Facebook abandonne la presse

Facebook avait prévenu les éditeurs de presse de ne pas trop compter sur eux en 2018. Et pour compte : le réseau social a annoncé cette nuit que la priorité qui était auparavant données aux articles de presse et contenus de marques sur les time-lines de ses usagers était désormais une chose du passé... La transition sera difficile pour les éditeurs qui avaient déployé des moyens spécifiques pour avoir une présence accrue sur Facebook, via la vidéo ou Instant Articles. "Je modifie l'objectif que j'avais donné à nos équipes responsables des produits de vous aider à trouver du contenu pertinent, à vous aider à avoir des interactions sociales plus pertinentes", a déclaré Mark Zuckerberg. Les interactions des amis et de la famille reprendront donc le dessus du panier sur le réseau, comme au bon vieux temps de ses débuts. Ainsi, Facebook met au second plan des types de contenus qui lui posent problème dans le cadre du dossier des "fake news", suivi de près par le Congrès américain en ce moment. Facebook risque en effet, s'il n'agit pas, d'être régulé sur le fonctionnement même de son algorithme, suspecté de mettre en avant des contenus sponsorisés ayant vocation à essayer d'influencer les opinions politiques de ses utilisateurs. Les publicités traditionnelles sur Facebook ne sont pas impactées par l'annonce de cette nuit.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.