urgent

La SCPP veut bloquer The Pirate Bay

Next Inpact (ex PCinpact) vient de révéler que la SCPP, qui regroupe les...

Next Inpact (ex PCinpact) vient de révéler que la SCPP, qui regroupe les majors de la musique, avait lancé en février une assignation à l'encontre des principaux FAI français pour tenter de bloquer l'accès à The Pirate Bay. La SCPP demanderait également à la justice le blocage des sites "miroirs". La SCPP s'appuie sur l'exemple d'autres pays européens qui ont mené une véritable guerre contre The Pirate Bay, qui regroupe sur ses serveurs des liens vers des fichiers torrents. Rappelons que les fondateurs de The Pirate Bay ont été condamnés en Suède, leur pays d'origine.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 mai 2014 à 19h12 | Peer2peer
12 mai 2014
el

Le rapport contre le piratage rendu public

Mireille Imbert Quaretta a patienté. Finalement la présidente de la commission pour la...

Mireille Imbert Quaretta a patienté. Finalement la présidente de la commission pour la protection des droits de l'Hadopi a transmis au ministère de la Culture et de la Communication le rapport commandé concernant le piratage "commercial". Une forme de contrefaçon qui sévit en dehors du périmètre de responsabilité de la Hadopi. Les grandes lignes du rapport étaient connues (vous pouvez le télécharger à cette adresse) avant sa publication. La présidente de la CPD propose de frapper les sites au portefeuille, d'établir une liste noire des sites qui pratiquent un peu trop souvent la contrefaçon et enfin d'allonger la durer du "notice and take down". Ces propositions sont déjà assez largement l'objet d'une réflexion de la part, d'une part des ayants droit après les verdicts de la cour européenne de justice sur le sujet du filtrage, mais aussi des Etats, notamment après l'affaire Mega.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 mai 2014 à 12h29 | Peer2peer
web

Le piratage de livres par Paulo Coelho : "Hadopi n’a pas marché" – Actualitté

Alors que le romancier publiera ce 14 mai son nouvel ouvrage, Adultère, à...

Alors que le romancier publiera ce 14 mai son nouvel ouvrage, Adultère, à sortir chez Flammarion, c'est un autre type de promotion que Paulo Coelho vient de s'offrir, dans les colonnes du JDD. L'écrivain star, au point de pouvoir snober la Foire du livre de Francfort, plus importante manifestation professionnelle d'Europe, fait actuellement le tour des rédactions pour… dénoncer le comportement du Brésil, à l'approche de la Coupe du monde de football.
 
 
Près de 170 millions d'exemplaires vendus à travers le monde, premier romancier de cette envergure à avoir ouvertement encouragé le piratage de ses oeuvres, et soutenu la plateforme de liens Torrent, The Pirate Bay, Paulo Coelho peut déplaire, littérairement, mais on aime bien l'écouter. Ainsi, dans le JDD, Coelho raconte longuement son titre, que certains voudraient déjà rapprocher de Fifty Shades of Grey. Sauf qu'il n'y aura aucune adaptation pour le cinéma : « Je reçois des propo...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 mai 2014 à 11h21 | Peer2peer
9 mai 2014
el

Hadopi fait des petits au Royaume-Uni

L'Hadopi a inspiré plusieurs pays depuis sont installation en France par le gouvernement...

L'Hadopi a inspiré plusieurs pays depuis sont installation en France par le gouvernement de François Fillon. La majorité actuelle a tenté plusieurs fois de piquer la bête, mais sans succès. Le Royaume-Uni pense, pour sa part, qu'il s'agit d'une bonne idée pour lutter contre le piratage sur Internet. De l'autre côté de la Manche, plutôt qu'une loi, on a la foi dans le privé. Les FAI et les ayants droit discutent depuis plus de 4 ans, rapporte le Guardian, pour s'entendre sur le mécanisme de "riposte graduée" à adopter. Selon le journal anglais, les FAI  BT, Sky, TalkTalk et Virgin Media ont accepté d'adresser des lettres à leurs clients qui enfreignent les lois contre le copyright. Les IP des contrevenants seront dénichés par les ayants-droit, un peu comme en France, avec la société TMG qui agit pour la SPPF et la SCPP notamment. 2,5 millions de lettres devraient partir par an.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 mai 2014 à 18h08 | Peer2peer
11 avril 2014
urgent

Après le cinéma, les majors de la musique attaquent MegaUpload

La MPAA a attaqué MegaUpload. C'est maintenant au tour des majors de la...

La MPAA a attaqué MegaUpload. C'est maintenant au tour des majors de la musique de s'attaquer à la forteresse de Kim Dotcom, via la RIAA (le Snep américain). Les labels accusent, à l'instar des studios de cinéma, Kim Dotcom de s'être enrichi sur le dos des ayants-droit en profitant d'une activité illégale. Le fondateur de MegaUpload a répondu que sa création était parfaitement légale. L'affaire est loin d'être close.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 avril 2014 à 12h15 | Peer2peer
10 avril 2014
el

L’Espagne légalise le P2P

Par décision de justice, la loi espagnole vient de débouter plusieurs labels qui...

Par décision de justice, la loi espagnole vient de débouter plusieurs labels qui avaient attaqué pour piratage un logiciel de partage utilisant le protocole P2P. C'est le site TorrentFreak qui a rendu public l'information... Le site est notoirement en faveur des échanges sur le Net, ce que les ayants-droit considèrent comme du piratage. Cependant, d'après le site, le concepteur du logiciel, Pablo Soto, revendique la victoire et en a informé Torrentfreak. Différents labels, Universal, Sony, EMI, Warner et le SNEP local, Promusicae, avaient en 2008 porté l'affaire devant la justice et réclamaient 13 millions d'euros de dommages et intérêts. La justice espagnole a renvoyé les ayants-droit dans les cordes au motif que la technologie était "neutre". Après une procédure en appel, la cour de Madrid a confirmé le premier jugement. Le site serait protégé par l'article 38 de la constitution espagnole. Blubster a d'ailleurs été mis à jour pour fêter cette victoire sur tapis vert.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2014 à 18h19 | Peer2peer
9 avril 2014
web

Singapore Says 3 Strikes Is Too Intrusive For Copyright Reform, So Goes With SOPA-Style Censorship Instead – TechDirt

I saw two headlines in a row recently about Singapore's plans for copyright...

I saw two headlines in a row recently about Singapore's plans for copyright reform. The first one sounded good, and the second one sounded dreadful: Singapore decides 'three strikes' laws are too intrusive Singapore proposes law to block sites such as Pirate Bay It turns out that both headlines are accurate, though it's the second one that's the bigger issue here. You can see the details laid out (quite clearly) by Singapore's Ministry of Law. It notes that they currently have a DMCA-like notice-and-takedown setup, but have apparently decided that this is somehow too burdensome for rightsholders who have pushed the government to come up with an alternative plan (gee, this sounds familiar...). They don't seem to explain why this is so burdensome, they just say that there's too much "uncertainty" in having to actually "establish the liability for infringement." So, rather than do that, it appears that the Singaporean government is willing to chuck basic due process, and go for flat-out...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2014 à 19h09 | Peer2peer
8 avril 2014
el

Cette fois, au tour du cinéma d’attaquer MegaUpload

Le procès à l'encontre de Kim Dotcom, le fondateur de MegaUpload, s'étale dans...

Le procès à l'encontre de Kim Dotcom, le fondateur de MegaUpload, s'étale dans le temps. Cela fait maintenant deux ans que le FBI a débarqué en Nouvelle Zélande pour appréhender le "pirate" d'origine allemande. Depuis, ce dernier s'est relancé dans une nouvelle aventure avec Mega. Si les majors de la musique étaient très impliquées dans l'arrestation de Kim Dotcom et la fermeture de MegaUpload. Le cinéma vient de réagir par l'intermédiaire de la RIAA qui a annoncé qu'une plainte avait été déposée devant un tribunal de l’État de Virginie. Les studios qui se sont joints à cette action sont la Fox, Universal Pictures, Walt Disney Group, Paramount Pictures, Columbia Pictures et enfin Warner Bros. Il s'agit pour ces derniers d'obtenir des dommages et intérêts, qui pourraient dépasser 100 millions de dollars. Les majors accusent MegaUpload et le service MegaVideo d'avoir enfreint le droit d'auteur sur les films téléchargés illicitement sur les serveurs.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2014 à 18h40 | Peer2peer
2 avril 2014
web

Mobile music piracy outgrows online torrenting – MusicWeek

Pirating music via mobile devices has become more popular than downloading copyrighted material...

Pirating music via mobile devices has become more popular than downloading copyrighted material through traditional online piracy routes such as torrents and cyber lockers.
That’s according to a new study from market research firm NPD. Speaking to TorrentFreak, the firm’s senior vice president of industry analysis Russ Crupnick said that piracy via smartphone apps has surpassed P2P file-sharing and direct downloads.
“In terms of the number of internet users doing a variety of music sharing activities, downloading from mobile apps is the most popular,” he said.
Crupnick suggested that the boom in mobile app usage for piracy is helped by an underground buzz fueled by “teens and Millennials”.
Much like pirate sites with big brand advertising can give the impression of legitimacy, Crupnick added that there is a perception of a major app store presence having the same effect for copyright-infringement vehicles...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 avril 2014 à 13h00 | Peer2peer
31 mars 2014
web

La RIAA s’attaque aux internautes piratant de la musique sur YouTube – PCinpact

Aux États-Unis, la justice vient d’ordonner à YouTube de livrer à la RIAA...

Aux États-Unis, la justice vient d’ordonner à YouTube de livrer à la RIAA des données permettant d’identifier le ou les internautes à l’origine de la diffusion d’enregistrements pirates de titres du dernier album de Chris Brown. Un premier pas vers des poursuites judiciaires qui envoie surtout un message clair aux internautes : attention à ce que vous publiez sur YouTube. Explications...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
31 mars 2014 à 19h49 | Peer2peer
web

Comment Dropbox détecte et censure les films piratés dans vos dossiers – 01Net

Le service de stockage en ligne désactive les fonctions de partage lorsqu'il repère...

Le service de stockage en ligne désactive les fonctions de partage lorsqu'il repère un contenu protégé par le copyright dans les répertoires de ses utilisateurs...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
31 mars 2014 à 19h34 | Peer2peer
27 mars 2014
el

La CJUE remet la responsabilité du FAI à sa place

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a les ayants droit à...

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a les ayants droit à la bonne ces derniers temps. Ainsi, dans un arrêt rendu public ce matin, la plus haute cour européenne a fait le point sur les mesures de blocage d'un site par les fournisseurs d'accès. Un jugement très attendu, tant la justice en la matière avance pas à pas, alors que plusieurs affaires sont en cours dans différentes juridictions européennes. Ainsi, la CJUE a confirmé le caractère légitime des demandes de blocage d'un site par une décision de justice. De même, l'efficacité de ce blocage doit être "de rendre difficilement réalisables les consultations non autorisées des objets protégés et de décourager sérieusement les utilisateurs d’Internet ayant recours aux services du destinataire de cette même injonction de consulter ces objets mis à leur disposition en violation du droit de propriété intellectuelle". Le FAI a donc à sa disposition un large spectre d'actions pour arriver à ses fins. Le coût de cette opération de blocage semble aussi être laissé au FAI. Et sa responsabilité est engagée si jamais le blocage était trop efficace jusqu'à priver les internautes de services ou de contenus licites. Ce qui ne devrait pas arriver de si tôt sur les sites identifiés comme hors la loi, type Allstreaming ou Mega.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 mars 2014 à 19h33 | Peer2peer
el

Michael Robertson doit payer 41 millions de dollars

Michael Robertson, le fondateur de MP3.com et de MP3Tunes, a finalement été condamné...

Michael Robertson, le fondateur de MP3.com et de MP3Tunes, a finalement été condamné à payer 41 millions de dollars de dommages et intérêts pour violation du droit de sociétés de la musique dont EMI. Michael Robertson risquait jusqu'à 63 millions de dollars. Ce verdict n'est pas pour autant clément. Ce verdict pourrait faire des vagues dans le milieu des "lockers", ces espaces de stockage mis à disposition des internautes. Le plus connu était MegaUpload.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 mars 2014 à 19h22 | Peer2peer
20 mars 2014
el

Michael Robertson jugé coupable

L'affaire date du début des années P2P. Michael Robertson, qui s'était déjà fait...

L'affaire date du début des années P2P. Michael Robertson, qui s'était déjà fait connaitre avec le site MP3.com, lançait MP3Tunes, un espace disponible en ligne pour "stocker" des fichiers de musique. Connu pour ses positions anti-maisons de disque, Michael Robertson a été rapidement attaqué pour violation de la loi sur le copyright, notamment par EMI. En 2007 la plainte est déposée, et il s'en est suivi une intense bataille juridique qui vient de déboucher sur un jugement en défaveur de Michael Robertson, reconnu coupable. Le jury devrait très vite se pencher sur le montant des dommages et intérêts.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 mars 2014 à 16h04 | Peer2peer
15 mars 2014
web

The ‘Netflix For Pirated Movies’ Is Gone For Good – Silicon Alley

Popcorn Time, the desktop app that streamed pirated movies to your computer, is...

Popcorn Time, the desktop app that streamed pirated movies to your computer, is no more according to a blog post on its website.  During the brief time it was available, the developers never acknowledged who they actually were. The anonymous blog post explains that the team was very proud of their creation and checked that it was legal four times ,but decided to pull it down to move on with their lives: Popcorn Time is shutting down today. Not because we ran out of energy, commitment, focus or allies. But because we need to move on with our lives. Our experiment has put us at the doors of endless debates about piracy and copyright, legal threats and the shady machinery that makes us feel in danger for doing what we love. And that’s not a battle we want a place in. The app began receiving attention on Monday, but presented a series of numerous challenges to Hollywood. Popcorn Time prevented users from having to wade through shady BitTorrent sites to find movies to watch LIEN A INSERER ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mars 2014 à 12h59 | Peer2peer
13 mars 2014
web

Popcorn Time, le « Netflix » pirate, n’est plus en ligne, mais n’est pas mort… – 01Net

Une dizaine de jours après avoir fait surface sur le Web, Popcorn Time...

Une dizaine de jours après avoir fait surface sur le Web, Popcorn Time a - temporairement - disparu, le fichier d'installation ayant été retiré après une demande de la MPAA. Mais le projet open source n'est pas mort, bien au contraire...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 mars 2014 à 13h00 | Peer2peer
19 février 2014
web

Megaupload : le mandat de perquisition chez Kim Dotcom, finalement jugé légal – 01Net

Invalidé en juin 2012, le mandat de perquisition, qui a abouti à l'arrestation...

Invalidé en juin 2012, le mandat de perquisition, qui a abouti à l'arrestation de Kim Dotcom et à la fermeture de Megaupload, a finalement été jugé légal par une cour d'appel néo-zélandaise...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 février 2014 à 13h04 | Peer2peer
6 février 2014
el

Record de réponses battu par l’Hadopi

L'Hadopi vient de publier une série de réponses sur le forum du site...

L'Hadopi vient de publier une série de réponses sur le forum du site Numerama, rédigées par son secrétaire général, Eric Walter. En tout ce sont pas moins de 67 réponses postées par l'Hadopi donc sur des sujets aussi variés que "Par rapport à Hadopi, sommes nous d'accord que c'est un joujou qui coute quand même assez cher ? Pour un résultat (public du moins) somme toute relativement pauvre ?"; "D'un point de vue général, comprenez vous que mes camarades geek (le terme est ici un peu galvaudé mais je suis sur que vous comprenez ce que j'entend par là) et moi même sommes fortement circonspects sur la démarche d'HADOPI ? (surveillance de ses compatriotes)" ou encore "juste faire remarquer que la Hadopi est un gachis de temps et d'argent monumental. Il faut être naïf pour croire que le piratage s'arrêtera jamais", etc. A chaque fois, le secrétaire général prend le temps de répondre, souvent avec une certaine pédagogie, dont pourrait peut-être s'inspirer un jour prochain le conseil supérieur de l'audiovisuel.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 février 2014 à 16h56 | Peer2peer
5 février 2014
web

This music industry game wants to educate you on the effects of piracy – TheNextWeb – Relevant Blogs

Music Inc is a new game made by UK Music, the Intellectual Property...

Music Inc is a new game made by UK Music, the Intellectual Property Office and Aardman Animations, that is designed to educate users about the potential damage caused by music piracy...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 février 2014 à 18h56 | Peer2peer
14 janvier 2014

Hadopi ça marche, mais OVH ça gâche Verouillé

La France serait-elle, bien malgré elle, un havre de paix pour les pirates professionnels de contenus culturels ? C’est ce que semble avancer une étude diffusée lundi, où l’on constate que la Hadopi est parvenue à faire chuter les pratiques de …

14 janvier 2014 à 20h42 | Peer2peer
8 janvier 2014
web

At the CES of 1970, Piracy Was a Selling Point – The Atlantic Science & Tech

Behold, a tape that would allow "your kid to pirate music off the...

Behold, a tape that would allow "your kid to pirate music off the air and sell it to his friends...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 janvier 2014 à 17h59 | Peer2peer
4 janvier 2014
web

Good ‘Pirate’ Reviews More Important Than Piracy Itself, Game Devs Say – TorrentFreak

No matter what digital media companies produce, it's almost inevitable it will end...

No matter what digital media companies produce, it's almost inevitable it will end up online for free, but there is something worse. When unfinished products appear online they are not only pirated, but receive bad reviews that really have the potential to hit future sales. One company affected by this unfortunate situation says it will likely upload a finished version of its game to file-sharing sites in the hope that pirates decide to look more favorably upon their product.Source: TorrentFreak, for the latest info on copyright, file-sharing and VPN services...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 janvier 2014 à 21h00 | Peer2peer
26 décembre 2013
web

La Hadopi propose 37 000 € pour savoir pourquoi les internautes partagent – PCinpact

Même si la Hadopi sait ses jours comptés, l’institution continue de s’activer. Ceci...

Même si la Hadopi sait ses jours comptés, l’institution continue de s’activer. Ceci vaut tant pour la riposte graduée que pour sa mission d’observation. En effet, la Haute autorité vient de lancer un appel d’offres afin d’obtenir une étude portant sur les « motivations aux pratiques de partage ».

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 décembre 2013 à 11h58 | Peer2peer
18 décembre 2013
web

Swedish ‘pirate’ hit with £403,000 damages for sharing single movie – The Guardian

A 28-year-old Swedish man has been ordered to pay £403,000 in damages for...

A 28-year-old Swedish man has been ordered to pay £403,000 in damages for uploading a single pre-release film to a BitTorrent site.
The movie, Beck – Buried Alive, was shared on of Sweden’s oldest piracy BitTorrent sites, Swebits, which shut down a week after the man was arrested in 2011...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 décembre 2013 à 16h50 | Peer2peer
16 décembre 2013
web

Radio Still Rules and Pirates Subscribe According To New Consumer Research – Hypebot

Last week MIDiA Consulting released a new report by Mark Mulligan regarding a...

Last week MIDiA Consulting released a new report by Mark Mulligan regarding a UK consumer survey, "Decoding the Digital Music Consumer," that reveals only one digital activity in the top 5 music activities of today's consumers. Watching music videos came in second to that long-time winner listening to the radio. Third in line? Buying CDs! Takeaways include the fact that radio and CD's are far from dead and that there's lots of room for growth in the digital sector. MIDiA Consulting's "Decoding the Digital Music Consumer," authored by Mark Mulligan, is a free report available not only to MIDiA Consulting's...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 décembre 2013 à 19h53 | Peer2peer
10 décembre 2013
web

Former Napster COO Hit and Killed By Police Car While Biking – Digital Music News

On Sunday afternoon Napster’s former COO Milton Olin was hit by a sheriff...

On Sunday afternoon Napster’s former COO Milton Olin was hit by a sheriff deputy’s patrol car while biking in Calabasas, California. The car and the...The post Former Napster COO Hit and Killed By Police Car While Biking appeared first on Digital Music News...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 décembre 2013 à 23h15 | Peer2peer
5 décembre 2013
web

BitTorrent doubles Sync userbase to 2 million in a month, says the Dropbox competitor is growing twice as fast – TheNextWeb – Relevant Blogs

BitTorrent today announced its Sync file synchronization tool has hit 2 million users,...

BitTorrent today announced its Sync file synchronization tool has hit 2 million users, just a month after passing the 1 million user milestone along with the release of an API...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 décembre 2013 à 21h00 | Peer2peer
30 novembre 2013
web

ISPs Say They Will Block KickassTorrents Without a Court Order – TorrentFreak

Several of the world's largest recording labels will next week recommence legal action...

Several of the world's largest recording labels will next week recommence legal action to have file-sharing sites blocked in Ireland. The first case, against popular torrent site KickassTorrents, is scheduled for the High Court on Monday. Several ISPs are listed as respondents but in a sign that they are prepared to accept the almost inevitable, other providers have given assurances to the labels that they will block the site without being forced to do so by the court.Source: TorrentFreak, for the latest info on copyright, file-sharing and VPN services...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
30 novembre 2013 à 20h55 | Peer2peer
29 novembre 2013

Allostreaming : un peu de police pour des bénéfices Verouillé

Le piratage de contenus artistiques par des sites internet n’est pas une fatalité contre laquelle le droit ne permet rien, au contraire. Pour preuve, le jugement Allostreaming vient de justifier l’essentiel des requêtes des ayants-droit vis-à-vis des fournisseurs d’accès à …

29 novembre 2013 à 20h03 | Peer2peer
el

Réactions au jugement AlloStreaming

Le jugement dans l'affaire Allostreaming n'aura pas d'effet, les sites incriminés se sont...

Le jugement dans l'affaire Allostreaming n'aura pas d'effet, les sites incriminés se sont sabordés il y a deux ans. Cependant, il s'agissait pour les plaignants de "rappeler le droit" en la matière, et non pas d'obtenir une mesure contre Allostreaming en tant que tel. De fait, les réactions des représentants de la filière "création" n'ont pas manqué de saluer ce résultat, qui devrait être mis à profit bientôt dans d'autres affaires. Le centre national du cinéma voit loin, tout en prenant acte de cette décision, en estimant que "ce jugement confirme qu’une lutte efficace pour la protection du droit de la propriété littéraire et artistique sur Internet suppose une responsabilité collective de l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur. Ceci appelle une coopération renforcée en ce sens entre ayants-droit et acteurs de l’internet." De leur côté, "l’Association des Producteurs de Cinéma (APC), la Fédération Nationale des Distributeurs de Films (FNDF), le Syndicat de l’Edition Vidéo Numérique (SEVN), l’Union des Producteurs de Films (UPF), le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI) se félicitent du blocage d’accès à des sites pirates de streaming vidéo et du déréférencement de ces sites par les moteurs de recherche ordonné". Les syndicats s'enorgueillissent d'avoir ainsi obtenu une première mondiale, mais restent cependant prudent sur la portée du jugement.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 novembre 2013 à 15h43 | Peer2peer