el

Apple Pay, déjà 1%

C'est un premier indice. Selon Mike Dudas, un spécialiste du ecommerce, les paiements...

C'est un premier indice. Selon Mike Dudas, un spécialiste du ecommerce, les paiements utilisant Apple Pay représente près de 1% de la totalité des achats réalisés dans la chaine de magasins "bio" américain Whole Foods Market. Apple a atteint ce niveau tout symbolique en à peine 17 jours, remarque Mile Dudas dans un tweet publié sur son compte.

Rappelons que le système de paiement Apple Pay n'est disponible que sur les iPhone 6 et 6 plus, dont la commercialisation vient aussi à peine de commencer. Apple Pay n'est pas encore disponible en Europe (lire Cartes 2014 : ApplePay et HCE expulsent les opérateurs mobiles du paiement)

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 novembre 2014 à 19h44 | Le_Flouze
7 novembre 2014
el

Création du Clicc, comité de liaison de l’information, de la culture et de la communication

Les syndicats représentant l'édition musicale, l'édition littéraire, les agences de presse, le jeu...

Les syndicats représentant l'édition musicale, l'édition littéraire, les agences de presse, le jeu vidéo ou encore la presse en ligne ont décidé de s'unir dans une organisation commune : le CLICC, Comité de Liaison de l'Information, de la Culture et de la Communication. Le CLICC "a pour objet de permettre, dans les domaines du droit du travail et de la protection sociale, la reconnaissance des intérêts des entreprises de l’information, de la culture et de la communication". Les membres fondateurs considèrent que cette union est nécessaire, dans la mesure où les intérêts des 40000 entreprises de l'information, de la culture et de la communication ne sont pas représentées à l'intérieur des confédérations patronales historiques, dont le MEDEF et la CGPME.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 novembre 2014 à 16h54 | Le_Flouze
5 novembre 2014
el

Apple Pay fonctionne aussi en France

Un lecteur du site Mac4Ever, spécialisé dans l'information de l'univers Apple, a réussi...

Un lecteur du site Mac4Ever, spécialisé dans l'information de l'univers Apple, a réussi à utiliser Apple Pay en France. Pour réussir à payer avec cette solution "sans fil" utilisant un iPhone 6 ou 6+, celui-ci a dû obtenir une carte de paiement américaine, mais une fois cette condition remplie, l'opération n'a pas posé de problèmes insurmontables. Rappelons qu'Apple Pay n'est pas officiellement disponible hors des Etats-Unis.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 novembre 2014 à 14h23 | Le_Flouze
29 octobre 2014
el

EuropaCorp condamné par l’AMF devrait faire appel

L'AMF vient de condamner EuropaCorp à une amende de 200 000 euros, à...

L'AMF vient de condamner EuropaCorp à une amende de 200 000 euros, à la suite d'une enquête menée depuis 2011. Le studio est coupable selon l'autorité des marchés d'une mauvaise rédaction concernant la dépréciation de certaines productions, et aussi d'une insuffisance d'informations apportées dans un communiqué d'avril 2010. Deux griefs que la société de Luc Besson juge mineur, d'ailleurs "EuropaCorp se réserve la possibilité de faire appel de cette décision", souligne le communiqué. Le montant de l'amende est inférieur aux 300 000 euros requis. L'AMF dans sa décision précise que "la publication de la présente décision ne risque ni de perturber gravement les marchés financiers ni de causer un préjudice disproportionné aux personnes sanctionnées".

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 octobre 2014 à 15h54 | Le_Flouze
28 octobre 2014
el

Le « early stage capital » européen en baisse de 40 % en un an

D'après DowJones Venture Source, la recherche de financement par les start up en Europe...

D'après DowJones Venture Source, la recherche de financement par les start up en Europe est encore plus compliquée cette année que l'an dernier. Les fonds mis à disposition de jeunes pousses auraient baissé de pas moins de 40 % au cours du dernier trimestre par rapport à l'an dernier à la même époque, passant de 1,2 milliard à 713 millions d'euros. L'essentiel des fonds va à des sociétés actives dans les services financiers, le "business support", ainsi que dans les services au consommateur et la santé.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 octobre 2014 à 13h45 | Le_Flouze
27 octobre 2014
el

Le niveau de non-paiement de la TVA dans l’UE est de 16%

Le non-paiement de TVA due par les entreprises de l'Union européenne pour des...

Le non-paiement de TVA due par les entreprises de l'Union européenne pour des transactions réalisées a atteint un niveau estimé à 177 milliards d'euros sur l'année 2012. Cela correspond à 16 % du total théorique ("TVA totale exigible théorique") attendu par les 26 Etats membres. Ce non-paiement aurait plusieurs origines : parfois les entreprises chargent la TVA à leur clients mais ne la paient pas aux autorités pour différentes raisons pas nécessairement frauduleuses, dont la faillite, et parfois elles ne la perçoivent pas du tout. Il faut souligner que les pourcentages, établis par la Commission européenne, ne comptent pas les transactions réalisées "au noir". En outre, le pourcentage de 16% est une moyenne, mais les écarts sont grands entre différents pays. Le meilleur élève étant les Pays-Bas, avec seulement 5% de non paiements. Au fond de la classe, la Roumanie, avec 44% des recettes de TVA attendues qui n'ont pas été versées. La France se situe dans la moyenne, avec 14% de recettes non collectées, ce qui représente une dégradation de 1% par rapport à 2011.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 octobre 2014 à 12h19 | Le_Flouze
28 août 2014
el

Vivendi choisi Telefonica

Telefonica a proposé une offre valorisant GVT à 7,5 milliards d'euros tandis que...

Telefonica a proposé une offre valorisant GVT à 7,5 milliards d'euros tandis que celle de Telecom Italia plafonnait à 7 milliards. Vivendi devrait donc céder sa filiale brésilienne (1, 7 milliard de revenus pour 405 millions d'euros d'excédent brut d'exploitation, achetée 3 milliards en 2009) au géant hispanique des télécoms. L'affaire est belle pour Vivendi qui devrait réussir son désendettement (qui s'élevait à 17,4 milliards d'euros il y a 15 mois) en quittant totalement les télécoms pour se recentrer sur les médias et les contenus culturels. L'annonce n'a pas fait les choux gras de la bourse, mais selon les analystes le CAC40 était plombé aujourd'hui par une série de prises de bénéfices. Selon HSBC, Vivendi pourra profiter d'un trésor de guerre de 4,6 milliards d'euros une fois l'affaire bouclée avec SFR, et il devrait dépasser les 10 milliards après la vente de GVT. En attendant, la suite, et l'utilisation de ces fonds, le groupe Vivendi a enregistré un chiffre d'affaires au premier trimestre de 5,546 milliards d'euros pour un résultat de 1,93 milliard.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 août 2014 à 20h27 | Le_Flouze
17 juillet 2014
el

La balance commerciale de la zone euro maintient son excédent

La balance commerciale de la zone euro a augmenté de 800 millions d'euros entre...

La balance commerciale de la zone euro a augmenté de 800 millions d'euros entre mai 2013 et mai 2014, selon les premières estimations d'Eurostat. En avril 2013, l'excédent commercial de la zone euro était de 14,6 milliards d'euros, et a atteint 15,4 milliards en mai 2014. Cette amélioration semble stable, puisqu'elle a eu lieu aussi en mars. En revanche, l'excédent de l'UE prise dans son intégralité est à la fois moins stable et nettement plus bas en 2014 qu'en 2013. Il était de 15 milliards en mai 2013 pour n'atteindre que 0,6 milliards d'euros en mai 2014. A titre de comparaison, la balance commerciale des Etats-Unis était, en mai 2014, déficitaire de 44,3 milliards de dollars (environ 32 milliards d'euros).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 juillet 2014 à 19h31 | Le_Flouze
1 juillet 2014
el

TVA dans le lieu de prestation de service : le compte à rebours est lancé

C'est dans six mois exactement, le 1er Janvier 2015, que la TVA sur...

C'est dans six mois exactement, le 1er Janvier 2015, que la TVA sur les services intra-communautaires sera payable dans le lieu où séjourne le client et non plus celui où est installé le prestataire. Ce changement concerne l'ensemble des services de télécommunications, de radiodiffusion et de télévision et des services fournis par voie électronique. Il s'agit entre autres de fournir des conditions équitables aux PME qui ne peuvent se délocaliser dans un pays où la TVA est plus basse, cet impôt n'étant pas près d'être harmonisé dans l'UE. Il faut noter que ces nouvelles dispositions, si elles sont encourageantes, ne concernent pas la vente à distance de biens via Internet, qui sera toujours taxée dans le pays où la société est installée. Rien ne change pour Amazon, donc, qui continuera de payer la TVA au Luxembourg.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 juillet 2014 à 17h07 | Le_Flouze
26 juin 2014
el

215 millions pour les Start-up

La secrétaire d'Etat en charge du numérique, Axelle Lemaire a confirmé la dotation...

La secrétaire d'Etat en charge du numérique, Axelle Lemaire a confirmé la dotation de 215 millions d'euros faite aux Start-up dans le cadre du programme French Tech. Lancé par Fleur Pellerin, il s'agit de faire la promotion du secteur de la Hi-Tech française à l'étranger notamment pour attirer les financements. La somme doit servir à hauteur de 200 millions d'euros pour irriguer en fonds les accélérateurs de Start-up, une partie doit aussi aller aux fablabs. Axelle Lemaire a indiqué au Figaro que ce financement se fera sous forme d'un apport de fonds propre ou de crédit.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 juin 2014 à 20h09 | Le_Flouze
24 juin 2014
el

Vivendi en ordre d’attaque

Vivendi a entériné la prise de pouvoir de Vincent Bolloré. Lors de l'Assemblée...

Vivendi a entériné la prise de pouvoir de Vincent Bolloré. Lors de l'Assemblée générale de Vivendi, les motions présentés par le groupe ont été votées. Vincent Bolloré, le premier actionnaire du groupe, a donc précisé sa stratégie basée sur les synergies, comme à la bonne époque de Jean-Marie Messier. D'ailleurs, Vincent Bolloré a été quelque peu critique sur l'état de Vivendi, pointant ce qui est selon lui une holding financière et non pas un groupe intégré - voilà qui fera plaisir aux marchés ... La suite sera donc consacrée à une recherche : "il y a une valeur cachée dans les synergies et les convergences entre les activités". Vincent Bolloré sait qu'avec un groupe remis sur des bases financières saines, il pourra se lancer à la conquête de nouveaux marchés. Canal + pourrait en profiter aussi bien que Universal Music (à ce sujet : Vivendi, échange un SFR contre de la croissance)

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 juin 2014 à 20h21 | Le_Flouze
20 juin 2014
el

L’investissement trans-altlantique tient bon mais reste déséquilibré

La route trans-atlantique demeure la plus importante au monde en termes d'investissements internationaux,...

La route trans-atlantique demeure la plus importante au monde en termes d'investissements internationaux, mais les Etats-Unis continuent d'investir plus de deux fois plus en Europe que ne le fait l'Europe aux Etats-Unis. Les chiffres d'Eurostat pour 2013 viennent d'être publiés : les investisseurs américains ont investi un total de 313 milliards d'euros en Europe l'an dernier, tandis que les investisseurs européens ont investi un total de 159 milliards aux Etats-Unis. Ce déséquilibre est une curiosité historique qui perdure. Curiosité car il ne correspond pas aux produits intérieurs bruts respectifs des deux géants, l'Europe des 28 ayant un PIB supérieur à celui des USA. Le PIB 2012 de l'Europe des 28 était en effet de 16,5 trilliards de dollars, contre 15,6 pour les Etats-Unis. Le deuxième pays à investir dans l'Union est le Brésil, avec 21 milliards d'euros en 2013, tandis que les investisseurs européens ont investi 36 milliards d'euros au Brésil.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 juin 2014 à 14h09 | Le_Flouze
26 mai 2014
el

Le rapport de PriceWaterhouseCoopers chante les louanges de Paris

Voilà qui changera du "French bashing" qui a pu être à la mode...

Voilà qui changera du "French bashing" qui a pu être à la mode aussi bien en métropole qu'outre Atlantique et outre-Manche. Paris coûte cher et il n'y est pas très aisé de faire du business par rapport à d'autres grandes villes du monde, mais se débrouille très bien sur le plan de l'innovation, de l'éducation de ses habitants, et de ses infrastructures. C'est ce qui ressort de la sixième étude de PriceWaterhouseCoopers sur les grandes villes du monde en termes d'opportunités. Le cabinet a examiné trente villes à travers le monde, de Madrid à New York en passant par Singapour et Sao Paulo, sous différents aspects : logement, environnement, coût de la vie, administration, etc, pour en tirer plusieurs tableaux de classement. Paris arrive en tête pour ce qui est du "capital intellectuel et de l'innovation", qui n'est pas limité aux start-ups mais s'étend à tout le tissu économique. Autre élément notable, Paris arrive en quatrième position pour ce qui est des transports et de l'infrastructure. Deux éléments qui donneront à réfléchir à certains commentateurs bien souvent chagrin sur le soi-disant manque d'innovation et de qualité de la vie en Ile de France...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 mai 2014 à 18h47 | Le_Flouze
29 avril 2014
el

Motorola Mobility a abusé de sa position dominante en poursuivant Apple en Allemagne

La Commission vient d'annoncer sa décision : Motorola Mobility a violé le droit...

La Commission vient d'annoncer sa décision : Motorola Mobility a violé le droit européen de la concurrence en poursuivant Apple en justice en Allemagne pour violation de certains de ses brevets considérés comme essentiels. Motorola - société appartenant à Google qui est en train de le revendre à Lenovo - doit cesser d'agir de la sorte, et réparer les effets de cet abus de position dominante. Pour le droit européen de la concurrence, les propriétaires de brevets essentiels ne peuvent en refuser la licence à d'autres fabricants de produits, et ce afin de garantir un certain niveau de qualité pour le consommateur européen. Le fait pour Motorola d'avoir non seulement refusé cette licence à Apple à des conditions équitables, raisonnables et non discriminatoires (les conditions "FRAND"), mais en sus d'avoir poursuivi le fabricant des iPhone pour obtenir une cessation de vente de ses produits est donc sanctionné, bien que la Commission ait décidé de ne pas imposer d'amende en l'occurrence. Dans une affaire similaire concernant Samsung, la Commission a décidé d'accepter les engagements proposés par la société coréenne de négocier une licence FRAND avec Apple. 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 avril 2014 à 12h41 | Le_Flouze
10 mars 2014
el

Et 20 millions de dollars de plus pour Shazam

Selon le site Re/Code Shazam serait proche d'un accord pour un nouvel investissement...

Selon le site Re/Code Shazam serait proche d'un accord pour un nouvel investissement de 20 millions de dollars, valorisant la société à 500 millions de dollars. Shazam a déjà récolté 40 millions de dollars en juillet dernier. Shazam a récemment signé un accord avec Warner music pour la découverte de nouveaux artistes. La société représenterait près de 10% du marché de l'achat de musique dans le monde.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 mars 2014 à 17h39 | Le_Flouze
4 mars 2014
el

80 millions d’euros pour la filière robotique française

« Le robot n’est pas l’ennemi de l’emploi, il est fournisseur d’emploi. » La formule...

« Le robot n’est pas l’ennemi de l’emploi, il est fournisseur d’emploi. » La formule est belle et Arnaud Montebourg y croit. Ce matin, le ministre du Redressement productif parrainait à Bercy le lancement de Robolution Capital, le fonds d’investissement dédié à la robotique lancé par Bruno Bonnel, le charismatique fondateur de Robopolis et de feu Infogrames. Ce fonds, qui annonce avoir déjà levé 80 millions d’euros, investira dans des entreprises françaises et européennes liées à la robotique de service, de la petite start-up comme Keecker et son robot d’home entertainment à des sociétés plus installées comme Delta Drones.  Il rassemble le secteur public comme BPI France et le Fonds européen d’investissement, et le secteur privé via Orkos Capital, la société de gestion de Bruno Bonnell, Orange, Thales, AG2R La Mondiale ou EDF.
Le marché de la robotique, décrit par Bruno Bonnel comme une mutation de société comparable à la Révolution industrielle du 19e siècle, représente dès à présent un secteur pesant 18 milliards de dollars au niveau mondial, et avec un poids attendu de 100 milliards en 2018, et de 200 milliards de dollars en 2024. De quoi aiguiser les appétits. Et si les concurrents principaux sont traditionnellement en Asie (Japon et Corée du Sud principalement), au niveau européen, la France se fait distancer par le rival allemand. Khalil Rouhana, de la DG Connect de la commission européenne a rappelé que l’Europe a investit près de 700 millions d’euros en sept ans dans le secteur et que la participation de la France, qui se veut un leader technologique, ne représentait que le quart de l’investissement allemand.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mars 2014 à 16h55 | Le_Flouze
27 février 2014
el

La Fnac retrouve des couleurs

Après une entrée en bourse sans encombre, la Fnac vient de publier des...

Après une entrée en bourse sans encombre, la Fnac vient de publier des résultats encourageants. Le résultat net repasse dans le vert et s'établit à 15 millions d'euros pour l'exercice 2013 contre un résultat négatif à 142 millions d'euros en 2012. "La Fnac affiche un résultat opérationnel courant en croissance (de 9 millions d’euros soit +13%) reflétant l’amélioration de la performance de l’entreprise. Le profil financier est modifié avec un retour à une génération de cash (free cash flow de 48 millions d’euros). La structure financière, déjà solide, est renforcée", indique le groupe. Le chiffre d'affaires est en baisse de 3,8% à 3, 905 milliards d'euros. La Fnac a misé sur l'Internet et le mobile avec une stratégie qui doit aboutir à un nouveau modèle pour 2015. Les ventes via le portail couplées au magasin sont en progression pour représenter 30% du total. La Fnac estime aussi avoir pris les devants avec une politique renforcée sur le mobile, qui est pressenti comme le vecteur le plus prometteur par les analystes pour le commerce électronique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 février 2014 à 13h01 | Le_Flouze
28 novembre 2013
el

Micmac fiscal chez Vivendi

Nos confrères de BFMTV décortiquent ce jeudi le montage fiscal mis en place...

Nos confrères de BFMTV décortiquent ce jeudi le montage fiscal mis en place par Vivendi pour échapper à l'impôt sous toutes ses formes, et qui justifierait d'ailleurs le changement de cap de la scission, qui détache finalement SFR du groupe plutôt que de se séparer de ses activités médias comme cela devait être le cas à l'origine. C'est en fait le passage de 80% à 100% de la société dans Canal+ à la fin du mois d'octobre qui aurait  permis ce revirement, puisque les filiales françaises détenues à plus de 95% peuvent bénéficier du crédit d'impôt que Vivendi a amassés grâce à ses pertes passées (1,6 milliard d'euros fin 2012). Or avant cette montée au capital de la chaîne cryptée pour en prendre l'intégralité, SFR était la pincipale filiale correspondant à ce critère et aurait donc rendu possible d'énormes déductions fiscales à la société ainsi créée. Selon les renseignements de BFMTV, qui n'ont pour l'instant pas été commentés par Vivendi, la société n'aurait pas payé d'impôts en France depuis "au moins 2000".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 novembre 2013 à 13h44 | Le_Flouze
7 novembre 2013
el

Twitter gagne 75% à sa première cotation

La société Twitter a réussi son pari pour son premier jour à la...

La société Twitter a réussi son pari pour son premier jour à la bourse. Proposée à 26 dollars, l'action s'est envolée à plus de 45 dollars, gagnant plus de 70%. Twitter avait prévu de mettre 70 millions de titres sur le marché, pour une valorisation totale de 1,82 milliard de dollars. 10 millions d'actions en plus seront proposés pour une levée totale de 2,1 milliards de dollars. La valorisation de Twitter devrait être de  dix fois son chiffre d'affaires, à 14,4 milliards de dollars. Facebook avait atteint 16 milliards lors de son IPO, avant que l'action ne s'effondre - elle est depuis bien remontée pour coter 48,10 dollars aujourd'hui.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 novembre 2013 à 18h05 | Le_Flouze
18 octobre 2013
el

Résultats de Google, plus d’audience mais CPC toujours en baisse

Google détient 33% de parts de marché de la publicité sur le Web....

Google détient 33% de parts de marché de la publicité sur le Web. Un véritable exploit, mais la firme de Mountain View est bien aidé en cela par sa part de marché sur la recherche sur le réseau des réseaux : 80%. Fort de ces principes, Google a annoncé des résultats solides pour le trimestre échu : 14,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires (+12%). L'audience est au rendez-vous avec 26% de "clics" sur des publicité Web en plus, mais le coût par clic est lui encore en baisse de 8%. En revanche, la division Motorola perd toujours de l'argent. L'action Google a atteint 1000 dollars pour la première fois de son histoire aujourd'hui. La capitalisation boursière du géant du Web est de 337 milliards de dollars, loin derrière Apple et ses 461 milliards de dollars.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 octobre 2013 à 20h05 | Le_Flouze
9 octobre 2013
el

Le plan d’action de l’UE pour lutter contre l’optimisation fiscale à outrance

Avant la fin de l'année, la Commission proposera des modifications aux règles européennes...

Avant la fin de l'année, la Commission proposera des modifications aux règles européennes et soutiendra les projets internationaux visant à garantir que les entreprises qui font des bénéfices substantiels dans l'UE ne puissent plus échapper à l'impôt juste par le jeu de structurations trans-frontalières. Cette nouvelle a été annoncée par le commissaire en charge des affaires fiscales lors du séminaire sur la fiscalité numérique organisé ce matin par Pierre Moscovici et Fleur Pellerin. La réponse de la Commission aux différentes affaires d'évasion ou d'optimisation fiscale par certains grands groupes, surtout américains, tels que Google ou Amazon serait double. Il s'agirait d'abord de soutenir les efforts internationaux et surtout le plan d'action BEPS, qui prévoit une révision de la définition d'établissement permanent, ainsi que des règles permettant à une filiale dans un pays peu taxé de vider les profits de filiales de pays où la taxe est plus élevée par le biais de paiements énormes pour des services parfois bien maigres, voire inexistants ("transfert pricing"). D'autre part, la commission proposera entre autres d'ici quelques semaines des modifications à la directive mère-filiale, et remettra à l'ordre du jour les projets de taxation uniforme pour les sociétés européennes. Ces modifications ne concerneraient pas uniquement l'économie numérique, et concerneront toutes les entreprises qu'elles soient internationales et européennes qui créent des structures de filiales complexes pour limiter ou échapper à l'impôt. Le commissaire souligne néanmoins qu'il est plus facile aux entreprises du numérique d'effectuer ce genre de montage, car elles sont véritablement internationales dans leur structure depuis leurs tous débuts. Il souligne qu'il est temps que ces entreprises - qui ne sont plus des start-ups depuis longtemps - doivent respecter le "contrat social" en contribuant à l'impôt de manière juste.

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 octobre 2013 à 14h36 | Le_Flouze
30 septembre 2013
el

Fleur Pellerin précise son projet sur le crowdfunding

Pendant que Xavier Niel fait mouche avec son financement d'un incubateur de starts-ups...

Pendant que Xavier Niel fait mouche avec son financement d'un incubateur de starts-ups puissance dix à la Halle Freyssinet, Fleur Pellerin a décidé de s'atteler à un sujet autrement moins pertinent : le Financement participatif. Egalement appelé "crowdfunding", le financement participatif est certes une idée à la mode : il s'agit d'un système par lequel l'initiateur d'un projet va chercher des fonds auprès des particuliers, en utilisant une plateforme en ligne, telle que My Major Company, Hulule ou Kickstarter. Si le crowdfunding est très "in", son efficacité reste largement à prouver. D'une part, les sommes réunies par ce biais sont souvent si maigres qu'elles ne permettent pas de soutenir des projets conséquents, et d'autre part, si l'on fait souvent croire à Monsieur Toutlemonde qu'il obtiendra des avantages grâce à son "investissement", dans les faits les sommes transmises ressemblent plus à une donation qu'à un véritable placement. Pourtant Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'économie numérique, a annoncé, par le biais d'une interview au journal 20 Minutes, qu'elle soutiendrait le développement du crowdfunding par plusieurs mesures qui seront détaillées aujourd'hui aux assises du financement participatif, notant qu' "aujourd'hui, encore beaucoup de porteurs de projets ne parviennent pas à se faire financer par des banques et des business angels". On peut se demander si le crowdfunding est le début d'une solution à ce problème bien réel, que Xavier Niel a pu attaquer de bien plus haut que la ministre : la Halle Freyssinet sera un endroit qui logera 1000 start ups, et qui coutera au moins 150 millions d'euros pour son lancement... quand seulement 60 millions auront été réunis par le crowdfunding en 2013 en France.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
30 septembre 2013 à 11h08 | Le_Flouze
17 septembre 2013
el

Microsoft augmente de 22% son dividende

S'agit-il d'une bonne nouvelle pour les actionnaires ou simplement d'un moyen pour Microsoft...

S'agit-il d'une bonne nouvelle pour les actionnaires ou simplement d'un moyen pour Microsoft de les apaiser alors que des doutes pèsent quant à sa stratégie à la suite du rachat de Nokia, alors que la compagnie se cherche un nouveau CEO pour remplacer Steve Ballmer? Toujours est-il que la firme de Redmond a annoncé ce mardi sa décision de racheter pour 40 milliards de dollars de ses propres titres, et dans un même élan qu'elle augmentait de 22% le dividende trimestriel versé à ses actionnaires.  En tous cas, l'annonce a plu au marché, puisque l'action Microsoft a pris 1,5% consécutivement à celle-ci. Mais, comme le rappelle un analyste sur un blog du Monde, cette générosité toute relative de la compagnie ne saurait empêcher qu'elle ait à s'expliquer sur sa stratégie actuelle et future, d'autant qu'une "grand-messe d’analystes financiers est prévue ce jeudi 19 septembre à Bellevue, à quelques kilomètres de Redmond".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2013 à 19h31 | Le_Flouze, So_amazing
10 septembre 2013
el

Le CNNum renvoie la fiscalité du Web à l’Europe

Attendu, mais pas trop, le Conseil national du numérique a rendu public ses...

Attendu, mais pas trop, le Conseil national du numérique a rendu public ses préconisations sur la fiscalité adaptée au Net. Comme cela était attendu, de la part d'un collège essentiellement composé de professionnels du Web, le CNNum rejette l'idée d'une taxe spécifique sur le numérique : car elle pourrait entrainer des délocalisations, ou d'autres genres de contournements. Pour le CNNum, la solution, si elle est possible, sera de porter le sujet au niveau européen, et de faire avancer une réforme sur la fiscalité des data, comme le recommande le rapport de Collin et Colin. Le G20 qui se profile sera placé sous le signe du numérique, ça tombe pile.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 septembre 2013 à 20h16 | Le_Flouze
6 septembre 2013
el

Orange a échappé à l’impôt sur les sociétés pendant 10 ans

Selon BFM Business, qui a fouillé les comptes d'Orange, l'opérateur n'a pas payé...

Selon BFM Business, qui a fouillé les comptes d'Orange, l'opérateur n'a pas payé d'impôt sur les sociétés en France entre 2000 et 2010. Malgré des revenus élevés, l'ancien France Telecom a déclaré de lourdes pertes issues notamment de l'absorption en 2005 d'une filiale ayant servi au rachat de sociétés à l'étranger, dont celui de la société britannique Orange en 2000. Les actifs de cette ancienne filiale, baptisée Cogecom, ayant été réévalués à la baisse, cela a entraîné des déclarations de pertes de 9 milliards les années suivantes par l'opérateur, ce qui lui a permis d'échapper à l'impôt. Il faut toutefois noter qu'une partie de ces déclarations de pertes ont été contestées par Bercy, qui a réclamé 2,1 milliards d'euros à Orange. Orange a fait appel d'un jugement du 4 juillet dernier donnant raison au ministère des Finances, mais a quand même du payer les 2,1 milliards cet été en attendant l'arrêt.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 septembre 2013 à 18h21 | Le_Flouze
15 juillet 2013
el

Investissement : l’embellie selon les geonpi

Après des mois voire des années de ralentissement notable en termes d'investissement et...

Après des mois voire des années de ralentissement notable en termes d'investissement et donc d'innovation en France en raison de la crise économique, il semblerait que l'Hexagone reprenne du poil de la bête. C’est du moins ce que laisse à penser la seconde fournée du baromètre FIBAMY, fourni par le fonds d'investissement ISAI et qui se veut l'observatoire des levées de fonds dans le pays. Pour le premier semestre 2013, il constate une hausse de 80% du montant total récolté, et même une augmentation de 108% du nombre de levées de fonds par rapport à la même période en 2012. Petit bémol, le montant moyen des levées de fonds est en baisse, ce qui explique bien sûr en partie l’explosion  de leur nombre. Par ailleurs, le baromètre met le "quatrième  trimestre  2012  catastrophique" sur le compte de "la  stupeur  créée par la loi de finances 2013". Une façon donc de faire porter le chapeau au gouvernement, guère étonnant quand on sait que l'un des boss d'ISAI, Pierre Kosciusko-Morizet, était aussi l'un des leaders du mouvement des "Geonpi", ces entrepreneurs qui s'estimaient lésés par la fiscalité à la française. A cette frange vient s'opposer une autre partie des créateurs d'entreprises, que l'on pourrait qualifier de patriote dans le bon sens du terme, et à la tête desquels on aurait tôt fait de placer Xavier Niel qui, dans un entretien au magazine Challenges dont il fait la Une cette semaine, estime que "la France n'est pas un enfer fiscal". Il tance néanmoins l'éventuel impôt à 75% "une imbécillité".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 juillet 2013 à 10h16 | Le_Flouze
8 juillet 2013
el

Vivendi : Embarras autour du trésor d’Activision

Il faut parfois crier au loup pour éviter la morsure... C'est ce qui...

Il faut parfois crier au loup pour éviter la morsure... C'est ce qui pourrait être l'attitude d'Activision si l'on en croit le très sérieux Financial Times. La filiale jeu vidéo détenue par Vivendi renferme un véritable trésor, sous la forme d'une trésorerie positive de 4,6 milliards de dollars. De l'argent qui n'est jamais remonté à la holding, qui au passage ne détient qu'un peu moins de 62% de la société. Vivendi a un manque cruel de liquide, avec une dette encore rondelette, de 15 milliards d'euros, en grande partie due au rachat de la part de Vodafone dans SFR - un rachat effectué à quelques mois du lancement de Free Mobile, et dont les analystes estiment aujourd'hui qu'il a été surpayé. Mettre le main sur l'argent d'Activision serait donc profitable, mais pas décisif pour Vivendi. Ce pendant, il reste encore 38% d'actionnaires de la filiale qui ne seraient pas forcément d'accord, de plus comme le fait remarquer le FT, les bénéfices d'Activision sont en grande partie bloqués dans des filiales hors des Etats-Unis - une astuce fiscale qui permet de moins payer d'impôts, à l'image de ce que font les Amazon, Apple ou Google. Bref, la tâche s'annonce ardue pour les experts de Vivendi.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 juillet 2013 à 17h18 | Le_Flouze
10 juin 2013
el

Virgin, les salariés attendent « la date d’enterrement »

Alors que le Tribunal de commerce de Paris doit examiner aujourd'hui les différentes...

Alors que le Tribunal de commerce de Paris doit examiner aujourd'hui les différentes offres de reprises pour des parties des magasins Virgin, les salariés ont manifesté, probablement pour la dernière fois, ce lundi devant l'enseigne des Champs Elysées. Le Monde cite l'un d'eux, dépendant de Force ouvrière, et qui ne semble plus rien attendre du tribunal, sinon "la mort de Virgin [...]On va nous fixer la date d'enterrement". Il faut dire que les salariés, s'ils ont obtenu une augmentation du plan social à 5 millions, en demandaient à l'origine le double. Il savaient également reçu comme un dernier outrage l'absence, apprise en fin de semaine dernière, d'un nouveau repreneur qui aurait par exemple pu reprendre l'ensemble des magasins, et surtout des salariés. Au final, seules trois offres passeront devant le tribunal de commerce: celle de Cultura, qui veut reprendre le magasin d'Avignon et ses 17 employés, celle de Vivarte qui pourrait mettre la main sur 9 sites en proposant 40 transferts de contrats pour des caissiers et 90 propositions de reclassement.

MàJ 17h25: le tribunal de commerce de Paris a rejeté les deux offres de Vivarte et de Cultura, il examinera lors d'une audience spéicale le 17 juin en début d'après-midi, la liquidation judiciaire de Virgin.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 juin 2013 à 16h25 | Le_Flouze, So_cult’
6 juin 2013
el

Virgin, pas de nouveau repreneur

Le tribunal de commerce avait donné un délai supplémentaire en attendant un éventuel...

Le tribunal de commerce avait donné un délai supplémentaire en attendant un éventuel nouveau repreneur pour les activités de Virgin en France. Les offres actuelles sont jugées insuffisantes par le tribunal le 23 mai dernier, et les syndicats n'ont validé aucun des dossiers de reprise. Rappelons que jusqu'à présent aucune offre n'a été déposée pour reprendre le magasin des Champs Elysée, en revanche la société Vivarte veut s'emparer d'une dizaine de magasin et reprendre 200 personne. Plus modestement, l'espagnol Zara serait positionné sur le magasin de Lyon, et quatre sites en partenariat avec Unibail.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 juin 2013 à 11h58 | Le_Flouze
27 février 2013
el

Standard & Poors pourrait dégader le A- de France Télécom

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mercredi dans un communiqué qu'elle...

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mercredi dans un communiqué qu'elle plaçait la note à long-terme (A-) du groupe France Télécom sous surveillance négative, suite à la publication le 20 février dernier de résultats pour 2013 "pires qu'attendus". La note à court-terme du groupe reste à A2. France Télécom a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 43,5 milliards (-3,9%). Son bénéfice net a été divisé par environ cinq à 820 millions d'euros, du fait de dépréciations d'actifs. L'agence de notation compte prendre d'ici les prochaines semaines sa décision sur un éventuel abaissement de la note de France Télécom.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 février 2013 à 18h26 | Le_Flouze