Hadopi redresse une étude européenne sur le P2P

Sobrement intitulée, "Information et discussions sur l'étude Digital Music Consumption on the Internet : evidence from clickstream data", cette nouvelle étude de la très active Drev (département recherche études et veille) de l'Hadopi s'en prend à l'Union européenne. Celle-ci avait financé une étude qui avait défrayé la chronique en affirmant que les plus gros "pirates" étaient également des consommateurs assidus de contenus légaux. L'étude allait plus loin en affirmant que les échanges illicites sur le P2P ne pouvaient être mis en cause pour expliquer la chute du marché légal. La Drev vient mettre quelques bémols à ces conclusions." un éclairage mathématique sur les utilisateurs et leurs pratiques" est ainsi porté sur les consommateurs de biens culturels en ligne. Et la Drev en conclue qu'il est impossible de ne pas faire de lien entre le piratage et la baisse (ou manque à gagner) des professionnels de la musique ou du cinéma... La Drev a d'ailleurs mené ses travaux en collaboration avec les auteurs de l'étude européenne.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct