L’URSSAF, enfer administratif des auteurs de l’audiovisuel

Plusieurs organisations d'auteurs de l'audiovisuel et du spectacle vivant ont envoyé une lettre ouverte aux ministres Olivier Véran et Roselyne Bachelot, pour les alerter des difficultés récurrentes depuis le passage de témoin entre l'Agessa et l'URSSAF , difficultés que les organisations qualifient "d'enfer administratif". "Nous souhaitons vous alerter sur les dysfonctionnements qui accompagnent depuis près d’un an la réforme du régime de sécurité sociale des artistes-auteurs avec le transfert du recouvrement des cotisations de l’AGESSA vers l’URSSAF du Limousin", expliquent les dix organisations signataires, qui précisent que le nombre et la nature des problèmes sont inquiétants : « la liste des bugs et des erreurs ne cesse de s’allonger. Entre les difficultés d’activation des comptes, les communications incompréhensibles, les courriers et courriels des auteurs qui restent sans réponse, les erreurs de calcul de droits, les demandes de ressaisies d’informations qui devraient pourtant être connues de l’URSSAF, la confusion souvent entretenue entre les revenus en bénéfices non commerciaux et ceux relevant des traitements et salaires, les auteurs sont confrontés à un véritable enfer administratif qui génère angoisse, colère et découragement.» Les organisations espèrent une réaction ministérielle d'ampleur : "il y a là une véritable urgence à laquelle une réponse est attendue. Vous comprendrez donc que nous comptons sur votre pleine mobilisation et sur votre entière détermination pour que les missions essentielles de l’URSSAF à l’égard des auteurs (...) puissent être correctement remplies dans un horizon proche."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.