el

Twitter: un algorithme pour faire le tri

Twitter deviendrait-il un Facebook bis? C’est ce que l'on pourrait croire au vu d'une des dernières...

Twitter deviendrait-il un Facebook bis? C’est ce que l'on pourrait croire au vu d'une des dernières annonces du réseau de micro-blogging, décortiquée par le blog Arobasenet, puisqu'un algorithme devrait être mis en place à partir du 20 février pour filtrer les tweets qui s'affichent sur pour les développeurs qui accèdent au service via l'API de streaming. Une sorte de "edge rank" familier aux internautes habitués de Facebook, et qui devrait surtout faire le bonheur des annonceurs, puisqu'il s'accompagne de nouvelles possibilités de tri et de filtrage à la main parmi les messages envoyés par les twittos. Les mini messages seront ainsi notés pour leur intérêt, "nul", "bas" ou "moyen", le réseau se réservant le droit d'ajouter par la suite une notation "élevé", peut-être pour les tweets les plus repris? On ne sait pas au juste comment seront déterminés les tweets les plus pertinents. En voyant passer la nouvelle et notamment l'interprétation, erronée, du blogueur Arobasenet, certains espéraient voir une diminution du "bruit" sur le réseau social, et d'autres craignaient déjà un nettoyage par le vide ou la mise en avant des contenus postés par des poids-lourds du réseau à l'oiseau bleu, et dont l'intérêt n'est parfois que très relatif par rapport à celui des plus petits comptes. Il n'en sera rien, puisque cette fonctionnalité est donc destinée aux seuls développeurs  et ne changera rien à la lecture des timelines des utilisateurs. On sait néanmoins que la langue d'utilisation ainsi que la géolocalisation devraient entrer en compte pour classer les tweets, des critères pas nécessairement pertinents, puisque bon nombre d'utilisateurs francophones, par exemple,  utilisent la version anglaise du site. Ceci dit, le niveau de filtrage peut être réglé sur "aucun", il n'y a donc pas lieu de crier à la censure pour le moment.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 février 2013 à 10h42 | Web 1,2,3
12 février 2013
el

Netflix et Dreamworks font équipe

Netflix n'a pas entièrement convaincu. L'appétence pour ce service de video à la...

Netflix n'a pas entièrement convaincu. L'appétence pour ce service de video à la demande par abonnement se heurte un écueil de taille : la fraicheur du catalogue proposé. la SVOD est la dernière des fenêtres de la chronologie des médias. Netflix a bien compris le problème et tente depuis de créer des produits originaux pour ses abonnements ! Dernier projet en date, la création avec le studio Dreamworks d'une série originale autour d'un escargot doué de pouvoirs d'accélération extraordinaire, tiré du film en préparation "Turbo".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 février 2013 à 19h46 | Web 1,2,3
el

Twitter et American Express partenaires pour le paiement par hashtag

Le réseau social à l'oiseau bleu s'offre une nouvelle source de revenus et...

Le réseau social à l'oiseau bleu s'offre une nouvelle source de revenus et annonce un partenariat avec American Express afin d'effectuer des achats en ligne grâce aux hashtags . Une fois leurs coordonnées bancaires enregistrées sur un site dédié, les utilisateurs de Twitter pourront envoyer un message contenant un mot-dièse correspondant au produit désiré. AmEx se charge alors de leur renvoyer un mot clé de confirmation qu'ils devront publier dans les 15 minutes suivantes. Lancé lundi, ce service ne proposait pour commencer que l'achat d'une carte cadeau American Express, mais la liste des biens disponibles devrait s'allonger sous peu avec l'arrivée de la Kindle Fire, de la XBox360 ou encore d'un appareil photo Sony comme l'explique le communiqué d'AmEx. Avec plus de 200 millions d'utilisateurs actifs, Twitter ouvre donc la porte à une nouvelle forme de commerce social.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 février 2013 à 9h29 | Web 1,2,3
el

Facebook vendeur de billetterie?

Selon le site All Facebook, un bouton "acheter des places" serait apparu sur les...

Selon le site All Facebook, un bouton "acheter des places" serait apparu sur les pages de certains évènements Facebook, ouvrant la voie à de multiples supputations quant à l'intention du réseau social de se lancer dans la billetterie évènementielle. Blink, un site israélien a ainsi réalisé cette capture d'écran :

De son côté, le site The Next Web s'est penché sur le code, et il semble bien que Facebook prévoie d'intégrer le bouton ou l’option "acheter des places" comme une nouvelle fonctionnalité que les organisateurs d'évènements pourront ajouter sur la page du spectacle promu. Il semblerait qu'en dehors d'Israël, on puisse déjà voir ce nouveau bouton aux Pays-Bas, avec l'affichage de la proposition "acheter des places" lorsqu'on confirme sa venue à un évènement. Etant donné que Facebook dispose déjà de solutions de paiement, il est bien possible que le site de Mark Zuckerberg décide sous peu de donner du fil à retordre aux acteurs classique de billetterie.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 février 2013 à 9h18 | Web 1,2,3
8 février 2013
el

Une députée UMP veut mettre les antennes-relais à distance

Mercredi 6 février, la députée UMP Valérie Boyer a déposé une proposition de...

Mercredi 6 février, la députée UMP Valérie Boyer a déposé une proposition de loi pour augmenter à 300 mètres la distance légale obligatoire entre les antennes-relais des bâtiments d'habitation et des établissements sensibles, c’est-à-dire abritant des populations fragiles (crèches, hôpitaux, maisons de retraite…). En ville, la distance légale actuelle vis-à-vis de ces établissements est de 100 mètres. Si effets il y a sur l’organisme des ondes électro-magnétiques de ces antennes, ils sont encore mal connus. Mais la multiplication d’études scientifiques contradictoires inquiète suffisamment la population pour invoquer le principe de précaution. Fin janvier 2013, les élus EELV avaient déjà déposé une proposition de loi pour encadrer les ondes électromagnétique, mais le texte avait été écarté en séance plénière

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 février 2013 à 18h49 | Web 1,2,3
el

Orange marche sur des œufs avec l’arrivée de son OCS sur Dailymotion

Depuis janvier 2013, le groupe Orange détient la totalité du capital de Dailymotion....

Depuis janvier 2013, le groupe Orange détient la totalité du capital de Dailymotion. Jean-paul Cottet, directeur exécutif chargé du marketing et de l’innovation chez Orange, l’a confirmé dans un entretien accordé à Edition Multimé[email protected] Le groupe Orange recherche cependant un partenaire pour étendre le service de la plateforme vidéo hors de France et s’implanter sur le marché américain. La distribution d’OCS (dont le service de vidéo à la demande payée à l’acte) est « bien prévue sur Dailymotion » selon Orange, mais les négociations avec les ayants-droit n’ont pas encore abouti. OCS est un bouquet qui contient prioritairement des films et des séries TV comme Game of Throne. Quelques épisodes payants avaient déjà été diffusés sur Dailymotion en décembre dernier.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 février 2013 à 18h01 | Web 1,2,3
7 février 2013
el

Un nouveau CEO pour Mega

La nouvelle plateforme de Kim Dotcom a un nouveau patron en la personne...

La nouvelle plateforme de Kim Dotcom a un nouveau patron en la personne de Vikram Kumar un entrepreneur et défenseur d'un Internet "ouvert". Celui-ci remplacera donc dès le 11 février Tony Lentino, qui occupait le poste par intérim. Avant d'accepter le poste, avec quelques réticences quant aux risque de la positions selon lui, Vikram Kumar était à la tête de InternetNZ, une association qui promeut l'Internet "libre" en Nouvelle Zélande et gère les noms de domaine en .nz. Depuis son lancement le 20 janvier, Mega a rassemblé 2 millions d'utilisateurs et hébergerait déjà quelque 50 millions de fichiers. La plateforme vit sur la notoriété un peu douteuse de Kim Dotcom qui attend toujours son procès concernant les précédents sites MegaUpload et consorts mais se défend des accusations de promotion du piratage qui ont déjà été nombreuses. D'autre part, la somme de 10 000 euros a été offertes aux hackers qui parviendraient à trouver des failles ou bugs sur le site.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 février 2013 à 14h55 | Web 1,2,3
6 février 2013
el

Dailymotion se lance dans les films indépendants en VOD

Dailymotion élargit son offre VOD (vidéo à la demande). Avec son dernier service...

Dailymotion élargit son offre VOD (vidéo à la demande). Avec son dernier service I love Mondays lancé lundi dernier, Dailymotion souhaite créer une "initiative concrète" pour développer l'offre légale sur internet. En partenariat avec Eyes On Film, organisme de promotion des premiers films, la plateforme propose tous les premiers lundi du mois un film indépendant. Le long-métrage est disponible gratuitement entre 18 heures et minuit. Hors de cette plage horaire, le service VOD de Dailymotion facture le premier film 3,99€ et les suivants 1,99€. Lundi dernier, la plateforme proposait All That I Love, du polonais Jacek Borcuch. Réalisé en 2009, ce film a été nommé aux Oscars en 2010. Au total, 12 films sont prévus jusqu'en janvier 2014. Programmé pour le 4 mars, le prochain film sera Pavee Lackeen de Perry Ogden.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 février 2013 à 16h53 | Web 1,2,3
4 février 2013
el

Transparency sur Dailymotion

Dailymotion vient de signer avec Transparency. Il s'agit d'une société qui permet aux...

Dailymotion vient de signer avec Transparency. Il s'agit d'une société qui permet aux ayants droit d'avoir des chiffres indépendants concernant l'utilisation et l'exposition de leurs oeuvres sur la plateforme de streaming. Cette activité de "tiers de confiance" dans le numérique est en plein développement. Elle s'appuie sur une utilisation concertée des données, ce qui a manqué justement dernièrement entre la Sacem et Youtube. L'accord avec Transparency porte sur la chaîne musique de Dailymotion.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 15h38 | Web 1,2,3
1 février 2013
el

Antitrust : Google se joue de l’Europe

Récemment sorti quasiment indemne de l’enquête de la FCC sur ses pratiques anticoncurrentielles aux Etats-Unis,...

Récemment sorti quasiment indemne de l’enquête de la FCC sur ses pratiques anticoncurrentielles aux Etats-Unis, il semblerait que Google en ait tiré une certaine confiance dans la procédure similaire menée par l'Europe. En effet, selon AllThingsD, le géant de la recherche aurait attendu la toute dernière minute pour remettre à Joaquin Almunia, vice-président de la Commission et commissaire à la Concurrence, des propositions que celui-ci attendait depuis des mois. Accusé, une fois encore, de favoriser ses propres services par différents biais, Google fait donc montre d'une certaine morgue face à des autorités communautaires qui auront du mal à obtenir plus de concessions que leurs homologues d'Outre Atlantique selon les sources citées par AllThingsD. Ni Google ni la Commission européenne n'ont pour l'instant commenté cette information, et il faudra encore attendre pour connaître les propositions remises par Google à l'Europe.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 10h02 | Web 1,2,3
31 janvier 2013
el

Facebook se prépare un avenir meilleur sur mobile

A l'annonce des résultats du plus grand réseau social au monde hier soir,...

A l'annonce des résultats du plus grand réseau social au monde hier soir, le cours de l'action a chuté de 5% avant de remonter tranquillement pour enregistrer à la clôture un léger mieux, avec une baisse de "seulement" 3,8%. Pourtant Facebook, dont les premiers mois post-IPO ont fait figure d'avertissement pour les autres géants du secteur tant ils ont été catastrophiques, est plutôt en bonne voie si l'on considère les résultats du quatrième trimestres 2012. Pour se redresser, le réseau de Mark Zuckerberg a largement misé sur le mobile, et lourdement investi, ce qui se reflète dans une baisse des bénéfices mais une hausse du chiffre d'affaires. Ainsi, pour la dernière partie de l'année 2012, Facebook enregistre une hausse de 40% de son CA, à 1,59 milliards de dollars tandis que les bénéfices chutent de 79% à 64 millions de dollars. Mais la croissance dans le secteur du mobile est extrêmement forte comme le souligne Zuckerberg puisque la publicité sur mobile représente 23% des revenus publicitaires au quatrième trimestre, contre 14% sur les trois mois précédents. Pas étonnant quand on sait que le nombre d'utilisateurs accédant à Facebook via un terminal mobile enregistré fin décembre était de 680 millions, soit 57% de plus que l'année d'avant. D'autre part, le lancement du Graph Search ainsi que de nouveaux formats a contribué à attirer les annonceurs. Autant d'investissements qui devraient, Facebook l'espère, s'avérer payants et notamment sur les prochains mois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
31 janvier 2013 à 10h03 | Web 1,2,3
28 janvier 2013
el

Twitter de plus en plus rentable, valorisé à 9 milliards de dollars

On apprenait vendredi par Reuters que la société Blackrock, numéro un mondial de...

On apprenait vendredi par Reuters que la société Blackrock, numéro un mondial de la gestion d'actifs, avait injecté 80 millions de dollars dans le réseau de micro-blogging Twitter, portant ainsi sa valorisation à plus de 9 milliards de dollars (soit 6,7 milliards d'euros). Selon Reuters, il ne s'agit pas de lever des "capitaux frais", puisque Blackrock achètera "directement des titres auprès de salariés de Twitter désireux de solder leur participation et leurs options." Début janvier, Twitter était même (officieusement) valorisé à 11 milliards de dollars! La compagnie, qui repousse pour l'instant l'entrée en Bourse (jusqu'à 2014?), est en effet florissante, comme l'a démontré sa toute récente annonce de développement de son marché publicitaire au Moyen Orient et en Afrique du Nord, des régions où le nombre d'utilisateurs a triplé en un an. Reste que la prudence du CEO Dick Costolo semble plutôt raisonnable au vu du flop en Bourse de Facebook, qui aurait peut-être du consolider son business model avant de se lancer, une option que semble donc favoriser Twitter. Certains observateurs notent que la valorisation de Twitter connaît une croissance au ralenti puisque le réseau social était estimé à 8,4 milliards en 2011 lorsque le Prince saoudien Alwaleed bin Talal y a pris une part stratégique. Mais peut-être faut-il y voir le signe d'un dégonflement de la bulle "social", qui pourrait éviter que celle-ci n'éclate pour de bon.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 janvier 2013 à 10h13 | Web 1,2,3
25 janvier 2013
el

Orange à 100% dans Dailymotion

L'option a été levée. Orange détient officiellement 100% du portail Dailymotion. L'opérateur avait...

L'option a été levée. Orange détient officiellement 100% du portail Dailymotion. L'opérateur avait pris 49% pour 66 millions d'euros il y a deux ans, et se gardait la possibilité de monter au capital seul ou avec des partenaires. Orange a confirmé officiellement une information du site JDNet. Selon ce dernier la transaction c'est réalisée sur une valorisation d'environ 100 millions d'euros de Dailymotion. Le portail est consulté par 115 millions d'internautes par mois et délivre 2,5 milliards de vidéos !

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 janvier 2013 à 17h08 | Web 1,2,3
24 janvier 2013
el

Fin de la prise de bec entre Twitter et les associations anti-racisme

C'est la première condamnation en droit français pour Twitter. Ce jeudi, le tribunal...

C'est la première condamnation en droit français pour Twitter. Ce jeudi, le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a tranché. Le site de micro-blogs américain devra communiquer les données personnelles permettant l'identification des auteurs de tweets racistes ou antisémites. Twitter avait été assigné en référé (procédure d'urgence) par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), vite rejointe par SOS racisme, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) et le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples). L'UEJF avait protesté la première en octobre 2012, après la diffusion de tweets reprenant les mots-clef #unbonjuif et #unjuifmort. D'autres hashtags vénéneux comme #simafilleramèneunnoir avaient ensuite fait leur apparition. Pour calmer les esprits, Twitter avait accepté de retirer les tweets litigieux. Mais le 8 janvier dernier, le groupe américain s'était prévalu de sa dépendance vis-à-vis de la justice américaine pour rejeter la compétence du juge des référés dans cette affaire. Quoi qu'il en soit, les associations ont l'intention de tout mettre en oeuvre pour traîner à leur tour devant les tribunaux les twittos responsables des tweets incriminés.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 janvier 2013 à 16h37 | Web 1,2,3
el

Mega vs Gema

Le FBI ne serait pas le seul à avoir Kim Dotcom dans le...

Le FBI ne serait pas le seul à avoir Kim Dotcom dans le collimateur. Le fondateur de MegaUpload doit aussi parfois affronter d'autres adversaires comme la GEMA en Allemagne, comprenez la société allemande des auteurs, l'équivalent de la Sacem. Sur Twitter, Kim DotCom s'offusque et dénonce un abus de pouvoir. Il accuse la GEMA d’être à l’origine d’une requête en violation de copyright contre la vidéo diffusée sur YouTube de lancement de Mega, son nouveau site de stockage de fichiers en ligne. Cette nouvelle polémique est une aubaine pour la promotion de Mega, dont le lancement avait connu quelques ratés, notamment en raison du sous-dimensionnement de l’infrastructure par rapport au pic de trafic du début.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 janvier 2013 à 16h32 | Web 1,2,3
22 janvier 2013
el

Netflix éponge ses pertes avant de s’attaquer au marché français

Fin des spéculations sur le lancement en France de Netflix au premier trimestre...

Fin des spéculations sur le lancement en France de Netflix au premier trimestre 2013. Netflix est à la tête du secteur des films en flux continu sur Internet (SVOD) aux Etats-Unis. Ce mardi, Netflix a annoncé dans une lettre à ses actionnaires qu'elle commencerait par réduire ses pertes à l'international avant de s'implanter davantage sur le marché européen. Si la société est présente dans 4 grandes zones en dehors de l'Amérique du Nord, ses pertes à l'international se chiffraient fin septembre à 92 millions de dollars. Netflix revendique 4,31 millions d’abonnés en Europe, pour 78 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel. D'ici à la fin de l'année, le groupe prévoit un nombre d’abonnés compris entre 5,2 et 5,9 millions, pour un chiffre d'affaire entre 90 et 100 millions de dollars. Dans l'hexagone, l'arrivée de la Home de Netflix et de ses programmes « premium » à moins de 8 euros par mois  devrait encore prendre de longs mois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 janvier 2013 à 19h27 | Web 1,2,3
el

Couacs comptables pour Twitter

Twitter est dans le colimateur des autorités britanniques, selon Sky News. Après le...

Twitter est dans le colimateur des autorités britanniques, selon Sky News. Après le rachat de sa nouvelle filière Tweetdeck, le 25 mai 2011 (pour 40 millions de dollars), le réseau social aurait négligé de remettre en temps voulu les formulaires administratifs validant la transaction à la Compagnie House, l'autorité de gestion des données d'entreprises. L'oubli date de septembre dernier, mais plus étonnant, la date butoir a été de nouveau ratée en décembre. La raison exacte de cette série de fausses notes reste inconnue, Twitter n'ayant pas souhaité s'exprimer. Le réseau social a déjà écopé d'une amende de 750 livres sterling. Elle pourrait être doublée si Twitter ne déposait pas ses comptes à la Companies House rapidement. Avant que l'affaire ne se termine au tribunal, il reste un peu moins de trois mois àTwitter pour corriger le tir, sans quoi il risquerait d'être radié du registre des sociétés commerciales outre-Manche.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 janvier 2013 à 18h25 | Web 1,2,3
el

SFR « n’a jamais été à vendre »…

Vivendi aurait enfin une position définitive sur SFR ? Stéphane Roussel, le dernier Pdg...

Vivendi aurait enfin une position définitive sur SFR ? Stéphane Roussel, le dernier Pdg en date l'affirme, SFR "n'a jamais été à vendre", au mieux, "La seule chose qui soit envisageable, c'est le partage des moyens techniques sur une partie du réseau". Selon la presse de ces derniers mois, Vivendi cherchait une solution pour le plus lucratif de ses actifs, mis en danger depuis le lancement de Free Mobile. Si l'on en croit ces articles, SFR aurait été en discussion avec son nouvel ennemi, mais aussi avec Bouygues Télécom et d'autres opérateurs pour une éventuelle fusion, un scénario démenti également par Stéphane Roussel dans une interview au Parisien. L'offensive est donc la stratégie adopté par Vivendi, en attendant certainement que les offres de rachat soient d'un niveau financier acceptable. SFR remonte donc les capacités en terme de data de ses forfaits Red, et en profite pour baisser les tarifs.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 janvier 2013 à 11h44 | Web 1,2,3
21 janvier 2013
el

L’Arcep tance Free pour le AdGate

Free permet de nouveau à ses usagers de bloquer la publicité, mais volontairement...

Free permet de nouveau à ses usagers de bloquer la publicité, mais volontairement cette fois. Ce lundi, l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) attaque l’opérateur pour violation de la neutralité du net, révèle le blog Tic & Net. Le gendarme des télécoms reproche à Free de ne pas avoir bien informé les consommateurs sur l’évolution de son option adblock. Selon la définition de la neutralité de la toile par l’ARCEP, « les utilisateurs seuls doivent pouvoir actionner le dispositif [de filtrage], en étant informés de son fonctionnement et avec la possibilité de l’interrompre quand ils le souhaitent ». Les échanges se poursuivent par courriers interposés. L’ARCEP surveille aussi de près la croissance de l’utilisation de la bande passante. Le 4 janvier dernier, Fleur Pellerin, ministre à l’économie numérique, évoquait l’hypothèse de mettre à contribution les plus gros utilisateurs de bande passante (Sites et gros prestataires de service internet) pour financer le développement des infrastructures.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 janvier 2013 à 12h30 | Web 1,2,3
18 janvier 2013
el

Rapport Colin & Collin : une taxe sur les données collectées sur les utilisateurs (màj : rapport officiel)

Le gouvernement veut obliger les géants du net (Google, Microsoft, Facebook, eBay Yahoo,...

Le gouvernement veut obliger les géants du net (Google, Microsoft, Facebook, eBay Yahoo, Amazon, etc.) à payer des impôts en France. Il a donc commandé un rapport (qui vient d'être mis en ligne) à Pierre Colin et Nicolas Collin sur la fiscalité de l'économie numérique. Après Télérama et Owni, c'est le quotidien les Echos qui confirme que les deux rapporteurs vont proposer la taxation des données collectées sur les utilisateurs - sur le modèle proposé par les spécialistes américains dit de la "smart disclosure". Selon le quotidien économique, le gouvernement pourrait légiférer dès la fin de l'année dans le cadre du projet de loi de Finances 2014. Cette taxe nécessitera la mise en place de nouveaux outils de mesure et d'analyse pour sélectionner les données à retenir. Parcours de navigation, d'audience, de mails, d'informations personnelles ou encore de données bancaires sont des pistes possibles. Pour ne pas pénaliser les entreprises du Net, il faudra aussi définir un seuil d'utilisateurs au-delà duquel la taxe s'appliquera.

17h00 : le rapport a été mis en ligne et Bercy en a profité pour détailler le calendrier. Le gouvernement rappelle ainsi qu'il va "conformément aux préconisations du rapport, (...) agir résolument, au sein du G20, de l’OCDE et de l’Union européenne, pour adapter les règles internationales de l’imposition des bénéfices aux réalités de l’économie numérique, notamment en faisant évoluer la définition de l’établissement stable". La France insiste aussi sur la nécessaire adoption par l'Europe de mécanismes "anti-délocalisation". Enfin, concernant le contenu du rapport lui-même, Bercy semble botter en touche sur les propositions les plus innovantes sur les données : "(le gouvernement) souhaite également que les propositions formulées dans le rapport, au sujet d’une fiscalité nationale assise sur la détention des données personnelles, puissent faire l’objet d’une expertise technique approfondie, doublée d’une nécessaire concertation avec les professionnels." 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 janvier 2013 à 17h00 | Web 1,2,3
el

Google vs Facebook : « un mauvais boulot »

Dans une interview donnée ce vendredi au magazine Wired, le co-fondateur de Google...

Dans une interview donnée ce vendredi au magazine Wired, le co-fondateur de Google Larry Page critique vertement Facebook. Selon lui, le groupe de Mark Zuckerberg "fait un mauvais boulot avec ses produits". Il lui reproche notamment d'écraser ses concurrents, ce qui nuit à l'innovation au service de l'internaute. Aux Etats-Unis, Google détient 66% du marché de la recherche en ligne, contre plus de 90% en Europe, la critique prend dans cette perspective une tournure ironique. L'entretien de Larry Page au magazine IT américain est daté de décembre dernier, soit avant le lancement de Graph Search, le nouveau moteur de recherche de Facebook. Concernant son propre groupe, le co-fondateur de Google se félicite du succès encourageant de Google+ et de la politique de son entreprise qui consiste à "mettre à la portée du plus grand nombre des outils de qualité", au graphique parfois imités par la concurrence. Larry Page en profite pour souligner la différence entre la politique "grand public" de Google et la stratégie plus "élitiste" d'Apple. Apple est devant en part de marché aux Etats-Unis, notamment avec une politique agressive de prix sur les modèles anciens d'iPhone. Android domine très largement en Asie, avec 90% sur certains territoire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 janvier 2013 à 16h40 | Web 1,2,3
el

Installation du Centre national du numérique v2.0

Fleur Pellerin a renouveler officiellement le centre national du numérique, instance sans pouvoir...

Fleur Pellerin a renouveler officiellement le centre national du numérique, instance sans pouvoir inventé par Nicolas Sarkozy. La ministre du numérique a dévoilé une liste de 30 membres, avec comme président nommé par le gouvernement Benoit Thieulin, le fondateur de l'agence web la Netscouade, qui s'est illustré essentiellement en concevant le site Désir d'Avenir de Ségolène Royal en 2007, puis CooPol, pour le parti socialiste. Il sera secondé par quatre vice présidents. Le CNNum aura un rôle de "poil à gratter" a indiqué Fleur Pellerin lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce matin à Bercy, "à vous de nous bousculer" a ajouté la ministre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 janvier 2013 à 10h22 | Web 1,2,3
17 janvier 2013
el

TF1 réinvente le Trend Topic

Le second écran est devenu la clef pour entrée dans l'univers des réseaux...

Le second écran est devenu la clef pour entrée dans l'univers des réseaux sociaux pour les chaines de télévision. Toutes essaient d'utiliser Twitter et Facebook pour attirer devant leurs émissions les millions de personnes connectés à ces réseaux. TF1 vient de franchir un pas supplémentaires en intégrant dans son application MyTF1 disponible sur smartphone et tablettes une fonction nouvelle qui permet de rassembler l'ensemble des messages concernant une émission. Ce genre de dispositif existe déjà en natif sur Twitter, notamment via les Trend Topic. TF1 espère ainsi récupérer une partie de l'audience de Twitter sur sa propre application brandée TF1, histoire de vendre de la publicité sur ce support. La guerre de la publicité entre TF1 et les réseaux sociaux a déjà commencé.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 janvier 2013 à 19h29 | Web 1,2,3
15 janvier 2013
el

MegaUpload j-4 !

L'arrivée de Mega, le successeur de MegaUpload, est prévue depuis plusieurs mois. Son...

L'arrivée de Mega, le successeur de MegaUpload, est prévue depuis plusieurs mois. Son créateur Kim Dtocom ne se prive pas d'alimenter le buzz sur son site kim.com ou s'affiche le compte à rebours. Mega arrivera sur la toile samedi prochain 19 janvier. Selon une capture d'écran publiée par Kim Dtocom sur son fil twitter, un compte gratuit sans abonnement devrait bénéficier d'un espace de stockage confortable de 50 Go. L'internaute pourra aussi activer une fonction SSL lors des transferts de fichiers. Par contre, rien n'est encore spécifié sur les modalités d'abonnement. Mega permettra à un utilisateur de mettre en ligne et de de partager des fichiers, mais il lui faudra pour cela partager sa clef de chiffrement. En effet, chaque contenu sera chiffré (AES). Ainsi, seul l'utilisateur saura ce qu'il partage et sera à ce titre responsable.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 janvier 2013 à 11h43 | Web 1,2,3
14 janvier 2013
el

Stéphane Richard confirme Studio 37

Mais le rebaptise ! La filiale s'appellera maintenant Studio Orange, histoire certainement d'éviter...

Mais le rebaptise ! La filiale s'appellera maintenant Studio Orange, histoire certainement d'éviter les méprises... Studio Orange échappe donc encore une fois à la ligne maitresse du patron d'Orange, qui a été depuis son arrivée de sortir l'opérateur du business des "contenus". Le budget du studio d'environ 30 millions d'euros en 2012 sera maintenu ""il baissera peut être un peu, mais restera significatif", a souligné Stéphane Orange. Difficile  en effet pour la maison mère de sabrer un studio qui a fait une véritable moisson aux Oscars avec The Artist. Un record ... Plus compliqué, Stéphane Richard promet de remonter le cours de l'action Orange en 2013. Celle-ci a perdu plus de 30%. Voila qui en ferait une superstar de l'industrie.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 janvier 2013 à 19h52 | Web 1,2,3
11 janvier 2013
el

Google : la Commission européenne convaincue que le moteur « détourne du trafic »

Avis de tempête. Dans un entretien publié aujourd'hui par le Financial Times, Joaquin...

Avis de tempête. Dans un entretien publié aujourd'hui par le Financial Times, Joaquin Almunia, commissaire européen à la Concurrence, donne de la voix. Depuis novembre 2010, ses services mènent une enquête contre Google. Le géant américain est soupçonné d'abus de position dominante dans la recherche et la publicité sur le Web. Google faisait également l'objet d'une enquête similaire outre-atlantique de la part de la FTC (Federal Trade Commission). La procédure américaine a abouti le 3 janvier dernier à un accord très critiqué par les concurrents de Google. Ce rebondissement américain n'a visiblement guère eu d'influence sur la procédure européenne. Le poids de Google sur le marché de la recherche en ligne n'est pas le même d'un continent à l'autre. Le géant américain occupe 66% de parts de marché aux Etats-Unis contre plus de 90% en Europe, ce qui peut expliquer la plus grande sévérité de la Commission. "Ma conviction est qu'ils détournent du trafic" déclare Joaquin Almunia. La Commission cherche notamment à obtenir la mise en place par Google d’éléments permettant de distinguer, dans les résultats de recherche sur son moteur, ceux qui relèvent de ses services (YouTube, etc.). Dans le cas où la conviction du commissaire était vérifiée, Google pourrait alors à devoir répondre pour "abus de position" dominante ce qui en droit communautaire serait synonyme de grosse amende.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 janvier 2013 à 15h00 | Web 1,2,3
10 janvier 2013
el

Spotify France SAS : un CA de 4 M€ en 2011 synonyme d’optimisation fiscale Verouillé

4 millions d'euros et des poussières, c'est le chiffre d'affaires qu'a déclaré Spotify...

4 millions d'euros et des poussières, c'est le chiffre d'affaires qu'a déclaré Spotify France SAS pour l'année 2011 : un résultat en progression de 143 % sur un an, qui traduit les performances de Spotify France dans... la vente de publicité. La filiale française, enregistrée comme « régie publicitaire de médias », n'est en effet que le distributeur, sur le territoire français, de l'offre de service sur abonnement de Spotify. Ainsi, c'est bien la TVA française qui s'applique au paiement de l'abonnement à Spotify en France, mais l'essentiel du chiffre d'affaires H.T. réalisé grâce à l'abonnement sur notre territoire, hors commission perçue par la SAS en tant que distributeur, est déclaré par Spotify Ltd au Royaume Uni. Une enquête publiée sur Electron Libre en 2010 faisait état du montage fiscal extrêmement sophistiqué réalisé par Spotify, avec notamment un holding basée au Luxembourg, et une autre basée... à Chypre. Avec un chiffre d'affaires de 4 M€, et en considérant qu'elle ne réalise aucun revenu publicitaire, ce qui n'est pas le cas, la filiale française ne pourrait revendiquer qu'une trentaine de milliers d'abonnés premium sur le territoire (x 9,90 € x 12 mois) ; ce trois ans après son lancement, et alors qu'elle en compte 4 millions en Europe. Plutôt difficile à concevoir. Apple, Google, Amazon, Microsoft et consorts ne sont pas les seuls à pratiquer ce genre d'optimisation fiscale à outrance.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 janvier 2013 à 20h20 | Web 1,2,3
9 janvier 2013
el

200 millions d’utilisateurs pour Linkedin

Le réseau social professionnel vient d'annoncer qu'il avait passé la barre des 200 millions d'utilisateurs...

Le réseau social professionnel vient d'annoncer qu'il avait passé la barre des 200 millions d'utilisateurs à travers le monde, grâce à ses deux nouveaux inscrits par seconde (soit 172 800 par jour!). Linkedin, présent dans 200 pays et en 19 langues, est encore bien loin des réseaux généralistes mais peut s'enorgueillir de devancer très largement les autres networks professionnels. Les revenus issus des fonctions réservées aux abonnés ont gonflé de concert avec le nombre d'utilisateurs, ou presque, puisqu'ils enregistraient au troisième trimestre 2012 une hausse de 81% par rapport à l'année précédente, à 252 millions de dollars. La croissance du réseau serait portée par la Colombie, l'Indonésie et la Turquie pour le site web, et par la Chine, le Brésil et le Portugal pour l'accès via mobile. 64% de ses utilisateurs sont désormais à l'international, en dépit des 74 millions d'inscrits américains, loin devant les indiens (18 millions), le Royaume-Uni et le Brésil qui sont tous deux à 11 millions de membres ou le Canada et ses 7 millions d'utilisateurs. Sans surprise, c'est le domaine des nouvelles technologies qui arrive premier chez les utilisateurs de Linkedin (4 millions de membres y travaillent), devant la finance et l'éducation supérieure qui rassemblent respectivement 2 millions et 1,95 millions de membres. La fonction "influenceurs" qui permet de suivre l'actualité de personnalités importantes couronne Richard Branson numéro 1, suivi de Barack Obama, Deepak Chopra, Tony Robbins et du CEO de Linkedin, Jeff Weiner.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 janvier 2013 à 16h43 | Non classé, Web 1,2,3
el

Virgin Mobile, plus de revenus pour le Full MVNO

Virgin Mobile lutte pied à pied contre Free Mobile. Le MVNO affiche pour...

Virgin Mobile lutte pied à pied contre Free Mobile. Le MVNO affiche pour l'année 2012 un chiffre d'affaires en croissance pour atteindre 555 millions d'euros soit une progression de 10%, indique la société. Virgin Mobile explique cela par un recentrage de sa stratégie sur "la croissance du chiffre et de l'ARPU (revenu moyen par abonné)". L'opérateur virtuel est passé en mode "full MVNO" pour réussir à faire grossir ses revenus pendant l'année, mais cela pourrait voir des conséquences négatives sur la marge dans les mois à venir. En attendant, le marché des télécommunications est toujours secoué par les rumeurs de fusions et de rachats. Dernièrement, Vivendi a affirmé que les investissements dans SFR seraient maintenus, tandis que les opérateurs européens réfléchissent à une union sur le continent, selon le Financial Times. Une information à vérifier qui a fait s'envoler les cours d'Orange, Deutsche Telekom et Telefonica.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 janvier 2013 à 13h04 | Web 1,2,3
el

La musique à l’honneur sur Kickstarter

Lancé en 2009, le site de financement collaboratif Kickstarter a battu tous les...

Lancé en 2009, le site de financement collaboratif Kickstarter a battu tous les recors en 2012, avec plus de 274 millions de dollars récoltés et près de 320 millions de dollars de promesses de dons au total. En tout, ce sont 18 109 projets qui sont parvenus à la somme demandée, soit une augmentation de 53% par rapport à l'année précédente. Et c’est la musique qui rencontre le plus grand taux de succès avec 5067 projets sur 9086 qui ont abouti, 35 millions de dollars de promesses de dons (en hausse de 84% par rapport à 2011 et ses 19 millions) en provenance de 1,38 million de personnes. En moyenne, les campagnes pour un projet musical ont levé 6900 dollars mais la star de cette catégorie en 2012 est sans conteste Amanda Palmer, une des 17 artistes à avoir dépassé la barre du million de dollar collecté pour son projet "Theatre is Evil" qui s'est clôturé à 1,19 million de dollars, provenant de 24 883 donateurs. Et le succès a été au rendez-vous aussi dans les charts, puisque son album est entré directement à la 10ème place du Billboard 200 et s'est déjà vendu à 35 000 exemplaires. Autre catégorie qui a connu un franc succès sur Kickstarter en 2012: les jeux vidéo se démarquent par les sommes levées : 83,1 millions de dollars ont ainsi été levés avec une moyenne de 60,22 dollars par donateurs. Pour les projets audiovisuels, seuls 3 891 ont abouti sur les 9 600 lancés, mais la catégorie compte quelques perles : 19 films du festival Sundance et le documentaire "Incident in New Baghdad", nominé aux Oscar.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 janvier 2013 à 10h32 | Web 1,2,3