Hadopi envoie sa présidente au feu

La situation est ubuesque. Depuis des mois, la rue de Valois assure que la nomination des nouveaux membres du collège de l'Hadopi est imminente. Et chaque jour qui passe ajoute à l'absurdité de la situation, car rien ne vient du ministère de la Culture et de la Communication. Les ayants droit ont déjà fait savoir au ministère qu'ils regrettaient ce blocage. Cette fois, le niveau de pression monte d'un cran puisque le collège de l'Hadopi - qui n'est pas constitué que de personnalités de droite, loin de là - a voté à l'unanimité en faveur d'une mission confiée à Marie-Françoise Marais, la président de l'Hadopi. Celle-ci est donc mandatée pour "mettre en demeure l'autorité réglementaire", autrement dit l'Etat ! L'étape d'après ce sera la plainte... L'autorité indépendante fait ainsi la preuve de son exaspération dans ce dossier, qui montre certainement combien au sein de la rue de Valois certains font peu de cas des lois votées par l'Assemblée.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct