Crise : le gouvernement s’appuie sur le CNM

Le gouvernement a promis une part substantielle du fonds d’urgence au Centre national de la musique. Le budget 2021 de l’établissement public sera porté à 210 millions d’euros. L’argent servira bien sûr à amortir les conséquences du confinement qui avait débuté en mars dernier. De plus, le gouvernement annoncé une prolongation des mesures de crédit d’impôt jusqu’en 2024. De quoi satisfaire le secteur de la production qui a toujours poussé au renouvellement de ce mécanisme fiscal. De même, le gouvernement va prolonger l’accompagnement de l'activité partielle jusqu’à la fin de l’année. Le spectacle vivant subventionné va aussi bénéficier de 200 millions d’euros supplémentaires; à noter que 100 millions d'euros seront également débloqués pour abonder un fonds de compensation pour les exploitants de salles. Enfin, 12 millions d’euros seront consacrés à l’emploi et aux artistes auteurs du spectacle vivant, auxquels s’ajoute un « programme exceptionnel de 30 millions d’euros pour la commande artistique », souligne le gouvernement. L’ensemble de ces mesures d’aides de la musique font partie d’une enveloppe globale de 2 milliards d’euros destinée à la culture. « L’effort consenti se devait d’être massif, à la hauteur des difficultés que vous rencontrez, à la hauteur de l’importance économique et sociale du secteur du spectacle vivant en France », a souligné Jean Castex, le Premier ministre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.