el

Google passe à un autre modèle de voiture autonome

Le marché de la voiture autonome n'en est qu'à ses premiers balbutiements. Apple,...

Le marché de la voiture autonome n'en est qu'à ses premiers balbutiements. Apple, Google, Tesla ont emprunté chacun des voies différentes. Le plus avancé sur ce chemin est certainement Tesla, qui fabrique des voitures. Et justement, si Apple vient d'annoncer se concentrer sur les systèmes embarqués, Google annonce la fin de la Firefly. La petite voiture globulaire laisse la place à d'autres projets, dont la Pacifica (voiture équipée aussi d'un système autonome de pilotage sur un châssis de Chrysler). La Firefly a servi de champ d'expérimentation a indiqué Waymo, la filiale d'Alphabet (Maison mère de Google). La suite pour Google est encore flou. Alphabet fait le ménage en ce moment dans ses projets. La plupart des produits du groupe sont au point mort ou soit arrêtés.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 juin 2017 à 16h15 | Robotic
13 juin 2017
urgent

Apple confirme pour la voiture autonome

Tim Cook a franchi la ligne jaune imposée depuis les premiers temps d'Apple...

Tim Cook a franchi la ligne jaune imposée depuis les premiers temps d'Apple : le secret. Le patron de la pomme vient en effet de confirmer à la presse que la firme travaillait bien sur un système destiné aux voitures. L'objectif est de rendre les voitures autonomes, mais pas de fabriquer de A à Z un véhicule, comme Google a voulu le faire avec la Google Car. Ce projet, nom de code Titan, aurait en effet été abandonné par Apple, selon les échos de la presse spécialisée. Interrogé par Bloomberg, le patron d'Apple s'est laissé aller à la confidence en expliquant qu'il s'agissait pour ses équipes de mettre au point « une technologie centrale que nous considérons comme très importante. Nous la voyons en quelque sorte comme la mère de tous les projets en intelligence artificielle. C'est probablement l'un des projets IA les plus complexes sur lesquels on peut travailler aujourd'hui ». La mère de tous les projets sur l'intelligence artificielle. Voilà, une parole forte qui restera certainement. Cependant, on ne peut s'empêcher de voir aussi dans cette sortie médiatique spectaculaire du patron d'apple, un contre feu allumé après la chute de son action provoquée par une rumeur concernant les modems des futurs iPhone 8. Tim Cook veut certainement rassurer les marchés en montrant qu'Apple est bien dans la course avec Tesla ou Google.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 juin 2017 à 19h06 | Robotic