web

La Carte musique disparaîtra le 25 octobre prochain – IGeneration

Depuis quelques jours, la sélection de partenaires de l'opération Carte musique a drastiquement...

Depuis quelques jours, la sélection de partenaires de l'opération Carte musique a drastiquement été réduite : plus d'iTunes, d'Amazon ou de Qobuz. Et pour cause : elle fermera ses ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 septembre 2012 à 20h21 | Politique
urgent

Budget de l’Hadopi, les discussions continuent

Plus rien n'étonne lorsque l'on parle d'Hadopi. Cette autorité indépendante est depuis sa...

Plus rien n'étonne lorsque l'on parle d'Hadopi. Cette autorité indépendante est depuis sa gestation l'objet de toutes les hystéries médiatiques. Un exemple encore avec une information diffusée par BFMTV selon laquelle le budget serait de 8 millions d'euros pour l'année prochaine, une baisse drastique de 25% mais pas suffisamment pour mettre en péril la riposte graduée qui coûte 6,6 millions d'euros environ. Dans la foulée, et renseignement pris auprès de l'Elysée, il n'en est rien, le message est " les discussions continuent, rien n'est arrêté". Alors d'où vient ce 8 millions ? Certainement d'hypothèses de travail du ministère de la Culture et de la Communication, aujourd'hui caduque. Bref, on en apprendra plus sur le budget de l'Hadopi dans les jours prochains, et il est vraisemblable qu'il ne sera pas de 12 millions d'euros mais certainement aussi supérieur à 8 millions.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 septembre 2012 à 19h55 | Politique
twitter

Budget Hadopi à 8 millions ? – BFM TV

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 septembre 2012 à 16h45 | Politique

Le budget de la Culture et de la Communication n’est pas la catastrophe présumée

Le gouvernement a publié le projet de loi de finances 2013, le ministère de la culture a un budget en baisse de 4,3% pour 2013. Pas la catastrophe annoncée. La voilà donc la grande baisse tant redoutée des budgets de …

28 septembre 2012 à 16h29 | Politique
27 septembre 2012
el

Un prêt de 65 millions d’euros pour Presstalis

Selon Le Monde, l'Etat aurait accepté de renflouer Presstalis à hauteur de 60 millions...

Selon Le Monde, l'Etat aurait accepté de renflouer Presstalis à hauteur de 60 millions d'euros. Cet investissement permettrait de sauver Presstalis du redressement judiciaire. La société a rendez-vous lundi prochain devant le tribunal de commerce pour présenter son plan de sauvetage. Cependant, cette somme pourrait s'avérer insuffisante pour garantir la pérennité d'une entreprise qui ne paie plus ses charges sociales et a besoin d'un apport bien supplémentaire pour se restructurer. En attendant, la réunion de lundi, les tractations continuent. Presstalis avait le projet de geler les recettes des éditeurs. Une décision lourde de conséquences qui a certainement pesé dans la balance pour convaincre Bercy.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 septembre 2012 à 18h50 | Politique
web

Is Neelie Kroes Implicitly Calling For Your Assistance For Copyright Reform? – TechDirt

Neelie Kroes, the Vice President of the European Commission and politician in charge...

Neelie Kroes, the Vice President of the European Commission and politician in charge of the Digital Agenda, announced the impressive ambitions of the EU to support the ongoing technology revolution in a recent speech in Brussels. Repeatedly, she calls for radical reform of policy and public R&D investment. The speech shows once again that she and her team really understand the current transformation to a networked economy, which brings about “open, agile and collaborative” innovation and research. Kroes wants to accelerate and boost the potential of technology innovation by creating space for “disruptive ideas”. A few snippets:

“I want to try out support for truly open, disruptive innovation in ICT.”

“[…] remember that great innovation isn't about keeping the status quo: it's about challenging it. It's radical, disruptive, and sometimes non-linear – especially for emerging technologies. So let's make space...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 septembre 2012 à 10h35 | Politique
26 septembre 2012
web

CNM : le président de l’association de préfiguration, Didier Selles, a démissionné – Les échos

Conséquence directe de l'enterrement du projet de Centre national de la Musique (CNM),...

Conséquence directe de l'enterrement du projet de Centre national de la Musique (CNM), l'association de préfiguration créée au début de l'année est de facto mise en sommeil. Son président, Didier Selles a démissionné hier. En septembre 2011, il avait été co-auteur du rapport -aux côtés du députés Franck Riester, du chanteur Alain Chamfort, du producteur Marc Thonon et du producteur de spectacles Daniel Colling -qui avait jeté les bases du CNM...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 septembre 2012 à 11h39 | Politique
25 septembre 2012
el

Fleur Pellerin accélère sur le THD et la TST

Comme nous l'avions indiqué, la ministre de l'économie numérique est désormais en première...

Comme nous l'avions indiqué, la ministre de l'économie numérique est désormais en première ligne sur le dossier de la taxe sur les services de télévisions que la France veut défendre à Bruxelles. Dans un discours devant les membres de l'ARCEP, la ministre s'est exprimée clairement sur le dossier, qui représente certainement une victoire pour elle face à la rue de Valois. Fleur Pellerin a déclaré à ce propos "J’ai proposé à mes collègues du Gouvernement un nouveau dispositif, qui présenterait le triple avantage de garantir un rendement satisfaisant, de rétablir l’équité entre les opérateurs et de respecter le cadre communautaire. Nous irons défendre dès lundi prochain cette "TST 2" à la Commission européenne." Une déclaration de la ministre qui arrive à point nommé alors que Aurélie Filippetti avait réuni la presse le matin même pour le lancement de la mission Lescure. Fleur Pellerin s'est aussi donnée trois objectifs sur le très haut débit : "1. L’accès aux logements ; 2. La question de l’incitation économique à la bascule pour les consommateurs et pour les opérateurs ; 3. La question de l’extinction progressive du réseau cuivre, qui fera l’objet très prochainement d’une expérimentation dans une commune de la région parisienne." Le fibre demeure donc plus que jamais l'objectif de la ministre, malgré le peu d'appétit des clients car comme l'a souligné la jeune ministre "des réseaux en fibre optique ont été déployés à proximité de presque 6 millions de foyers. Presque 2 millions peuvent être raccordés immédiatement. Et seuls moins de 250 000 foyers ont aujourd’hui décidé de franchir le pas du FTTH".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 septembre 2012 à 18h14 | Politique
urgent

Jean-Baptiste Gourdin rejoint la mission Lescure

Cela devait faire l'objet d'une annonce ce matin lors de la conférence de...

Cela devait faire l'objet d'une annonce ce matin lors de la conférence de presse organisée avec la ministre de la Culture et de la Communication, finalement il n'en a rien été. C'est donc Jean-Baptiste Gourdin qui va remplacer Nicole Pot. Actuellement à la mission de préfiguration du Centre national de la musique, fonctions qu'il devrait conserver, ce jeune conseiller de la cour des comptes trentenaire sera nommé administrateur de la mission, si jamais une météorite ne vient pas détruire notre belle planète d'ici là.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 septembre 2012 à 13h35 | Politique
el

Hystérie Facebook : Montebourg et Pellerin saisissent la CNIL

Alors même que les doutes sont de plus en plus prégnants sur la...

Alors même que les doutes sont de plus en plus prégnants sur la réalité du "bug" aux messages directs sur Facebook, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont exigé que le réseau social s'explique dès aujourd'hui devant la CNIL. La rumeur, dont la réalité n'a toujours pas été démontrée, est partie de France hier : certains usagers de Facebook auraient eu sur leur "mur", c'est-à-dire la page ouverte à tous leurs "amis", des messages privés, qui étaient destinés à une seule personne. Facebook a immédiatement démenti, pendant qu'aucune preuve matérielle de ce problème n'a été rapportée sur les réseaux mais que la trainée de poudre poursuivait son cours dans les médias. Facebook serait entendu par la CNIL dès aujourd'hui, sur la possible violation de ses devoirs de confidentialité et de protection de la vie privée. Affaire à suivre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 septembre 2012 à 10h29 | Politique
24 septembre 2012
web

Le gouvernement veut mieux protéger les sources des journalistes – L’Express Média

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé à la commission nationale consultative des...

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé à la commission nationale consultative des droits de l'homme de travailler sur la protection des sources des journalistes. Il souhaite également la mise en place d'un "habeas corpus numérique" garantissant la protection des données personnelles sur internet...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 septembre 2012 à 19h15 | Politique
urgent

Rififi à la mission Lescure, Nicole Pot débarquée

La mission Lescure vient de perdre Nicole Pot, qui occupait la fonction de...

La mission Lescure vient de perdre Nicole Pot, qui occupait la fonction de coordinatrice. En pleine préparation de sa première conférence de presse, prévue demain, la mission Lescure se retrouve donc amputée d'un maillon essentiel... Les membres de la mission ont appris la nouvelle aujourd'hui. La méfiance grandit avec la rue de Valois, qui est vue comme responsable de ce débarquement brutale.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 septembre 2012 à 17h51 | Politique
el

Julien Dourgnon prend les industries créatives chez Montebourg !

Au ministère du Redressement productif, Julien Dourgnon occupera la fonction de conseiller politique...

Au ministère du Redressement productif, Julien Dourgnon occupera la fonction de conseiller politique et prendra une part des industries créatives, annonce la Correspondances de la Presse, relayée par Pcinpact. Julien Dourgnon est tout sauf un inconnu. Il a fait ses classes chez UFC Que choisir, luttant contre les DRM et Dadvsi avant de passer à l'ennemi, la Sacem. Là, il ne fit pas long feu, quinze jours après il était dehors sans remerciements. Son arrivée au sein du ministère du redressement productif semble être la confirmation du flottement actuel du gouvernement Ayrault.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 septembre 2012 à 15h04 | Politique
web

Foxconn China Plant Closed After Massive Brawl – Mashable

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 septembre 2012 à 13h21 | Politique
21 septembre 2012
el

Le projet de taxe Google de la presse révélé

Il est encore à l'état de brouillon, mais il y a déjà de...

Il est encore à l'état de brouillon, mais il y a déjà de quoi être surpris. Télérama vient de révéler le projet de loi concoctée par les Editeurs de presse que la gouvernement pourrait porter devant les députés. Comme cela avait été annoncé, et confirmé par la ministre, ce texte prévoit la création d'un nouveau volet de la propriétés intellectuelle, compris comme un droit voisin pour la presse à percevoir sur les clics des liens des agrégateurs en ligne. Une loi similaire existe déjà en Allemagne. Les éditeurs sont cependant dans une situation compliquée, car ils sont aussi de gros consommateurs des mots clefs vendus par Google. Ce serait donc un prêté pour un rendu, qui pourrait déboucher sur une opération blanche. Ce projet de loi devrait surtout donner aux éditeurs un levier de négociation avec les pouvoirs publics pour obtenir des aides.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 septembre 2012 à 19h21 | Politique
web

Aurélie Filippetti, ministre aux ordres – Télérama

Après avoir répété tout l'été “touche pas à ma culture”, la ministre assume...

Après avoir répété tout l'été “touche pas à ma culture”, la ministre assume une baisse de son budget. Mais même en période de crise, surtout en période de crise, on attend autre chose qu'une vision comptable de la politique culturelle.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 septembre 2012 à 9h46 | Politique
19 septembre 2012
el

CNM : Aurélie Filippetti obtient enfin un soutien

Le SAMUP, un syndicat d'artistes fort de 3760 membres, vient d'apporter son soutien...

Le SAMUP, un syndicat d'artistes fort de 3760 membres, vient d'apporter son soutien à la ministre Aurélie Filippetti dans l'affaire du centre national de la musique. Dans un communiqué, le SAMUP "premier syndicat d’artiste musicien français en nombre d’adhérents, salut la décision courageuse et réaliste d’Aurélie Fillipetti de suspendre le projet du CNM." Les raisons invoquée sont les mêmes que celles déjà données par la ministre, le manque de budget pour ce nouvel établissement. Cependant, la suite du communiqué est plus intéressante "face à la grave situation économique que connait notre pays, il serait temps que le SNEP prenne conscience qu’il n’est pas le centre du monde, fasse preuve de responsabilité et ait le sens de l’intérêt général", souligne le Samup qui avec le SNEP a trouvé son véritable adversaire. Selon le représentant des artistes, il est faut de croire comme le SNEP le répète, de croire que les majors sont "à l'origine de la création". Le conflit idéologique bat donc son plein, entre le ministère qui prend le parti des artistes, face aux majors, qui sont comme toujours caricaturées. La vérité est certainement plus complexe, et la suite des événements nous en apprendra plus sur les véritables motivations politiques de la rue de Valois, à vouloir monter les uns contre les autres au sein du secteur musical.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 septembre 2012 à 17h14 | Politique
web

Le site de Charlie Hebdo inaccessible – JDD

Le site de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, qui publie mercredi des dessins satiriques...

Le site de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, qui publie mercredi des dessins satiriques du prophète musulman Mahomet en pleine période de...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 septembre 2012 à 11h53 | Politique
17 septembre 2012
el

Filippetti : une taxe au clic pour financer la presse?

Les déclarations d'Aurélie Filippetti n'en finissent pas de provoquer des tollés. Elle soutenait...

Les déclarations d'Aurélie Filippetti n'en finissent pas de provoquer des tollés. Elle soutenait la semaine dernière l'idée d'une taxe sur les agrégateurs d'information en ligne qui serait reversée aux organes de presse, une idée qui a fait bondir le Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spiil) qui compte parmi ses adhérents les pure players Atlantico, @rrêt sur images, Mediapart, Owni, Rue89 ou Slate.  Selon eux, il s'agirait en fait de taxer l'indexation des contenus pour faire à la presse une subvention qui ne dirait pas son nom, une démarche dont ils redoutent qu'elle n'ait l'effet inverse de celui escompté, en renfonçant le monopole de Google au détriment des autres acteurs du net utilisant l'agrégation. En parallèle, et sans surprise, plusieurs grands journaux s'étaient prononcés en faveur d'une telle taxation, rejoints par le Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) ou le GIE E-Presse. Dans une interview accordée à Aqui.fr et Rue89 ce weekend lors d'un déplacement à Metz, la ministre de la Culture défend une fois de plus ce projet: "ce qui est indispensable, c'est qu'il y ait une forme de rétribution par les sites qui aujourd'hui tirent un profit réel de l'utilisation des contenus riches en information, en savoir faire, en matière grise. Il faut qu'ils participent au financement de l'information."  Serait-ce une manière de remplacer des subventions de l'Etat comme le soupçonne le Spiil?  C’est bien possible puisqu'Aurélie Filippetti dit vouloir "une remise à plat des aides (...) il n'est pas illégitime de s'interroger sur la pertinence de certaines autres aides qui vont vers des journaux par exemple dits «people» et ne sont pas dans des difficultés économiques avérées". La ministre en a tout de même profité pour régler un diférend avec les journalistes travaillant en ligne, qui était né lors d'une interview dans Polka magazine, et où elle avait estimé que "sur Internet rien n'était éditorialisé", elle précise "Il y a eu un malentendu. Je voulais dire qu'il y a aujourd'hui, sur internet, des plateformes qui utilisent beaucoup de textes bruts issus notamment de travaux d'agence de presse, l'Agence France Presse par exemple, et qui en fait se contentent de répertorier un certain nombre de dépêches. Ils nuisent évidemment au travail des agences parfois et aussi à ceux qui font un vrai travail journalistique, en ligne. Moi, je plaidais pour le maintien de la qualité de la presse qu'elle soit papier ou presse en ligne." Dont acte.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2012 à 13h58 | Politique
web

Les attaques d’Aurélie Filippetti exaspèrent la filière musicale et l’Hadopi – L’Expansion

A la suite des propos de la ministre de la Culture, qui estime...

A la suite des propos de la ministre de la Culture, qui estime que l'Hadopi coûte trop cher et n'a pas rempli ses missions de développement de l'offre légale, la Haute Autorité s'est fendu d'un communiqué et les filière musicale monte au créneau.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2012 à 13h06 | Politique
web

Net : Filippetti pour la taxation des moteurs – JDD

Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, a estimé dimanche...

Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, a estimé dimanche que "les gros acteurs" de l'internet non...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2012 à 0h39 | Politique
14 septembre 2012
el

Hadopi : Aurélie Filippetti veut plus de condamnations

La ministre de la Culture et de la Communication s'est exprimée sur la...

La ministre de la Culture et de la Communication s'est exprimée sur la première condamnation d'un internaute pour défaut de sécurisation. En déplacement dans l'est de la France, Aurélie Filippetti a déclaré "Hadopi coûte 11 millions d'euros par an, plusieurs dizaines de personnes y travaillent. Ce que je constate, c'est que la décision qui a été prise hier à Belfort, c'est 150 euros de condamnation, et c'est une première, et qu'il y a à peine 30 dossiers transmis au juge". La ministre semble déplorer le peu d'internautes condamnés au regard de l'argent dépensé, elle ajoute d'ailleurs "il y a peut-être une légère disproportion entre les moyens énormes qui ont été déployés pour Hadopi, tout le débat qui a présidé à la constitution de cette autorité, et le résultat concret". L'Hadopi a transmis quatorze dossiers au parquet. D'autres condamnations sont à prévoir.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 septembre 2012 à 14h20 | Politique
web

Neutralité du Net : la proposition de loi UMP sur la table – Clubic

La députée UMP d'Eure-et-Loir, Laure de la Raudière, vient de présenter un texte...

La députée UMP d'Eure-et-Loir, Laure de la Raudière, vient de présenter un texte de loi visant à apporter des précisions au sujet du principe de neutralité du réseau. La proposition de loi propose d'inscrire le principe dans la loi et d'autoriser uniquement les offres qui respectent ce principe à porter le nom « d'accès à Internet. »

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 septembre 2012 à 10h05 | Politique
12 septembre 2012
urgent

CNM : Aurélie Filippetti s’explique… ou pas

On ne peut pas dire que la ministre de la Culture et de...

On ne peut pas dire que la ministre de la Culture et de la Communication brille par la clarté de ses propos. Alors que dans Le Monde elle avait démoli le centre national de la musique, voulu par l'ancienne majorité, c'est dans un entretien à l'AFP que la pensionnaire de la rue de Valois s'est expliquée. Cependant, les propos de la ministre à l'agence ne permettent pas d'en savoir plus, tant ils entretiennent le flou sur ses intentions. Ainsi, Aurélie Filippetti assure n'avoir pas trahi sa parole, bien que tous les participants de la réunion du 11 juillet dernier avec TPLM (Tous pour la musique), aient l'impression très nette d'avoir été trahis. La ministre insiste sur le fait qu'il est impératif de sécuriser les revenus, et que le prélèvement sur la TST ne le permettait pas. Un argument sujet à caution pour Didier Selles le président de la mission de préconfiguration du CNM. Ce dernier va d'ailleurs continué ses travaux, a annoncé Aurélie Filippetti. "Pour moi, la notion d'établissement public, la création d'un établissement public supplémentaire avec des coûts fixes supplémentaires, c'est ça qui est aujourd'hui contestable", a-t-elle expliqué à l'AFP. Voilà qui fait ressurgir pour les industriels de la musique la menace d'un CNM transformé en bureau musique du centre national du cinéma. Une idée sur laquelle avaient travaillé Jean-Noël Tronc, directeur général de la Sacem, et Eric Garandeau, président du CNC, avant l'été, justement... Pas certain que cela calme la colère des labels et des créateurs.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 septembre 2012 à 17h36 | Politique
el

CNM : les petits labels  »indés » consternés par l’abandon du projet

C'est un véritable désarroi qu'ont suscité les déclarations d'Aurélie Filippetti dans Le Monde...

C'est un véritable désarroi qu'ont suscité les déclarations d'Aurélie Filippetti dans Le Monde concernant le projet de CNM, au sein des fédérations de petits labels indépendants qui voient là s'effondrer tous les espoirs mis dans l'émergence de cette nouvelle institution, et réduits à néant tous les efforts qu'elles ont consentis depuis deux ans pour obtenir un minimum de reconnaissance, de la part des pouvoirs publics comme des principales instances de la filière musicale. Pour ces centaines de petits labels indés, qui n'ont jamais eu accès ni aux crédits d'impôt que la ministre se targue d'avoir prorogés, ni aux autres dispositifs d'aide existants, la nouvelle de l'arrêt du projet de CNM, qui prévoyait de leur allouer pour la première fois une enveloppe d'aides spécifiques, sonne comme un glas. Elle risque en effet de signer l'arrêt de mort de nombreuses structures de production indépendante en régions dans les mois qui viennent. La déception, et le sentiment de trahison, sont à la hauteur des espoirs qu'avaient suscité les assurances renouvelées de la ministre le 11 juillet dernier, lors d'une réunion avec tous les acteurs de la filière musicale. En témoigne le ton de la lettre ouverte que viennent d'adresser à Aurélie Filippetti les fédérations CD1D et Félin, et le SMA (Syndicat des musiques actuelles). « Sans [la] création [du CNM] (et l’arrivée rapide de moyens et de dispositifs d’aides adaptés), bon nombre de nos structures, déjà dans des situations délicates, disparaîtront au cours des prochains mois, écrivent-ils, entraînant avec elles une grande partie de la diversité dont peut se targuer

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 septembre 2012 à 11h10 | Politique
10 septembre 2012
urgent

Affaire Filippetti, le SNEP en appelle au président de la République

Mi-juillet, la ministre de la culture et de la communication, Aurélie Filippetti recevait...

Mi-juillet, la ministre de la culture et de la communication, Aurélie Filippetti recevait tous les acteurs de la filière musicale pour discuter du projet de centre national de la musique. Celui-ci figurait en bonne place dans les promesses du candidat François Hollande. La ministre s’est montrée rassurante et à l’écoute des doléances de la filière. Et puis, ce matin le Monde publiait une interview de la ministre dans laquelle, aurélie Filippetti affirme "nous n’avons pas réellement besoin d’un nouvel établissement public, qui nécessiterait, en plus des ressources existantes, 50 millions d’euros. Ce n’est pas possible actuellement" à propos du CNM. La colère des producteurs réunie au sein du SNEP n’a pas été longue à se déclencher "les producteurs de musique tiennent à exprimer leur profonde consternation à la suite des déclarations de la Ministre de la Culture concernant l’abandon du projet de Centre National de la musique." Et d’ajouter sans prendre aucune pincettes, "en sacrifiant le CNM, qui avait pourtant fait l’objet d’un consensus au sein de toute la filière musicale, Madame Filippetti trahit sa propre parole, alors même qu’elle avait affirmé aux professionnels en juillet dernier vouloir soutenir cette initiative. La Ministre trahit également l’engagement de campagne du Président de la République, qui avait clairement affirmé son intention de poursuivre le chantier du CNM." Cette fois, pour le syndicat des majors, la coupe et pleine, et le président François Hollande doit s’expliquer sur le sujet. D’autant que la ministre s’est permis de rencontrer dernièrement les producteurs indépendants pour les assurer du renouvellement du crédit d’impôts, une mesure intéressante de soutien, mais très en dessous des capacités financières prévues pour le CNM.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 septembre 2012 à 19h28 | Politique

Aurélie Filippetti assassine le centre national de la musique Verouillé

La ministre de la Culture a accordé un entretien au Monde de dimanche. Hadopi, presse, audiovisuel public, musique, cinéma et budget sont au menu de cet interview-fleuve. Depuis sa prise de fonction Aurélie Filipetti ne cache pas sa désapprobation concernant la …

10 septembre 2012 à 17h07 | Politique
web

Aurélie Filippetti : « La culture est le disque dur de la politique » – Le Monde – Culture

A plusieurs reprises, la pendule du salon ministériel a rythmé les minutieuses explications...

A plusieurs reprises, la pendule du salon ministériel a rythmé les minutieuses explications de la ministre de la culture et de la communication. Il lui faut du temps pour exposer des choix difficiles. Confrontée à la crise économique "inouïe", selon ses mots, et à la perspective d'un budget en baisse, Aurélie Filippetti a reçu Le Monde, Rue de Valois, à Paris.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 septembre 2012 à 16h02 | Politique
6 septembre 2012

Mission Lescure : bidule Plus

La mission Lescure, dite « acte II de l’exception culturelle » est officiellement lancée. La lettre du ministère de la Culture et de la Communication confirme les craintes d’une opération d’enfumage et d’une véritable perte de temps. Rarement on aura vu accouchement …

06 septembre 2012 à 20h43 | Politique
4 septembre 2012
twitter

Aurélie Filippetti s’explique sur la presse et Internet

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 septembre 2012 à 17h24 | Politique