Fun Radio : les audiences de la radio ne seront pas communiquées au public

Médiamétrie a réuni ce matin son comité radio. Un projet de plan d'action a été présenté aux membres (Disponible sur notre application). Il s'agit de la suite de la plainte d'une partie des radios à l'encontre de Fun Radio. La station du groupe RTL est accusée par NRJ, RMC ou encore Lagardère d'avoir intentionnellement faussé la mesure de l'audience avec des messages diffusés à l'antenne par l'animateur de la matinale, Bruno Guillon. Médiamétrie avait été alors saisi d'un rapport du CESP sur la question, que ElectronLibre a publié sur son application pour iPhone. L'institut a donc procédé à l'analyse des données et propose une sorte de paix des braves. Les audiences de Fun Radio seront absentes de la communication de la 126 000 Radio pour la période avril-juin 2016. Le groupe RTL pourra toujours faire valoir ces audiences auprès des publicitaires. Médiamétrie promet aussi une correction "des effets des messages de Fun Radio à l’antenne, sur la base d’une méthodologie contrôlée par le CESP". La sortie du purgatoire de Fun Radio sera ensuite décidé par Médiamétrie "une fois établi qu’il n’y a pas de rémanence des messages de Fun Radio auprès du public potentiellement interrogé dans la 126 000 Radio. La rémanence sera mesurée par Médiamétrie sur la base d’une méthodologie et de résultats contrôlés par le CESP". Enfin, Fun Radio doit s'attendre à une baisse de son audience sur la janvier-mars qui sera réévaluée selon une méthodologie corrigée. Ces propositions devraient être officialisées par Médiamétrie dans l'après-midi après un conseil d'administration.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.