Le message anti FN des organisations de la culture

70 organisations de la culture, du Syndeac à la CGT Spectacle en passant par le Prodiss, la GAM, l'Adami, la Scam ou encore la Sacem, se sont réunies hier à la Cité de la Musique - Philharmonie de Paris pour "faire barrage au Front National".

Le message des 70 organisations de la culture représentées hier, publié ci-dessous, fait montre de quelques pudeurs de gazelle en appelant "à aller voter le 7 mai prochain" et à "à voter pour faire barrage au Front National" sans jamais citer le nom d'Emmanuel Macron. Pour beaucoup dans la culture, ce vote n'est pas un vote d'adhésion. "Pas mal de nos membres ont voté pour Jean-Luc Mélenchon et ne se retrouvent pas dans le programme d'Emmanuel Macron, ce n'est pas nécessairement facile pour eux d'appeler à voter nommément pour lui", nous a d'ailleurs confié le représentant d'une société de gestion collective présent hier. Cela dit, l'immense majorité de ceux qui ont pris la parole à l'évènement d'hier n'ont pas hésité à appeler clairement à voter pour le candidat d'En Marche, qu'il s'agisse ou non d'un vote d'adhésion. Parmi eux, le comédien Christophe Alévèque, le directeur de la Philharmonie Laurent Bayle, ou encore l'artiste Blick Bassy et le pianiste Alexandre Tharaud. Certains, comme l'artiste Orlan, sont même allés jusqu'à affirmer que "le programme d'Emmanuel Macron est un bon programme", non sans quelques huées dans la salle.

"Le seul candidat républicain"

"Vote d'adhésion, vote de raison ou vote critique nous devons appeler à voter massivement pour le seul candidat républicain : Emmanuel Macron", a déclaré Laurent Bayle, en ajoutant que "toute cohabitation avec un état infiltré par le FN est tout simplement impensable. Les valeurs du FN, c'est le protectionisme, le repli sur les traditions et un patrimoine exclusif, sans compter la mise au pas du secteur public de la culture. Au delà des discussions partisanes il faut se rassembler."

Pour le représentant du Syndeac qui a pris la parole, le vote pour Emmanuel Macron ne fait aucun doute même s'il se dit "circonspect sur certains points de son programme en particulier sur la culture"(lire notre entretien avec le candidat de En Marche). "Au moins c'est un démocrate, avec lui nous pourrons discuter : je voterai pour Emmanuel Macron car je préfère voter pour quelqu'un qui a des oreilles que pour quelqu'un qui n'en a pas." Pour lui, avec le Front National, la France perdrait une grande partie de son sens démocratique : "nous devons nous rappeler que dans le monde, la France fait la différence par la culture et l'état de droit." 

"la gauche c'est comme Victor Hugo, c'est génial mais c'est mort"

Christophe Alévèque a lui aussi appelé à voter pour Emmanuel Macron, non sans quelques plaisanteries grinçantes destinées aussi bien à la gauche qu'à la droite traditionnelles : "la gauche partait perdante et a atteint son objectif", " "la gauche c'est comme Victor Hugo, c'est génial mais c'est mort", a-t-il notamment déclamé, dans un texte écrit spécialement pour l'occasion. In fine, il estime que "cette election a été un combat entre une bonne vieille droite et une bonne vieille gauche et à la fin c'est l'arbitre qui va gagner !"

Texte commun à l'ensemble des organisations, lu en introduction de la soirée par la comédienne Céline Sallette : Culture contre le FN

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Isabelle Szczepanski

Angel investor. Journaliste. Belge parisienne.

Les commentaires sont fermés.