P2P : Le Japon dégaine la sulfateuse

Le Japon n'est pas connu pour être le pays du laxisme. Encore moins maintenant qu'une loi a été votée pour punir les téléchargements illicites. Tout internautes de l'ile du soleil levant qui serait pris la main dans le réseau risque une peine de deux millions de yens (20 000 euros) et d'un maximum de deux ans de prison ! On se rapproche des 300 000 euros d'amendes et trois ans de prison de la loi française. Cependant, la loi française n'est pas appliqué dans les faits, la Hadopi prévient la plupart des cas de téléchargement de monsieur et madame tout le monde. Pour les autres, la loi aussi sévère soit elle s'applique comme l'a montré la condamnation récente des internautes de la Team Carnage.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.