Cession UMG, pas d’urgence mais avant la fin de l’année

Lors d’un événement organisé par la BPI, Yannick Bolloré a déclaré à l’agence Bloomberg que pour le groupe Vivendi il n’y avait pas d’« urgence » concernant la cession de la major Universal Music Group. Avant l’été, le groupe français avait informé qu’il avait finalement changé de stratégie, privilégiant désormais la cession de 50% du capital à une entrée en bourse. Le fils de Vincent Bolloré a souligné que cette opération devrait intervenir avant la fin de l’année. Les marchés attendent cette cession dont la valorisation pourrait se situer aux environs de 25 milliards d’euros, soit entre 19,5 et 23,4 euros par titre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.