urgent

L’Irma annonce la fin de l’Officiel de la Musique

L'Irma a annoncé ce soir la fin de l'Officiel de la musique, annuaire...

L'Irma a annoncé ce soir la fin de l'Officiel de la musique, annuaire de l'industrie musicale en version papier qui existait depuis 31 ans. Le centre d'information sur les musiques actuelles affirme être en train de "travailler à son repositionnement" suite au refus du ministère de la culture de les soutenir dans la mise en place d'un annuaire numérique.  Cette numérisation avait pourtant été annoncée il y a un an. Des prestataires avaient été recrutés et un prêt bancaire engagé mais le ministère a estimé que les risques pris étaient trop élevés et n'a pas donné suite. En l'absence de ce soutien, Le projet a du être abandonné. "Cela ne nous empêche pas de travailler", a affirmé Gilles Castagnac de l'Irma : nous serons présents au MaMA, nous continuons d'être actifs sur l'innovation dans la musique. Nous travaillons également sur nos guides, comme Le Guide de la Billeterie et Les Contrats de la Musique, best-seller de l'Irma avec 15000 exemplaires vendus, a déclaré Marie-Josée Sallabert. Cette dernière, employée historique de l'Irma, a été licenciée pour des "raisons financières", et reste prestataire pour des contrats ponctuels. "Nous allons arrêter de faire des nouveautés pour 2017 et attendre de voir dans quel sens évoluent nos missions", ajoutant : "2018 sera l'année d'une grande réflexion sur le travail d'édition de l'Irma".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2017 à 21h14 | So_cult’
el

BMG rachète les français de AXS

BMG Production Music vient de faire acquisition de la société française de production...

BMG Production Music vient de faire acquisition de la société française de production spécialisée dans les musiques pour les synchros publicitaires, la télévision et la musique de film, AXS Music. AXS Music va devenir BMG Production France. Le fondateur d'AXS, Axel Von Hueck devrait quitter la société après l'opération de rachat. C'est Jérôme Keff qui a quitté UMG pour rejoindre BMG qui prendra en main les opérations.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2017 à 18h55 | So_cult’
el

Universal Music France promet un « physique » en croissance

C'est la grande incertitude de cette année. Le début d'année du marché de...

C'est la grande incertitude de cette année. Le début d'année du marché de la musique montre un moment de faiblesse pour le streaming et surtout une baisse des ventes sur le physique. Cette dernière catégorie pèse lourd sur un marché qui n'a pas totalement achevé sa mue vers le numérique. Olivier Nusse, le patron d'UMG France, a promis lors de la convention de la major que le physique serait en progression cette année, grace, bien sur, aux différente sorties de sa maison. UMG France a en effet un calendrier de fin d'année chargé pour la France avec Nolwenn Leroy, Michel Sardou, Louane, un album de reprise de chansons de Johnny Hallyday, etc. Si la prédiction d'Olivier Nusse est juste, le marché français pourrait afficher une croissance aussi en 2017 après 2016.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2017 à 13h13 | So_cult’
11 septembre 2017
el

Les relations institutionnelles de l’audiovisuel français s’organisent

Gaumont, désormais producteur de séries, vient d'annoncer son arrivée dans l'Association de l'Industrie...

Gaumont, désormais producteur de séries, vient d'annoncer son arrivée dans l'Association de l'Industrie Audiovisuelle indépendante ("2AI"). L'organisation, créée en 2014, a déjà pour membres Federation Entertainment, Lagardère Studios, Groupe Elephant, Groupe AB et Troisième Oeil productions. Selon ses propres termes, 2AI est un "pôle de réflexion" qui "a fortement contribué à l'élaboration des récentes réformes qui ont eu lieu dans le secteur audiovisuel." Avec son nouveau membre très présent à l'international notamment grâce à la série Narcos diffusée sur Netflix, l'association prend une ampleur globale. Elle souhaite faire différentes propositions aux pouvoir publics afin notamment de "simplifier la règlementation pour lever les freins à la croissance du secteur" et de "favoriser la circulation des œoeuvres pour injecter de nouvelles recettes dans la chaîne de valeur."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 septembre 2017 à 19h16 | So_cult’
el

Canal Plus joue la carte de la détente

Le 14 septembre devrait avoir lieu l'audience dans l'affaire entre les sociétés d'auteur...

Le 14 septembre devrait avoir lieu l'audience dans l'affaire entre les sociétés d'auteur Canal Plus, comme nous l'avions indiqué. Une seconde audience est prévue le 12 octobre. Si les sociétés d'auteur, Sacem, SACD et SCAM agissent de concert sur le dossier Canal Plus, ce n'est pas le cas pour CanalSal ou encore les chaînes gratuites du groupe. Ce qui explique le morcellement de la procédure. Cependant, celle-ci pourrait être regroupée au 12 octobre prochain. Depuis la rentrée, la rumeur veut que l'audience du 14 soit reportée pour des raisons de procédure. En attendant, Canal Plus a versé 8 millions d'euros portant sur les droits perçus par la SACD pour le dernier trimestre 2016 et le premier semestre 2017 pour les chaînes Canal Plus et service à la demande, et  - la SACD avait annoncé être en mesure de payer les auteurs jusqu'à la mi-septembre -, a indiqué BFM TV. Les autres sociétés ont reçu aussi de l'argent comptant pour la fin 2016, mais le premier semestre 2017 reste impayé par la filiale de Vivendi.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 septembre 2017 à 16h55 | So_cult’
7 septembre 2017

La télé française s’exporte mieux grâce aux plateformes américaines Verouillé

L’exportation des programmes audiovisuels français se porte bien, avec une croissance de près de 32% entre 2015 et 2016. Ironie, cette avancée du soft power culturel français est portée en grande partie par le développement des plateformes de (s)VOD américaines telles …

07 septembre 2017 à 18h56 | So_cult’

Après Spotify, c’est au tour d’Apple de signer avec les majors Verouillé

Apple négocie avec les majors un assouplissement de la clef de réparation en sa faveur. Warner a signé, Sony devrait suivre. Spotify avait obtenu quelques aménagements dans ses accords avec les trois majors. La répartition des revenus avaient été revus …

07 septembre 2017 à 16h52 | So_cult’
5 septembre 2017
urgent

Code des usages de l’édition musicale : c’est pour bientôt

Le Code des Usages de l'édition musicale devrait être signé courant octobre sous...

Le Code des Usages de l'édition musicale devrait être signé courant octobre sous l'égide du ministère de la culture. Initialement prévue pour juillet dernier, cette signature est très attendue par le monde de l'édition musicale et par les auteurs-compositeurs. Le Code des Usages est le fruit d'un travail de longue haleine de toutes les parties prenantes, ainsi que des équipes de l’inspection générale des affaires culturelles du ministère de la culture, chapeauté par l'ancienne ministre Audrey Azoulay. Le Code de la Propriété Intellectuelle, dans des dispositions datant de 1957, fait référence aux "usages de la profession", mais ces usages n'avaient auparavant jamais fait l'objet d'une codification, si bien que les parties prenantes n'en avaient pas nécessairement la même interprétation. Le code des usages permettra notamment aux auteurs d'avoir des éléments objectifs sur lesquels fonder une requête en résiliation de contrat d'édition.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 septembre 2017 à 11h28 | So_cult’
urgent

Valerian fait une première victime chez EuropaCorp

Valerian connaît une second semaine difficile sur le marché chinois. Après l'échec aux...

Valerian connaît une second semaine difficile sur le marché chinois. Après l'échec aux Etats-Unis, et une performance moyenne en France pour un film dont le budget de production est de 197 millions d'euros (plus 100 millions pour le marketing, EuropaCorp avance 188 millions d'euros), le studio vient d'annoncer l'éviction de son directeur général délégué, Edouard de Vésinne. Officiellement, son départ est du à une incompatibilité entre son activité propre et son rôle chez EuropaCorp. Cependant, l'avenir du studio s'annonce difficile. Les marchés parient désormais sur une recapitalisation (l'action perd plus de 8% ce matin), certainement au profit de l'actionnaire chinois, Fundamental. Les analystes jugent en effet que l'échec de Valerian met un terme à l'éventure et éteint l'ambition de Luc Besson de construire une franchise autour de son héros, avec des pertes que la société ne pourra encaisser sans une augmentation de capital.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 septembre 2017 à 11h15 | So_cult’
4 septembre 2017
el

US : le fair use ne permet pas de modifier puis revendre des films

La doctrine américaine du "fair use" continue de fournir une jurisprudence vaste et...

La doctrine américaine du "fair use" continue de fournir une jurisprudence vaste et complexe venant éclaircir la légalité de pratiques qui vues d'Europe sont de simples violations de propriété intellectuelle. Dans un arrêt publié cet été, la cour d'appel du neuvième circuit a décidé que le fait de copier des DVD de films, de les expurger de leur contenu "choquant" ou "non conforme a certaines croyances religieuses" puis de les revendre sous forme numérique était illégal. L'affaire opposait Disney, Lucas Films, Century Fox et d'autres sociétés de production à la société VidAngel. Cette dernière avait invoqué qu'elle avait acheté légalement les DVD, et qu'elle avait donc le droit de les modifier pour les revendre, dans le cadre du "fair use". Il a fallu 36 pages à la Cour d'Appel pour démonter ces arguments, et donner raison aux producteurs. A noter, VidAngel existe encore sous forme d'application mobile (par exemple sur l'App Store d'Apple) qui, liée à des services de streaming comme HBO ou Netflix, permet d'expurger les gros mots et autres scènes considérées comme choquantes de films et programmes TV.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 septembre 2017 à 17h50 | So_cult’
31 août 2017
el

L’ARP répond à SFR

L'ARP ne pouvait rester sans réagir. Comme nous l'avons relaté, SFR refuse désormais...

L'ARP ne pouvait rester sans réagir. Comme nous l'avons relaté, SFR refuse désormais de signer un accord de financement avec le cinéma. SFR considère qu'il s'agit là d'une pratique d'un autre temps, selon les termes d'Alain Weill, le patron d'Altice Medias. L'ARP reprend au mot, Michel Combes le patron de SFR, après son interview dans Le Monde :"Les accords qui nous lient à nos partenaires audiovisuels sont absolument essentiels et permettent de financer et d’exposer la création française et européenne dans toute sa diversité, au service des spectateurs et d’un patrimoine en perpétuelle construction.
Cette « théorie bizarre », à laquelle fait référence le Directeur général d’Altice, a hissé le cinéma français aux premières places mondiales, alors que des cinématographies européennes jadis florissantes ont malheureusement des difficultés à survivre". Alain Weill devrait d'ailleurs être présent pour les Rencontres cinématographiques de Dijon prochaine. Là où l'an passé, Michel Combes avait assuré que SFR était prêt à discuter d'un accord avec le cinéma.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
31 août 2017 à 18h24 | So_cult’
el

Réforme du fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle : le Sacd se réjouit

Le Centre National du Cinéma (CNC) vient de réformer le fonds d'aide à...

Le Centre National du Cinéma (CNC) vient de réformer le fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle, créé en 2005 afin de soutenir l'émergence de "projets innovants". L'un des soucis posés par le fonds était le manque de clarté au sujet de la possibilité des auteurs d'obtenir des aides au concept ou des aides à l'écriture, ce deux étapes représentant deux niveaux de maturité des projets. La Sacd se réjouit que le CNC ait renforcé "la lisibilité et la clarté des dispositifs : les aides au concept et les aides à l’écriture seront précisément distinguées, permettant aux auteurs de pouvoir choisir de se présenter à l’un ou l’autre des guichets, en fonction de la maturité du projet." Chacune de ces aides est d'un montant inchangé de 7500 euros. Entre autres réformes, pour les projets prévoyant la collaboration de plusieurs auteurs, cette aide est désormais portée à 10000 euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
31 août 2017 à 16h49 | So_cult’
29 août 2017
web

«Game of Thrones»: Le final de la saison 7 bat tous les records d’audience – 20 Minutes – Média

Près de 90% des abonnés HBO regardent maintenant la série...

Près de 90% des abonnés HBO regardent maintenant la série...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 août 2017 à 17h00 | So_cult’

Altice, un « New Deal » pour la création Verouillé

Altice fait sa rentrée sur le terrain audiovisuel avec une chaîne et une stratégie inédite pour la création. Une nouvelle donne pour la production de longs métrages ou de séries. Pour cette rentrée il y avait foule pour la conférence …

29 août 2017 à 16h02 | So_cult’
25 juillet 2017

Cécile Despringre, SAA « Les plateformes n’ont pas besoin de spolier les auteurs pour assurer leur développement » Verouillé

Cécile Despringre dirige la Société des Auteurs de l’Audiovisuel (SAA) depuis sa création en 2009. Basée à Bruxelles, la SAA regroupe les sociétés européennes de réalisateurs et scénaristes, et notamment la Sacd et la Scam. Depuis l’annonce d’un projet de …

25 juillet 2017 à 16h01 | So_cult’
24 juillet 2017
el

Valerian, le flop US, mais pas de drame

C'est le film le plus cher jamais réalisé par Luc Besson (180 millions...

C'est le film le plus cher jamais réalisé par Luc Besson (180 millions d'euros) et les premiers chiffres du box office américain ne prêtent pas à l'optimisme. Le film arrive cinquième, loin derrière Dunkerque de Christopher Nolan, avec seulement 17 millions de dollars de recettes. Europa Corp a déjà annoncé lors de sa dernière communication financière une perte de 120 millions d'euros, avec l'espoir de retrouver la croissance avec Valerian. Le film sort mercredi en France. L'action a été chahutée, le titre Europa Corp a perdu 7%. Pourtant selon des cabinets d'analyses comme Gilbert Dupont, "à ce stade, il est encore difficile de présager du succès mondial de Valerian. Le film ne devrait pas être pénalisé en Europe par la sortie des gros blockbusters".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 juillet 2017 à 20h10 | So_cult’
el

Réouverture des négociations sur la rémunération

La musique est tout sauf un long fleuve tranquille. Depuis des années, les...

La musique est tout sauf un long fleuve tranquille. Depuis des années, les différentes parties débattent du partage de la valeur. L'émergence du numérique n'a fait que renfrocer encore d'avantage les antagonismes des protagonistes. L'Etat a souhaité mettre de l'ordre en proposant différentes études et dernièrement, la tutelle s'est effacée pour laisser les syndicats négocier. Malheureusement, le résultat n'a pas été à la hauteur des attentes, et l'Adami vient de faire un communiquer annonçant que la "négociation entre syndicats d'artistes et de producteurs relative à la rémunération minimale garantie aux artistes sur le stremaing" avait repris. Alors même qu'un accord récent avait été salué par une partie de la profession, mais boudé par la plupart des syndicats. L'adami demande que le tuax passe de 11-13% à 18,45%  net à l'issue de 9 mois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 juillet 2017 à 19h50 | So_cult’
18 juillet 2017
urgent

Canal Plus : première assignation de 23 millions d’euros

L'assignation des sociétés d'auteur vient enfin d'être transmise à Canal Plus. ElectronLibre a...

L'assignation des sociétés d'auteur vient enfin d'être transmise à Canal Plus. ElectronLibre a pu consulter le document rédigé par l'avocat de la Sacem, la SACD, la Scam et la SDRM. La somme exigée s'élève à 23 086 021,80 millions d'euros au titre de deux trimestres : quatrième de 2016 et premier de 2017. Les plaignants demandent une astreinte de 5000 euros par jour de retard. L'audience est prévue pour le 14 septembre prochain. Une seconde procédure est intentée pour les chaînes Canalsat et C8, avec un rendez-vous devant le juge le 12 octobre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 juillet 2017 à 19h04 | So_cult’
web

Beyoncé is the world’s highest-paid musician—but only a fraction comes from the music itself – Quartz

The highest-paid musician in the world in 2015 was Taylor Swift—who made the...

The highest-paid musician in the world in 2015 was Taylor Swift—who made the bulk of her money not from album sales or streams, but from…

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 juillet 2017 à 18h00 | So_cult’
web

Article: Streaming's Share of UK Music Business Still Rising – eMarketer

Music streaming continues to drive the UK music market, with streaming equivalent album...

Music streaming continues to drive the UK music market, with streaming equivalent album sales largely responsible for a double-digit increase in overall album sales in 2017’s first half...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 juillet 2017 à 17h36 | So_cult’
13 juillet 2017
el

Affaire Canal plus : audience le 12 octobre

Après la date de l'audience pour la chaine Canal Plus, le TGI de...

Après la date de l'audience pour la chaine Canal Plus, le TGI de Nanterre a fixé celle concernant CanalSat, en attendant l'assignation pour la chaine C8. Cette fois les sociétés d'auteur pourront être entendues par le juge le 12 octobre prochain. Rappelons que ces représentants des auteurs demandent le paiement d'un arriéré sur les oeuvres exploitées par le groupe Canal Plus.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 juillet 2017 à 18h48 | So_cult’
12 juillet 2017

Affaire Canal Plus, audience le 14 septembre Verouillé

Représentants des ayants-droit et Canal Plus ont rendez-vous le 14 septembre prochain devant le juge. Le dossier avance au tribunal de grande instance de Nanterre. Deux procédures sont en cours. La première concerne la chaine Canal Plus, et une deuxième …

12 juillet 2017 à 17h15 | So_cult’

Google rencontre enfin les créateurs d’images Verouillé

Après plusieurs années où – malgré l’urgence qu’ils dénonçaient – ils n’obtenaient rien, les créateurs d’images remontent la pente : Google accepte enfin de les rencontrer pour revoir le fonctionnement de Google Images, et la Commission européenne a affirmé qu’elle …

12 juillet 2017 à 12h09 | So_cult’
11 juillet 2017
el

Deniz Gamze Ergüven présidente des rencontres de Dijon

Les Cinéastes de L’ARP viennent d'annoncer que les prochaines Rencontres Cinématographiques de L’ARP,...

Les Cinéastes de L’ARP viennent d'annoncer que les prochaines Rencontres Cinématographiques de L’ARP, qui se tiendront du jeudi 12 au samedi 14 octobre 2017 à Dijon, seront présidées par la cinéaste Deniz Gamze Ergüven. En 2015, son premier long métrage, Mustang, coproduction germano-franco-turque-qatari, est notamment récompensé de quatre Césars, du Prix LUX du Parlement européen, et représente la France pour l’Oscar du Meilleur film étranger.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 juillet 2017 à 19h20 | So_cult’
el

Spotify signe avec Sony Music

Spotify vient de conforter sa position sur le marché de la musique en...

Spotify vient de conforter sa position sur le marché de la musique en renouvelant son accord avec Sony Music, annonce Billboard. Sony Music est donc la seconde major à renouer avec le leader du streaming après UMG. L'information a été confirmée par Variety. L'annonce officielle devrait intervenir dans les prochaines semaines. Les grandes lignes de cet accord sont connues. L'accord est proche de celui signé avec UMG, avec l'introduction du concept de "windowing" qui permet à la major d'imposer des albums uniquement sur la partie payante de Spotify. Désormais, il manque encore Warner Music.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 juillet 2017 à 18h41 | So_cult’
el

Value gap : l’intergroupe « industries culturelles et créatives » du Parlement européen se réjouit

L'intergroupe industries culturelles et créatives du Parlement européen, co-présidé par l'allemand Christian Ehler...

L'intergroupe industries culturelles et créatives du Parlement européen, co-présidé par l'allemand Christian Ehler et la française Pervenche Bérès, se réjouit des votes d'aujourd'hui en commissions marché intérieur et culture. Ces votes, qui acceptent la rémunération des auteurs et l'obligation de négocier des licences pour les plateformes, sont aussi le résultat de leur travail : "au cours des derniers mois, nous avons essayé de convaincre nos collègue de différents groupes politiques et commission que les pratiques de nombre de plateformes en ligne portaient un préjudice sérieux à la chaine de valeur de la culture. Trop souvent, les plateformes réalisent des profits grâce à des contenus qu'elles n'ont pas crée et pour lesquels elles n'ont pas signé accords de licences (...). Ne l'oublions pas : aucune plateforme (et aucun marché unique du numérique) ne pourrait exister sans les oeuvres fournies par les créateurs ! Aujourd'hui, nous sommes très heureux de constater que de nombreux membres des commission ITRE et CULT sont d'accord avec nous sur ce thème important."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 juillet 2017 à 17h18 | So_cult’
urgent

Parlement européen : deux votes importants pour résoudre le transfert de la valeur

La porte est désormais ouverte à ce que redoutaient les GAFAs, et surtout...

La porte est désormais ouverte à ce que redoutaient les GAFAs, et surtout Google : l'obligation pour les plateformes "gratuites" de signer des contrats de licence avec les titulaires de droits d'auteurs et leurs représentants. Les commissions culture et marché intérieur du parlement européen votaient aujourd'hui leurs rapports respectifs sur la proposition de directive droit d'auteur de la Commission européenne. Elles ont toutes deux confirmé - et précisé - la proposition de la Commission d'imposer une obligation de négociation de licences aux plateformes proposant une grande quantité de contenu protégé par le droit d'auteur. A présent, il n'existe aucune obligation de négocier des licences pour les plateformes proposant du user generated content comme YouTube ou Facebook, or, ces contenus appartiennent très souvent à des ayants-droits qui n'on pas donné d'autorisation à la plateforme de les diffuser. Cela crée, disent les ayants-droits depuis plusieurs années, un "transfert de la valeur" des oeuvres en question vers les plateformes, qui ne sont pas obligées de payer les ayants-droits pour les diffuser et qui, quand elles le font, peuvent choisir le prix et les modalités de transparence ou non des données reliées à l'usage de l'oeuvre. Le Gesac, qui représentent les sociétés d'auteurs européennes, se réjouit : "le Parlement lance un message fort : plus de comportements parasites des plateformes proposant du contenu chargé par leurs utilisateurs."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 juillet 2017 à 14h05 | So_cult’
7 juillet 2017

Un accord de transparence pour le cinéma Verouillé

Le cinéma a signé un accord sur la transparence. Le cinéma d’animation est maintenant concerné, ainsi que les artistes. Dans le cadre de la loi, les représentants du cinéma ont signé des accords généraux sur les règles de transparence entre producteurs …

07 juillet 2017 à 18h25 | So_cult’
6 juillet 2017
urgent

Canal Plus fait monter la pression et menace les sociétés d’auteur

La stratégie du groupe Canal Plus se déroule comme attendu. Nous avions indiqué...

La stratégie du groupe Canal Plus se déroule comme attendu. Nous avions indiqué le 19 juin dernier que la direction du groupe s'apprêtait à jouer la carte de la menace, et c'est désormais une réalité. Dans un communiqué en forme de déclaration de guerre, la direction du groupe indique : "Les discussions entamées avec les sociétés d’auteurs s’inscrivent dans ce cadre. CANAL+ paiera les ayants droit sur la base des œuvres de leur répertoire qu’il diffuse. En revanche, CANAL+ s’interroge sur l’opportunité de diligenter des audits précis et exhaustifs sur ces organismes de collecte pour s'assurer que les auteurs récupèrent bien l'intégralité des sommes qui leur sont dues"! Nous avions écrit le 19 juin dernier : "Le groupe dirigé par Maxime Saada espère aussi se mettre les auteurs de son côté en prétextant bientôt publiquement que les SPRD prennent trop de frais de gestion..." en prenant soin d'y ajouter la réponse "Un raisonnement qui ne tient plus depuis que ces SPRD ont justement travaillé sur l'optimisation et l'efficacité : par exemple la Sacem affiche 10% de frais sur les droits audiovisuels".

Enfin, Canal Plus semble indiquer que des versements vont être réalisés mais sous condition. La chaine paiera les droits des oeuvres effectivement diffusées. Ce qui ne devait pas suffire pour les SPRD, puisque cet arrangement est hors contrat.

Le texte complet de la direction de Canal Plus

"Avec 800 millions d’euros de contributions annuelles dont 330 millions d’euros d’investissements directs dans le cinéma et l’audiovisuel, CANAL+ est le premier financeur de la création en France. A ce titre, le soutien du Groupe aux auteurs ne saurait être contesté.

 

Cependant, la première priorité de CANAL+ est d'offrir à ses clients des contenus de qualité au meilleur prix. Pour ce faire, la direction de CANAL+ se doit de passer en revue l'ensemble de ses dépenses. Ce travail a amené à mettre fin à un certain nombre d’abus qui grevaient son équilibre financier. Ceci permet aussi de pérenniser sa contribution à la bonne santé de la filière culturelle et de l’écosystème de la création nationale.

 

Les discussions entamées avec les sociétés d’auteurs s’inscrivent dans ce cadre. CANAL+ paiera les ayants droit sur la base des œuvres de leur répertoire qu’il diffuse. En revanche, CANAL+ s’interroge sur l’opportunité de diligenter des audits précis et exhaustifs sur ces organismes de collecte pour s'assurer que les auteurs récupèrent bien l'intégralité des sommes qui leur sont dues.

 

CANAL+ compte continuer à financer et promouvoir les auteurs et espère trouver un accord avec les sociétés de collecte."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 juillet 2017 à 20h12 | So_cult’
5 juillet 2017

Les auteurs de musique pour la télévision menacent de retirer leurs oeuvres de Canal Plus Verouillé

Alors qu’une assignation en justice des organismes de gestion collective est sur le point de tomber contre Canal+ pour défaut de paiement des droits d’auteur, les auteurs-compositeurs menacent d’interdire à la chaine d’utiliser leurs oeuvres pour l’avenir. Or ces oeuvres …

05 juillet 2017 à 15h51 | So_cult’