el

L’Europe prête à réclamer 400 millions d’euros dans l’affaire Amazon

Selon Reuters, les autorités européennes seraient arrivées à la conclusion que l'accord fiscal...

Selon Reuters, les autorités européennes seraient arrivées à la conclusion que l'accord fiscal entre Amazon et le Luxembourg serait contraire à la réglementation. Après deux ans d'enquête, la commission européenne pourrait demander au Grand-Duché de récupérer une somme de 400 millions d'euros auprès d'Amazon. Cette somme pourrait être révisée par la suite. La commission européenne a lancé une caste offensive contre les accords fiscaux illicites entre des entreprises et des états de l'Union, estimant qu'il s'agit d'aides d'Etat déguisées.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 juin 2016 à 10h48 | Le_Flouze
20 mai 2016
el

Les Hedge Funds ne croîent pas à la stratégie de Netflix

Goldman Sachs est formel. La chute de l'action de Netflix depuis le début...

Goldman Sachs est formel. La chute de l'action de Netflix depuis le début d'année est la conséquence d'une action des "hedge funds", qui parient sur une baisse de l'activité du numéro 1 de la video à la demande par abonnement. L'action de Netflix a perdu 22% sur un an ! Les hedge funds ne croient pas dans la réussite de la stratégie à l'international présentée par Reed Hastings depuis plusieurs années et que le patron de Netflix répète sans interruption comme un mantra. La création de contenus originaux est jugée trop couteuse par les marchés en dehors de quelques pays, dont les Etats-Unis. Il est vrai que les performances de Netflix en France, ou ailleurs notamment en Russie ou en Turquie ne sont guère reluisantes. Alors même que Netflix investit dans des programmes spécifiques pour ces zones géographiques (Marseille pour la France, par exemple). Les analystes estiment pour leur part qu'une stratégie de licence des catalogues seraient bien moins risqués à l'international.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 mai 2016 à 19h09 | Le_Flouze
13 mai 2016
el

Le poids des départs dans les résultats d’UMG

Universal Music Group enregistre un bon premier trimestre mais les restructurations pèsent dans...

Universal Music Group enregistre un bon premier trimestre mais les restructurations pèsent dans les résultats. L'Ebita du premier groupe de musique dans le monde affiche d'ailleurs une contraction de 82 à 79 millions d'euros sur un an. Une baisse qui s'explique en partie donc par des coûts exceptionnels qui ont bondi au dernier trimestre de 7 à 20 millions d'euros. Une dépense supplémentaire imputable aux nombreux départs des cadres du groupes ces derniers mois dont Pascal Nègre, patron de la France, mais aussi le patron de l'Afrique du Sud Randall Abrahams, et le directeur d'UMG International Jamie Hole et enfin Dave Lombardi. UMG affiche une bonne santé avec un chiffre d'affaires de 1,116 milliard d'euros (+0,6% à périmètre et change constant), avec une progression sur tous ces métiers, sauf concernant les opérations de merchandising.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 mai 2016 à 19h32 | Le_Flouze
10 mai 2016
el

Le crowdfunding pour les entreprises avec Ulule et BGE

Ulule et BGE ont lancé Le Partenariat, une nouvelle plateforme de crowdfunding. Celle-ci...

Ulule et BGE ont lancé Le Partenariat, une nouvelle plateforme de crowdfunding. Celle-ci est surtout destinée aux TPE. L'idée de ce partenariat est d'accompagner les jeunes entreprises en amont, avec du conseil distillé par BGE, avant d'affronter la levée d'argent auprès du grand public. La plateforme a été lancée le 2 mai et compte une vingtaine de projet, dont le plus populaire a recueilli pour l'instant un peu plus de 10 000 euros. Cette plateforme pourrait représenter un bon point de vue sur le développement de nouvelles pousses prometteuses. Ce n'est pas le premier projet de la sorte. MyMicroInvest s'est déjà lancé sur un modèle de financement des entreprises.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 mai 2016 à 17h22 | Le_Flouze
el

Musical.ly lève encore 100 millions de dollars

Musical.ly est une application qui permet de réaliser des sortes de videoclips qui...

Musical.ly est une application qui permet de réaliser des sortes de videoclips qui sont destinés aux réseaux sociaux. Profitant de la puissance des smartphones actuels, Musical.ly se présente comme une rupture à la frontière entre la création de contenu et les réseaux sociaux. Les investisseurs y croient en tout cas fortement puisque la start-up va empocher 100 millions de dollars supplémentaires, pour une valorisation de 500 millions de dollars. Selon Techcrunch, les investisseurs sont GGV Capital, Qiming Venture Partners et Greylock Partners assisté de DCM. Musical.ly est basé à Shanghai et revendique pas moins de 60 millions d'utilisateurs à travers le monde, et notamment une bonne partie aux Etats-Unis.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 mai 2016 à 16h38 | Le_Flouze
4 mai 2016
el

Tidal a choisi Ingenico ePayments pour ses transactions

Ingenico ePayments, division dédiée au commerce en ligne et mobile d’Ingenico Group, a...

Ingenico ePayments, division dédiée au commerce en ligne et mobile d’Ingenico Group, a annoncé aujourd’hui la signature d'un partenariat "exclusif" avec le service de musique en ligne Tidal. Selon Ingenico, ses services vont permettre d'augmenter la capacité de Tidal, qui est en plein boom actuellement avec les sorties exclusives de quelques albums, dont celui de Kanye West ou de Beyoncé. ePayments est "capable de soutenir sa croissance rapide à l’échelle mondiale et de gérer les milliers de transactions par seconde (TPS)", assure l'opérateur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mai 2016 à 17h48 | Le_Flouze
2 mai 2016
el

Un entrepreneur de YouTube rejoint WMG

Ynon Kreiz rejoint le conseil d'administration de la major Warner Music. Ynon Kreitz...

Ynon Kreiz rejoint le conseil d'administration de la major Warner Music. Ynon Kreitz s'est fait connaitre en réussissant la vente de Maker Studio au groupe Walt Disney pour 500 millions de dollars.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 mai 2016 à 19h59 | Le_Flouze
el

Samsung propose le paiement intégré à ses téléviseurs

Samsung Checkout est une solution de paiement en ligne accessible par un téléviseur....

Samsung Checkout est une solution de paiement en ligne accessible par un téléviseur. Le géant coréen a annoncé son ouverture le 28 avril dernier. Samsung Checkout est disponible sur les modèles vendus depuis 2014, et accepte la plupart des cartes bleues mais aussi les solutions comme Paypal. Le service couvre 53 pays. Le client aura un chemin de paiement simplifié avec seulement un code à 4 chiffres pour déclencher l'acte. Pour Samsung, il s'agit avant tout d'entrer dans le monde des applications pour le petits écrans, après le lancement sur smartphone d'une solution maison.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 mai 2016 à 13h53 | Le_Flouze
22 avril 2016
el

Microsoft et Google ne se poursuivront plus en justice

Nous l'annoncions le 30 mars et c'est désormais confirmé : Microsoft a bel...

Nous l'annoncions le 30 mars et c'est désormais confirmé : Microsoft a bel et bien abandonné les plaintes contre Google au niveau européen. Microsoft était parmi les premières sociétés à avoir déposé plainte contre Google devant la Commission européenne, sur de multiples abus présumés du moteur de recherche. D'après le site américain Re/code, Microsoft et Google auraient conclu un accord par lequel ils s'engagent à laisser tomber toutes les poursuites qu'ils ont entamées l'un contre l'autre à travers le globe, en matière de concurrence mais aussi en matière de brevets. Cet accord vaudrait également pour l'avenir. Quoi qu'il en soit, Microsoft a mis fin à son soutien financier aux organismes FairSearch et iComp - regroupant les sociétés ayant déposé plainte contre Google et tous deux basés à Bruxelles - dont la société de Bill Gates était membre fondateur. Michaël Weber, président de iComp , nous a déclaré qu'il y a quelques mois, Microsoft leur a annoncé qu'ils quittaient l'organisation "parce qu'il ne s'engageaient plus dans des activités anti-Google à partir de maintenant". Michaël Weber affirme que "contrairement à la rumeur que certains ont fait circuler à Bruxelles, cela ne signifie pas la fin de iComp, qui n'est pas la marionnette de Microsoft et a de nombreux autres membres". Nul doute que les autorités de la concurrence, et notamment Margrete Vestager à Bruxelles, examineront cet accord pour déterminer s'il s'agit d'une entente illicite. Re/code affirme que cet accord ne prévoit pas de paiement de sommes d'un côté ou de l'autre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 avril 2016 à 17h16 | Le_Flouze
13 avril 2016
el

Google Shopping poursuit son ascension fulgurante aux US

Aux États-Unis, les revenus de ventes venant de publicités placées par des e-commerçants sur...

Aux États-Unis, les revenus de ventes venant de publicités placées par des e-commerçants sur Google Shopping ont augmenté de 52% en un an, affirme un des spécialistes du secteur. La société Sidecar, qui propose d'optimiser la mise en relation entre e-commençant et acheteurs potentiels souligne ainsi la croissance de l'efficacité de Google Shopping, l'outil de comparaison de prix et de produits de Google. "Le premier trimestre montre que Google Shopping est un canal-clé pour l'acquisition de clients, et est catapulté en tant que première priorité de plus en plus de e-commerçants américains", a affirmé le PDG de Sidecar. Les budgets de ces e-commerçants pour obtenir un bon placement dans Google Shopping peuvent être conséquents. Cette annonce sera sans doute monitorée par la Commission européenne, qui est en train de peser les arguments de Google en réponse à sa communication des griefs concernant précisément Google Shopping. La Commission estime à titre préliminaire que Google a abusé sa position dominante en mettant en valeur Google Shopping par rapport aux produits concurrents sur son moteur de recherche.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 avril 2016 à 15h48 | Le_Flouze
11 avril 2016
el

A propos de la succession de Jeff Bezos

A 52 ans, Jeff Bezos le patron et fondateur d'Amazon pourrait bientôt passer...

A 52 ans, Jeff Bezos le patron et fondateur d'Amazon pourrait bientôt passer la main à la tête du leader du ecommerce mondial. Sur le blog de la société, le patron a ainsi annoncé la nomination de nouveaux CEO : Jeff Wike et Andy Jassy, qui sont désormais et respectivement CEO WorldWide Consumer et CEO Amazon Web Services. Jeff Bezos conserve le titre de CEO, bien entendu. Deux options sont désormais possibles selon la presse anglo-saxonne : la scission prochaine d'Amazon en trois entités, ou la mise en place d'un processus permettant de désigner le successeur de Jeff Bezos.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 avril 2016 à 18h47 | Le_Flouze
7 avril 2016
el

SFR-Numericable lance la plus grosse vente de « junk bonds » cette année

Altice et ses filiales - qui comprennent notamment SFR-Numéricable et Next RadioTV - ont...

Altice et ses filiales - qui comprennent notamment SFR-Numéricable et Next RadioTV - ont une dette globale de 50 milliards d'euros. Pour la gérer et obtenir un étalement sur une période plus longue, le groupe fondé par Patrick Drahi doit lever plus de dette. Bloomberg a annoncé aujourd'hui que SFR-Numericable lancerait la plus grande vente de "junk bonds" ("bons de camelote") cette année, représentant 5,19 milliards de dollars. Cela permettra à Altice de maintenir la structure actuelle de propriété de la société, avec un haut risque pour les souscripteurs, qui recevront pour cela un taux final de 5,7%, soit un pour cent de plus que le taux habituel.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 avril 2016 à 18h19 | Le_Flouze
18 mars 2016
el

Darty ne choisit pas la Fnac

C'est fini pour l'offre présentée par la Fnac. Darty et Conforama ont annoncé...

C'est fini pour l'offre présentée par la Fnac. Darty et Conforama ont annoncé leurs fiançailles aujourd'hui. L'actionnaire sud-africain de l'enseigne spécialisée dans l'ameublement avait fait une proposition en cash pour amadouer Darty, plus séduisante donc que celle de la Fnac. Le conglomérat sud-africain a proposé pour s'offrir Darty 125 pences par action, soit une valorisation totale de 865 millions d’euros - contre seulement 95 millions en cash de la part de la Fnac et une valorisation de 859 millions d'euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 mars 2016 à 19h38 | Le_Flouze
16 mars 2016
el

Marc Ladreit de Lacharrière recentre Fimalac autour de lui

Fimalac souhaite solidifier son actionnariat autour de son fondateur Marc de Lacharrière et des membres...

Fimalac souhaite solidifier son actionnariat autour de son fondateur Marc de Lacharrière et des membres de son cercle, en rachetant 6,3% de ses actions, à l'exclusion de celles du Groupe Lacharrière, son principal actionnaire. Cette annonce a justifié hier une suspension de l'action, qui a grimpé ce matin. Fimalac, qui a annoncé également de très bon résultats en 2015, possède des participations dans des entreprises de médias, comme NextRadioTV, et est propriétaire de Webedia, spécialiste du native advertising.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 mars 2016 à 10h59 | Le_Flouze
4 mars 2016
el

Optimisation fiscale : Facebook va facturer ses clients britanniques au Royaume-Uni et non plus en Irlande

C'est la BBC qui l'a affirmé ce matin : Facebook va - enfin...

C'est la BBC qui l'a affirmé ce matin : Facebook va - enfin - déclarer au Royaume-Uni ses revenus publicitaires perçus sur des annonceurs britanniques. Cette décision n'est pas confirmée du côté de Facebook, mais la BBC semble très bien informée de ses tenants et aboutissants. Ce changement radical est vraisemblablement lié au scandale qui avait suivi la publication du montant microscopique d'impôt sur les sociétés payé en 2014 par le réseau social à Sa Majesté : 4327 livres. La BBC a affirmé que "les managers de Facebook seront informés des changements ce matin. A partir de lundi, il commenceront à informer les grands clients britanniques (dont Sainsbury's, WPP ou encore Tesco, NDLR) qu'à partir de début avril, ils recevont des factures de Facebook UK et non plus de Facebook Irlande". Auparavant, toutes les factures de Facebook provenaient de son siège social de Dublin, qui les déclarait comme revenus là-bas. Cela se passe également ainsi pour les annonceurs des autres pays européens. Il faut noter que l'impôt sur les sociétés en Irlande est plus bas qu'au Royaume-Uni, 12,5% contre 20%, ; de nombreuses sociétés installées là-bas - comme Facebook mais aussi Twitter ou Apple - ne paient même pas ce taux grâce, entre autres, au système du "double Irish sandwich". Système qui est en train de prendre fin sous la pression de l'Union Européenne.

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mars 2016 à 18h28 | Le_Flouze
el

Le demi-tour des fonds de placement américains dans la Silicon Valley

Les fonds communs de placement américains retirent leurs billes de la Silicon Valley à...

Les fonds communs de placement américains retirent leurs billes de la Silicon Valley à un rythme qui s'accélère, ont écrit aujourd'hui deux journalistes du Wall Street Journal. Il s'agit d'une tendance lourde, et non pas d'un effet cyclique. Cette tendance s'accompagne d'autres indices négatifs pour les start ups de la Silicon Valley, dont une nervosité et une prudence plus importantes de la part des "ventures capitalists". L'une des causes de cette timidité nouvelle se situe probablement dans des valorisations trop élevées de start-ups dans certains des deals conclus ces derniers années. Cette sur-valorisation s'est déjà matérialisée dans les comptes de plusieurs fonds de placement, qui ont été contraints d'inscrire dans leurs livres comptables certains investissements dans des entreprises de la Silicon Valley à moins que ce qu'ils avaient payé... En conséquence les valorisations de start-ups de croissance ont tendance à rester plates ou à augmenter beaucoup plus lentement qu'auparavant. L'une des illustrations de ce resserrement relatif du capital-risque est Snapchat, qui vient d'annoncer son re-financement sur base de la même valorisation qu'il y a un an.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mars 2016 à 14h02 | Le_Flouze
3 mars 2016
el

Succès record de Bercy dans la lutte contre la fraude fiscale

"Pour la première fois, les redressements dépassent la barre des 20 milliards d’euros",...

"Pour la première fois, les redressements dépassent la barre des 20 milliards d’euros", a annoncé ce matin le Ministère des Finances, en rendant public les résultats de 2015 de la lutte contre la fraude fiscale. La progression de la lutte contre la fraude fiscale depuis 2011 est fulgurante, après une période stagnante de 2008 à 2011. Ainsi, rien qu'entre 2013 et 2015, l'on constate une progression de pas moins de 15% des sommes perçues. Pourtant le nombre de contrôles fiscaux à diminué, "passant de 51 740 opérations à 50 168". Sur le total, ce sont les redressements de l'impôt sur les sociétés qui ont rapporté le plus, avec près de 5 milliards d'euros. Autre poste important de fraude, les fraudes à la TVA, qui ont représenté 2,2 milliards d'euros de redressements en 2015.

Source : Ministère des Finances

Source : Ministère des Finances

c

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 mars 2016 à 16h06 | Le_Flouze
17 février 2016
el

Orange Pay veut conquérir l’iPhone

Mais Apple ne veut pas... La firme de Cupertino fait la sourde oreille...

Mais Apple ne veut pas... La firme de Cupertino fait la sourde oreille aux demandes d'Orange. Stéphane Richard s'est confié sur cette affaire lors d'un entretien à Radio Classique. L'opérateur voudrait en effet être présent sur l'iPhone avec son propre système de paiement sans contact, Orange Pay (100 000 utilisateurs). Les rumeurs d'une activation d'Apple Pay en France se font de plus en plus précise. Le système de paiement - d'abord limité à un partenariat avec American Express - Apple Pay devrait en effet ouvrir en France en juin prochain. En attendant, Apple Pay va ouvrir en Chine. Orange pourrait faire le forcing pour qu'Apple embarque enfin son système maison. Un refus pourrait en revanche s'apparenter à un abus de position dominante, estime l'opérateur. Apple et Orange ont toujours entretenu de très bonnes relations, depuis le lancement de l'iPhone en 2008.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2016 à 17h16 | Le_Flouze
15 février 2016
el

PriceMinister déprécié

Le groupe Rakuten a fait le ménage dans ses actifs. PriceMinister a été...

Le groupe Rakuten a fait le ménage dans ses actifs. PriceMinister a été largement surpayé par le groupe japonais en 2010, pour environ 200 millions de dollars. Depuis, le groupe japonais s'est largement diversifié dans le monde, mais lors de la publication de ses derniers résultats, il a procédé à une dépréciation importante. PriceMinister a donc été valorisé dans les comptes 61 millions d'euros, dans le cadre d'une dépréciation globale de ses actifs de 339 millions d'euros. Le site entend remonter la pente en se concentrant à nouveau sur son activité de ventes de biens entre particuliers pour l'année à venir, en intégrant le mobile et la géolocalisation. Le groupe Rakuten a vu son cours de bourse chuter, après l'annonce d'une contraction de 37% de son bénéfice net annuel, malgré un bond de 19% des ventes. Le résultat net s'apprécie à 341 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 février 2016 à 11h27 | Le_Flouze
3 février 2016
el

La Russie veut faire payer Apple et Netflix

La Russie vient de prévenir Apple, Netflix et consorts que le rabais fiscal...

La Russie vient de prévenir Apple, Netflix et consorts que le rabais fiscal était proscrit désormais sur leurs activités sur le territoire national. Désormais, ces société devront se conformer et acquitter une TVA à 18% comme les autres services de vidéo. La Russie a déjà été ferme avec les Gafas dernièrement sur l'hébergement des datas qui doivent rester aussi sur le territoire national. En France, le règlement sur la TVA a changé dernièrement avec un taux qui s'applique selon le pays du consommateur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 février 2016 à 18h37 | Le_Flouze
2 février 2016
el

Pas de négociation sur les impôts de Google, selon Michel Sapin

Michel Sapin se veut dur comme la pierre sur le dossier Google. Le...

Michel Sapin se veut dur comme la pierre sur le dossier Google. Le patron des finances de Bercy a répété en marge d'une conférence sur l'Union des marchés des capitaux qu'il n'était pas question de transiger sur les arriérés d'impôts du géant, comme cela fut le cas en Grande Bretagne. La somme due par Google au fisc ne serait d'ailleurs pas d'une centaine de millions d'euros, mais plus proche des 500 millions d'euros. Michel Sapin n'a pas précisé, mais il a confirmé que les sommes en question étaient "bien supérieures". L'AFP qui a contacté Bercy a reçu comme réponse du ministère à propos de son action à venir sur ce dossier : "Nous ne sommes pas dans une logique de négociation. Nous sommes dans une logique de mise en oeuvre des règles applicables". Pas de régime spécial négocié avec Google, donc, en revanche, les règles n'ont toujours pas été définies. A voir si ce dossier qui traine depuis plusieurs années finira par aboutir.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 février 2016 à 19h14 | Le_Flouze
15 janvier 2016
el

App Annie lève 63 millions de dollars

App Annie, le spécialiste de l'audience des applications, vient d'annoncer avoir levé 63...

App Annie, le spécialiste de l'audience des applications, vient d'annoncer avoir levé 63 millions de dollars pour poursuivre son développement. App Annie a été créée en 2010 en Californie. La société avait pour objet de mesurer l'activité des applications sur le mobile. Un nouveau territoire très prometteur pour les analystes. On leur doit notamment les études sur l'utilisation des smartphones dans le monde, ou encore dernièrement celle sur l'Apple TV. App Annie avait levé 1 million de dollars pour se lancer. Aujourd'hui, la société annonce avoir levé 63 millions de dollars d'investissement auprès de plusieurs fonds, dont Greenspring Associates majoritairement et les historiques : e.Ventures, Greycroft Partners, Institutional Venture Partners (IVP) et Séquoia Capital, pour un total de 153 millions de dollars depuis le départ. App Annie compte 418 employés et 15 bureaux dans le monde.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 janvier 2016 à 19h11 | Le_Flouze
11 janvier 2016
el

La Commission annoncera fin janvier de nouvelles mesures contre l’évasion fiscale

La Commission a annoncé aujourd'hui qu'elle musclerait ses initiatives à l'encontre des pratiques...

La Commission a annoncé aujourd'hui qu'elle musclerait ses initiatives à l'encontre des pratiques d'optimisation fiscale : "La Commission envisage désormais de lancer une nouvelle série d’initiatives pour lutter contre l’évasion fiscale des sociétés dans l’UE et le monde entier. Les propositions seront fondées sur le principe simple que toutes les sociétés, petites ou grandes, doivent payer leurs impôts là où elles réalisent leurs bénéfices. Ces initiatives seront présentées le 27 janvier et comprendront également une stratégie coordonnée à l’échelle de l’UE visant à mettre en œuvre des normes de bonne gouvernance fiscale au niveau international." Cette annonce a été faite à l'occasion de la condamnation de la Belgique par la Commission pour avoir fait bénéficier 35 multinationales de rescrits fiscaux en dehors de toute justification par les conditions de marché.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 janvier 2016 à 19h09 | Le_Flouze
el

EuropaCorp chercherait un partenaire

Les rumeurs d'une sortie de la bourse de la société de Luc Besson...

Les rumeurs d'une sortie de la bourse de la société de Luc Besson refont surface. Cette fois, selon le journal Les Echos, une vente ne serait pas à exclure. Les acquéreurs potentiels seraient Vivendi (déjà évoqué en avril dernier), et un fonds chinois qui est déjà en relation avec EuropaCorp, le groupe Fundamental Films. A l'ouverture de la bourse l'action de l'entreprise s'est envolée. Les résultats d'EuropaCorp ont été portés par le succès de Lucy ces derniers mois, mais le calendrier des sorties de films est nettement moins favorable pour le prochain exercice. Une aide industrielle ou financière serait alors la bienvenue.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 janvier 2016 à 17h51 | Le_Flouze
18 décembre 2015
el

France : création d’entreprises en recul, faillites historiquement hautes

La création d'entreprises, et surtout de micro-entreprises, fer de lance d'une certaine méthode...

La création d'entreprises, et surtout de micro-entreprises, fer de lance d'une certaine méthode de lutte contre le chômage, a reculé en novembre. La création d'entreprises hors micro-entreprises a augmenté très marginalement : + o,3% après une baisse de 0,5% le mois précédent. En revanche, le nombre de micro-entreprises créées chute plus drastiquement : -2,1% en novembre par rapport à octobre 2015. L'INSEE précise que "dans le détail, les créations ont légèrement augmenté dans le secteur de l'information et la communication (+2,7%) et dans celui de l'industrie (+0,7%), précise l'Insee. Elles ont en revanche diminué dans le commerce, le transport, l'hébergement et la restauration (-0,6%), dans les activités financières et d'assurance (-1,5%), dans les services aux ménages (-1,4%) et surtout dans les activités immobilières (4,7%)". Cela dans un contexte où les faillites sont historiquement à leur niveau le plus élevé, et ne baissent pas d'une année sur l'autre depuis 2013. Rappelons que la création de micro-entreprises est largement encouragée par la politique de maintien des allocations chômage ou de versements d'aides par Pôle Emploi aux créateurs d'auto-entreprises, et que les investissements dans les PME de croissance sont extrêmement bas en France en comparaison d'autres pays, comme les États-Unis.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 décembre 2015 à 11h20 | Le_Flouze
15 décembre 2015
el

300 millions d’euros pour Parrot

Parrot, la société d'Henri Seydoux, vient de clôturer une levée de fonds pour...

Parrot, la société d'Henri Seydoux, vient de clôturer une levée de fonds pour un total de 300 millions d'euros. Parrot s'est spécialisée dans les gadgets à la mode comme les drones ou les casques audio, mais bourrés de technologie. Cette fois, la société entend accélérer son développement sur le marché "professionnel" des drones, notamment dans l'agriculture. La BPI a participé à cette levée qui entre à hauteur de 5,15% aux côtés du fonds asiatique IDG Capital (qui n'a que 1,47 %). Henri Seydoux conserve plus de 35% de la société après cette levée de fonds.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 décembre 2015 à 15h49 | Le_Flouze
7 décembre 2015
el

Consolidation de l’assiette de l’impôt sur les sociétés en Europe : on avance à pas très comptés

Les ministres de l'économie et des finances de l'Union Européenne se réunissent demain...

Les ministres de l'économie et des finances de l'Union Européenne se réunissent demain à Bruxelles pour parler finance et marchés de capitaux. En revanche, l'optimisation fiscale, et la question des rescrits fiscaux, très prégnantes au niveau européen, ne font pas partie des dossiers dont ils parleront. Ces sujets ont pourtant été au centre du travail de la Commission Taxe du Parlement européen, sous l'égide du français Alain Lamassoure, et aussi de la commissaire Margrete Vestager. Tout au plus les ministres des finances "prendront-ils acte des progrès du projet d'assiette commune consolidée pour l'impôt des sociétés". Cette uniformisation de l'assiette - et non pas du taux - de l'impôt sur les sociétés est en effet considérée comme une première étape pour lutter contre ce qui cause l'optimisation fiscale à outrance en Europe, à savoir la concurrence fiscale entre États membres. Rappelons que ce projet d'assiette consolidée a près de 20 ans et que l'incurie du conseil des ministres finances en la matière est considérée comme tellement grave que certains parlementaires européens ont proposé il y a quelques semaines de le déssaisir de ce sujet pour plus d'efficacité.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 décembre 2015 à 17h23 | Le_Flouze
2 décembre 2015
el

Deux directeurs délégués supplémentaires pour Orange

Sur proposition de Stéphane Richard, le Conseil d’administration d’Orange a nommé Ramon Fernandez...

Sur proposition de Stéphane Richard, le Conseil d’administration d’Orange a nommé Ramon Fernandez et Pierre Louette en tant que Directeurs Généraux Délégués à compter du 1er janvier 2016. Cela fait trois directeurs délégués en tout chez Orange, avec Gervais Pellissier, qui a été nommé en novembre 2011. Ramon Fernandez est ainsi Directeur Général Adjoint en charge des finances et de la stratégie du Groupe, quand Pierre Louette, il accumule les fonctions donc comme le souligne Orange "Pierre Louette, né en 1962, est Directeur Général Adjoint en charge du secrétariat général, d’Orange wholesale France, des achats et de la supply chain du Groupe, du programme d’efficience opérationnelle Chrysalid, du pilotage de la stratégie d’investissement dans les start-ups notamment au travers d’Orange Digital Ventures, et de la coordination des relations au sein de l’écosystème numérique".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 décembre 2015 à 19h09 | Le_Flouze
24 novembre 2015
el

Google veut faire payer ses filiales aussi

La nouvelle structure du géant, avec l'ombrelle Alphabet, implique d'importants changements de politique...

La nouvelle structure du géant, avec l'ombrelle Alphabet, implique d'importants changements de politique interne. Ainsi, la presse américaine rapporte aujourd'hui le fait que les nouvelles divisions, comme Google X, Nest, Life, et les autres, devront payer pour utiliser désormais les services "corporate" de Google. C'est une nouveauté dans les règles d'Alphabet, et le prix à payer par chacune des filiales sera déterminé par un calcul prenant pour référence ce qu'il en couterait de louer ce service à une société extérieure. Les dirigeants d'Alphabet expliquent qu'il s'agit de prouver que ces filiales qui travaillent sur des projets "long terme" sont capables de tenir "toutes seules".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 novembre 2015 à 13h02 | Le_Flouze
el

Apple Pay en Chine pour février

Le Wall Street Journal annonce dans son édition en ligne qu'Apple prépare un...

Le Wall Street Journal annonce dans son édition en ligne qu'Apple prépare un déploiement d'Apple Pay en Chine à partir de février prochain. Le journal américain rapporte le fait qu'Apple a accéléré les négociations avec des banques locales pour lancer le service pour le 1er de l'an chinois, le 8 février prochain. Le service de paiement sans contact d'Apple est actuellement disponible aux Etats-Unis, au Canada et en Grande Bretagne, depuis peu. La Chine est le second marché d'Apple depuis peu, et l'arrivée d'Apple Pay serait certainement un tremplin pour ce service qui peine encore à convaincre les foules. Rappelons qu'Apple Pay nécessite au moins un iPhone 6 et que le commerçant soit équipé en conséquence. En Chine, différents système de paiement sans contact existent déjà dont ceux du géant du e-commerce Alibaba, ou encore de l'opérateur Tencent.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 novembre 2015 à 12h22 | Le_Flouze