Françoise Nyssen fait monter la pression sur les épaules du CSA

La ministre demande le départ de Mathieu Gallet à quelques heures de la plénière du CSA. Une pression politique qui fait fi de l’indépendance du CSA.

C’est un coup de billard que la ministre de la Culture vient de jouer... Après une première communication peu engageante, Françoise Nyssen prend position sur le dossier Mathieu Gallet en demandant le départ du président de Radio France ! Interrogée par Le Monde, la ministre a expliqué ainsi son volte-face - volontaire ou dicté par la hiérarchie, on ne sait pas encore. « Les dirigeants d’entreprises publiques ont un devoir d’exemplarité. Un dirigeant d’entreprise publique condamné pour favoritisme, ce n’est pas une situation acceptable », estimant que désormais « Il appartient à l’intéressé d’en tirer les conséquences, ainsi qu’au Conseil supérieur de l’audiovisuel, légalement compétent ».

Les données politiques ont donc radicalement changé en quelques heures depuis l’annonce du verdict de première instance. Mathieu Gallet a fait appel. Il a toujours dit qu’il ne démissionnerait pas. Cependant, désormais sa position est devenue très inconfortable face à la tutelle, avec laquelle il doit avoir des échanges réguliers pour le budget, notamment, ou encore la réforme à venir de l’audiovisuel public.

Organisme indépendant

Cependant, si le Pdg de Radio France a les moyens de résister jusqu’à la fin de son mandat en 2019, Françoise Nyssen met surtout avec ses déclarations la pression sur le collège du CSA, outre-passant ainsi largement le devoir de réserve de la rue de Valois vis à vis d’un organisme indépendant. Le CSA doit se réunir en plénière mercredi pour discuter de ce dossier qui pourrait empoisonner la fin de mandat du président Olivier Schrameck. Ce dernier avait écarté précédemment l’idée d’évincer Mathieu Gallet en cas de condamnation, prétextant que le jugement de première instance n’est pas défintif. Un cas d’école donc pour le CSA dans un contexte politique déjà fort troublé pour l’audiovisuel public, qui fait suite au bras de fer de la ministre avec Delphine Ernotte-Cunci concernant le budget de France Télévisions.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Emmanuel Torregano

Redacteur en chef

Les commentaires sont fermés.