à partir de 2022

La lutte contre l'évasion fiscale de revenus gagnés dans l'UE et envoyés vers...

La lutte contre l'évasion fiscale de revenus gagnés dans l'UE et envoyés vers des paradis fiscaux avance à pas comptés, mais avance. Le Conseil européen a annoncé aujourd'hui l'adoption de sa directive sur les dispositifs hybrides, soit moins de quatre mois après la proposition de la Commission. Les dispositifs hybrides sont des arrangements comptables par lesquels des sociétés multinationales "exploitent les différences entre les systèmes fiscaux des États membres et ceux des pays tiers" pour payer moins voire pas d'impôts. "Les nouvelles règles entreront en vigueur le 1er janvier 2020, avec une période d'introduction progressive plus longue, le 1er janvier 2022, pour l'article 9a", a annoncé Pierre Moscovici. L'article 9a de la directive est le coeur même du dispositif, et vise à permettre aux Etats membres de récupérer des taxes sur les fameux "transfert pricing" (prix de transfert). Par ces montages, de nombreuses multinationales - probablement la majorité d'entre elles - dépouillent leurs filiales des revenus gagnés dans des pays où l'impôt est plus important, pour les déplacer vers des pays où l'impôt est bas voire nul. Les multinationales obtiennent ce résultat en basant la propriété de leurs brevets, marques et autres propriétés intellectuelles, ainsi que certains services généraux dans des pays à faible imposition, et font payer leur usage comme un service à leurs filiales.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 février 2017 à 15h40 | Le_Flouze
15 février 2017
el

Nicolas Dufourcq entre au CA d’Orange

Le groupe Orange vient d'annoncer que le Conseil d’administration avait été informé de...

Le groupe Orange vient d'annoncer que le Conseil d’administration avait été informé de "la nomination, en qualité de représentant permanent de Bpifrance Participations, de Nicolas Dufourcq, Président-directeur général de Bpifrance Participations". Il succède à Jean-Yves Gilet. Un retour aux sources pour Nicolas Dufourcq qui avait été l'un des pères du service Wanadoo chez France Télécom en 1996.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 février 2017 à 18h01 | Le_Flouze
el

L’excédent commercial de la zone euro en augmentation

Les exportations de la zone euro ont augmenté de 6% en 2016 et l'excédent...

Les exportations de la zone euro ont augmenté de 6% en 2016 et l'excédent commercial de la zone a augmenté de plus de 3 milliards d'euros sur un an. Ces chiffres viennent d'être publiés par Eurostat, l'office de statistiques de l'Union Européenne. En voici le détail : "d’après les premières estimations pour le mois de décembre 2016, les exportations de biens de la zone euro (ZE19) vers le reste du monde se sont établies à 178,6 milliards d’euros, en hausse de 6% par rapport à décembre 2015 (168,7 mrds)." Eurostat ajoute que "les importations depuis le reste du monde ont quant à elles été de 150,5 mrds d’euros, en hausse de 4% par rapport à décembre 2015 (144,4 mrds). En conséquence, la zone euro a enregistré en décembre 2016 un excédent de 28,1 mrds d’euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +24,4 mrds en décembre 2015." Le commerce intra-zone euro a également progressé à "137,4 mrds d’euros en décembre 2016, en hausse de 5% par rapport à décembre 2015".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 février 2017 à 12h39 | Le_Flouze
27 janvier 2017
el

iTunes déménage en Irlande

C'est le 5 février qu'officiellement iTunes sera localisé à Cork en Irlande et...

C'est le 5 février qu'officiellement iTunes sera localisé à Cork en Irlande et non plus au Luxembourg. Apple a informé les développeurs de la date de ce déménagement par un courrier électronique. Pour les développeurs le changement devra se faire progressivement. Les contrats ont en effet été transférés à Apple Distribution International à partir de septembre. Une mauvaise nouvelle pour le Grand Duché, qui intervient dans une période compliquée entre Apple et la commission européenne. La commissaire Margrethe Vestager a accusé l'Irlande d'avoir indument passé un accord sur la fiscalité des activités d'Apple implantés en Irlande.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 janvier 2017 à 13h11 | Le_Flouze
26 janvier 2017
el

Sky plombé par le coût de la Premier League

L'opérateur Sky a publié un résultat en baisse pour les six derniers mois...

L'opérateur Sky a publié un résultat en baisse pour les six derniers mois de son exercice. Le leader de la télévision payante anglaise paye le coût en hausse des droits de diffusion de l'élite du football britannique (314 millions de livres). Le bénéfice d'exploitation semestriel ressort en baisse de 9% à 679 millions de livres pour un chiffre d'affaires en croissance de 12% à 6,41 milliards de livres. Si l'augmentation du prix des droits de la Premier League pèse sur les comptes, c'est aussi un programme incontournable - Sky est un diffuseur historique de la PL - qui attire les clients. Sky revendique 500 000 abonnés supplémentaires sur le semestre. Sky compte aussi sur les séries, notamment celles de Showtime et HBO. L'opérateurs sera d'ailleurs le diffuseur du très attendu reboot de "Twin Peaks" par David Lynch. Enfin Sky est l'objet d'une offre de rachat par Fox. L'opération qui porte 61% du capital de Sky pour 11,6 milliards de livres attend le feu vert des autorités de la concurrence.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 janvier 2017 à 12h43 | Le_Flouze
25 janvier 2017
el

Une date pour Orange Bank

Ce n'est pas encore précis, mais Orange a confirmé le lancement de sa...

Ce n'est pas encore précis, mais Orange a confirmé le lancement de sa banque dans un délai de "quelques semaines". Stéphane Richard, le Pdg d'Orange, entend ainsi mettre fin aux rumeurs concernant un éventuel retard. Orange Bank devrait aussi se placer sur le terrain économique avec une offre en "rupture" avec les offres habituels. "On va essayer de le faire dans des conditions qui fassent que sur le plan économique, à la fois en terme de prix et en terme de transparence, on marque une véritable rupture par rapport à ce qui existe aujourd’hui dans le secteur de la banque en France", a déclaré Stéphane Richard lors d'une prise de parole pour le Paris Fintech Forum. Orange compte 29 millions de clients mobiles en France et peut s'appuyer sur un réseau de 650 boutiques. Orange proposera une compatibilité avec Apple Pay, et cela tombe bien, le service de paiement sans contact d'Apple a enregistré une progression de 50% sur l'ensemble de l'année 2016.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 janvier 2017 à 18h23 | Le_Flouze
20 janvier 2017
el

Mediaset vs Vivendi : l’art du surplace

Vivendi et Mediaset n'ont pas trouvé de terrain d'entente. Hier, le groupa italien...

Vivendi et Mediaset n'ont pas trouvé de terrain d'entente. Hier, le groupa italien avait semblé ouvrir une porte à son ex-partenaire sur le dossier Mediaset Premium. Et puis, aujourd'hui, rebelote, Mediaset prévient que si accord il y a, il passera par un règlement judiciaire. Une condition inacceptable pour Vivendi. Le groupe français est toujours d'accord pour acquérir l'activité premium de Mediaset mais à des conditions différentes, et surtout si le volet judiciaire est abandonné. Autrement dit, le dossier n'a pas progressé d'un iota. Rappelons que, depuis le début de cette affaire Vivendi a dépensé 1,2 milliard d'euros pour acquérir un peu moins de 30% du capital de Mediaset - la famille Berlusconi a également renforcé sa position au capital du groupe. Mediaset Premium devait être racheté par Vivendi un peu moins de 800 millions d'euros... Avant que le groupe français ne dénonce l'accord. Une tentative de passer en force qui a couté, sans rien obtenir de plus, 300 millions d'euros aux actionnaires de Vivendi. Cependant, le groupe français peut encore faire la passe de trois et réussir un bon coup en ajoutant Telecom Italia dans la corbeille de mariage. Mediaset a cependant indiqué récemment ne pas être intéressé par Télécom Italia...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 janvier 2017 à 17h14 | Le_Flouze
15 décembre 2016
el

Rachat de Sky, l’opération approuvée

Le géant américain des médias 21st Century Fox, filiale de News Corp., la...

Le géant américain des médias 21st Century Fox, filiale de News Corp., la holding de la famille Murdoch a annoncé le rachat de la totalité de Sky, l'opérateur britannique pour  14,8 milliards de dollars. Les actionnaires ont approuvé un prix fixé à 10,75 livres par action en numéraire de la part de Fox, qui possédait déjà 39% du groupe anglais. Rupert Murdoch et sa famille se renforce sur un marché des télécoms et de la télévision qui opère depuis quelques mois un rapprochement stratégique. Sky a su développer sa branche FAI en Grande-Bretagne. Rupert Murdoch protège aussi le groupe familiale en récupérant 100% du capital de Sky. Alors que la famille Berlusconi doit aujourd'hui faire face à l'arrivée de Vivendi au capital de Mediaset. D'ailleurs, la famille Berlusconi a également racheter des actions du groupe italien pour atteindre plus de 39% hier, alors que Vivendi annonçait avoir franchi les 20%.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 décembre 2016 à 18h22 | Le_Flouze
el

Les règles internes de la BPI l’empêchent d’investir dans les médias

Ce qui se disait dans les couloirs du Ministère de la Culture se...

Ce qui se disait dans les couloirs du Ministère de la Culture se confirme : la BPI n'a jamais investi dans des entreprises de médias, et ne le fera pas. Pour cause : des règles internes mises en place par la tutelle et les actionnaires (dont la Caisse des Dépôts et Consignations) l'en empêchent : "nos règles d'interventions excluent les médias pour des raisons d'indépendance, cela s'impose à nous", a expliqué Antoine Boulay de la BPI sur Twitter. Le problème pour les entreprises de médias de l'Hexagone est que les entreprises de capital-risque n'investissent désormais quasiment plus dans des secteurs non soutenus par la BPI. Le marasme ambiant dans les médias risque donc de durer, car face aux médias français, en France mais aussi au niveau européen, la présence d'entreprises américaines bien financées se développe. L'on songe notamment à Vice, mais aussi à Politico ou encore Buzzfeed.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 décembre 2016 à 17h58 | Le_Flouze
14 décembre 2016
el

Vivendi franchit le cap des 20% au capital de Mediaset

Vivendi n'a pas tardé à faire parler la poudre ! La holding française...

Vivendi n'a pas tardé à faire parler la poudre ! La holding française vient d'annoncer avoir franchi le seuil des 20% du capital de Mediaset. Il y a quelques jours seulement, le groupe controlé par Vincent Bolloré avait annoncé son intention de prendre une part substantielle au capital du groupe de la famille Berlusconi.  Celle-ci considère évidemment cela comme une OPA hostile. Ce que nie Vivendi, selon la presse une OPA n'est pas d'actualité. A l'origine de cette affaire, il y a Mediaset Premium, un bouquet de chaines payantes qui n'a pas réellement percé en Italie que Vivendi voulait acquérir. L'affaire était négociée à un peu plus de 700 millions d'euros, avant que Vivendi ne stoppe tout. Depuis Vivendi et Mediaset ont rendez-vous devant la justice, et Vivendi a dépensé plus de 860 millions pour s'emparer de 20% du capital de l'italien au cours actuel, alors que celui de Vivendi est stable autour des 18 euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 décembre 2016 à 18h51 | Le_Flouze
7 décembre 2016
el

Microsoft peut acheter LinkedIn, sous conditions

L'acquisition du réseau social professionnel LinkedIn par le géant Microsoft vient d'être autorisée,...

L'acquisition du réseau social professionnel LinkedIn par le géant Microsoft vient d'être autorisée, de manière conditionnelle, par la Commission Européenne. Cette transaction avait fait l'objet de critiques de la part de concurrents, et notamment de SalesForce, qui en octobre dernier avait appelé la Commission à refuser la concentration, estimant notamment que "en devenant propriétaire du flux exceptionnel de données de LinkedIn sur 450 millions de professionnels dans plus de 200 pays, Microsoft pourra bloquer l'accès à ces données par ses concurrents, et ce faisant obtenir un avantage illégitime." Margrethe Vestager a estimé que cet accès aux données ne posait pas de problèmes : "la concentration des données d'utilisateur détenues par les parties et qui peuvent être utilisées à des fins publicitaires ne pose pas (...) de problèmes de concurrence. En effet, une grande partie de ces données restera disponible sur le marché à l'issue de l'opération de concentration." En revanche, elle a exigé que Microsoft ne donne pas d'avantage particulier à LinkedIn sur ses produits logiciels. La société de Bill Gates s'est donc notamment engagée à "veiller à ce que les fabricants et les distributeurs de PC soient libres de ne pas installer LinkedIn sous Windows et de permettre aux utilisateurs de PC de désinstaller LinkedIn sous Windows si les fabricants et les distributeurs décident de l'installer d'office."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 décembre 2016 à 17h38 | Le_Flouze
24 novembre 2016
el

Google et le gouvernement indonésien en passe de trouver un accord

Reuters révèle que la maison mère de Google, Alphabet, et le gouvernement indonésien...

Reuters révèle que la maison mère de Google, Alphabet, et le gouvernement indonésien devraient bientôt signer un accord. Selon l'agence, Alphabet aurait accepté de payer ses impôts en Indonésie, sans en dévoiler montant. Actuellement, les revenus de Google remontent à la holding asiatique, basée à Singapour. Le gouvernement indonésien avait ouvert les hostilités en menaçant de réclamer près de 400 millions de dollars à Google, correspondants aux taxes et impôts que la société devraient rien qu'en 2015. Ce n'est pas la première fois que l'Indonésie sévit ainsi avec un géant du Web. Netflix avait eu maille à partir avec l'archipel du sud-est asiatique il y a quelques mois. L'accord avec l'Indonésie pourrait bien faire des "petits" en Asie. Plusieurs pays réfléchissent en effet à poursuivre le géant américain. En France, Bercy a également menacé ces dernières semaines les Gafa d'un redressement qui atteindrait un total de plus de 2 milliards d'euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 novembre 2016 à 15h52 | Le_Flouze
8 novembre 2016
el

News Corp. plombé par les recettes publicitaires de la presse

Le groupe de Rupert Murdoch affiche une baisse de son résultat, à cause...

Le groupe de Rupert Murdoch affiche une baisse de son résultat, à cause d'une contraction importante des recettes publicitaires de le presse. News Corp. possède les titres du groupe Dow Jones (WSJ notamment) plus des titres en Angleterre aussi importants que le Sun ou le Times. La branche "information" du groupe, qui compte pour les deux tiers des revenus affiche ainsi une baisse de 5,3% à 1,22 milliards de dollars sur le premier trimestre de l'exercice fiscal. Les recettes publicitaires sont en chute de 11%. Le groupe News Corp. enregistre une perte de 15 millions de dollars contre un bénéfice de 175 millions un an plus tôt. Les revenus issus du "digital" sont en revanche en hausse de 18% mais pour un chiffre d'affaires global de 226 millions de dollars.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 novembre 2016 à 17h38 | Le_Flouze
2 novembre 2016
el

Time Warner signe des résultats records avant la fusion

Le groupe Time Warner a des bonnes nouvelles a annoncé avant de conclure...

Le groupe Time Warner a des bonnes nouvelles a annoncé avant de conclure la fusion avec le géant des télécoms AT&T. Les revenus du dernier trimestre sont en hausse de 9% sur un an, avec un chiffre d'affaires de 7,2 milliards de dollars, quand le résultat atteint 2 milliards de dollars (+10%). Des résultats qui couronnent la stratégie du Pdg, Jeff Bewkes qui n'a cessé de promettre de meilleurs dividendes par action, depuis plusieurs années, pour convaincre les marchés. La division HBO est aussi en forme avec une progression de 4% à 1,4 milliards de dollars. Le groupe est aussi tiré par les recettes en salles de Suicide Squad, et les bonnes performances sur le marché publicitaires de ses chaines. A ce sujet, TW a signé un accord avec DC pour la diffusion des films sur ses réseaux cablés.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 novembre 2016 à 19h05 | Le_Flouze
28 octobre 2016
el

Google, chiffre d’affaires en croissance

Alphabet, maison mère de Google a publié des résultats en hausse pour ce...

Alphabet, maison mère de Google a publié des résultats en hausse pour ce trimestre. La bourse a bien réagi avec aujourd'hui une progression d'un peu moins de 2% de l'action. Alphabet affiche un chiffre d'affaires de 22,5 milliards de dollars (+20% sur un an), avec un bénéfices de 5 milliards de dollars (+27%). Des chiffres qui sont comparables aux autres géants du secteurs comme Microsoft, mais loin derrière Amazon ou bien sur Samsung ou Apple (qui réalise presque de fois plus de bénéfices). Les projets dits "moonshot" enregistrent une légère réduction des pertes qui restent tout de même à un haut niveau à plus de 860 millions d'euros. Google contribue donc toujours à plus de 99% des revenus d'Alphabet, et dans Google c'est la régie publicitaire qui fait marcher la boutique. Google connait une progression conjoncturelle avec les bonnes performances des vidéos sur YouTube, notamment sur mobile, avec des records enregistrés pour les vidéos issues de la campagne électorale américaine.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 octobre 2016 à 18h35 | Le_Flouze
25 octobre 2016
el

Twitter supprime 300 postes pour attirer les acheteurs

Ce sera déjà ça de moins à faire pour le futur acquéreur !...

Ce sera déjà ça de moins à faire pour le futur acquéreur ! Twitter va supprimer plus de 300 emplois selon Bloomberg. C'est environ 8% des salariés qui vont donc être licenciés. Twitter entamerait ainsi un plan d'économies alors que les acheteurs éventuels ont refermé le dossier faute de modèle économique. Ce n'est pas la première fois que le réseau social procède à des suppressions de postes. L'an dernier, c'était déjà 365 salariés qui avaient été renvoyés, mais les revenus ne suivent pas et la société demeure déficitaire (521 millions de dollars en 2015 pour un chiffre d'affaires de 2,22 milliards de dollars).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 octobre 2016 à 12h30 | Le_Flouze
24 octobre 2016
el

BuzzFeed valorisé plus de un milliard de dollars

Depuis l'annonce d'une entrée au capital de NBCUniversal pour 200 millions de dollars,...

Depuis l'annonce d'une entrée au capital de NBCUniversal pour 200 millions de dollars, la start-up BuzzFeed serait valorisée près de 1,3 milliards de dollars, entrant ainsi dans le cercle des "licornes". Un succès qui s'explique par la rentabilité du site - ce qui se fait rare parmi le sites de presse. Le modèle de BuzzFeed (100 milllions de dollars de revenus) est basé sur la publication d'articles achetés par des marques. Dernièrement le site s'est aussi lancé dans le journalisme.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 octobre 2016 à 18h45 | Le_Flouze
14 octobre 2016
el

Arabie Saoudite + Softbank : le fonds qui valait 100 milliards

L'Arabie Saoudite - par le truchement d'un fonds souverain - et le japonais...

L'Arabie Saoudite - par le truchement d'un fonds souverain - et le japonais SoftBank ont annoncé le lancement d'un fonds d'investissement technologique baptisé SoftBank Vision Fund, qui pourra atteindre jusqu'à 100 milliards de dollars. Ce montant en ferait le fonds de capital-risque le plus important au monde réservé à la technologie. On ne connait pas le niveau de prise de risque que le fonds sera autorisé à prendre, mais Riyad a d'ores et déjà montré un certain niveau d'extravagance en investissant 3,5 milliards dans Uber en juin dernier. Softbank, le géant japonais des télécoms, placerait 25 milliards dans le fonds, et le Fonds d'Investissement Public de l'Arabie Saoudite 45 milliards. Ils recherchent d'autres partenaires pour investir 30 milliards supplémentaires. SoftBank Vision sera basé à Londres, d'où il opèrera à un niveau mondial.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2016 à 17h59 | Le_Flouze
el

Le co-fondateur de Spotify quitte son poste

Martin Lorentzon, l'un des fondateurs de Spotify vient d'annoncer qu'il quittait son poste...

Martin Lorentzon, l'un des fondateurs de Spotify vient d'annoncer qu'il quittait son poste de président. Daniel Ek, l'actuel PDG, va assurer l'interim. Martin Lorentzon devient Vice-président. Le moindre mouvement de l'organigramme de Spotify est forcément scruté à l'aune d'une éventuelle IPO de la société. Avec ce changement, Daniel Ek renforce son emprise sur Spotify, et la société suédoise simplifie sa direction.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2016 à 17h11 | Le_Flouze
13 octobre 2016
el

Fiscalisation salariale des actions gratuites : les entrepreneurs se rebiffent

Suite à l'adoption hier d'un amendement rendant plus lourde la fiscalité des attributions d’actions...

Suite à l'adoption hier d'un amendement rendant plus lourde la fiscalité des attributions d’actions gratuites (AAG) à la commission des finances de l’Assemblée nationale, Croissance Plus - qui représente les entreprises de croissance - n'a pas caché son mécontentement. "Encore un mauvais coup porté aux entrepreneurs !", ont ils estimé. Auparavant, suite à la loi Macron de 2015, ces AAG étaient soumises à la fiscalité des plus-values mobilières, et maintenant l'Assemblée Nationale propose de la placer dans la catégorie salaire, plus chargée fiscalement. En outre, il s'agirait de faire passer à nouveau le taux de la contribution patronale à 30 % sur ces actions gratuites alors qu’il est actuellement à 20%. "L'amendement comporte surtout l’effet pervers de mettre toutes les entreprises au même niveau de fiscalité", souligne Croissance Plus. Car en effet, selon eux, "l'augmentation de la contribution patronale sur les actions gratuites concernerait en effet aussi bien les dirigeants des sociétés du CAC40 que ceux des start­up. Or, pour ces dernières qui ne disposent pas de ressources financières importantes, les actions gratuites sont souvent le seul moyen d'attirer les gros potentiels." Le collectif demande en conséquence à la commission des finances de retirer cet amendement.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 octobre 2016 à 9h17 | Le_Flouze
12 octobre 2016
el

Des précisions sur l’accord BPI / fonds européen d’investissement

Mardi, la BPI France, la BEI et le Fonds Européen d'Investissement annonçaient notamment...

Mardi, la BPI France, la BEI et le Fonds Européen d'Investissement annonçaient notamment le renouvellement de l'accord InnovFin, pour un montant total de "420 millions d'euros sur deux ans". Cet accord permet l'octroi de prêts et de garanties de prêts à des projets innovants et à l'amorçage de jeunes entreprises. Ce matin, le FEI a précisé à ElectronLibre qu'il s'agit là "d’une nouvelle enveloppe de 420 millions d'euros. La première - de 420 millions d'euros également - a été complètement allouée en 18 mois."  Cette enveloppe, souligne le FEI, est réservée aux entreprises françaises : "les entreprises bénéficiaires doivent être de droit français et actives sur le territoire français." Nous avons posé au FEI la question des montants des prêts alloués sur base de l'accord InnovFin, ainsi que des projets concernés. Le Fonds nous a expliqué qu'il ne pouvait répondre sur ces points car "s’agissant de prêts aux PME et ETI, certaines de ces entreprises ne préfèrent pas communiquer sur les financements qu’elles ont reçu".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 octobre 2016 à 12h05 | Le_Flouze