Merlin rabat son caquet à Youtube (maj)

L'organisme international Merlin, qui représente une vingtaine de milliers de labels indépendants dans leurs négociations avec les plateformes de musique en ligne, est parvenu à un accord à l'arrachée avec Google pour son service sur abonnement Youtube Music Key : après six mois d'âpres négociations, qualifiées d' « extrêmement violentes » par des sources directes. Il y a quelques mois, l'accord non négociable imposé unilatéralement par Google aux labels indépendants avait déclenché une fronde des plus gros membres de Merlin, comme Beggars Group au Royaume Uni. Approchés directement par Google en amont, ils avaient refusé d'un seul bloc de se plier individuellement à son dictât, et décidé de se liguer derrière la bannière de Merlin. Selon nos sources, les équipes de Google ont été surprises de la résistance collective offerte par l'organisation. « Nous avons été en permanence sous leur menace mais personne ne s'est dégonflé », confie un membre de Merlin au fait du bras de fer occasionné. « Merlin a très bien fait son travail, ajoute t-il. L'accord obtenu est plus intéressant que celui proposé initialement, même si nous n'avons pas pu revenir sur certaines conditions acceptées par les majors. Au moins, on ne s'est pas laissé faire, même face à une multinationale comme Google. » Merlin aurait notamment obtenu gain de cause concernant la perception d'une avance par ses membres. Les majors, pour leur part, auraient perçu une centaine de millions de dollars d'avanjces à elles trois. A peine l'accord avec Merlin conclu, Youtube voit s'ouvrir un autre front de contestation :  selon le Hollywood Reporter,  le manager Irving Azoff menace de faire retirer le catalogue des artistes dont il gère la carrière, parmi lesquels Pharrell Williams, Eagles, John Lennon et George Gershwin, s'il n'obtient pas de meilleures conditions de rémunération pour eux. Plus grosse audience de la musique en ligne, Youtube est également la moins bien monétisée.

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.