el

RTL acquiert 100% d’une plateforme de publicité video

RTL Group vient d’annoncer avoir acquis la totalité du capital de SpotX. Le...

RTL Group vient d’annoncer avoir acquis la totalité du capital de SpotX. Le groupe luxembourgeois détenait plus de 60% de la start-up. RTL Group et SpotX sont partenaires depuis plus de 3 ans, avec une montée progressive au capital du géant des médias européen. SpotX se présente comme une plateforme pour l’affichage des contenus publicitaires pour la video. Dernièrement SpotX a présenté des outils pour porter ces publicités sur l’OTT.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 octobre 2017 à 18h23 | Marketing Room
9 mars 2017
el

Publicité : la télévision écrase toujours le Web

Selon une étude réalisée par Thinkbox, au Royaume-Uni, la publicité à la télévision...

Selon une étude réalisée par Thinkbox, au Royaume-Uni, la publicité à la télévision se taille toujours la part du lion. Les spots du petit écran représentent pas moins de 93% du total des publicités visionnés par la population britannique. YouTube ou les autres portails de video sont relégués loin derrière la télévision en terme de consommation de la publicité. Un constat sans appel, que la direction de YouTube veut faire évoluer en sa faveur en proposant de nouveaux formats publicitaires. YouTube peut s'appuyer pour cela sur sa progression impressionnante, au plan mondial YT accumule un milliard de vues par heure. Un chiffre tout à fait spectaculaire mais qui est encore loin derrière la télévision. Le chiffre de la consommation des publicités est d'ailleurs toujours aussi bas pour le jeune public : 1,8% des publicités vues par les 16-24 ans.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 mars 2017 à 19h28 | Marketing Room
22 février 2017
el

Google répond aux critiques des annonceurs avec un audit de ses outils

Google a annoncé aujourd'hui dans son blog dédié aux agences que le Media...

Google a annoncé aujourd'hui dans son blog dédié aux agences que le Media Rating Council effectuerait un audit de leur "third party viewability reporting", c'est à dire de leurs outils permettant aux intermédiaires de fournir aux annonceurs des données sur leurs campagnes publicitaires. "L'audit validera le fait que la collecte, l'agrégation et le reporting de données" pour les vidéo disponibles, les impressions visibles et les statistiques reliées "respectent les normes fixées par le MRC et l'Internet Advertising Board", a expliqué Babak Pahlavan, en charge du Product Management chez Google. Cette annonce est considérée aux Etats-Unis comme une réponse de Google aux critiques récentes d'associations d'annonceurs au sujet de l'absence de transparence et de la mauvaise qualité des données dans le marché de la publicité en ligne. L'on se souvient notamment du discours de Marc Pritchard de Procter et Gamble à l'IAB le 30 janvier dernier : "nous fournissons des publicités au consommateur par l'entremise d'une chaine d'approvisionnement qui respecte peu ou prou les normes applicables, a des outils de mesures peu fiables, des rabais cachés et de nouvelles inventions comme la fraude via robot".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 février 2017 à 16h44 | Marketing Room
20 février 2017
el

YouTube se débarrasse des publicités « obligatoires »

Forcer à regarder les vidéos publicitaires n'est ni efficace, ni rentable. C'est le...

Forcer à regarder les vidéos publicitaires n'est ni efficace, ni rentable. C'est le message en substance que vient de faire passer Youtube. Le portail annonce d'ailleurs son intention de stopper le format des clips publicitaires de 30 secondes qu'on ne peut "passer". Le portail annonce vouloir "se concentrer sur les formats qui fonctionnent bien à la fois pour les utilisateurs et les annonceurs », dans un entretien avec Campaign. YouTube n'abandonne pas pour autant les messages publicitaires "imposés", mais le portail préfère développer les clips plus courts notamment sur des durées de 6 secondes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 février 2017 à 19h12 | Marketing Room
el

La France raffole des adblockers

Kantar TNS publie les résultats de son étude Connected Life 2017. L'institut s'est penché sur l'usage...

Kantar TNS publie les résultats de son étude Connected Life 2017. L'institut s'est penché sur l'usage des adblockers dans le monde. Il s'agit de logiciels qui permettent de bloquer le chargement de publicités sur les pages Web. Son usage représente un vrai risque pour le marché de la publicité sur le Net, et il fait aussi peser un risque sur les services qui se financent via la publicité. La France apprécie particulièrement les adblockers. Selon Kantar, "avec 34% d'utilisateurs d'adblockers, la France est, tout comme l'Allemagne (39%), un des « grands pays économiques » où le phénomène est le plus accentué : Etats-Unis 25%, Royaume-Uni 27%, Chine 21% et Japon 13%". Ce phénomène répond à une préoccupation qui s'est aussi imposée dans l'esprit des internautes : "le sentiment « d'être poursuivi par les marques sur internet »", note Kantar. Il est le plus développé en France, avec 46% des internautes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 février 2017 à 13h15 | Marketing Room
25 janvier 2017
el

Les musiques de pub de 2016 selon Shazam

Kantar Media et madvertise ont dévoilé le top 5 des recherches sur Shazam...

Kantar Media et madvertise ont dévoilé le top 5 des recherches sur Shazam dans la catégorie musique. Pour l'année passée donc, c'est Jain qui remporte le trophée pour une publicité pour Renault. Viennent ensuite Lemaitre pour Tropicana, Madcon pour la station de radio NRJ, The Avener pour la marque de prêt à porter Zadig & Voltaire et Avicii qui "ambiançait" la dernière publicité pour Coca-Cola.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 janvier 2017 à 18h12 | Marketing Room
12 janvier 2017
el

Emeric Deminière devient DG adjoint d’Havas Sport

Emeric Deminière vient d'être nommé directeur général adjoint d’Havas Sports & Entertainment. Emeric Deminière a commencé chez...

Emeric Deminière vient d'être nommé directeur général adjoint d’Havas Sports & Entertainment. Emeric Deminière a commencé chez Sportfive, il est actuellement directeur associé d'Havas Sport, dont le président est Stéphane Guerry. 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 janvier 2017 à 16h17 | Marketing Room
28 novembre 2016
el

Facebook fait de la pub pour la promotion de Facebook Live

Facebook devient sérieux. La société fondée par Mark Zuckerberg inonde le petit écran...

Facebook devient sérieux. La société fondée par Mark Zuckerberg inonde le petit écran de publicités aux Etats-Unis. Le réseau social veut faire grimper l'usage de son service Facebook Live. Selon les organismes spécialisés, Facebook a investi pour plus de 16 millions de dollars pour diffuser son message. Une stratégie qui vise notamment à regagner des parts de marché sur les jeunes, qui ont massivement adopté Snapchat et délaissé donc Facebook. Cependant, la réussite de Facebook Live est encore loin d'être assuré. Facebook ne met pas tous ses oeufs dans le même panier pour lutter contre Snapchat. Instagram propose depuis quelques semaines des fonctionnalités qui sont très proches de celles de son concurrent.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 novembre 2016 à 19h20 | Marketing Room
15 novembre 2016
el

Google veut couper les ressources des « fake »

Google veut empêcher les sites qui propagent des informations fausses de se financer...

Google veut empêcher les sites qui propagent des informations fausses de se financer via son service de publicités en ligne. Le géant de l'Internet a décidé de priver ces sites adeptes du "Fake" ou du "Hoax" des outils qui permettent donc d'avoir accès aux publicités de sa régie, comme Adsense. La plupart de ces sites sont abondamment relayés par les plateformes comme Facebook ou Twitter. Un grand ménage pour Google qui intervient après l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis accompagnée d'une polémique sur l'influence des grands sites du Web, comme Google ou Facebook, concernant le vote pour le candidat républicain. Google réagit après Facebook, qui pour sa part aurait aussi donné un grand coup de balai sur ses serveurs. Selon Mountain View,  Google fait déjà beaucoup dans la lutte contre les mauvais comportements en ligne, comme les déclarations racistes, les appels au meurtres, notamment. Sans besoin de les signaler, Google est capable de les reconnaitre et de les éliminer. Une procédure simple et efficace que le monde de la culture demande depuis années pour lutter contre le piratage en ligne. En vain.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 novembre 2016 à 15h29 | Marketing Room
21 septembre 2016
el

Maurice Lévy anticipe son départ

Pas février mais en novembre. Le successeur de l'emblématique patron de Publicis pourrait...

Pas février mais en novembre. Le successeur de l'emblématique patron de Publicis pourrait finalement être désigné dans un peu plus d'un mois. Maurice Lévy l'a annoncé lors de la conférence organisée par Goldman Sachs. Maurice Lévy ne devrait cependant pas totalement quitter le groupe, se réservant un rôle encore quelques temps. Arthur Sadoun est considéré comme le dauphin légitime.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 septembre 2016 à 18h30 | Marketing Room
14 septembre 2016
el

Valérie Decamp nommée à la direction de Metrobus

Valérie Decamp vient d'être nommée Directrice Générale de Metrobus, à compter du 1er octobre...

Valérie Decamp vient d'être nommée Directrice Générale de Metrobus, à compter du 1er octobre 2016, suite au départ à la retraite de Gérard Unger. Après un début de carrière à NRJ, puis un passage à la Tribune, suite au désengagement de NextRadioTV, Valérie Decamp est actuellement Vice-Présidente de Média Transports.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 septembre 2016 à 16h35 | Marketing Room
14 juin 2016
el

La fraude à la publicité en ligne presque aussi rentable que la cocaïne

La fraude à la publicité en ligne représenterait un pourcentage élevé des transactions...

La fraude à la publicité en ligne représenterait un pourcentage élevé des transactions selon le World Federation of Advertisers (WFA). Le niveau de fraude atteint pratiquement 30%, selon toute une panoplie de critères dont évidemment les clics générés par des bots ou tout simplement le non affichage d'une publicité dument facturée... Le WFA estime à partir de ce taux de fraude que son montant atteindrait 150 milliards de dollars en 2025, sur un marché global de plus de 400 milliards de dollars. Ce niveau de fraude place l'économie de la publicité en ligne à un niveau proche de celui du commerce de la drogue, note le rapport de la WFA.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 juin 2016 à 11h33 | Marketing Room
13 juin 2016
el

Publicis et Cheil Worldwide c’est fini

Publicis vient d'annoncer que les discussions entamées avec Samsung concernant une éventuelle prise...

Publicis vient d'annoncer que les discussions entamées avec Samsung concernant une éventuelle prise de position au capital dans l'agence Cheil Worldwide n'ont pas abouti. "La collaboration stratégique que Publicis Groupe entretient avec Samsung est plus forte que jamais et le Groupe poursuivra son étroite collaboration avec Samsung et Cheil Wordwide afin d’assurer le succès de la marque", souligne le réseau français. Cheil Worldwide a été créée en Corée du Sud, sous l'égide de Samsung. L'agence est spécialisée dans la communication "digitale". L'agence gère les comptes d'entreprises comme Axa, Louis Vuitton, et bien sur Samsung, en France.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 juin 2016 à 15h23 | Marketing Room
el

Axel Dauchez quitterait Publicis

Selon la Lettre de l'Expansion Axel Dauchez quitterait l'agence Publicis France, dont il...

Selon la Lettre de l'Expansion Axel Dauchez quitterait l'agence Publicis France, dont il est le vice président. L'ancien patron de Deezer "devrait quitter le groupe après l’événement Viva Technology, du 30 juin au 2 juillet à Paris, dont il pilotait la création avec Les Echos", indique la lettre. Axel Dauchez aurait en vue un projet "entrepreneurial".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 juin 2016 à 13h33 | Marketing Room
19 mai 2016
el

Adblock : Pierre-Jean Bozo fustige la stratégie de la presse en ligne

Dans un entretien au Nouvel Economiste, Pierre-Jean Bozo se montre sévère sur les...

Dans un entretien au Nouvel Economiste, Pierre-Jean Bozo se montre sévère sur les pratiques de la presse en ligne concernant l'usage par les internautes des adblocks. Les éditeurs français ont en effet lancé dernièrement une campagne qui bloque en partie la lecture de leurs sites pour les internautes qui utilisent un adblock. Le directeur général de l'union des annonceurs (UDA), et ancien patron de 20 Minutes, estime à propos de ces actions que "les résultats sont assez faibles. Seul le site de L’Équipe dépasse les 50 % d’abandon de ces bloqueurs pour lire les pages de son site ; dans tous les autres médias, les taux varient entre 2 % et 17 % de lecteurs acceptant de renoncer à ces logiciels. Cela signifie qu’ils ont fait un effort pédagogique n’ayant donné de résultat que pour moins d’un cinquième des sites, à part l’Équipe, qui a des produits spécifiques". Il ajoute "pour les éditeurs qui ne savent pas gérer ce phénomène adblock, c’est actuellement toxique, et cela représente surtout un danger potentiel énorme". La solution pour le patron de l'UDA serait de revenir à des pratiques plus éthiques, et notamment en supprimant les stratégies publicitaires qui imposent le même message qui se répète : “le vrai problème ne relève ni de la technologie, ni de la créativité, mais de l’éthique : met-on en avant le respect du consommateur et de ses données personnelles, ou bien cherche-t-on à faire de la productivité très court-termiste, quitte à pénaliser la valeur de la marque à moyen terme ?

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 mai 2016 à 18h02 | Marketing Room
10 mai 2016
el

Adblock Plus atteint les 100 millions d’utilisateurs

Un ras de marée. Aux conséquences encore mal perçues, cependant. Adblock plus, le...

Un ras de marée. Aux conséquences encore mal perçues, cependant. Adblock plus, le plus connu des logiciels permettant de bloquer l'affichage d'une publicité sur une page internet vient d'annoncer avoir atteint la barre des 100 millions d'utilisateurs. L'annonce a été faite par la société qui édite ce logiciel, Eyeo lors d'une conférence. Il s'agit du nombre total d'installation "active" du logiciel, sans plus de précisions. Adblock Plus est disponible sur mobile comme sur les ordinateurs de bureau.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 mai 2016 à 12h15 | Marketing Room
21 avril 2016
el

Shazam for Brands

Shazam, l'application qui permet de reconnaitre un air de musique, lance une nouvelle...

Shazam, l'application qui permet de reconnaitre un air de musique, lance une nouvelle déclinaison baptisé Shazam for Brands. Il s'agit pour la start-up de proposer aux marques les mêmes "données" que celles dont bénéficient aujourd'hui la filière musicale. Shazam for Brands a débuté aux Etats-Unis avec Coca-Cola et une compagne qui engage les consommateurs à scanner les bouteilles de la célèbre marque. Ce service développé par Shazam sera aussi présent lors des Lions de Cannes. Le patron de Shazam veut faire de son application une plate-forme pour connecter le monde virtuel et le monde réel. Tout un programme...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 avril 2016 à 18h08 | Marketing Room
20 avril 2016
el

Pour Google une pub sur YouTube est plus efficace qu’à la télévision

YouTube, filiale de Google, l'affirme : le ROI (retour sur investissement) est supérieur...

YouTube, filiale de Google, l'affirme : le ROI (retour sur investissement) est supérieur sur ses pages pour un annonceur qu'à la télévision. La plate-forme fait cette affirmation à partir d'une étude conduite en collaboration avec BrandScience, Data2Decisions, GfK, Kantar Worldpanel, MarketingScan et MarketShare. YouTube a conduit cette étude dans 8 pays à travers 56 budgets d'annonceurs. Sans dévoiler tous les chiffres de cette étude, YouTube affirme que le ROI sur sa plate-forme serait rien moins que deux fois supérieur à celui à la télévision. Cependant, une analyse plus en profondeur des différences entre l'investissement entre la télévision et YouTube montre en fait une différence forte sur les performances. YouTube est relativement efficace pour des campagnes de faible envergure avec un investissement modeste, mais peine réitérer ses bonnes performances en terme de ROI sur des investissements plus importants. Alors que la télévision est exactement dans le cas inverse en démontrant une capacité sans égale pour les campagnes massives des annonceurs.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 avril 2016 à 18h38 | Marketing Room
14 avril 2016
el

Orange veut sponsoriser les fans de foot

Orange a un impératif, en tant que marque et entreprise de premier plan,...

Orange a un impératif, en tant que marque et entreprise de premier plan, c'est d'être présent à tous les événements, surtout sportif avec de gros moyens. La coupe d'Europe qui va avoir lieu cet été en France ne pouvait donc pas déroger à cette règle d'or. L'opérateur a dévoiler ce matin son dispositif de partenaire de l'Euro, avec aux manettes Stéphane Richard et Béatrice Mandine. Pour les technophiles, Orange (qui fournit le flux des images de tous les matches pour les télévisions du monde entier) promet la diffusion via sa dernière box de huit matchs en UHD (aussi appelé 4K). Il faudra donc s'équiper de la nouvelle box, mais aussi bien en entendu posséder un écran 4K pour bénéficier de ce progrès. L'opérateur a aussi promis de multiplier le nombre d'antennes sur les stades pour éviter la saturation au moment de "tweeter" sur une action de jeu, par exemple - Twitter dit certainement merci à Orange pour le coup de main. Selon Orange, c'est pas moins de 35 antennes qui seront déployées sur certains sites, qui seront d'ailleurs aussi à disposition des autres opérateurs mobiles, qui n'auront qu'à installer leurs équipements "au pieds" des antennes pour en profiter. Côté communication, Orange veut aussi donner aux fans une place particulière avec un dispositif de communication orientés vers eux baptisé "Orange sponsors you". Pour l'occasion Orange a signé avec Zinédine Zidane, qui apparaitra dans un spot publicitaire pour la marque.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 avril 2016 à 17h42 | Marketing Room
23 mars 2016
el

Le Figaro signe avec AppNexus

AppNexus vient d'annoncer la signature d'un partenariat avec le Groupe Figaro. Ce dernier...

AppNexus vient d'annoncer la signature d'un partenariat avec le Groupe Figaro. Ce dernier va donc s'équiper avec les outils d'AppNexus dont un adserver ou la plateforme SSP (Supply Side Platform) et enfin Yieldex Analytics. "Ce contrat constitue un engagement stratégique et une expansion majeure en Europe de ses activités de technologies publicitaires pour les éditeurs", souligne AppNexus, qui revendique la place de leader mondial du "secteur des technologies publicitaires". Il s'agit de donner une orientation "data" à la stratégie du groupe sur le Net et le mobile, après avoir avalé CCM Benchmark. «La sophistication de la plateforme AppNexus constitue un prolongement naturel de notre stratégie orientée données qui vise à développer nos activités tout en  conservant la maîtrise de notre futur", précise Aurore Domont, Présidente de FigaroMedia

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 mars 2016 à 17h19 | Marketing Room
22 mars 2016
el

e-TF1 annonce le rachat de Bonzaï Digital

e-TF1, filiale à 100% du groupe TF1 vient d'annoncer la prise de participation...

e-TF1, filiale à 100% du groupe TF1 vient d'annoncer la prise de participation majoritaire dans Bonzaï Digital. TF1 explique vouloir ainsi étendre son expertise marketing dans le hors média. Bonzaï Digital se présente comme une société "spécialisée dans le marketing digital à la performance qui accompagne les marques dans leurs stratégies d’acquisition, de fidélisation, et de génération de trafic qualifié".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 mars 2016 à 17h57 | Marketing Room
9 février 2016
el

Adblock : Google fait marche arrière

Les prières des utilisateurs ont été entendues. Google a finalement choisi de permettre...

Les prières des utilisateurs ont été entendues. Google a finalement choisi de permettre Samsung de distribuer son adblocker sur Google Play Store. La firme de Mountain View avait précédemment refuser ce logiciel sur sa boutique en ligne. Cet adblocker se comporte comme celui présenté par Apple avec iOS 9 pour Safari. Il permet, uniquement sur le navigateur maison de Samsung de bloquer donc la plupart des publicités affichées sur les pages Web. Ce volte-face de Google était attendu, après la colère qu'avait suscité la décision de retirer l'extension du Play Store.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 février 2016 à 18h57 | Marketing Room
4 février 2016
el

Google bloque l’adblocker de Samsung

L'histoire retiendra que le 2 février, Google a perdu définitivement son mantra "don't...

L'histoire retiendra que le 2 février, Google a perdu définitivement son mantra "don't be evil". La société de Mountain View a en effet retiré sous prétexte d'une violation des conditions d'utilisation l'adblocker de Samsung de sa boutique en ligne, Google Play. L'extension nommée "Adblock Fast" doit être compatible avec la prochaine mise à jour d' Android (6.0), qui va arriver sur les téléphones de la marque coréenne. Google aurait donc supprimé cette extension de son store au motif qu'elle "interfère, perturbe, endommage, ou accède de manière non autorisée aux appareils, serveurs, réseaux, ou autres propriétés ou services appartenant à tout tiers, y compris, mais sans s'y limiter, à des utilisateurs Android, Google ou tout opérateur de réseau mobile". Samsung n'a pas encore réagi. Cependant, ce n'est pas la première fois que Samsung et Google ont maille à partir sur Android. Le concepteur du système pour mobile le plus répandu dans le monde avait ainsi tancé le coréen car celui-ci ne respectait pas suffisamment les guides de l'interface. Samsung développe en effet des sur-couches pour se différencier par de nouvelles fonctionnalités.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2016 à 14h07 | Marketing Room
27 novembre 2015
el

Daniel Marhely et Adrien Touati lancent GET

Daniel Marhely, le co-fondateur de Deezer, et l'entrepreneur Adrien Touati, se lancent ensemble...

Daniel Marhely, le co-fondateur de Deezer, et l'entrepreneur Adrien Touati, se lancent ensemble dans une nouvelle aventure. GET, c'est son nom, se présente comme une solution pour les entrepreneurs qui veulent se lancer dans le e-commerce.  GET propose de fabriquer une application "en une heure". Mieux, le service se charge des livraisons ! Get se rémunère avec un pourcentage des ventes, et non pas sur la conception de l'application. Les deux fondateurs ont investi 260 000 euros, et entendent bien lever des fonds pour GET.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 novembre 2015 à 17h08 | Marketing Room
16 octobre 2015
el

Le douteux mea culpa de la publicité

Il y a certainement le feu ! En quelques mois les bloqueurs de...

Il y a certainement le feu ! En quelques mois les bloqueurs de publicité ont fait une entrée fracassante dans la panoplie des internautes. Ces logiciels bloquent l'affichage des publicités sur les sites internet, principalement, autant sur l'écran d'un PC que sur celui d'un iPhone. Cela procure une double satisfaction, la page demandée se charge bien plus vite, et elle n'est plus le théâtre d'une agitation graphique bien souvent vaine et désagréable. Cependant, la publicité est le modèle de base de très nombreux sites proposant aussi de bons contenus. La problématique posée par les adblockers est donc capitale. La première réaction des analystes fut de minimiser l'impact des adblockers, estimant que cela ne représentait qu'une part minime de manque à gagner. Peu convaincant certainement, cette fois c'est au tour de l'IAB de réagir, en proposant aux internautes un "mea culpa" qui sonne aussi juste d'une publicité pour un modèle Diesel de Volkswagen. «Nous avons perdu de vue notre responsabilité» écrit ainsi Scott Cunningham de l'IAB, dans une lettre ouverte publiée sur le site. L'IAB propose donc un nouveau programme, qui a pour objectif de rétablir la confiance avec les internautes, baptisé LEAN. Celui-ci devrait aboutir à un nouveau format de publicité qui ne devraient plus être aussi intrusive, se charger rapidement, et recueillir le consentement du public. Le monde de la publicité est un habitué de ce genre de promesse. Par ailleurs, les adblockers proposent aussi aux annonceurs des conditions pour que leurs annonces soient affichées. Elles sont payantes, et recouvrent en partie les bonnes intentions de l'IAB.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 octobre 2015 à 18h01 | Marketing Room
14 octobre 2015
el

Votre publicité ne vous rapporte pas de clients ? On vous rembourse !

La publicité deviendrait elle un secteur économique comme les autres ? Avec l'arrivée...

La publicité deviendrait elle un secteur économique comme les autres ? Avec l'arrivée massive des adblockers, la montée du mécontentement des internautes envers les méthodes de captation des données, le monde de la publicité est en crise, même s'il ne l'avouera pas. Aux Etats-Unis, l'"Association of Magazine Media", qui revendique 72% de parts de voix dans la presse vient d'annoncer qu'elle proposait un nouveau contrat de confiance avec les annonceurs : si la publicité ne vous rapporte pas de clients nouveaux, on vous rembourse ! Une initiative qui n'existe pas encore en France, mais qui aux Etats-Unis avait déjà été testée par différents groupes de presse. Pour l'instant cette opération n'est possible que sur les publicités achetées sur les pages "papier" des magazines et donc exclut le "online". Les magazines proposent de rembourser les annonceurs déçus si les sommes investis en campagne ne sont pas remboursées par les nouveaux abonnés. Les annonceurs pourraient être "dédommagés" avec de l'espace publicitaire gratuit par exemple.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 octobre 2015 à 17h58 | Marketing Room
12 octobre 2015
el

Surprise : la publicité est une gêne pour une grande majorité d’internautes

GFK vient de publier une étude sur le rapport paradoxal que le mobinaute...

GFK vient de publier une étude sur le rapport paradoxal que le mobinaute entretient avec la publicité en ligne. Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 1003 personnes, pour le « Mobile marketing consumer report 2015 » de la Mobile Marketing Association France. Dans un premier temps, le mobile est plébiscité par les utilisateurs pour sa facilité d'utilisation et son efficacité dans un "parcours d'achat". Une fois cela dit, une grande partie se déclare gênée par les publicités qui s'affichent rapporte GFK :"

  • 50% sont prêts à interagir avec les publicités plein écran ou les vidéos présentes à l’ouverture des applications lorsque celles-ci proposent une offre éclair, limitée dans le temps.
  • 74% se disent gênés par les publicités et les zappent mais 72% sont résignés sur le fait qu’il y aura toujours de la publicité sur mobile"

Les flashcodes sont aussi bien acceptés par ceux qui en ont utilisés, mais ils sont encore minoritaires (38% seulement) dans la population de mobinautes. Idem pour les opérations marketing utilisant les SMS ou des promotions diffusées en "push" sur les smartphones. En revanche, les mobinautes sont inquiétés quant au fait de voir leurs "données" conservées et utilisées dans le cadre de publicités ciblées.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 octobre 2015 à 19h06 | Marketing Room
24 septembre 2015
el

Adblocker iOS9 ? 1 milliard de manque à gagner !

Un jour, Steve Jobs a annoncé que le logiciel Flash n'était pas adapté...

Un jour, Steve Jobs a annoncé que le logiciel Flash n'était pas adapté au mobile. La patron d'Apple n'a pas été pris au sérieux dans un premier temps, puis, force est de constater aujourd'hui qu'il avait eu raison. Flash a disparu du mobile. Moins pop-star mais tout autant déterminé, à la barre d'Apple maintenant, Tim Cook a annoncé que la dernière mouture du système d'exploitation pour mobile de la marque fruitière intégré les outils permettant de créer des adblockers, dont la fonction est simple : éliminer l'affichage de la publicité lors d'une consultation mobile d'un site Internet. Ces dispositifs sont déjà largement répandus sur les ordinateurs. Le fait qu'Apple l'apporte à ses mobiles, iPhone comme iPad, représente un événement majeur car la plateforme iOS est largement plus lucrative que ses concurrentes en matière de revenus publicitaires. UBS relativise quelque peu le risque pour les éditeurs, en estimant que le manque à gagner sur 2016 devrait s'établir à "un milliard" de dollars "seulement". Le raisonnement de la banque d'affaires est le suivant : l'adblocker ne concerne que le navigateur Web, Safari, qui ne représente lui-même que 22% des usages - la majorité des usages mobiles se concentre sur les applications, pour lesquelles, selon la façon dont elles sont codées, les adblcoker actuels sont inefficaces. De plus, selon UBS cela ne touche que les iPhone 64bits - donc pas les millions d'iPhone 4 par exemple -, et l'installation d'un adblocker nécessite une intervention de l'utilisateur. 1 milliard de dollars est un chiffre élevé, mais c'est au final moins de 2% du marché publicitaire sur mobile prévient UBS.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 septembre 2015 à 17h02 | Marketing Room
22 septembre 2015
el

L’embellie publicitaire se confirme

Les prévisions de Carat pour l'année 2016 sont revues à la hausse. Le...

Les prévisions de Carat pour l'année 2016 sont revues à la hausse. Le marché publicitaire en Europe est tiré par les hausses prévues Royaume-Uni (+6,4%) et en Espagne (+6,9%). La progression du marché de la publicité en Europe devrait s'établir à +2,6%, avec un petit 0,7% en France. Une statistique revue à la hausse par le réseau Carat. Le marché mondial croit de 4% de 2015 à 2016.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 septembre 2015 à 18h25 | Marketing Room
9 septembre 2015
el

Canal Plus : Nomination de Francine Mayer

Francine Mayer est officiellement nommée Présidente de CANAL+ Régie. Elle succède à Roger Coste,...

Francine Mayer est officiellement nommée Présidente de CANAL+ Régie. Elle succède à Roger Coste, dont le départ coïncide avec la réorganisation en profondeur de l'organigramme du groupe par Vivendi. Présente dans le groupe depuis plus de dis ans, Francine Mayer était directrice générale adjointe depuis 2010.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 septembre 2015 à 17h44 | Marketing Room