Conférence trimestrielle du Snep – Live

Le Snep révèle les chiffres du marché pour ce premier trimestre 2014 de la musique enregistrée.

Guillaume Leblanc, dg du Snep, présente les chiffres de ce début d’année, dont on sait qu’il n’a pas été florissant. L’offre est encore assez faible…

– le marché est en baisse de 7,1% dont 33 millions d’euros pour le numérique (+6,6%). Mais le physique qui avait porté le marché l’année dernière fait le gros dos avec un perte sèche de 12,6%.

– le stream représente une bonne part des revenus de la musique en numérique. L’abonnement représente 80% des revenus du stream. Le téléchargement représente 45% des revenus du numérique quand le stream atteint 50% après avoir été à 38% il y a un an.

Analyse EL : l’offre Deezer était capée à 1 millions d’abonnés. Il semble que désormais ce seuil soit franchi ce qui relance les revenus du stream pour les labels. Qui jusqu’à présent recevait une somme fixe valant pour un million d’abonnés. Dans les faits, spotify et Deezer progressent assez peu (nous révèlerons les chiffres bientôt) depuis un an. Le marché est en crise.

Les priorités du Snep :

– Le syndicat propose que le pouvoir politique fasse en sorte de mieux exposer les artistes français dans les médias et en premier lieu les radios.

– seconde proposition, renforcer la protection de la propriété intellectuel sur le net. En maintenant la réponse graduée et lutter contre la contrefaçon commerciale (évocation du rapport Imbert-Quaretta).

Kantar présente maintenant une nouvelle base de données Bee Music. Qui sera disponible sur tablette, app pour smartphone et API. Il s’agit d’une base de données aux références de la musique. Avec extrait, couverture, etc. Ce projet est soutenu par Cap Digital. Il s’inspire de que propose les anglo-saxons.

Q&A : le Snep ne divulgue pas la ventilation des chiffres du streaming en bundle ou stand alone. Pas non plus de chiffres sur les performances de FNAC jukebox.

L’offre y est pour quelque chose admet Stéphane le Tavernier, sur ce premier trimestre qui est assez faible. Mais le premier semestre pourrait faire mieux. Warner « redémarre » souligne le Tavernier, après avoir avalé Parlophone.

Le stream : entre dans les usages confirme le président du Snep, qui se félicite que les acteurs commencent à communiquer sur ces offres auprès du grand public. Guillaume Leblanc ajoute que ce mode devient le mode principal de consommation mais aussi des revenus pour les artistes.

Sur le dossier radio : le Snep demande une revalorisation de la rémunération légale des radios, « qui ne reversent que 7% » de leur chiffre d’affaires.

Le Snep estime que les propositions de Bordes pour l’exposition de la musique dans les médias soient passés par décrets.

Le Snep rappelle qu’ils ne sont pas demandeurs d’un transfert de la hadopi au CSA. Et rappelle qu’un vote sur ce sujet pourrait être un vrai risque pour toutes les industries créatives. « Perdre le bébé avec l’eau du bain » déclare Guillaume Leblanc. Mais l’audiovisuel semble toujours en phase avec ce transfert.

Fin de la conférence de presse du Snep.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *