Le chemin est encore long pour les podcasts

L’étude audio global montre l’importance de la radio dans les habitudes d’écoute en ligne. La radio devance la musique en ligne. Les podcasts natifs représentent encore une écoute anecdotique.

Médiamétrie vient de publier les premiers résultats de son étude « Audio global », qui promet de mesurer un panorama complet des habitudes d’écoute des français. L’étude réunit donc la mesure de la radio, du streaming, des podcasts natifs pour mieux cerner les habitudes des Français. Avec l’arrivée des plateformes comme Sybel ou Magellan, ou encore les productions de Binge Audio, Médiamétrie et ses clients sont intéressés par une estimation de leurs performances. De même, les nouveaux moyens d’écoute comme les enceintes connectées sont au cœur de ces mutations de l’écoute de l’audio.

Premier indice, et de taille, 96% des français ont écouté par un de ces moyens de l’audio sur une durée mesurée d’un mois. Le streaming musical tient une place importante, avec 37,5% de la population connectée qu'il a consommé en moyenne par mois. C’est le deuxième plus consommé derrière la radio qui représente en effet 65% environ de l’écoute mensuelle des internautes. En revanche, les podcasts natifs en sont encore aux balbutiements avec 0,7% de la consommation audio globale journalière. Ces créations audios devancent de peu les livres audio qui émargent à 0,5%.

La radio en replay

Naturellement, pour Médiamétrie, la consommation de podcasts natifs ou des offres musicales de streaming est surtout le fait d’une population plus jeune, plus connectée, CSP+ et essentiellement francilienne. Médiamétrie souligne également que la consommation de musique dite « personnelle », soit celle qui est stockée sur un appareil ou lue à partir d’un CD, reste largement supérieure au streaming : 63% contre 37,5% sur une période de 1 mois. Rapportée à la consommation quotidienne, la musique « personnelle » est également plus consommée que le streaming (18% contre 16% de la consommation global audio).

Cette étude confirme aussi les grandes données de l’écoute de la radio qui est principalement au domicile et en voiture, alors que la musique l’emporte sur le lieu de travail, par exemple. Enfin, l’habitude du « replay » semble petit à petit faire son chemin vers les consommateurs. Ils sont plus de 22% à écouter des programmes par ce moyen.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Emmanuel Torregano

Redacteur en chef

Les commentaires sont fermés.