Hadopi fait des petits au Royaume-Uni

L'Hadopi a inspiré plusieurs pays depuis sont installation en France par le gouvernement de François Fillon. La majorité actuelle a tenté plusieurs fois de piquer la bête, mais sans succès. Le Royaume-Uni pense, pour sa part, qu'il s'agit d'une bonne idée pour lutter contre le piratage sur Internet. De l'autre côté de la Manche, plutôt qu'une loi, on a la foi dans le privé. Les FAI et les ayants droit discutent depuis plus de 4 ans, rapporte le Guardian, pour s'entendre sur le mécanisme de "riposte graduée" à adopter. Selon le journal anglais, les FAI  BT, Sky, TalkTalk et Virgin Media ont accepté d'adresser des lettres à leurs clients qui enfreignent les lois contre le copyright. Les IP des contrevenants seront dénichés par les ayants-droit, un peu comme en France, avec la société TMG qui agit pour la SPPF et la SCPP notamment. 2,5 millions de lettres devraient partir par an.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct