Les magazines de Lagardère, combien ça coute ?

Lagardère n'est plus très loin d'une vente de ses magazines. Les titres ont attiré des dizaines de candidats potentiels, mais au final il n'en reste que deux : le duo Chevalier/Rossel et l'attelage Quillot/Caude/Ménasé. Marc Laufer a lâché l'affaire dans la dernière ligne droite. Lagardère veut céder des titres aussi prestigieux que Première ou Psychologie. Pour ce dernier, le groupe belge Rossel qui en exploite une licence en belgique est évidemment un sérieux candidat. Cependant l'opération est financièrement risqué. La clause de cession des salariés - 250 personnes - s'élève à près de 9 millions d'euros. La dette abonnés attendrait plus de 4 millions d'euros, et il faut encore ajouter un peu plus de 2 millions d'euros pour régler le solde des congés payés, RTT etc. Une enveloppe de 20 millions d'euros qui plombent ce dossier. Dans ces conditions Lagardère devrait vendre donc ces titres pour un prix négatif, mais aussi des soucis en moins pour l'avenir.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.